Partagez | .
 

 The Preying Mantis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: The Preying Mantis   Dim 7 Nov - 12:32

    Londre... Je commençais à bien connaître cette ville vu que j'y habitais depuis deux ans... Les endroits moldus ne m’intéressaient pas trop et je préférais les ignorer, mais les endroits magiques n'avaient plus de secret pour moi. La gare avec sa voie 9 3/4, le chemin de traverse et son chaudron baveur et... la cabine téléphonique qui mène au ministère. D'ailleurs c'était là que je me rendais aujourd'hui... Je devais faire régulariser des papiers ce qui avait le don de m'exaspérer. Ah vous ne le saviez pas? Je ne suis pas Anglaise d'origine, je n'habite en Angleterre que depuis deux ans seulement et mon pays d'origine est la France. Mais aujourd'hui j'allais recevoir mes papiers britannique ce qui allait me permettre bien plus de liberté qu'une simple permission de séjour. Mes parents étaient déjà venu chercher les leurs mais ils avaient jugé bon que je devais faire la démarche seule, comme une grande pour m'habituer à l'indépendance. Ils me prenaient encore pour une enfant mais je ne pouvais pas leur en vouloir, ils ne voyaient pas que j'avais grandi et qu'ils étaient encore les seuls à ne pas me considérer comme une adulte.

    Je marchais dans les rues de londre, cherchant la cabine téléphonique et observant les moldus... Ils courraient dans tous les sens comme toujours, allant à leur travail ou rentrant chez eux. Même pour aller se reposer ils allaient trop vite... C'était vraiment stressant et j'étais bien contente de ne pas être comme eux. Je tournais au coin de la rue et aperçu enfin ce que je cherchais. Elle paraissait si vieille qu'il n'était pas étonnant que les sans pouvoirs ne s'en approchaient pas. J'ouvris la porte et pris le combiner avant de composer le code : 62442.


    "Bienvenue au ministère de la magie, quel est l'objet de votre visite?"

    La voix de l'hôtesse me surprenait toujours... Non pas qu'elle faisait peur mais elle ne parlait pas dans le combiné, on avait l'impression qu'elle était avec nous dans la cabine et franchement, c'était stressant. Mais il en fallait plus pour m'effrayé vous vous en doutez bien. Je ne suis pas à Serpentard pour rien après tout!! C'est plutôt moi qui m'amuser à faire peur aux autres rien qu'avec mon regard.

    "Régularisation de papier!!"

    Une sorte de bruit métallique résonna et un badge apparut. Il portait mon nom et le but de ma visite. La cabine commença enfin à m'emmener dans le coeur du ministère de la magie. Quand j'ouvris la porte la beauté du lieu me surprit encore une fois. Le parquet était parfaitement ciré, si bien qu'on pourrait presque se voir dedans, et les sorciers allaient et venaient par les cheminées situé sur le côté... D'ailleurs j'aurais aussi put venir par ici si on avait pas été à cour de poudre de cheminette. J'avançais en direction de la fontaine de la fraternité magique qu'on pouvait facilement voir grâce aux statues qui la représentaient. Bon... Malgré ce beau paysage il fallait trouver où je devais faire mes papiers ce qui n'était pas forcément facile. La ministère était grand et on pouvait facilement se retrouver dans un bureau qui nous rendrait fou alors autant ne pas se tromper... Tiens, d'ailleurs je m'approchais du tableau où était marqué tous les étages disponibles à la recherche de celui qui pourrait être le mien. J'espérais quand même qu'un beau jeune homme vienne à ma rescousse... Un jolie jeune fille perdu ce n'était pas sensé être irrésistible. Si, ça l'était... D'ailleurs je savais très bien où je devais aller. Niveau cinq, département de la coopération magique international et je n'aurais même pas besoin de dépasser le bureau d'accueil. Mais je préférais attendre un peu puisque j'avais toute l'après-midi, autant en profiter.

