Partagez | .
 

 Everything You Want

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arthur B. Thornfield
MAYBE WE WEREN'T MEANT TO BE
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 26272
+ HOUSE POINTS : 26403
+ DOUBLE-COMPTES : cf Jane A. Woodhouse
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Everything You Want    Dim 19 Déc - 20:28

    Arthur était toujours persuadé d’avoir des idées de génie, surtout quand il voyait se dérouler son plan sans aucun accroc ni aucun imprévu. Il aimait bien manipuler les gens autour de lui, ça lui donnait l’impression d’avoir un semblant de contrôle sur la vie des autres, alors qu’il se sentait constamment débordé dans la sienne. C’était certes assez pervers comme habitude, mais il n’avait jamais réellement fait de mal à personne, alors bon. Et là, il savait que même s’il rendait Cillian triste quelques secondes, le petit garçon aurait tout à y gagner, parce que ça forcerait la main à Spencer pour les inviter à rester ici un peu plus longtemps. C’était peut-être cruel et froid de voir les choses de cette façon, mais le résultat était néanmoins là. Arthur pouvait lire dans les yeux de Spencer qu’il n’aimait pas spécialement voir son fils pleurer – ou plutôt sangloter en l’occurrence – comme ça. Pendant quelques secondes, Arthur essaya de se rappeler exactement pourquoi il essayait de squatter chez Spencer, il n’était pas assez naïf pour se contenter de se dire qu’il devait rester là à cause du pari. Non, au fond, il ne voulait juste pas se retrouver encore totalement seul maintenant, parce que c’était quand il était seul et inactif qu’il était le plus vulnérable et qu’il risquait le plus de craquer, et il en avait encore moins envie maintenant.

    En tout cas, il ne put réprimer un petit sourire en coin quand il vit l’expression d’amusement incrédule sur le visage de Spencer. Il avait probablement comprit son petit manège, tant pis, ça n’allait quand même pas l’empêcher de jouer le jeu, si ? Il ne pourrait quand même pas dire non à son fils quand il le suppliait silencieusement comme ça, si ? Arthur fut en tout cas surprit quand la situation se retourna visiblement contre lui. Il ne s’était pas attendu à ce que Spencer lui fasse porter le chapeau en quelque sorte et il garda la bouche entrouverte quelques secondes, le regard blasé fixé sur Spencer, ignorant la main que Cillian avait accroché à son pantalon pour attirer son attention. Arthur ne put réprimer un petit pouffement en entendant finalement la question de son neveu et, après s’être assuré que Spencer regardait ailleurs et faisait de son mieux pour ne pas entendre, Arthur se baissa et se mit à genoux devant Cillian : il pourrait ainsi baisser d’un ton et faire en sorte que Spencer ait moins de chance de l’entendre.

    « Mais non voyons, ton père raconte n’importe quoi. Ça ne me dérange pas le moins du monde de rester. » Souffla-t-il à son neveu en passant une main dans les cheveux du petit garçon, visiblement rassuré par la réponse de son oncle. « Alors tu l’aimes bien ? » Arthur leva les yeux au ciel, réprimant un sourire devant la façon qu’avait son neveu de voir les choses. « On va dire ça. » Il se mordit l’intérieur de la bouche et releva les yeux vers Spencer, comme pour s’assurer que ce dernier n’avait pas entendu. Il n’avait pas l’habitude d’admettre bien aimer quelqu’un – surtout quand c’était affreusement faux, comme dans ce cas là bien sur – et il n’avait définitivement pas envie que Spencer se fasse des idées. Il aurait passé la semaine suivante au Ministère à se payer sa tête et étrangement, ça ne tentait pas Arthur plus que ça.

    Il se remit sur ses pieds après avoir ébouriffé une dernière fois les cheveux de Cillian, qui était visiblement mécontent quand les mèches commencèrent à retomber devant ses yeux. Le petit garçon remit ses cheveux en place avant de se diriger vers son père, montant sur une chaise à l’équilibre relativement précaire avant d’apostropher son père de manière abrupte. Arthur croisa les bras sur la poitrine et regarda la scène, un petit sourire amusé au coin des lèvres. Ne restait plus qu’à prier pour que Spencer ne le balance pas par la fenêtre, Arthur aurait du mal à expliquer ça à ses parents… Ce n’était pas qu’il ne lui faisait pas confiance… En fait si, il devait bien avouer que la petite crise de Spencer de la veille, avec sa bouteille cachée, ne l’avait pas franchement rassuré sur la stabilité du jeune homme. Il avait conscience de ne pas être mieux – loin de là – mais il avait finit par espérer que Spencer aurait pu être réellement quelqu’un dans la vie de Cillian et maintenant, il se demandait s’il ne s’était pas planté depuis le début.

