Partagez | .
 

 You ! Again ? [FE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: You ! Again ? [FE]   Dim 24 Oct - 16:06




    L’Angleterre était décidément un pays très étrange. Après sa petite escapade à Ste Mangouste il finissait par croire que tous les anglais étaient mentalement dérangés… peut-être que c’était le cas après tout. Il avait d’abord pensé qu’il suffirait de s’adapter à une nouvelle culture, mais la blonde qui lui avait littéralement sauté dessus l’avait sérieusement effrayé. Plus que ses agresseurs d’ailleurs. Enfin, il n’avait pas encore l’intention de repartir aux Etats-Unis, il avait faillit renoncer, plusieurs fois déjà, mais il n’était pas venu pour rien, et il n’avait pas vraiment avancé. C’était étrange de vouloir la vérité et d’avoir peur de la découvrir en même temps. Peut-être qu’au fond il freinait ses recherches parce qu’il ne voulait pas savoir… mais maintenant qu’il était là il ne voulait plus partir. Il avait tout son temps, il avait trouvé un petit appart dans le Londres moldu et un boulot dans une boutique de Quidditch du côté magique. Alors autant rester ici et attendre la suite.

    Il n’avait jamais aimé le Quidditch. Le sport en général. Le pratiquer, pourquoi pas, pour se défouler un peu, mais comme métier c’était un peu ridicule non ? Ceci dit c’était une occasion pour des sorciers de s’amuser réellement dans leur métier, donc pourquoi pas. Et puis franchement, vu le métier qu’il exerçait lui-même, il aurait été mal placé pour juger un joueur de Quidditch. Il se mit en chemin ce matin ci, comme à son habitude, d’une démarche assurée, vive. Il arriva à la boutique en moins de temps qu’il n’en fallut pour le dire, et il partit déposer ses affaires dans l’arrière boutique. A peine 5 minutes après, ses premiers clients entraient. Une bande de gamins ( un peu trop ) excités par le nouveau modèle qui venait d’arriver. Il s’approcha d’eux en soupirant, avec les vacances qui arrivaient, la majorité de sa clientèle s’apparenterait à ce genre de clan d’adolescents. Le plus grand de la bande le dévisagea un instant et lui demanda d’un air un peu trop arrogant pour un gamin de son âge :

    « Jusqu’à quelle vitesse il peut aller ? En combien de temps passe-t-il de 0 à 100km/h ? »

    Le gamin avait l’air de prendre tout ceci très au sérieux. Comme si ce genre de renseignement était vitae pour un mioche de son âge. Se rappelant comment lui-même occupait ses après midi de collégien, il ferma les yeux en signe d’exaspération. Enfants gatés. Il se tourna juste pour vérifier que son patron n’arrivait pas dans son dos, puis il lança un grand sourire à son client et répondit d’un ton aussi arrogant que celui qu’il avait employé pour s’adresser à lui :

    « Je croyais qu’on vous apprenait à lire au collège. »

    D’un geste mou du bras il indiqua la pancarte à côté du balai qui indiquait les renseignements demandés. A vrai dire la plupart des clients ne demandaient que ce qui était déjà écrit quelque part, à croire que Thomas ne servait vraiment à rien. Mais il se garderait bien de le faire remarquer à son patron Rolling Eyes Voyant l’air choqué du jeune homme à qui il avait répondu, il leur tourna le dos et s’éloigna avant de se faire reprocher par un mioche de 12 ans son manque de professionnalisme. Il alla s’installer derrière le comptoir et ouvrit un magazine de cinéma. Il était passionné par cet art purement moldu. C’était passionnant ce qu’ils réussissaient à faire sans magie tout de même. Il fut tiré de son magazine par un nouvel entrant, maugréant tout d’abord contre les vacances scolaires, il s’aperçut ensuite que son nouveau client avait dépassé le stade de l’adolescence. Qui plus est… son visage lui était familier, mais il ne souvenait pas le moins du monde de l’endroit où il l’avait déjà aperçu. Mettant ça de côté il s’avança vers le jeune homme, remarquant au passage qu’il était on ne peut plus séduisant, et lui demanda poliment :

    « Bonjour. Puis-je vous aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   Lun 25 Oct - 10:41

    &
    L'Angleterre ne lui avait pas franchement réussi depuis qu'il avait débarquait tout droit du Canada. A peine avait-il jouer son premier match sur le sol anglais qu'il avait fait une chute. Une très vilaine chute. Il s'était retrouvé avec une jambe cassée. Et pour quelle raison? Pour une sorte d'hallucination. Ce garçon l'obsédait vraiment. D'ailleurs, il était certain qu'il avait halluciné aussi quand il était arrivé à Ste Mangouste. Après tout, si cet homme lui avait assuré ne pas fréquenter les boites gay c'est qu'il avait vu le visage de l'homme de ses rêves à la place du véritable visage du médicomage. Il commençait vraiment à trouver ça compliqué comme situation. Cet homme l'obsédait littéralement et il ne savait plus quoi faire. Comment pourrait-il le retrouver? Surtout si il commençait à vois son visage à la place de ceux des autres hommes... Il fallait qu'il le retrouve, d'une façon ou d'une autre mais il fallait qu'il sache si il avait plaqué sa future femme pour une idiotie de fantasme masculin ou si cet homme existait vraiment.

    Mais son problème n'était pas là pour l'instant. Il avait certes la jambe cassée, mais il voulait reprendre le sport dès que possible. Et pour cela, il lui faudrait un balais tout neuf, et surtout, en état de fonctionnement. Parce que le sien avait été réduit en mille morceau à cause de sa chute, et jambe cassée ou non, il irait en acheté un nouveau. Il fila sous la douche, gardant son attelle autour de sa jambe. Quelques dizaines de minutes plus tard, il en ressortit et enfila un jeans sombre et une chemise. Il enfila sa veste en cuir marron et se coiffa rapidement d'un geste de la main. De toute façon, il savait que dans tout les cas, même si il passait plusieurs heures à se coiffer, il n'obtiendrait pas de meilleur résultat. A l'aide de ses béquilles, il quitta sa chambre d'hôtel en la fermant soigneusement à clé. Les fans avaient tendances à être envahissant, un jour, on lui avait même volé un de ses caleçons porte bonheur! Il transplana rapidement sur le chemin de Traverse pour se rendre à la petite boutique de Quiditch qui s'y trouvait.

