Partagez | .
 

 [OS] 25 ans et pas une ride...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy Fair Holdwins
MAGE
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 7104
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 214
+ LOCALISATION : Hunger Games
+ DOUBLE-COMPTES : Marlowe Swan
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: [OS] 25 ans et pas une ride...    Sam 10 Juil - 17:05

*25 ans et pas une ride…*

Voilà ce que se disait la jeune femme blonde en se regardant dans le miroir ce matin là, après une nuit des plus mouvementée, à arpenter la forêt pour retrouver un traître et lui régler son compte. Une fois sa mission accomplit, elle était entrée lentement vers son appartement vide et s’était écroulé sur ce son grand lit… Le réveil n’avait pas sonné, seul un oiseau avait eu la bonté de lui offrir un concert privé. Elle s’était levée sans ouvrir les yeux et s’était dirigée vers la cuisine pour se servir un jus d’orange à l’aveuglette, comme étant dans un épais brouillard. Elle détestait les matins, qui pour elle, ne servaient à rien… Et surtout, elle adorait dormir, dormir pour ne plus penser, dormir pour oublier…

Après un mince petit déjeuner, elle se traina jusqu’à sa salle de bain, prit une douche bien froide avant de se retrouver face à ce malaise, face à cette réalité oppressante, face… au miroir ! Elle soupira avant de baisser la tête. Elle n’était pas moche loin de là, elle pouvait avoir tous les hommes à ses pieds si elle le souhaitait, elle aurait pu réussir, prendre la place de Bella et mener cette guerre comme personne. Mais… il y a toujours un « mais », toujours un obstacle dans cet enfer qu’était la vie pour Lucy. Elle s’empara d’un pot de crème avant de le jeter violemment en direction du miroir, qui se brisa en mille morceaux.

Le cœur en miette, elle retourna au salon, vêtu de sa longue tunique blanche, les cheveux détachés, encore humides, lui arrivant au milieu du dos. Le visage fermé dans une mélancolie sans borne, elle ouvrit la grande baie vitrée de son salon et huma l’air pollué de la capitale, qui pour une fois arborait un ciel sans nuage. De son balcon du second étage, elle laissa vagabonder son regard sur les passants avant de repérer un jeune homme lui envoyant un baiser de la main… Malgré son humeur, elle lui sourit avant d’arrêter son attention sur un rouge-gorge venant de se poser sur le rebord de son balcon. Un demi-sourire triste aux lèvres, elle l’observa tandis que ce dernier s’égosillait à plein poumon.

Loin d’être une malchanceuse dans cette vie ennuyeuse, Lucy était irrémédiablement malheureuse. Son visage exprimait un flot de mélancolie au point que les gens qui la croisaient souvent s’étaient mis à l’appeler « Tristana ». Elle avait beaucoup maigrit ces derniers mois, non pas qu’elle faisait un régime, mais elle mangeait moins, n’avait plus goût à rien. Niveau sport, à part les quelques missions (personnelles) qu’elle se devait de régler se terminaient rapidement. La torture ne l’amusait plus, elle ne prenait plus aucun plaisir à faire le mal. Alors à quoi bon ? Elle liquidait ses traitres sans se poser de question, tel un robot commandé. Cependant, la mission de la veille était sa dernière, elle avait obtenu justice. A présent, elle pouvait partir l’esprit tranquille.

Elle referma la grande fenêtre, puis sortit de son appartement, emprunta la ruelle de droite puis avança tête baissée, le regard ailleurs vers un certain lieu. Au croisement de deux rues, profitant que personne ne la voit agir, elle osa user de sorcellerie pour arriver à l’endroit en question.

Le temps était radieux, les touristes étaient nombreux, ce qui était logique pour la période, car en effet, pour beaucoup, c’était les vacances… Lucy avança prudemment avant de se fondre dans la masse, un verre de coca dans une main et une glace à la menthe dans l’autre. Que c’était bon de pouvoir se détendre ainsi, de pouvoir laisser ses soucis bien rangé dans un coin de sa tête, même si ils étaient là, revenant la hanter à chaque seconde, comme pour lui dire qu’elle n’échapperait pas à son destin.
Après de longues heures à marcher pour tenter d’oublier, en vain, elle prit siège sur un rocher afin d’admirer le somptueux coucher de soleil sur l’horizon, bercée par le cliquetis de l’eau. Combien de temps était-elle restée là, le regard dans le vide ? Elle n’aurait su le dire… Néanmoins, lorsqu’elle reprit ses esprits, il faisait noir et la lune avait remplacé le soleil.

Elle se remit en marche, direction la plage de sable. Sur un large terrain vague goudronné longeant la plage, de jeunes gens faisaient du roller ou se laissaient glisser sur leur skate. Quelques courageux se risquaient à faire de l’endurance tandis que d’autres préféraient le vélo. Lucy passa devant un petit groupe de danseurs qui faisaient un show de hip hop devant quelques touristes. Les voitures de sport défilaient sur la route, des klaxons se faisaient entendre par moment, surtout provenant de décapotables, laissant apparaître des jeunes aux lunettes sombres et aux cheveux laqués.