    Il fut presque surprit d’entendre Cillian s’adresser à lui et sur le coup, il resta silencieux quelques secondes, le temps de comprendre la question de son neveu. Il ne put réprimer un petit sourire en s’approchant à son tour de la fenêtre, les bras toujours croisés sur la poitrine. « Oui, en ce moment j’habite dans un quartier magnifique. » Il lança un petit regard tendre à Cillian. Sachant qu’il pouvait habiter à peu près où il voulait, il ne choisissait généralement pas les coins les plus moches, enfin, quand il avait le choix. En l’occurrence là, il avait eut de la chance et avait commencé à squatter un appartement depuis lequel il pouvait voir Big Ben. Il devait bien avouer qu’il adorait la vue. « Je pourrais venir voir un jour ? » « On verra ça. » Arthur répondit calmement, sachant très bien que ce ne serait jamais le cas. Il n’était pas con au point d’amener Cillian dans un appartement où il squattait en toute illégalité, et au moment où il aurait enfin un appartement à lui, le coin serait probablement nettement moins sympa alors bon…

    Arthur était resté à quelques mètres de la fenêtre mais il avait très clairement entendu la remarque qui avait échappé à Spencer et honnêtement, il ne savait pas s’il devait être énervé, vexé ou bien juste incrédule. Il n’avait quand même pas dit ça, n’est-ce pas ? Pas devant Cillian en plus, si ? Ce ne fut que quand il entendit Cillian le répéter dans toute son innocence qu’il sentit ses mains agripper légèrement plus fermement ses bras et ses dents se serrer. Il lança un regard glacial à Spencer avant de baisser les yeux vers son neveu, qui n’avait visiblement pas l’intention de lâcher l’affaire. Han, brillant, et il était censé lui expliquer ça comment hein ? Allez expliquer ça à un enfant de cinq ans qui n’a même pas conscience proprement des notions de vie et de mort. Il rigola quelques secondes nerveusement, ayant l’impression de se souvenir soudainement de comment ils avaient réussit à en venir aux mains Spencer et lui, à plusieurs reprises. C’était toujours à causes de remarques comme ça et putain, ça l’énervait toujours autant même s’il sentait que Spencer ne l’avait pas dit dans le but de l’énerver ou de lui faire du mal. Arthur, par contre, n’avait pas l’intention de se montrer plus grand ou honorable juste parce que Spencer ‘ne voulait pas vraiment dire ça’. Il l’avait dit, et c’était déjà trop, et l’insistance du petit garçon pour qu’on lui explique ce qu’était un ‘suicidaire’ ne faisait que rajouter à la détresse d’Arthur et à alimenter sa colère.

    « Je te raconterais ça quand tu seras plus grand. » Lâcha-t-il d’un ton légèrement froid avant de s’agenouiller à nouveau devant Cillian et d’attraper le menton du jeune garçon à l’aide sa main, l’air anormalement sévère. « Et c’est pas la peine de faire une crise. » Il lança un regard autoritaire – qui ne lui allait pas franchement bien quand on savait à quel point ce n’était pas un exemple à suivre – à Cillian pour lui faire comprendre qu’il n’appréciait pas la façon dont le petit garçon avait formulé sa demande. Il se mordit l’intérieure de la bouche pour tenter de se défouler et de se calmer mais visiblement, ça ne marchait qu’à moitié. Il releva alors les yeux vers Spencer, plongeant son regard dans le sien, sans ciller et l’air particulièrement froid, ce qui contrastait assez nettement avec l’expression qu’il avait eut quand il était avec Cillian & Spencer depuis la veille. « Mais si tu tiens vraiment à le savoir, peut-être que tu devrais demander à ton père de t’expliquer. Après tout, c’est devenu un spécialiste à force de rendre les gens suicidaires, justement. » Il faisait bien évidemment avant tout référence à Ariane, ce qui était particulièrement insensible de sa part vu qu’il était dans la même pièce que son fils… Au fond, il savait qu’il était injuste à rejeter l’entière responsabilité de la mort de sa sœur sur Spencer, mais il avait passé trop d’années à se répéter que c’était entièrement sa faute pour se débarrasser complètement de l’idée, surtout qu’il n’avait pas envie de s’avouer que c’était en grande partie de sa propre faute aussi… Alors, quand il était énervé, son côté injuste refaisait surface, parce qu’il savait que c’était un des moyens d’emmerder Spencer.