    Quelques autographes plus tard, accompagnés, pour la plupart de prises de photos en compagnie du joueurs Canadien, il arriva enfin à la hauteur du magasin de quiditch. C'était sans compté sur la présence d'une fan complètement hystérique à laquelle il avait déjà eu à faire quand il vivait encore dans son pays natale. Elle tenta même de lui arracher sa chemise. Il fut forcé de sortir sa baguette magique et d'avoir recourt à un bon sortilège d'expeliarmus. Il entra précipitamment dans la boutique et ferma la porte en la faisant claquer un grand coup.

    Bon il devait avoir eu l'air d'un fou furieux en entrant à cette vitesse avec ses béquilles, mais au moins, cette folle furieuse ne pourrait plus le toucher, et il préférait amplemment garder sa chemise en bon état, elle était d'une grande marque moldu qui s'appelait Ralph Laurens si il ne se trompait pas. Il souffla de soulagement et se redressa à l'aide de ses béquilles. Maintenant, il fallait qu'il voit si le balais de ses rêves était en boutique ou si il devait avoir recourt à un commande. C'est alors qu'un vendeur s'approcha de lui. Et le visage du célèbre joueurs Canadien du ressembler à ça O_O mélangé à ça ohmygod. Soit il s'agissait encore d'une hallucination, soit il venait de retrouver l'homme de ses rêves. D'ailleurs, son cœur fit un raté en sentant son parfum. Ce fut d'une voix douce et polie que le jeune homme lui demanda s'il pouvait lui offrir des renseignements. Il fallut quelques instants au jeune Drake pour réagir. Il se reprit donc en passant une main dans ses cheveux, signe de nervosité voir de gêne chez le jeune homme et dit d'une voix calme et douce, de son ténor sensuel:

    " Oui. Je suis joueurs pour les Méteorites de Moose Jaw... Eliott Drake. Je cherche un nouveau balais. Le meilleur. Peut m'importe le prix. "


    Bon, il fallait qu'il sache si cet homme était bien lui ou s'il s'agissait encore d'une hallucination, au risque de passé pour un fou, il reprit:

    " Dites... Vous êtes bien bruns, aux yeux clairs et bleus et avec un sourire doux? Je... J'ai quelques problèmes de vue en ce moment. Je suis un traitement j'aimerais être certain que cela marche...."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   Lun 25 Oct - 13:12

    Le nouvel arrivant était littéralement entré en coup de vent, claquant la porte derrière lui. L’image qu’il renvoyait était assez… étrange. Il avait la tête d’un dément, essoufflé, et en plus il se tenait difficilement sur ses béquilles. Voilà une image que Thomas ne verrait pas tous les jours dans sa boutique. En plus de ça, le jeune homme était séduisant, malgré son entrée peu distinguée, il avait une sorte d’aura, un quelque chose de fascinant. Thomas appréciait la beauté, spécialement chez les hommes, il arriva donc vers son nouveau client avec un sourire sur le visage. Mais le moins qu’on puisse dire c’est que la joie n’était pas réciproque. Le roux semblait complètement figé, comme si Thomas s’était présenté à lui avec une hache plantée dans la tête. Pourtant il était sur que ce n’était pas le cas, alors pourquoi est-ce que son client le fixait de cette manière ? Aucune idée.

    Finalement le nouvel arrivant sembla redescendre sur terre, mais il ne semblait toujours pas à l’aise. Peut-être que le look de Thomas le gênait, il avait surement un problème avec les gays. Enfin quand même, ce n’était pas marqué sur son front non ? Bon d’accord il avait un visage aux traits fins, et un jean slim, mais en dehors de ça, il ne se baladait pas non plus les cheveux teints en rose ou alors le nombril à l’air et du rouge à lèvres sur le visage. Alors pourquoi avait-il l’air aussi gêné face à lui ? Il se passait la main dans les cheveux dans un geste qui lui donnait un air assez mignon en fin de compte. Thomas était payé pour être patient avec ses clients, mais la petite comédie de celui-ci commençait à l’agacer légèrement.

    " Oui. Je suis joueur pour les Méteorites de Moose Jaw... Eliott Drake. Je cherche un nouveau balai. Le meilleur. Peu m'importe le prix. "

    Un joueur de Quidditch célèbre ? Ah mais maintenant qu’il le lui disait c’était bien possible. Thomas n’était pas fan de Quidditch, mais on l’avait forcé à regarder certains matchs, et la tête d’Eliott lui revenait. Le nom de l’équipe ne lui disait rien mais s’il jouait en équipe nationale, ça expliquait beaucoup de choses. Et s’il était célèbre, il pourrait sans doute aider Thomas avec son patron… mieux valait bien s’occuper de ce client… au cas où D’abord il devait bien s’assurer qu’Eliott était suffisament célèbre pour que ça devienne intéressant, il prit donc une mine intéressée et demanda :

    « Oh bien sur ! Vous ne jouez pas aussi dans une équipe nationale… ? Votre visage m’est familier. Mais bien sur pour le balai, suivez-moi. »

    D’un geste de la main il entraina son client vers le meilleur balai qu’ils avaient en boutique. Il n’en revenait pas que certaines personnes puissent payer aussi cher pour un morceau de bois mais après tout, chacun ses lubies. Mais alors qu’il allait commencer l’énumération des qualités du balai avec un professionnalisme qui aurait impressionné son patron, le jeune Drake le devança :

    " Dites... Vous êtes bien bruns, aux yeux clairs et bleus et avec un sourire doux? Je... J'ai quelques problèmes de vue en ce moment. Je suis un traitement j'aimerais être certain que cela marche...."