    D'ailleurs j'avais déjà trouvé ma victime... Un charmant jeune homme qui devait travailler ici car il n'avait pas de badge de visiteur. Lui il saurait sûrement m'aider dans tous les sens du terme car en fait mes hormones me donnaient des idées bizarre. Il y avait des caméras dans les ascenseurs? Parce que sinon ça pourrait être intéressant non? Il fallait que je me calme, une étrange chaleur commençait à envahir mon corps et ça devait se voir dans ma façon d'observer ce sorcier. Ca s'appelait le désir. Vous connaissez? Moi mieux que quiconque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: The Preying Mantis   Lun 10 Jan - 13:19





    Gabriel était de mauvaise humeur ce matin. Il avait été réveillé à 4h du matin par l'éruption du patronus de son patron dans sa chambre à coucher. Il lui ordonnait de venir de toute urgence, et que s'il ne se dépêchait pas, il pouvait dire adieu à son emploi. Gabriel avait alors sauté du lit et envoyé sa girafe prévenir son employeur qu'il serait la dans dix minutes le temps de s'habiller. Il avait enfilé un caleçon en vitesse, un bas de costume noir et une chemise blanche avant de se vêtir de sa veste noire elle aussi. Cinq minutes plus tard, il était prêts à sortir. Le jeune homme ne passa pas par la chambre de sa femme. Après tout, ils étaient mariés mais cela s'arrêtait là. Pour rien au monde, Gabriel toucherai Arabella. Elle n'était pas son type et même si elle pouvait changer d'apparence à volonté ça ne faisait pas tout parce que c'était son caractère qu'il n'appréciait pas. Prenant rapidement un café, Gabriel transplana au Ministère avec trois minutes d'avance. Il était fier de lui mais il ne pût se réjouir bien longtemps, Meyers lui donnait déjà la destination de son intervention. Apparemment c'etait un sorcier saoul qui ne savait plus ce qu'il faisait et lançait des sorts à tort et à travers. Prenant soin de noter la destination, l'héritier des De Beauharnais transpana avant que Meyers est pût lui faire une réflexion. Le jeune homme chercha pendant vingt minutes le fauteur de troubles et le trouva à moitié endormi dans un caniveau près de la Tamise. Il empestait l'alcool et une autre odeur bien plus désagréable que le noble français identifia comme étant de l'urine. Attrapant le bras de l'homme inconscient, Gabriel le ramena au Ministère pour le laisser au bon soin de Meyers avant de repartir se coucher. Il s'étala de tout son long sur son lit sans se déshabiller, il devrait le faire une le faire une nouvelle fois quand il se réveillerai de nouveau. Mais pour le moment seul son lit comptait. 

    *****

    Paisiblement couché dans l'herbe, Gabriel regardait le ciel. La journée était belle et les nuages blancs dans le ciel donnait à cette immensité au dessus de lui un manteau blanc. Amusé par les formes des nuages, il nomma toutes les choses qui lui passait par la tête. La un chien, ici une main... La-bas un cœur, près du chien, une vieille dame. Près de lui, il sentit bouger quelque chose. Jusque la, il n'avait rien remarqué. Cette personne n'était autre que son père décédé quelques années plutôt. Sauf que ce n'était pas vraiment lui. Gabriel n'avait encore jamais vu d'inferi de sa vie mais il pouvait aisément se faire une image d'eux. Prenant peur devant cette atrocité, le jeune homme prit ses jambes a son cou avant de partir en vitesse. Il adorait le sport et donc il savait qu'il arriverait à semer cette abomination de la nature. Sauf que plus il avançait vite plus la créature le rattrapait. Quand elle fut sur lui, Gabriel hurla et de réveilla en sursaut. Le temps de reprendre ses esprits, il se rendormit d'un coup. 

    ******
     
    Quand il de réveilla de nouveau en ce jour, Gabriel passa ses mains dans ses cheveux et sur son visage. Jamais encore il n'avait fait de rêve comme celui-ci. Regardant l'heure, il dépêcha de refaire sa toilette une nouvelle fois. Il de changea de vêtements et opta pour un pantalon beige, une chemise blanche et une veste beige aussi. Personne ne pouvait nier le fait qu'il était toujours élégant et bien habillé. Il détestait s'habiller comme un plouc. Prenant un nouveau cafe pour se réveiller, Gab' eut juste le temps de voir Arabella se lever pour venir dans la cuisine avant qu'il n'est pût partir. 