    Cela faisait plus d’une semaine qu’Arthur n’avait pas réellement ce genre de regard à Spencer. Oh bien sur, ils s’étaient cherchés tous les deux, et ils s’étaient énervés mais là, la colère d’Arthur était on-ne-peut-plus sincère. Il se releva sans accorder un regard à Cillian et détourna le regard de Spencer. Il parcourut la pièce des yeux à la recherche de sa veste et l’enfila sans ajouter un mot. Il avait juste besoin de sortir. Il attendit que Cillian se soit rapproché de son père – il n’avait visiblement pas l’intention d’insister auprès de Spencer pour avoir la réponse à sa question, il avait l’air d’avoir comprit que son oncle ne voulait pas en parler – pour sortir sa baguette discrètement et déverrouiller la porte d’entrée. Il ne se tourna à nouveau vers Spencer qu’une fois la main sur la poignée de la porte déjà entrouverte : « J’ai besoin de prendre l’air. Je viendrais chercher Cillian tout à l’heure, t'inquiète pas pour ça. » Il sortit en claquant la porte sans laisser la chance à Spencer d’essayer de l’arrêter. Il n’avait pas l’intention de déconner, il avait juste vraiment besoin de prendre l’air et s’il restait dans la même pièce que Spencer, il avait l’étrange impression que ça allait finir avec du sang sur les murs, et il n’était pas sur que le jeune homme apprécierait la nouvelle décoration.

    Il descendit les escaliers deux marches à la fois jusqu’à arriver en bas de l’immeuble. Une fois dans la rue, il hésita à relever les yeux vers la fenêtre de l’appartement, mais il avait l’étrange impression qu’on le regardait et il n’avait pas l’intention de croiser le regard de qui que ce soit maintenant. Il hésita à transplaner et à rentrer chez lui, mais il savait qu’il y avait trop de tentation… Il savait que s’il rentrait chez lui maintenant, il allait craquer et pour une fois, ce n’était pas la perspective de perdre le pari qui le faisait le plus chier. Il n’avait juste pas envie de s’être privé comme ça pour rien. Il ne commençait pas les choses pour les laisser à moitié inachevées comme ça, surtout après autant de sacrifices. Il voulut partir en marchant au hasard des rues mais il ne lui fallut pas plus de trente secondes dehors pour commencer à se les geler sévèrement. Il n’avait qu’une simple veste et il y avait presque une tempête de neige dehors. Il glissa sur une plaque de verglas en se dirigeant vers un café français de l’autre côté de la rue, retrouvant l’équilibre de manière assez acrobatique. Bah, au moins, il s’était pas ramassé la gueule.

    Il pénétra dans le café et referma la porte derrière lui. Il alla s’installer à l’une des tables du fond, les yeux fixés sur la porte jusqu’à ce qu’un serveur ne vienne prendre sa commande. Il demanda un café, l’air renfrogné et le serveur comprit le message et alla chercher sa boisson. Arthur en but une gorgée, en grande partie pour se réchauffer, une fois qu’il fut servit et reposa la tasse sur la table avant de fermer les yeux. Il respira un grand coup, mais il était toujours énervé. Il ne savait même pas pourquoi il avait réagit comme ça, et généralement, il ne fuyait pas, il en rajoutait une couche jusqu’à ce que soit l’autre qui craque et s’en aille. Ça ne lui ressemblait pas de laisser tomber comme ça et de battre en retraite, mais il agissait de manière tellement imprévisible depuis qu’il avait arrêté la drogue qu’il n’essayait même plus de se comprendre. En l’occurrence, il savait qu’il était constamment sur les nerfs et que c’était un sujet qu’il ne fallait pas aborder avec lui. Autant à cause d’Ariane qu’à cause de lui, il savait parfaitement que sa sœur s’était suicidée et que lui avait plus ou moins essayé et il ne voulait pas que son neveu le sache, pas maintenant. C’était la seule personne qui avait encore un peu de respect pour lui et il s’en voulait déjà assez d’avoir faillit finir comme la mère de Cillian, alors l’entendre dire de manière si légère par Spencer… Ça l’avait juste mit hors de lui.