    What the fuck ? Alors son premier instinct avait surement été bon : il était complètement jeté. Thomas n’avait rien contre les excentriques, il l’était lui-même, mais depuis qu’il avait débarqué en Angleterre, il ne croisait que cela. Vous direz ce que vous voulez sur les Américains, mais ils sont moins fous que les Anglais, ça c’est sur ! Ceci dit, Eliott avait flatté l’égo de Thomas en faisant de lui un portrait assez charmeur, le jeune américain se savait un certain charme, mais venant d’un homme aussi mignon qu’Eliott, ça ne faisait que rajouter au compliment. Il dévisagea un instant Eliott et décida de répondre de manière aussi naturelle que possible :

    « Pour le sourire, vous pouvez juger certainement mieux que moi. Mais oui je suis brun aux yeux bleus, et si vous voulez savoir j’ai aussi un nez au milieu du visage et deux oreilles sur les côtés. »

    Bon, pour la manière douce il aurait pu faire mieux. Il aurait pu faire pire aussi. Il avait dit tout cela avec un petit sourire, mais si son client était un rien susceptible, ça pouvait faire des dégâts. Enfin après tout, il n’était pas prêt à jouer un rôle absurde simplement pour prouver qu’il pouvait plaire aux stars. Il poursuivit donc d’une manière plus décontractée :

    « Des problèmes de vue dans votre métier, c’est un peu bête non ? C’est comme ça que vous vous êtes blessé ? »

    En parlant il montra les béquilles d’un geste de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   Lun 25 Oct - 15:45

    Eliott commençait sérieusement à penser qu'il ferait mieux de regagner son Canada natal... Ici, les fans ne voulaient pas parler sports, ils voulaient obtenir quelque chose lui appartenant, ici, il chutait de son balais en plein match alors que cela faisait des mois et des mois qu'il n'avait pas eu ce genre de problème... Par contre une chose l'avait suivit. Une chose dont il se serait volontiers passé, cette espèce de tornade hystérique... Mais au fond, quelque chose avait au moins égayé sa journée. Le visage si doux de ce vendeur. Et que ce soit une hallucination ou non, il mourrait d'envie de le plaquer contre le comptoir et de l'embrasser à pleine bouche. Mais qu'est ce qu'il lui arrivait? Il fallait qu'il se reprenne. Et tout de suite, sinon il allait avoir l'air encore plus idiot... Après tout, peut-être que c'était bel et bien lui. Il avait bien sentit son cœur faire ce raté dans sa poitrine...

    Bon Dieu que cet homme était séduisant... Avec son jeans moulant... Hum... * Eliott, arrête de baver, il va finir par se rendre compte de quelque chose... Et si c'est encore une hallucination, tu auras l'air d'un débile profond* . Il plongea ses yeux gris verts dans ceux du jeune vendeur. Ouaw. Voilà le seul mot qui s'imposa dans l'esprit du jeune homme. Il l'aurait déshabillé sur place si ils avaient été seuls, car après tout, ils étaient en présences de mineur, et Eliott ne voulait pas les choquer... Cela aurait probablement été mal vu... Aussi le jeune homme inspira à fond et offrit à son interlocuteur un doux sourire pour se rattraper de son comportement plutôt... étrange?

    « Oh bien sur ! Vous ne jouez pas aussi dans une équipe nationale… ? Votre visage m’est familier. Mais bien sur pour le balai, suivez-moi. »

    Bon, c'était définitif, on embauchait vraiment n'importe qui dans les boutiques de quiditch. N'importe quel fan du sport aurait été capable de savoir que l'équipe des Météorites de Moose Jaw était une équipe nationale du Canada. Mais non pas lui. Il avait beau être craquant, face à Eliott cela pouvait être une erreur fatale, mais bon, puisqu'il avait abandonné Emma pour ce jeune homme, du moins s'il ne s'agissait pas d'une hallucination, il pouvait bien lui pardonner cela... Il lui offrit un nouveau sourire en coin cette fois avant de lui répondre en levant les yeux au ciel.

    " Si. C'est ça. L'équipe des Méteorites est l'une des équipe Nationale du Canada. C'est de là que vient mon accent. Très bien. Je vous suis! Le mien a fini en mille morceau... "

    Si Eliott était prêt à dépenser autant pour un balais, c'était pour deux raisons. L'une était le montant du salaire qu'il touchait à chaque match qu'il jouait, l'autre étant que son balais faisait aussi partie de ce qu'il l'aidait à réussir dans son métier. Cela pouvait avoir l'air de tricherie mais ce n'en était pas. Les derniers balais à la pointe était autorisés par le Ministère chargé des sports sorciers. Alors pourquoi s'en priverait-il?

    Bon, il devait certes avoir eu l'air complètement ridicule mais au moins, il serait bel et bien certain de ne pas halluciner. Et ce fut un véritable soulagement pour le jeune homme qui sentit son cœur battre à deux mille à l'heure dans sa poitrine. C'était lui. Mince... Pour le coup, il se sentait encore plus idiot. Il venait peut-être de tout gâcher avec cet homme avec qui il voulait passer ses journées. Il eu un immense sourire en entendant sa réponse d'ailleurs. Bon... Soit il était bel et bien gay, soit il lui faisait du charme sans même s'en rendre compte. Maintenant il allait devoir trouvé une explication plausible pour ses soit disant problèmes de vue.

    « Pour le sourire, vous pouvez juger certainement mieux que moi. Mais oui je suis brun aux yeux bleus, et si vous voulez savoir j’ai aussi un nez au milieu du visage et deux oreilles sur les côtés. »

    Le sourire du jeune homme se fit amusé, il comprenait parfaitement la manière dont il lui avait répondu. Lui aussi se serait trouvé idiot à la place de l'autre jeune homme. Mais son cœur battait tellement vite et il était tellement heureux d'être face à ce jeune homme qu'il se foutait royalement d'avoir eu l'air d'un demeuré. Il lui offrit donc ce sourire avant de reprendre d'un ton à la fois gêné et amusé:

    " Excusez moi si j'ai eu l'air idiot, mais j'ai ... Je pense qu'un vilain sortilège me joue des tours. J'ai tendance à voir votre délicieux visage partout depuis quelques temps... "

    Quoi? oui d'accord cela ressemblait un peu à du charme, et il pouvait même dire que ça en était. Il rêvait de cet homme depuis plusieurs mois déjà, alors il n'allait pas se retenir maintenant qu'il était fasse à lui. Surtout qu'il était encore plus beau que dans ses souvenirs... Et que de dos, son slim lui allait merveilleusement bien. Même si, vue comme il était beau, il le lui aurait bien retiré dans l'immédiat.