    " Tu pars déjà ? "

    Gab' ne leva pas la tête et n'accorda aucun regard à la femme que sa mère l'avait forcé à épouser. Il déposa sa tasse dans l'evier et transplana sans même un regard ou un geste tendre pour sa femme. Il arriva dans l'atrium et fut de suite assailli par une note de Meyers. Il voulait le voir de suite. Mais c'était quoi son problème à Meyers ? Pourquoi il le harcelait. Bon ok, Gabriel n'était pas le parfait bureaucrate mais sur le terrain il était super. Il avait de bons résultats mais les dossiers n'étaient pas rempli en temps et en heure et Meyers prenait un malin plaisir a lui rappeler. Aujourd'hui, il devait sortir et avait chargé Gabriel de s'occuper  de mettre a jour les dossiers qui dataient de plusieurs semaines. Alors qu'il s'apprêtait à aller dans son bureau faire ce qu'on lui demandait, son regard fut attiré par une belle jeune femme. Elle devait avoir pas plus de 18 ans. C'était un peu jeune mais Gabriel s'en contenterait. Lorsqu'elle leva les yeux, le jeune homme vit la même lueur briller dans ses yeux. Alors comme ça, ils étaient pareils. Un sourire étira le visage de Gab'. Puis il s'avança vers la jeune femme.

    " Puis-je vous aider jolie demoiselle ? "

    [HJ : Désolée pour le retard ... ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: The Preying Mantis   Lun 10 Jan - 14:29

    Les cheveux bruns, les yeux d'un bleu éclatant, un visage assez fin... Très élégant dans tous les sens du terme que ce soit dans son comportement, sa démarche ou sa façon de s'habiller. C'était exactement le genre d'homme qui me plaisait et que j'aimais bien chasser car c'est ainsi que je me considérais : une chasseuse. Les hommes n'étaient que des proies et chacun d'entre eux avait une place sur mon tableau de chasse déjà bien remplie et ce jeune homme allait être un trophée dans ma collection... Je me demandais encore comment j'allais m'y prendre avec lui. Est ce que j'allais être direct? Ou plus subtile? Est ce que j'allais jouer avec? Le faire tourner en bourrique ou le provoquer? Chaque homme était différent et pour être sûr d'arriver à mes fins je devais trouver le bon moyen de les séduire même si quelques fois ce n'était pas nécessaire car c'était eux qui venaient essayer de me séduire. Dans ce cas là, la plupart du temps, je les faisais attendre, espérer et à la fin j'acceptais enfin de tomber dans leur bras et ils pensaient avoir accompli un miracle en me faisant craquer ce qui me rendait encore plus désirable et belle à leur yeux. Les hommes... Tellement facile à cerner et à faire tomber sous nos charmes. Nous avons et aurons toujours le pouvoir sur eux de part notre beauté et le désir que nous provoquons en eux. Il est tellement plus facile pour une femme d'arriver à ses fins par la séduction que pour un homme... Mais revenons à notre mouton...

    Lorsqu'il croisa mon regard je pus voir un sourire s'afficher sur son beau visage ce qui le rendait encore plus charmant. Il commença à s'avancer vers moi et cette fois-ci ce fut à moi de sourire... C'était gagné d'avance et cela me faisait jubiler de l'intérieur. Je pouvais voir qu'il était un peu comme moi, au moins à certains niveaux et il avait dut avoir la même conclusion à mon sujet. Séducteur qui ne devait pas apprécier qu'on se refuse à lui et qui aimait, lui aussi, les plaisirs de la chair. Comme on dit, qui se ressemble s'assemble et voir quelqu'un de semblable à moi ne faisait que m'attirer encore plus... Je ne décrochais pas mon regard du sien, le rendant légèrement plus... là encore je ne trouve pas le mot. Ce n'est pas vraiment descriptible. C'est cette petite chose que nous avons dans le regard qui pourrait faire fondre n'importe qui de la gente masculine et que je sais si bien faire. Il arriva juste devant moi et, comme prévu, me proposa son aide:


    " Puis-je vous aider jolie demoiselle ? "