    Il soupira et rouvrit les yeux quand il entendit le bruit des chaises en face de lui qui raclaient le sol. Spencer et Cillian s’étaient assis silencieusement en face de lui. Arthur se mordilla la lèvre inférieure et serra le poing dans la table inconsciemment. « Alors, vous me suivez maintenant ? » Il leva les yeux au ciel avant de porter la tasse à ses lèvres tandis que Spencer commandait pour lui et Cillian. Il aurait volontiers finit sa boisson rapidement et laissé Spencer et son neveu seuls ici, mais quand il passa sa main dans la poche de son jean, il se rendit soudainement compte qu’il avait laissé son portefeuille chez Spencer. Quel con. Au moins, Spencer lui serait utile, Arthur n’aurait pas à partir comme un voleur. Et puis, de toute façon, il ne voulait pas vexer Cillian. Après tout, le petit garçon s’était quand même enfuit de chez lui pour les voir tous les deux, et ça, pendant quelques minutes, Arthur l’avait totalement oublié. Il se sentit à nouveau légèrement coupable et ça ne l’aida étrangement pas à se calmer. Bon, de toute évidence il était légèrement coincé ici. Il soupira avant de boire une nouvelle gorgée de café, le serveur déposant le petit-déjeuner de Cillian devant le petit garçon et la commande de Spencer sur la table.

    Arthur était toujours énervé contre Spencer, sans réel motif. Spencer n’avait rien dit qui ne soit faux et ce n’était pas comme s’il était en droit d’attendre des excuses, mais ça l’agaçait quand même au plus haut point que Spencer ait osé dire ça. Justement parce que c’était vrai peut-être. Il fut soudainement prit de l’envie de lui faire comprendre qu’il ne restait que pour Cillian et certainement pas pour lui faire plaisir. Il glissa son pied droit en dehors de sa chaussure sous la table et dirigea sa jambe vers celle de Spencer. Une fois qu’il rencontra le tibia du jeune homme – il vérifia que c’était bien le sien à la légère expression de surprise qui se dessina sur son visage – il remonta son pied le long de la jambe de Spencer et se mit à caresser doucement son entrejambe, haussant un sourcil d’un air entendu. Cela faisait une semaine qu’il jouait plus ou moins avec Spencer, mais ça n’avait jamais été entièrement pour l’énerver, alors que là, Arthur savait que si. Son regard était plus froid encore que tout à l’heure – si toutefois c’était possible – et Spencer ne pouvait pas ignorer qu’Arthur ne faisait ça que pour le chercher.

    « Spencer, tu n’aurais peut-être pas du sortir. Tu es tout pâle, tu dois être malade. » Il passa doucement sa langue sur ses lèvres comme s’il se délectait particulièrement de son petit jeu et se tourna vers Cillian, attendant déjà une réaction du petit garçon qui ne comprenait bien sur rien à la situation. Comment aurait-il pu ? « Papa, c’est vrai, tu es malade ? Il reste peut-être du sirop d’hier soir… » Arthur fut surpris que Cillian ait appelé Spencer ‘papa’ comme ça, aussi facilement. Ça lui était sortit tellement naturellement, comme seulement ça aurait pu arriver à un enfant. Arthur, bien que légèrement touché par la manière dont Cillian s’était adressé à son père, ne pu s’empêcher de laisser glisser : « Oh non Cillian, papa n’a pas le droit au sirop. On va dire que c’est sa maladie bien à lui… » Spencer pouvait s’estimer heureux qu’Arthur n’ait pas explicité sa pensée en expliquant à Cillian que ça s’appelait l’alcoolisme. Après tout, ce n’était que justice non ? Lui l’avait bien traité de suicidaire devant son neveu tout à l’heure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Spencer E.Browning
MAGE
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 27419
+ HOUSE POINTS : 27493
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Everything You Want    Lun 20 Déc - 22:23

    Spencer avait quasiment regretter ses paroles au moment où elle était sortie , s’il l’avait dit pour énervé Arthur , ça n’aurait pas été un problème , mais là , ce n’était pas dit par méchanceté , juste par … stupidité ; mais il espérait bien ne pas avoir à l’admettre. Avec un peu de chance , sa réplique ne lui ferait ni chaud , ni froid , et les questions de Cillian l’amuserait peut être … Mais n’étant pas du genre à avoir de l’espoir pour quoi que ce soit , le sorcier était sur du contraire. Pourquoi donc ne pouvait t’il pas se la fermer parfois ! Et puis pourquoi le garçon avait t’il tiqué la dessus , il ne pouvait pas simplement faire comme s’il avait compris ou ne pas s’y intéressé , c’était bien le moment de jouer les gamins capricieux. Bon voir Cillian s’énervait sur Arthur avait quelque chose de plutôt amusant , mais ça ne risquait certainement pas d’arranger l’humeur du jeune homme .