    " Disons que quand les problèmes de vues permettent de voir un aussi joli visage, ils ne sont pas si désagréable que cela... Vous disiez pour le balais?"

    Plongeant son regard gris verts dans les yeux du jeune homme, il lui offrit son arme fatale. Son sourire qui était charmeur sans même qu'il le veuille et qui le rendait véritablement irrésistible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   Lun 1 Nov - 11:55

    " Si. C'est ça. L'équipe des Méteorites est l'une des équipe Nationale du Canada. C'est de là que vient mon accent. Très bien. Je vous suis! Le mien a fini en mille morceau... "

    Ah. Il avait raison alors, mais il avait aussi du passer pour un demeuré. Enfin, ça expliquait pourquoi son visage lui était familier : son employeur l’avait obligé à assister à certains matchs de Quidditch, soit disant que ce serait plus simple de vendre des balais s’il connaissait mieux le sport. Bien sur Thomas s’était ennuyé comme un rat mort à ces matchs, il détestait le Quidditch, mais bon, ça lui avait permit de conserver son emploi et de reconnaitre ( difficilement, certes ) la presque star qui venait d’entrer dans sa boutique. Enfin, si Thomas se sentait un peu bête de ne pas avoir reconnu aussitôt Eliott, ce que le joueur de Quidditch fit ensuite lui donna tout de suite l’impression d’être moins bête.

    Thomas le fixa d’un air mi étonné, mi consterné. Si c’était une blague, elle était assez mauvaise, si c’était la vérité, il était tombé sur un timbré. Si par contre c’était une ruse, il ne voyait pas où elle pourrait mener. Pour éviter de passer pour un grand niais, il répondit d’une façon à bien montrer son scepticisme. Un sourire se dessina alors sur le visage de son client, apparemment c’était ce genre de réponse qu’il attendait. Ou alors il avait compris que sa question puisse paraître étrange venant d’un inconnu.

    " Excusez moi si j'ai eu l'air idiot, mais j'ai ... Je pense qu'un vilain sortilège me joue des tours. J'ai tendance à voir votre délicieux visage partout depuis quelques temps... "

    Thomas se retint de répondre « Ça oui ! » lorsqu’Eliott s’excusa d’avoir eu l’air idiot, mais la suite de sa phrase le prit totalement par surprise. Il resta bouche bée quelques secondes, regardant le jeune homme d’un air suspicieux. … Quoi ? C’était à peu près tout ce qui lui passait par la tête à cet instant. Il chercha une blague dans les paroles d’Eliott mais n’en trouva aucune, alors pourquoi disait-il cela ? Thomas n’était pas non plus stupide, si le jeune homme ne rigolait pas, il le draguait ouvertement alors. Non pas que ça le gêne spécialement, s’il avait été hétéro, ça aurait pu le déranger, mais dans son opinion, se faire draguer par un bel homme était plus une bénédiction qu’autre chose. Il le considéra de la tête aux pieds et laissa échapper un petit sourire. Oui, Eliott était plutôt sexy.

    " Disons que quand les problèmes de vues permettent de voir un aussi joli visage, ils ne sont pas si désagréable que cela... Vous disiez pour le balais?"

    Le balai ? Quel balai ? Thomas était absorbé dans sa contemplation du visage d’Eliott qu’il en avait oublié qu’il était supposé lui vendre un balai. Il se tourna vers le balai en exposition et le prit entre ses mains, puis il se tourna vers Eliott, un sourire aux lèvres :

    « En tout cas si j’avais le même problème avec votre visage, je ne m’en plaindrais pas. » Il lui tendit le balai et se plaça derrière lui, posant ses mains juste à côté de celles d’Eliott, il poursuivit : « Vous sentez, il est à la fois doux et solide… Et il marche à l’instinct, on a l’impression qu’il est dans votre tête… »

    Bon d’accord, ce n’était pas très professionnel, mais puisque le client l’avait cherché, ce n’était pas bien grave, si ? Et puis, faire un peu de charme à ses clients étaient une très vieille technique de vente, ce n’était pas pour rien que les meilleurs vendeurs étaient ceux avec le plus de charme. Et heureusement pour lui, Thomas n’en était pas dépourvu. Ne bougeant pas d’un centimètre, il souffla à l’oreille d’Eliott :

    « Alors, qu’en dîtes-vous ? Il vous intéresse… ? »

    Le balai bien entendu Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   Lun 1 Nov - 14:43

    Avouons que si toute autre personne n'avait pas su qui était son équipe de quiditch, il aurait quitté la boutique dans la seconde suivante en laissant un rapport salé au patron de l'endroit. Mais comment en vouloir à ce charmant vendeur? Il jeta un rapide coup d'œil à son badge, bah oui, si c'était lui son mystérieux inconnu, autant savoir comment il s'appelait non? Thomas Ainsworth.... Thomas... Oui ce prénom lui allait vraiment très bien. Il aurait été incapable de vous dire pourquoi, mais ça lui plaisait bien. Et puis au moins, Thomas ça ne ressemblait pas à Emma, encore que... Et donc ça ne lui rappellerait pas son ex future femme... Mais à quoi pensait-il, il se voyait déjà dans les bras de ce beau brun... Rolling Eyes

    En réalité, Eliott n'avait plus peur du ridicule depuis bien longtemps, peut-être depuis ce jour ou ses collèges de l'équipe l'avait forcé à monter sur son balais habillé en femme... Oui, ça devait venir de ça. Bon, ça avait eu quelque chose d'assez traumatisant, mais pas au point de le faire suivre une thérapie. Et depuis, il pouvait passé pour le pire des idiots sans même que cela ne le gêne. De toute façon, ce n'était certainement pas maintenant qu'on allait le changer, de nombreuses personnes s'y étaient risqués, mais avaient toutes échouées.