    Ne l'avais-je pas dit qu'une jeune femme en détresse était irrésistible? Maintenant vous en aviez la preuve... Il se voulait direct en m'envoyant un mot qui aurait dut me faire plaisir... Jolie... Mot bien faible pour ce que j'étais réellement mais c'était tout de même un compliment qui allait droit dans mon coeur, ou ailleurs mais ça c'est une autre histoire. Je me mordais légèrement le côté droit de ma lèvre d'une manière un peu timide, histoire de dire que je le remerciais et que ça me faisait de la peine de le déranger... Et puis c'était aussi pour le séduire d'une façon assez subtile car se mordre les lèvres a toujours été une façon de montrer le désir et même si il peut vouloir dire beaucoup de chose, le fond en reste le même. Dans ce cas là, je m'étais débrouillé pour qu'il veuille dire : Oh, un beau jeune homme vient à mon secours, c'est gentil et je me demande comment je pourrais le remercier" alors qu'en fait je sais déjà exactement comment je compte lui dire merci... D'ailleurs je ne lui dirais même pas, je lui montrerais à quel point je lui suis reconnaissante.

    "A vrai dire oui!! Je viens chercher mes papiers britannique et je ne sais pas où aller. Acceptez-vous d'être mon guide?"

    Petite voie fluette avec un ton de supplication sur la fin... Les hommes aimaient bien se sentir indispensable pour nous et quelques fois je m'amusais à leur donner cette sensation... Je ne faisais même plus attention au monde qui nous entourait. Il était insignifiant de toute façon et il fallait que je reste concentrer car une erreur peut très vite se transformer en tue l'amour épouvantable si elle n'est pas bien rattrapé mais ça ne m'était arrivé que peu de fois. Enfin, je me souviens de celle où le patron d'un magasin de vêtement m'avait surpris avec un de ses employés dans une cabine d'essayage... Être coupé en plein élan, cela avait mérité un petit sortilège qui l'avait rendu maniaque du ménage et il avait commencé à tout ranger et nettoyer. D'ailleurs je crois qu'il devait encore y être aujourd'hui. Sans même attendre une réponse je rajoutais, en prenant cette fois-ci ma voie la plus séduisante:

    "Et je vous renvoie le compliment..."

    Un petit sourire en coin accompagné d'un regard perçant. Monsieur, ce soir vous goûterez à ma folle envie de vous... Il avait l'air d'être un joueur et j'étais comme persuadé que nous allions vite commencer à jouer au chat et à la souris mais une question se posait tout de même : Qui serait le chat? Et qui serait la souris? Pour ma part, je pense que les rôles allaient s'inverser de temps en temps mais on ne sait jamais, je me trompe peut-être. Même si j'ai l'art de savoir au premier regard comment séduire un homme, il peut arriver que je n'y arrive pas ou que je le fasse mal... Mais pour ce qui était de mon jeune homme d'aujourd'hui, j'espérais être dans le vrai...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: The Preying Mantis   Mar 8 Fév - 19:27





    Gabriel avait toujours aimé les filles qui savait ce qu’elle voulait mais qui n’y allait pas forcément directement. Il aimait certes la franchise mais il adorait jouer un peu avec ses « proies » comme il s’amusait à les appeler. Le jeune homme aimait lorsque la partie devenait corsée et que petit à petit, l’étau se refermait sur celle qu’il convoitait … Cela ne durait guère plus d’une semaine car elles succombaient presque tout le temps en si peu de temps. Seulement, ça en devenait lassant et le brun devait se trouver d’autres victimes… Là, il sut direct sans le vouloir que le jeu serait une partie de chat et souris et que les rôles allaient s’inverser plus d’une fois… Ce n’était peut être qu’une illusion mais la lueur qui brillait dans les yeux de la brune était la même que lorsqu’il se mettait en chasse. C’était pour ça qu’il s’était avancé vers elle, mais aussi pour savoir ce qu’une beauté pareille faisait au Ministère seule. Normalement, une fille comme elle devrait être casée depuis longtemps, mais apparemment, si elle était seule, son petit ami avait assez confiance en elle, pour la laisser venir seule alors que plusieurs personnes étaient réputées pour être des coureurs de jupons… Gabriel en faisait parti. Il commença avec une flatterie et demanda s’il pouvait l’aider. Elle se mordit alors la lèvre inférieur timidement et le jeune homme la regarda avec convoitise. Il aimerait bien attraper entre ses lèvres à lui celle de la brune… Gabriel se lécha inconsciemment les lèvres et releva les yeux au moment où la fille lui parlait.