    Les yeux baissés sur le garçon qui trépignait sur place , Spencer les leva finalement sur Arthur , repensant à ce qu’il avait dit juste avant. Il habitait dans un quartier magnifique ? Il n’avait pas eut l’air de mentir , mais vu son salaire de stagiaire , le sorcier se doutait que quelque chose clochait là dedans. Mais ce qui le dérangea le plus ce fut surement le « en ce moment » , qu’est-ce qu’il voulait dire par là ? Il fronça les sourcils , pas franchement rassuré sur là réponse. Enfin ce n’était pas le problème le plus urgent. Spencer soupira lorsqu’il croisa le regard d’Arthur ; apparemment sa phrase avait un touché juste… trop même … Nan mais quel c*n. Le sorcier se secoua , il n’allait tout de même pas s’en vouloir d’avoir dit la vérité , même si ça n’avait pas été fait volontairement. S’excuser ? Ce n’était même pas envisageable , il n’était pas du genre à présenter des excuses , encore moins à Arthur.


    « Et c’est pas la peine de faire une crise. » l’attitude du jeune homme ne faisait que prouver encore un peu plus que cette simple phrase l’avait mis en colère. En croisant à nouveau son regard , Spencer eut la cuiseuse impression d’avoir fait un énorme pas en arrière , et c’était loin d’être une bonne chose ; le fait que le jeune homme le déteste n’était pas vraiment un problème en soi , ou du moins il essayait de s’en convaincre , mais aider Arthur était suffisamment difficile comme ça sans qu’il est besoin de se le mettre à dos. « Mais si tu tiens vraiment à le savoir, peut-être que tu devrais demander à ton père de t’expliquer. Après tout, c’est devenu un spécialiste à force de rendre les gens suicidaires, justement. » Ok. Celle là , il l’avait cherché. Mais ce n’était pas pour autant que c’était agréable à entendre. Il se sentait bien assez coupable sans avoir besoin qu’on le lui rappelle. Et puis s’était frustrant de ne pas pouvoir vraiment en vouloir à Arthur pour avoir rétorqué ça , puisque c’était lui qui avait commencé. Quoi que lui au moins ne l’avait pas fait spécialement pour blessé le jeune homme , mais était ce vraiment une excuse suffisante ? Non , mais il ferait avec …

    En le voyant attraper sa veste , Spencer leva les yeux au ciel . Il n’avait aucune envie de le retenir , il ne voulait même pas essayer , puisqu’il était certain que ça ne servirait à rien , à part les énerver davantage , et avec Cillian au milieu , c’était hors de question. Mais le laisser partir n’était pas vraiment rassurant , surtout vu son état d’énervement , c’était le bon moyen de le laisser craquer. Le sorcier s’en rendait bien compte , mais s’il ne lui en voulait pas totalement pour sa petite réplique sur sa sœur , il n’avait aucune envie de l’aider là maintenant , aucune envie de faire le moindre effort ; c’était stupide de ne pas essayer de faire quoi que soit maintenant , tout en sachant que ça pouvait rapidement dégénérer , mais c’était plus fort que lui . Spencer détourna le regard , et tira à nouveau sur sa cigarette comme si tout ça n’avait pas la moindre importance , l’air serein. Evidemment à l’intérieur c’était une autre affaire. Il était énervé de ne rien faire , et plus encore furieux de s’en vouloir à cause d’Arthur. P*tain c’était qu’un gamin comme les autres non ? Alors pourquoi il arrivait à chaque fois à le mettre dans tout ses états .