    Nouvelle preuve qu'il n'avait pas peur du ridicule, il avait tenté d'y aller de façon pour le moins... Direct. Il ne servirait à rien de tourner autour du pot. Cet homme lui plaisait indéniablement et faisait faire bien plus qu'un simple raté à son petit cœur d'homme... Et au moins, en le draguant ouvertement, il saurait rapidement si cet homme était bel et bien gay ou si il faisait parti de la petite communauté d'homme hétérosexuel qui portait des pantalons moulants... Et avouons, que toute femme normalement constituée aurait fondue à l'idée que deux hommes aussi sexy ne puissent s'en remettre à faire l'amour fougueusement dans la réserve de l'arrière boutique... Alors oui, sans aucun doutes le jeune rouquin et le beau brun étaient fait l'un pour l'autre. Resté l'étape la plus simple, mais aussi la plus risqué, le faire comprendre à Thomas.

    Finalement, le jeune vendeur l'entraîna jusqu'au balais dont il lui avait parlé, et alors que Eliott le regardait d'un œil professionnel et connaisseur ( le balais bien entendu, pas le vendeur), il fut surpris de la réponse de son bel inconnu, qui ne l'était plus tant que ça. Visiblement, il était bel et bien gay, et visiblement, Eliott était son genre d'homme... Excellent.... Mais ce fut ce qu'il fit ensuite qui perturba notre beau joueur de quiditch. Il sentit le jeune homme passer derrière lui et vit ses mains se poser juste à côté des siennes sur le manche du balais.

    " Je vois. Un modèle de luxe sans aucun doute, très fiable, qui ne vous laisse pas tombé au moindre coup de vent Le jeune homme rapprocha davantage ses mains de celles de Thomas en effleurant même l'une d'entre elles. Qui plus est il a l'air agréable à chevaucher... "

    Mon Dieu, il venait vraiment de dire ça? Mais Thomas comprendrait qu'il ne parlait que du balais n'est-ce pas? Mais bon sang, bien sûr qu'il ne parlait pas du balais. Il faudrait être fou pour parlé d'un bout de bois quand on avait un homme aussi beau que l'était le vendeur, presque collé à soit. Ce qui l'acheva fut ce murmure au creux de son oreille. Sa voix lui fit l'effet d'une douce caresse, trop courte, et trop légère...

    " J'achète. Il faudra fêté cette transactions bien sûr... Il s'approcha de l'oreille du jeune homme et y glissa de son ténor sensuel, et dans un murmure aussi léger que doux: Je vous invite chez moi pour fêter ça?"

    Quoi? Vous vous attendiez à autre chose peut-être? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   Lun 1 Nov - 15:51

    Bon d’accord son comportement était tout sauf professionnel, mais que voulez-vous qu’il fasse alors qu’un Apollon le draguait ? Franchement, déjà qu’il détestait le Quidditch et tout ce qui s’y rapportait, mais comment vouliez-vous qu’il s’intéresse à ce fichu balai alors que son client était si charmant ? Impossible. Il n’osa pas se retourner pour vérifier que les autres clients ne le regardaient pas de travers ou pour s’assurer que son patron n’entre pas dans la boutique pile au mauvais moment. Ceci dit, vu son état d’esprit, s’il avait du prostituer Thomas pour vendre un modèle de ce balai hors de prix, il n’aurait pas hésité une seule seconde. Et à vrai dire, même sans avoir à vendre de balai, Thomas n’aurait pas non plus rechigné Rolling Eyes

    Enfin puisque son patron n’était pas là de toute manière, la question ne se posait pas. Thomas jeta un rapide coup d’œil à l’horloge au mur et soupira. Encore une bonne heure avant de pouvoir partir. Et dire que son nouveau client s’en irait bientôt et avec son départ, la monotonie reviendrait vite. Ce que Thomas détestait son boulot. Enfin, si rencontrer des joueurs aussi sayksy que celui-ci était courant dans son métier, alors il n’allait pas envisager de démissionner de si tôt. Alors qu’il se plaçait derrière Eliott pour avoir une meilleure vue… sur le balai, il sentit les mains du jeune homme glisser vers les siennes, venant même les effleurer légèrement. Il sentit un frisson lui parcourir l’échine, obligeant son cœur à faire un bond dans sa poitrine. Si ça ce n’était pas de l’alchimie, il ne savait pas ce que c’était.

    " Je vois. Un modèle de luxe sans aucun doute, très fiable, qui ne vous laisse pas tombé au moindre coup de vent. Qui plus est il a l'air agréable à chevaucher... "

    Modèle de luxe était peut-être beaucoup dire vu les origines modestes de Thomas, mais si Eliott trouvait le mot adapté, il n’allait pas cracher dans la soupe. Thomas laissa son visage se fendre en un sourire à la dernière allusion du jeune homme. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’avait pas froid aux yeux, et le jeune vendeur aimait ça. Thomas posa sa main directement sur celle d’Eliott et se pencha à son oreille pour murmurer :

    « Encore faut il savoir le manier correctement… Mais oui, je suis sur que vous en serez tout à fait satisfait. »

    Ben quoi ? Pendant qu’on y était. Et qu’on ne vienne pas lui reprocher de manquer de retenue. C’était Eliott qui avait commencé Nah Il s’écarta légèrement et se replaça face à son « client ». Il lui tendit sa main en attendant qu’il ne lui rende le balai.

    " J'achète. Il faudra fêter cette transaction bien sûr… Je vous invite chez moi pour fêter ça?"