    Elle n’était pas anglaise, elle possédait un accent français trop important pour qu’elle soit anglaise. La suite confirma son hypothèse. Elle venait se faire régulariser et elle avait besoin d’un guide… Son ton presque suppliant fit monter en Gabriel une bouffée de désir et il sentit son entrejambe augmentait un petit peu de volume. Il n’osa pas baisser les yeux pour regarder si cela se voyait. C’était vraiment indécent et mal poli envers cette jeune femme et même s’il trompait sa femme, il n’était pas le genre d’homme à avoir un comportement vulgaire. Il n’aimait pas les hommes vulgaires et les femmes encore moins. Il trouvait que c’était vraiment très moche quand cela venait d’une femme… Alors qu’il allait lui donner une réponse, la jeune femme lui coupa l’herbe sous le pied et lui renvoya le compliment. Même s’il savait que ce n’était que pour l’avoir dans son lit, -Il n‘en était pourtant pas totalement sûr, mais il partait de cette hypothèse - il en était tout de même flatté. Il sourit alors et entreprit de défaire le premier bouton de sa chemise. Il commençait à avoir chaud et il lui semblait que le style négligé plaisait aux jeunes. Enfin négligé était un bien grand mot… Il continuait d’avoir la classe aussi.

    « Vous n’êtes pas Anglaise, ça s’entend à votre accent… Ce n’était pas une question juste une affirmation. Vous êtes Française non ? »

    La dernière partie de la phrase, au lieu de la dire en anglais, le jeune homme avait parlé français. Si elle lui répondait en français, il serait fixé. Et c’est ce qu’elle fit. Le sourire de Gabriel s’agrandit encore plus. Le jeune homme aimait bien trouvé des personnes qui parlaient la même langue que lui parce qu’au moins, il n’avait pas besoin de réfléchir avant de dire quelque chose. Il était devenu bilingue lorsqu’il avait fait sa dernière année à Poudlard et même si la langue ne lui plaisait que moyennement, il avait appris vite à parler et écrire l’anglais pour pouvoir draguer. Le fait qu’il soit français était un point en plus pour lui. Il ne savait pas pourquoi mais lorsqu’il disait qu’il avait habité Paris, les filles tombaient comme des pommes à ses pieds. Gabriel n’allait pas s’en plaindre après tout pourquoi le ferrait-il ? D’aussi loin qu’il s’en souvienne, il avait toujours été un bourreau des cœurs, un Dom Juan et ce n’était pas près de changer. Déjà à l’école primaire, il embrassait toute les filles de sa classe une par une et plus d’une fois, il les avait rendu jalouse parce qu’il ne passait pas assez de temps avec elle… Le français baissa les yeux de nouveau sur la fille qui lui avait demandé de l’aide et se reconnecta avec la réalité… C’était une demoiselle en détresse tout de même…

    « Si vous voulez bien me suivre Mademoiselle … Il marqua une pause pour laisser le temps à la jeune femme de lui donner un prénom ou son nom de famille et reprit juste après d’un ton charmeur… Je me ferrais un plaisir de m’occuper de votre cas et de vous servir de guide dans les méandres du Ministère… »

    Puis Gabriel prit la direction des ascenseurs en faisant attention à ce que la charmante jeune fille dont il devait s’occuper ne se perde pas en chemin. Il entra dans l’ascenseur et la jeune fille prit place à ses côtés …

    « Gab’, retient les portes j’arrive… »

    Gabriel fit alors ce qu’on lui disait, et il retint les portes, le temps de voir Sven rentré dans l’ascenseur et il partit. Le nouvel arrivant salua d’un hochement de tête Gabriel et reporta toute son attention sur Aleth.

    « Bonjour Mademoiselle… Je me présente Sven Bass, Oubliator. Je suis un collègue de Gabriel… Vous êtes de sa famille ? »

    Gabriel aurait bien voulu lui foutre son poing dans la gueule. Mais il était une personne civilisée et donc, il se contenta de serrer les poings et sa main gauche se contracta sur sa baguette. Qu’est-ce qu’il pouvait l’exaspérer ce type à toujours essayé d’avoir les filles que Gabriel convoitait… Sven en avait fait une compétition et Gabriel se prenait au jeu. Au moins, cela pimentait la vie de tous les jours.