    « J’ai besoin de prendre l’air. Je viendrais chercher Cillian tout à l’heure, t'inquiète pas pour ça. » Spencer ne se retourna pas , soufflant doucement sa fumée. Il n’était pas certain qu’Arthur reviendrait , mais après tout mieux , il avait presque hâte de voir la tête de la Thornfield si c’était lui qui ramené Cillian. Oui , vraiment ça risquait d’être drôle… En entendant la porte se fermer , il baissa la tête et la secoua doucement en se demandant qui était le plus idiot dans cette histoire. « Il va revenir dans longtemps ? » Spencer se retourna vers la petite voix anxieuse , qu’est-ce qu’il pouvait bien lui répondre ? « J’en sais rien , ton oncle est tellement instable qu’il peut très bien revenir dans la minute pour me foutre un coup de poing ! Et si tu ne veux pas te faire éjecter au passage , éloigne toi de cette porte ! » non , il ne pouvait définitivement pas dire ça … Cillian revint rapidement vers la fenêtre et leva son regard implorant vers Spencer , attendant apparemment une réponse. « Surement » il n’était pas très convaincant , mais en même temps , il se voyait mal en dire plus , parce que dans un cas ce serait un mensonge et dans l’autre ça ne plairait pas certainement pas à son fils. Le voyant à nouveau grimper sur la chaise pour essayer de regarder dehors , Spencer tourna à son tour les yeux vers l’extérieur ; apercevant presque avec surprise Arthur dans la rue. A sa place, il se serait transplaner dès le moment ou personne ne l’aurait vu. « Il va ou ? » demanda Cillian encore plus penché que tout à l’heure. La réaction ne se fit pas attendre , et le faux calme de Spencer vola en éclat. « Qu’est-ce que je viens de dire !!! » Comme la première fois , mais sans doute avec plus de force , il attrapa le garçon par son col et le fit reculer , le faisant même descendre de la chaise. « Je t’ai dit de faire attention non! » En voyant l’expression du petit garçon , le sorcier commença à se calmer. « Mais … je voulais… juste voir Oncle Arthur » Articula-t-il avec difficulté. Spencer se passa la main sur le visage , il n’en raté vraiment pas une aujourd‘hui. « Je sais » il s’accroupit légèrement pour se retrouver au niveau de Cillian « mais c’était dangereux » Son énervement soudain n’était pas du qu’à ça , mais il n’allait tout de même pas expliquer le fond de sa pensée à un gosse de 5 ans alors que lui-même n’était pas sur de ce qui se passait sous son crane. « On va pas le laisser partir hein ? » le sorcier soupira , presque amusé cette fois ; Cillian avait plus de jugeote que lui , et Spencer hésitait à dire que c’était une bonne chose. Il réfléchit quelques minutes , pas certain de la conduite à avoir « vas chercher ton manteau » souffla-t-il finalement , avec un sourire en coin. Le garçon le regarda pendant quelques secondes , pas sur d’avoir bien compris , et un léger sourire se dessina sur son visage lorsque ce fut le cas. Spencer se releva au moment ou Cillian partait comme une fusée vers sa veste , il jeta un œil dehors pour voir si Arthur état encore là , sans grand espoir , au moment ou celui-ci entrait dans le café qu’il avait remarqué quelques minutes auparavant . Le sorcier retint un rire devant l’ironie de la situation.

    « Je suis prêt ! » Spencer quitta définitivement la fenêtre pour s’approcher du petit garçon et dans un geste instinctif , et remettre le col de sa veste en place . Moins de dix minutes plus tard , ils étaient en place pour entendre Arthur se plaindre. « Alors, vous me suivez maintenant ? » D’une certaine manière ce n’était pas faux , mais ça ne rendait pas sa remarque plus agréable pour autant. Spencer profita de l’arrivée d’un serveur pour commander au lieu de répondre une connerie au jeune homme. Maintenant qu’il était en face d’Arthur , le sorcier se demandait bien se qu’il fichait là , le peu de temps entre sa sortie en fanfare et maintenant , n’avait apparemment pas suffit à le calmer . Il n’avait rien à dire , et ce n’était pas Cillian bien trop occupé avec son croissant qui aller faire la conversation.
    Lorsqu’il sentit un contact sur sa cheville , Spencer se tourna vers Arthur , perplexe , il avait rien trouvé de mieux que de lui donnait des coups de pied ? En sentant la jambe du jeune homme remontait doucement , le sorcier comprit que si justement , le jeune homme avait trouvé bien mieux. Le sorcier se demanda sérieusement ce qui l’empêchait de sauter sur Arthur pour lui foutre un coup de poing , s’il l’avait fait dans la continuité du pari, ça lui aurait surement déplut , mais là , Spencer se rendait bien compte que c’était encore pire , ça simplement phrase avait réussit à le ramener plusieurs semaines en arrières. Il essaya de garder un visage impassible , le vrai problème c’est que c’était pas désagréable en soi .