    « Marché conclu dans ce cas. Je pense que vous ne regretterez pas d’être venu chez nous… »

    Eliott lui rendit le balai et Thomas le conduit rapidement jusqu’en caisse. Il regarda à nouveau l’horloge qui n’avait pas avancé d’un pouce depuis tout à l’heure et se rendit compte qu’il ne pouvait pas partir tout de suite. Ou en tout cas qu’il ne devrait pas… Rolling Eyes Il jeta un coup d’œil au reste de la boutique et constata avec plaisir qu’elle était vide, les jeunes débiles étaient enfin partis et donc Thomas pouvait faire comme bon lui semblait. Dans un grand sourire il fit une réduction sur le balai d’Eliott et décida de ne pas le mentionner à son chef. Au pire, il dirait qu’il y a eu une erreur tout à fait innocente de sa part Arrow Finalement il accompagna Eliott dans la rue et referma derrière lui. Après cinq petits mètres il se demanda s’il n’avait pas entendu des murmures dans les rayons, mais n’ayant aucune envie d’aller vérifier s’il avait enfermé quelqu’un dans le magasin, il poursuivit sa route comme si de rien n’était. Puis il se tourna vers le jeune homme et lui demanda :

    « Mais alors qu’est-ce qui vous amène du Canada jusqu’ici ? Je viens moi-même des Etats-Unis… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   Lun 1 Nov - 17:52

    Une chose était certaine, le joueur de Quiditch reviendrait dans cette boutique. Il leur ferait même un peu de Pub vue les magnifiques vendeurs qui y travaillaient, et surtout, ce magnifique vendeur. Quand il pensait qu'il avait fait des milliers de kilomètres pour arrivé en Angleterre avec un espoir infime de retrouvé cet homme qui avait bouleversé sa vie... Il ne regrettait pas son choix, il avait peut-être perdu l'occasion de se marier à la plus belle femme qu'il lui avait été donné de voir, mais il avait eu l'occasion de recroiser, au moins une fois cet homme qui faisait battre son cœur un peu beaucoup plus que la normale. Jamais il n'avait cru que la vie pouvait dépendre d'une seule rencontre, mais depuis qu'il l'avait vu ce jour là dans cette boîte de nuit, il y croyait. C'était un coup de foudre. Rien de plus, rien de moins.

    Alors que leurs mains ne s'étaient qu'effleurés, Eliott avait pu sentir deux choses. Son cœur battre plus vite encore que depuis qu'il était dans la même pièce que lui, et le jeune brun être parcouru d'un frisson. Cela lui arracha un petit sourire en coin, visiblement, il ne s'était pas trompé, indéniablement, il existait une espèce d'alchimie entre eux. Peut-être que sa destinée était celle ci, être amoureux d'un homme aussi beau et charmant jeune homme, mais voilà, c'était là que tout se compliqué. Il n'était pas dupe, il savait que la plupart des couples homosexuels n'étaient ensemble que pour des raisons physiques, or, il ne cherchait pas une simple relation physique, pas avec l'état dans lequel Thomas le mettait. C'était plus qu'un coup de cœur physique, il était fou de lui. Dans tout les sens du terme. Et s'ils n'avaient été dans un lieu public il aurait...

    Cet homme était au choix, un monstre ou un dieu, et bizarrement, il ne savait pas ce qu'il devait préféré. Mentalement, le jeune homme remercia l'un de ses amis gay de lui avoir appris certaines choses. Du moins en théorie. Quelques secondes plus tard, Eliott sentit la main de Thomas se poser sur la sienne et ce fuit à son tour de sentir un frisson lui parcourir l'échine, il fut pris d'une soudaine envie de se retourner et de prendre possession de ses lèvres, en entendant ce murmure au creux de son oreille, mais il se retint. Se laisser désirer, voilà ce qu'il fallait faire.

    "J'en suis certain. Je suis, il parait un bon joueur, ne reste plus qu'à le prouver. Et avec un si bon modèle, ce ne sera que plus facile, j'en suis certain. "

    C'était lui ou alors il commençait à faire vraiment chaud ici? Non? Vous ne sentez pas? Mais si.... Ça devait être un des adolescents débiles qui avait augmenté la température du magasin. Tant pis, il s'adapterait. Il n'avait pas bien le choix après tout.

    " Je n'en doute pas non plus vous savez. "

    Eliott rendit le balais au jeune homme et ils partirent tout deux vers le comptoir. N'allait pas croire qu'ils allaient faire des choses, le joueur devait juste payer son achat. Il observa rapidement le prix de son balais et ne pu s'empêcher de remarqué la réduction que venait de lui faire ce charmant jeune homme. C'était vraiment adorable de sa part. Il régla rapidement son achat et une fois le balais emballé, le repris sous son bras, une chose était certaine, il ne pourrait plus jamais tombé de son balais vu tout les choses que celui ci lui remémorerait. Puis quelques minutes plus tard, Thomas ferma la boutique, et ce fut avec un sourire ravi que le jeune rouquin commença à marcher aux côtés de son ... Son bel inconnu plus si inconnu que cela. Alors qu'ils avaient parcourus quatre ou cinq mètres, ce fut Thomas qui rompu le silence qui s'était installé, mais pas un silence génant. Un silence agréable ou on profite simplement de la présence de l'autre.

    " Je crois... Que je cherchais quelqu'un, et je pense l'avoir trouvé. Mais rien n'est certain j'imagine. Un Américain et un Canadien qui se rencontre en Angleterre, originale "

    Il esquissa un doux sourire au jeune homme, hésitant à passer un bras derrière son dos.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   Mer 3 Nov - 15:17

    "J'en suis certain. Je suis, il parait un bon joueur, ne reste plus qu'à le prouver. Et avec un si bon modèle, ce ne sera que plus facile, j'en suis certain. "

    Thomas faillit répliquer qu’il se ferait un plaisir de vérifier par lui-même si Eliott était véritablement un bon joueur, mais il se retint au dernier moment. D’accord, c’était bien drôle de parler par sous entendus, mais si son client ne le faisait pas du tout exprès, alors il aurait l’air bête à se faire accuser de harcèlement sexuel. Et puis, ce n’était pas vraiment la peine d’en rajouter, si Eliott le draguait bel et bien, Thomas s’était montré assez clair, non ? Il se contenta donc d’un sourire dans la direction du jeune homme et se hâta de les faire sortir de la boutique.