    « Laissez tomber, ce n’est qu’un pauvre type qui essaye juste de se rendre intéressant. Sa femme vient de demander le divorce et donc, il espère prouver qu’il peut encore être séduisant…Alors que c‘est tout le contraire … »

    Un sourire plus grand s’étira sur les lèvres de Gabriel tandis qu’il disait ses mots en fançais à Aleth… Sven écarquilla les yeux et se mit dans le fond de l’ascenseur…

    « Ok je laisse tomber. J’ai aucune chance si elle est française et que tu commences à lui raconter des trucs sur moi qui sont peut être faux d’ailleurs… »

    C’était tellement jouissif de voir les gens s’avouer vaincu…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: The Preying Mantis   Dim 20 Fév - 15:43

    Le jeune homme défit le premier bouton de sa chemise. Avait-il chaud? Si c'était le cas j'espérais en être la cause et c'était même certains. Je voyais dans son regard le désir que j'avais fait naître en lui... On ne pouvait cacher se genre de chose et puis d'ailleurs pourquoi le cacher? C'était tellement plus amusant de le montrer, ça les rendaient encore plus fou et c'était réciproque. Le comportement envieux qu'il avait envers moi me donner envie de plonger dans ses bras... Il accepta d'être mon guide pour mon plus grand bonheur...

    « Vous n’êtes pas Anglaise, ça s’entend à votre accent… Vous êtes Française non ? »

    La dernière phrase, il l'avait dit en français... C'était très rare que cela arrive mais là je devais m'avouer vaincu, il m'avait prise au dépourvu et m'avait complètement charmé. Je n'aurais jamais pus deviner seule qu'il était français car son accent britannique était trop parfait mais celui qu'il avait employé en parlant ma langue natale aussi et je ne pouvais en avoir qu'une seule déduction : il était de la même nationalité que moi. Enfin si il m'emmenait à bon port cela allait bientôt changer mais la France n'en restait pas moins mon pays natale. J'aimais beaucoup l'Angleterre mais quand même le soleil, la montage et les plages me manquait malgré tout. Le fait d'avoir un français pour moi toute seule aujourd'hui me rappeler le bon vieux temps et cela n'avait qu'un seul effet sur moi : augmenter l'envie de cet homme. Bon, inutile de me perdre dans mes pensées, il fallait tout de même que je lui réponde.

    "Oui et je vois que vous aussi..."

    J'eus évidemment une réponse positive mais c'était normal, je ne me trompais rarement. Quoi que là j'avais quand même été surprise par cette découverte mais ça me plaisait. J'en avais un peu marre d'avoir toujours une longueur d'avance et de tout deviner!! Il me fallait un peu d'aventure et de découverte après tout non?

    « Si vous voulez bien me suivre Mademoiselle … »

    Hum... Il semblait attendre quelque chose et je n'allais pas le faire attendre bien longtemps. Quand on marquait une pause après un "mademoiselle" c'était qu'on voulait un nom.

    "Delust... Aleth Delust et vous?"

    J'appris son prénom : Gabriel. Ah bon? Pourtant il n'avait pas l'air d'un ange. Ou plutôt si il en avait l'air mais c'était un ange avec un défaut énorme... Un ange à femme.

    « Je me ferrais un plaisir de m’occuper de votre cas et de vous servir de guide dans les méandres du Ministère… »