    « Spencer, tu n’aurais peut-être pas du sortir. Tu es tout pâle, tu dois être malade. »Là seule pensée qui traversa l’esprit du sorcier à ce moment là , fut de se demander pourquoi il ne l’avait pas simplement laisser se faire tabasser par ses crétins dans la ruelle , au moins ça lui aurait éviter tout ça. « Papa, c’est vrai, tu es malade ? Il reste peut-être du sirop d’hier soir… » L’inquiétude de Cillian réussit à le calmer légèrement , sans pour autant la faire disparaitre totalement. Le terme en lui-même le surpris aussi , ce n’était qu’un mot , mais il fut tout de même pris au dépourvu. Il ne rétorqua rien , pas certain d’avoir le contrôle de sa voix , et pas seulement à cause de la surprise. « Oh non Cillian, papa n’a pas le droit au sirop. On va dire que c’est sa maladie bien à lui… » Ok . Là c’était bon , ras le bol ! Il jeta un regard mauvais au jeune homme , et décala ses genoux sur le coté , histoire de faire bouger son pied. « Tout va bien , t’inquiètes pas » répondit t’il finalement la voix à peine plus rauque que d’habitude. Puis faussement maladroit , il bouscula sa propre tasse de café qui se renversa rapidement vers Arthur. Oh , Spencer n’était pas mesquin au point d’avoir fait seulement pour tacher le pantalon du jeune homme , ça n’aurait vraiment pas été suffisant , quoi que ça lui faisait tout de même presque plaisir. Enfin heureusement pour lui le café d’ici n’avais pas la même température que celui de sa machine .

    « Cillian , reste là et finit de manger , je vais l‘aider à enlever la tache » le petit garçon répondit avec un vague hochement de tête , apparemment soulagé de pas s’être fait attaqué par le contenu de la tasse ; le laisser là , n'était pas un problème puisqu'il était occupé , et que ça semblait plutot bien frequenté . Avant qu’Arthur n’est essayé de le contredire , il se leva et le tira par le bras jusqu’au toilette le plus proche. Il avait sérieusement envie de passer ses nerfs sur quelqu’un , ou même juste d’élever un peu la voix , et il se voyait mal le faire en plein milieu du café. Une fois rentrer Spencer le relâcha brutalement ; d’autant plus en colère parce qu’il savait d’avance qu’Arthur n’écouterai pas la moitié de ce qu’il avait à dire. Il souffla un coup , pas non plus certain de ce qu’il voulait dire. « P*tain Arthur ! Je suis désolé , c’est ça que tu veux entendre ? Ça m’a échappé . Je reconnais que c’était pas le bon moment mais… » Le sorcier se stoppa net. Il venait de s’excuser là non? Quel imbécile. Ça aussi ça lui avait échappé apparemment. Mais maintenant qu’il était parti , autant continuer. « Mais tu sais aussi bien que moi que c’est vrai » cette phrase là avait été dit avec plus de calme « Franchement quand Cillian m’a appelé , j’ai flippé , tu peux comprendre ça non ? Pour Ariane aussi je suis désolé , j'aurais largement préféré etre là , et j'ai pas besoin de toi pour me sentir coupable » Restait à savoir s’il avait eut peur parce que ça lui rappelait Ariane , ou simplement parce que c’était Arthur. Spencer était un peu perdu là , il était venu ici pour engueuler le jeune homme et il se retrouvait à s’excuser ; c’était le whisky d’hier qui ressortait ou quoi?