Arrivant sur la plage, Lucy retira ses chaussures qu’elle garda à la main. Il y avait peu de personne sur le rivage tandis qu’elle avançait jusqu’à l’eau, prenant soin de s’arrêter juste avant que celle-ci n’heurte ses orteils. Elle se mit alors à marcher tranquillement le long de la mer. La brise légère s’infiltrant dans ses cheveux détachés, lui offrait une douce odeur mélangée de sel, de plantes exotiques et de barbe à papa. Pieds-nu dans le sable fin, elle avait une sensation de légèreté et de bien-être, avec sa fine tunique que le vent faisait gigoter. Ce dernier, doux et chaud, donnait vie aux palmiers.

Bercée par la mélodie des vagues, elle distinguait du côté de la ville, des voix et le rire des enfants jouant dans le sable. Par moment, des oiseaux venaient virevolter au-dessus de l’eau, puis disparaissaient dans la pénombre. Elle eut l’impression étrange de se situer à la frontière de deux univers : elle était entre le silence naturel et le bruit humain. Libre, elle avançait sur un chemin invisible, sur la limite de ces deux mondes, et personne ne semblait la remarquer sur son passage.

Malgré les lumières de la côte, la nuit avait obscurcit le ciel, laissant apparaître de minuscules étoiles. Elle se dirigea vers une petite crique déserte où un silence de plomb régnait. Elle s’allongea ensuite sur le sable frais et comme hypnotisée par le spectacle étoilé, elle finit par sombrer dans les bras de Morphée.


******

Une douce sensation de vertige la tira peu à peu du sommeil… Quelqu’un lui caressait délicatement le cou, redescendant sur son buste. Un frisson la parcourut et elle ouvra les yeux. Elle l’aurait incendié sur place, voire éliminé, si quelque chose ne l’avait arrêté aussi net. Ce visage… L’homme qui se tenant face à elle, avec un petit sourire aux coins des lèvres ne lui était pas inconnu… loin de là !

- Tu étais si adorable étendue là que je n’ai pas pu résister à l’envie de te regarder dormir !

Et cette voix ! Lucy le regardait sans rien dire… Que dire en effet de quelqu’un qui avait disparut, comme ça, un matin. La gorge serrée dans un étau, elle ne réussit qu’à baragouiner quelques mots incompréhensibles, avant de se lever, la colère prenant le dessus.

- Toi ! Comment oses-tu ? Tu es sorti de ma vie… tu m'as abandonné! Va-t-en ! Je ne veux plus te voir… plus jamais !

Des larmes de colère et surtout de tristesse envahirent ses yeux, tandis qu’elle plongeait son regard embué dans celui qu’elle aimait toujours plus que tout. Mais, il l’avait laissé seule dans ce monde, il avait choisit de prendre un chemin qu’elle ne pouvait suivre… jusqu'à ce soir. Son destin était à présent scellé… C’était trop tard !

Il se leva à son tour, l’air un tantinet peiné, puis haussa les épaules.

- Comme tu veux ! Je m’en vais… Mais sache que je ne serais jamais bien loin !

Sa voix s’était fait plus rude, telle une menace… que Lucy prenait au pied de la lettre. Elle le regarda disparaître dans un nuage blanchâtre, avant de s’écrouler par terre et de laisser libre cours à sa douleur. Son chagrin n’était plus supportable. Elle devait agir… pour définitivement tout oublier. Comme aucune magie n’avait fonctionné sur sa mémoire, elle allait user de la technique si répandue des moldus. Se redressant soudain, elle sécha ses larmes d’un revers de main avant d’avancer jusqu’à la mer, plonger dans l’eau et ne plus penser…

******

Ne pouvant plus respirer, elle vit un long tunnel sombre et un minuscule point blanc à l’horizon. Elle courait presque, comme pour arriver le plus vite possible vers cet autre monde. Quand soudain, une sensation de chute la submergea et elle ouvrit les yeux dans un cri strident. Elle était assise, le front en sueur, sur le sable, dans cette crique déserte. Le regard effaré, elle porta ses mains à son cou, puis son cœur, qui battait toujours. Elle était en vie, ce n’avait été qu’un mauvais rêve, un cauchemar annonçant une mort à laquelle elle avait pensé à plusieurs reprises. Mais, au fond d’elle, une infime partie ne voulait pas en finir comme ça. Elle ne pouvait pas lui faire ça ! Lui, qui avait été tué quelques mois plus tôt, lui qui avait été toute sa vie! Il aurait souhaité qu’elle vive… alors elle vivrait ! Tous ceux qui avaient combiné à sa mort avaient eut leur compte. Elle pouvait à présent faire quelque chose de sa vie… quelque chose de bénéfique pour changer !

Lucy se munit de ses chaussures avant de rejoindre la côte bruyante et de penser à ce qu’elle ferait le lendemain. Car, il y aurait un lendemain… des lendemains, en souvenir de cet être cher qu’elle aimera jusqu’à la fin des temps…


_________________
Ambassadrice de la secte « La faim est brioche »

Ƹ̴Ӂ̴Ʒ  Folle, flippante et accro au rhum!  Ƹ̴Ӂ̴Ʒ

L'amour est un ange tombé dans l'enfer de ce monde... Clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

[OS] 25 ans et pas une ride...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» take a ride with my best friend. 25 oct. (19h)
» ( Dimitri ) Just ride
» Bumpy ride (+) William
» RIDE OR DIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Galeries :: OS et fanfictions-