    Il prit quelques secondes pour observer de plus près l’homme qui venait de l’inviter chez lui. Il avait véritablement un beau visage, et un corps bien entretenu, même habillé ça se sentait. Et puis, il était sportif professionnel tout de même. Tout, jusqu’à ses yeux, lui donnait un charme fou. Bref, Eliott était le genre d’homme à vous faire regretter de ne pas aimer le Quidditch. Mais bon, si Thomas ne pouvait pas lui parler de sport, il trouverait bien un moyen de se faire pardonner et de faire en sorte que le jeune homme ne s’intéresse à lui.

    " Je crois... Que je cherchais quelqu'un, et je pense l'avoir trouvé. Mais rien n'est certain j'imagine. Un Américain et un Canadien qui se rencontre en Angleterre, originale "

    Il devait bien avouer que la coïncidence était assez drôle. Après tout, ils auraient très bien pu se croiser aux Etats-Unis, ça aurait été beaucoup plus logique. Mais non, ils se rencontraient pour la première fois en Angleterre. Le destin était imprévisible. Si Thomas avait su que leur rencontre ne devait en fait rien au destin, il aurait sans doute trouvé la « coïncidence » moins mignonne. S’il avait su qu’Eliott était venu du Canada pour le suivre, lui, un parfait inconnu… Et pire, s’il avait su qui Eliott avait abandonné pour partir le rejoindre jusqu’en Grande Bretagne, il serait sans doute parti en courant. Heureusement donc pour le beau joueur de Quidditch, Thomas n’était au courant de rien.

    Le jeune homme laissa ensuite le silence retomber, il marchait tranquillement à côté de son nouvel « ami », le laissant le guider jusqu’à son appartement. Le silence ne le gênait absolument pas, à vrai dire, il trouvait cela apaisant. Il n’avait jamais compris cette « peur » que les gens avaient du silence, comme si ne rien trouver à se dire était une sorte de crime, ça les mettait très vite mal à l’aise. Mais Thomas trouvait au contraire que le silence était bien souvent plus utile que la parole, il en disait long. Et la capacité de passer du temps avec quelqu’un en silence, et de se sentir à l’aise comme cela, n’était-ce pas la plus belle preuve d’intimité ? Enfin, malgré tout, il aurait aimé en savoir un peu plus sur cet homme, depuis leur rencontre il se posait toutes sortes de questions sur lui. Des choses essentielles comme, quelle était sa marque de café favori, ou encore s’il préférait s’asseoir sur une chaise ou dans un canapé. Le genre de choses indispensables à savoir avant d’aller plus loin :star: Il se râcla donc la gorge, relançant la conversation, essayant d’en apprendre plus. Il prit cependant bien soin d’éviter le sujet de la famille par peur que le jeune homme ne lui retourne la question.

    « Vous cherchiez quelqu’un ? Il ou elle ne vous avait pas laissé ses coordonnées ? Ou alors peut-être que vous avez un faible pour l’accent anglais… ? Pour vous faire plaisir je peux essayer de l’imiter mais je ne garantis pas le résultat »

    Il ponctua sa petite blague ( merdique ) d’un grand sourire, un sourire innocent, pur, qu’il n’avait pas fait depuis plusieurs semaines déjà. Depuis la mort de sa mère à vrai dire. Mais il ne voulait pas y repenser, pas maintenant en tout cas. Pas en aussi charmante compagnie. Il se tourna vers Eliott et le regarda directement dans les yeux, s’y retrouvant accroché sans vraiment comprendre pourquoi ni comment. Peut-être que le petit sourire du jeune homme lui donna le courage nécessaire, peut-être qu’il n’aimait simplement pas rester dans l’incertitude. Quoi qu’il en soit, il demanda de but en blanc :

    « Sinon vous avez un petit ami ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   Jeu 11 Nov - 8:20

    N'allez pas croire que le jeune homme était habitué à draguer des hommes, ou même des femmes d'ailleurs. Il n'en avait connu qu'une, mais il se sentait différent avec lui, il avait l'impression que si osé qui puissent être leurs sous entendus, le jeune homme ne le jugerait pas et surtout, ne penserait pas qu'il voulait juste " tirer un coup" comme on dit. Il avait envie de pouvoir évoluer avec cet homme, après tout, même entre hommes il pouvait y avoir plus que du sexe non? Une pulsion sexuelle ne ferait pas battre son cœur aussi rapidement dans sa poitrine... C'était comme magique entre eux.

    Même si le Quiditch était une véritable passion pour le jeune homme et qu'il gagnait sa vie grâce au sport, il n'était pas de ces joueurs qui ne pensaient qu'au sport justement. Il s'intéressait à un tas de choses, la mode, l'histoire, tout bêtement les choses de la vie de tout les jours, il avait beau être l'un des meilleur joueur de sa génération, il n'en restait pas moi un homme qui ne se prenait pas la tête, il était comme les autres. Juste un peu plus célèbre, mais pas bien différents au fond. Mais n'espérait-il pas que Thomas ne le trouve différent? N'espérait-il pas d'être capable de retenir son attention?

    Le jeune homme trouvait qu'il avait une sacré chance, ce garçon ne semblait rien connaître au quiditch, et c'était tant mieux. Il ne voulait pas risquer de se faire engueuler parce qu'il avait abandonné sa femme la veille de leur mariage. En plus, il était certain que Emma avait du refaire sa vie avec un homme brillant qui ne la quitterait pas pour un homme. Se sentir coupable? Oui sans le moindres doutes. Souvent même, mais après tout, il avait fait ça pour être heureux, et sans doutes serait-elle plus heureuse comme ça que de vivre dans le mensonge avec un homme qui aurait un amant en plus d'une épouse, oui sans doutes avait-il fait le bon choix. Du moins il l'espérait, mais il le saurait bientôt grâce à Thomas...