    Pour seule réponse je lui rendis un sourire avant de le suivre. Apparemment il partait vers l’ascenseur et se fut avec une démarche séduisante et assuré que je suivais ses pas, regardant en même temps le beau paysage qui s'offrait devant moi. De derrière il avait l'air bien musclé mais ce n'était qu'en enlevant son pantalon que je pourrais vraiment le savoir mais au moins cela m'en donnait l'envie. Lui aussi avait une démarche assuré et j'avais presque l'impression de me voir au masculin à ce niveau là. Je n'essayais pas de cacher mon enthousiasme lorsqu'il se retournait pour voir si je le suivais bien et il avait dut me surprendre plus d'une fois à le reluquer. Nous n'attendîmes pas l’ascenseur assez longtemps pour engager la conversation et je me plaçai à côté de lui lorsque nous fûmes rentré. J'espérais qu'il n'y aurait personne car appuyer sur le bouton d'alarme serait facile... Qui n'avait jamais rêvé de faire cela? De bloquer un ascenseur pour se faire plaisir avec un super bel homme à l'intérieur... Là, j'avais l'homme, l'ascenseur et maintenant il fallait qu'il n'y ait pas de passager à son bord. Sauf que mon rêve ne se réalisera pas... Un homme avait demandé à Gabriel de retenir les portes et il s'engouffra à côté de nous. Tant pis, on trouvera bien un placard dans lequel on pourrait faire ce que j'avais en tête. Le nouvel occupant ne fit que saluer Gabriel d'un coup de tête puis il me regarda avec insistance avant de me dire.

    « Bonjour Mademoiselle… Je me présente Sven Bass, Oubliator. Je suis un collègue de Gabriel… Vous êtes de sa famille ? »

    Oh oh... Je sentis la tension monter d'un cran dans la petite cage qui descendait... Je compris vite leur petit jeu... Ils étaient concurrent et cela c'était vu au sourire forcé de Gabriel lorsque Sven était rentré dans l'ascenseur. Cela allait encore plus animer le jeu dans lequel je m'étais lancé et un petit sourire satisfait apparut sur mes lèvres encore une fois.

    "Non... Ca serait trop dommage..."

    Avoir Gabriel dans ma famille? Non, surtout pas, un bel homme comme ça qui me serait interdit de toucher ça serait insupportable!! J'étais bien contente d'être fille unique et de ne pas connaître mes cousins car il suffisait que l'un d'entre soit beau pour que je commette l'irréparable et que je tue mes parents d'une simple crise cardiaque!! Gabriel s'approcha de moi puis me dis en français.

    « Laissez tomber, ce n’est qu’un pauvre type qui essaye juste de se rendre intéressant. Sa femme vient de demander le divorce et donc, il espère prouver qu’il peut encore être séduisant…Alors que c‘est tout le contraire … »

    Je voyais le sourire de Gabriel qui jouissait d'avance de faire un coup pareil à son collègue de travail et de chasse. Quant à Sven, il se mit dans le fond de l'ascenseur et commença à faire la moue.

    « Ok je laisse tomber. J’ai aucune chance si elle est française et que tu commences à lui raconter des trucs sur moi qui sont peut être faux d’ailleurs… »

    Je ne pus me retenir de laisser échapper un petit rire devant cette remarque... Qu'est ce que je devais faire, les idées fusaient dans ma tête... J'avais envie de commencer à séduire Sven pour rendre jaloux Gabriel et faire tomber son ami sous mon charme. Pourquoi se contentait d'un quand on pouvait en avoir deux? Mais peut-être que Gabriel n'était pas de se genre de jeu et je pouvais perdre me chance avec lui... Bon... Tant pis, il fallait que je m'amuse car c'était le but après tout mais je devais assurer mes arrières...

    "Ne faites pas cette tête là il y en aura pour tout le monde!!"

    Petit ton provoquant et séducteur que j'adressais à Sven et je ne le fis pas mais j'aurais vraiment voulu voir la tête de Gabriel lorsque ses mots sortirent de ma bouche. Puis je me retournai vers lui et lui dis en français, pour le rassurer:

    "Mais aujourd'hui, priorité pour mon guide..."

    L'étau se resserrait et le jeu devenait plus complexe. On avait arrêté de tourner autour du pot et là si il n'avait pas compris que ce que je voulais de lui ce n'était pas qu'une simple visite, c'était qu'il était vraiment niait. Mais il comprendrait, il était un chasseur tout comme moi et puis le regard que je posais sur lui était plus qu'explicite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: The Preying Mantis   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Preying Mantis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gloria ! Alleluia ! Merci la poste ! Mantis power !
» Traquenard organisé ( Dagget vs l'Iroquois et Mantis)
» [Gouvernement] U.S.I. White Mantis
» (M/LIBRE) JAMIE DORNAN ≈ baby, i'm preying on you tonight.
» [Intro] Les White Mantis partent à la chasse aux Punk [PV USI WM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Londres :: Le Ministère-