    Marcher aux côtés de l'homme pour qui on a tout plaquer, combien de fois avait-il rêvé de ce moment si particulier? Souvent, et encore, c'était quand ses rêves étaient sages... Et tout se passait exactement comme dans ses rêves, ils étaient ensemble, aucune gène ne les séparait, ils avaient joués à se faire des sous entendus coquins, et surtout, il avait accepté son invitation à aller dans son appartement tout neuf. Un appartement où ils arrivèrent bientôt, le jeune homme ouvrit la porte. Il s'agissait d'un appartement spacieux, décoré avec goût comme on le montrait dans les catalogues de déco qui sortaient en ce moment. Ce fut alors qu'ils étaient en train d'entrer dans l'appartement que Thomas relança la conversation. Il s'approcha doucement pour aider le jeune homme à retirer sa veste et pour la mettre sur le porte manteau. Puis il répondit avec un petit sourire en coin qui le rendait incroyablement sexy sans même qu'il ne s'en rende compte.

    " Je te rassure - après tout ils étaient dans son appartement alors pourquoi se déranger? - Je préfère l'accent américain, le tien est craquant d'ailleurs... Non, je n'avais pas ses coordonnées, mais finalement le trouver à été facile..."

    Il lui rendit son sourire et retira donc sa veste et celle du jeune homme qu'il accrocha dans le porte manteau avant de l'entraîner en direction du salon de l'appartement. Un décoration moderne, épurée, des meubles qui ne laissaient pas franchement planer le doute sur le nombre de zéro qu'avait le chèque de sa paie tout les mois. Alors qu'il lui montrait le canapé pour s'installer et qu'il s'apprêtait à lui demander s'il voulait boire quelque chose, le jeune homme lui posa une question qui le surprit. Mais il répondit avec un petit sourire en coin:

    "Non personne. Et toi? Un homme fait battre ton cœur? Avec tes beaux yeux je n'en doutes pas..."

    Il lui lança un regard presque déçu à ses mots, puis disparu quelques instants, il revint avec deux verres et une bouteille de vin français. Il servit deux verres et en tendit un au jeune homme, s'il savait à quel point il avait envie de l'embrasser...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   Sam 19 Fév - 12:49

    L’appartement d’Eliott était spacieux et très bien décoré, si bien que Thomas avait l’impression d’avoir plongé dans un magazine Ikéa. Oui, même sorcier, il s’intéressait à la culture moldue et il aimait bien admirer leurs goûts pour la décoration. Il n’aurait jamais les moyens de se payer des endroits pareils, mais ça valait toujours le coup de regarder non ? Eliott prit son manteau ( quel gentleman ) et l’accrocha tandis que Thomas relançait la conversation.

    " Je te rassure… "

    Thomas haussa un sourcil amusé. Alors comme ça ils se tutoyaient maintenant ? Intéressant. Il eut la vague impression qu’il avait fait le bon choix en suivant Eliott jusque chez lui, les choses se présentaient bien. Et le joueur de Quidditch pouvait se montrer aussi direct que lui quand il voulait quelque chose. Ne restait plus qu’à espérer que Thomas ne se trompe pas sur les signaux qu’il lui envoyait.

    "… Je préfère l'accent américain, le tien est craquant d'ailleurs... Non, je n'avais pas ses coordonnées, mais finalement le trouver à été facile..."

    Thomas rendit un sourire sexy à Eliott, parfaitement conscient que les femmes ( et il l’espérait, les hommes ) fondaient en le voyant sourire.

    « Je ne suis pas fan de l’accent canadien, mais pour le tien je pourrais sans doute faire une exception. » répondit-il en suivant le jeune homme dans son salon.

    Il repéra directement le canapé et des images peu catholiques assaillirent son esprit. Tandis qu’Eliott lui indiquait de s’installer, Thomas se demanda s’il avait la moindre idée de ce à quoi il pensait en regardant ce canapé. Et si Eliott savait, qu’en penserait-il ? Thomas prit finalement place et demanda, un peu agacé :

    « Quand même, suivre quelqu’un jusqu’en Angleterre sans ses coordonnées… Soit c’est quelqu’un d’important, soit tu es un sacré psychopathe. »

    Il ne savait pas pourquoi cette idée l’agaçait mais il serra les dents pour s’empêcher de dire quelque chose de plus débile encore. Il s’en fichait au fond qu’Eliott est suivi un gars jusqu’ici parce qu’il voulait se le taper ou quoi que ce soit. Il n’avait aucune intention d’être exclusif si jamais quelque chose devait se passer entre eux. Mais la présence de cet inconnu posait tout de même un problème, si Eliott était amoureux de lui au point de le pourchasser à travers le blog, alors Thomas était sans doute venu pour rien. Préférant savoir maintenant avant de faire une connerie, il lui demanda s’il avait un petit-ami.

    Quand il aperçut le sourire d’Eliott il eut peur d’entendre la réponse. Mais lorsque le jeune homme ouvrit finalement la bouche, Thomas sut que ses prières ( courtes, certes, mais quand même ) avaient été exaucées.

    "Non personne. Et toi? Un homme fait battre ton cœur? Avec tes beaux yeux je n'en doute pas..."

    Alors comme ça, Eliott était célibataire. Très intéressant. Il prit le verre de vin qu’il lui tendait et le reposa sur la table basse avant de se lever. Eliott avait eu un air presque déçu en suggérant la possibilité que Thomas ait un petit ami. Tout se présentait vraiment bien. Il prit le verre de vin des mains d’Eliott et le posa à côté du sien.

    Il savait que son petit jeu était osé, voire dangereux. Mais il n’était pas du genre à tourner autour du pot pendant trois ans, il voulait quelque chose et il l’aurait. Il plaqua ses mains sur le torse du jeune homme, admirant au passage ses muscles bien taillés, et le repoussa pour l’obliger à s’asseoir dans le canapé. Thomas lui lança un sourire de prédateur et s’assit à califourchon sur les jambes d’Eliott. Il fit bien attention de ne pas trop se coller à lui non plus, non pas que ça le dérangerait, mais en cas de refus, ça serait plus facile d’éviter un procès pour agression sexuelle.

    « Non, personne. Je suis libre comme l’air. » murmura-t-il avant de déposer son front contre celui du jeune homme.

    Il se retint de l’embrasser ici et maintenant car il n’était pas sur de la limite exacte entre un rapport consentant et un viol. Quelle qu’elle soit, il ne tenait pas à la franchir aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: You ! Again ? [FE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

You ! Again ? [FE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Le chemin de Traverse-