    Au moment ou il allait rajouter quelque chose , un des portes de toilette s’ouvrit sur un homme qui se dépêcha de filer. Spencer ne savait pas s’il devrait en rire ou en pleurer , il n’avait même pas pensé qu’il pouvait y avoir d’autres personnes ici , p*tain , c’était possible d’être aussi stupide ? En voyant la porte se refermer , le sorcier se retourna à nouveau vers le jeune homme.
    « Arrête ça Arthur , tu sais aussi bien que moi comment ça va finir sinon , je vais te frapper , tu vas te faire plaisir de m’envoyer des réflexions blessantes , et ça va recommencer ; tu crois pas qu’on à assez à faire comme ça ? » Ou là, il devrait vraiment être fatigué pour sortir ce genre de chose , d’habitude , il aurait juste fait exactement ce qu’il venait de dire , juste frappé Arthur , mais là , il n’en avait aucune envie ; et puis même s’il était en colère , il savait parfaitement que pour une fois , c’était entièrement sa faute ; l’un comme l’autre , ils avaient tendance à être plutôt rancunier , ça n’avait donc rien d’étonnant que le jeune homme est cherché à le mettre sur les nerfs de la meilleur façon possible ; Spencer ne pouvait donc même pas lui en vouloir , et ça c’était franchement énervant.

_________________

LIFE GOES ON, BUT I'M GONE.
Without you, the ground thaws, the rain falls, the grass grows. Without you, the seeds root, the flowers bloom, the children play.The stars gleam, the poets dream, the eagles fly, without you. The earth turns, the sun burns, but I die, without you.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur B. Thornfield
MAYBE WE WEREN'T MEANT TO BE
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 26272
+ HOUSE POINTS : 26403
+ DOUBLE-COMPTES : cf Jane A. Woodhouse
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Everything You Want    Mar 21 Déc - 18:16

    Arthur ne réagit même pas quand Spencer lui lança un regard mauvais et fit bouger son pied. Il ne s’était pas vraiment attendu à ce que le jeune homme soit ravi de son petit jeu donc ce n’était pas comme s’il avait de quoi être surpris. Il posa ses coudes sur la table et plaça sa tête sur la paume de ses mains, fixant Spencer d’un air encore parfaitement innocent. Enfin, jusqu’au moment où ce dernier fit accidentellement – ou pas – tomber sa tasse de café sur la table. Le liquide coula le long du bois et la moitié vint se renverser sur le pantalon d’Arthur. Celui-ci recula sa chaise de la table dans un pur réflexe et sursauta, avant de se rendre compte que le café n’était pas si chaud que ça. Il releva les yeux vers Spencer, l’air particulièrement énervé. Alors ça c’était vraiment mature y avait pas à dire, on aurait dit la vengeance d’un gamin de maternel. Et encore, un gamin de maternel aurait mieux visé que ça. « Très malin… » Glissa-t-il entre ses dents serrées avant de se faire embarquer par Spencer.

    Il n’essaya même pas de se débattre, parce qu’il savait très bien que Spencer pouvait le dominer physiquement quand il le voulait et que ça n’aurait été qu’une perte de temps et d’énergie d’essayer de se libérer de l’étreinte qu’il exerçait sur son bras. Il se laissa donc emmener jusqu’aux toilettes des hommes et soupira quasiment en même temps que Spencer une fois à l’intérieur. Il se massa le bras, là où Spencer avait plutôt violemment appuyé et releva les yeux vers le jeune homme. Il ne s’en faisait pas particulièrement pour le petit garçon, et encore moins pour lui. Il était juste curieux de savoir ce que Spencer allait encore bien pouvoir lui sortir comme connerie.

    Arthur écarquilla légèrement les yeux et laissa ses bras – jusque là croisés sur sa poitrine – retomber le long de son corps. Il venait de s’excuser là ? Il regrettait de ne pas avoir pu enregistrer ça pour le réécouter en boucle. Il ne se serait jamais lassé de l’entendre, ça, il en était certain. Spencer qui s’excusait, c’était le genre de choses qu’on entendait qu’une seule fois dans une vie. Il resserra doucement la mâchoire quand le jeune homme lui rappela que même s’il aurait mieux fait de ne rien dire, il n’avait fait que dire la vérité. Arthur le savait, il en avait conscience, mais ça n’en restait pas moins énervant. Et le fait de se l’entendre dire par Spencer, ce n’était pas du tout ce qui l’aidait à rendre la chose moins agaçante. Il lança un regard froid à Spencer avant de le laisser continuer.

    Arthur ne put retenir un petit rire de dérision quand Spencer lui expliqua qu’il avait flippé. Pour quoi au juste ? Ce n’était pas comme si ça le concernait, si ? En revanche, qu’il lui dise qu’il se sentait coupable pour Ariane… Ça faisait presque plaisir à Arthur, il se sentait moins seul comme ça. Il se mordilla la lèvre inférieure avant de croiser à nouveau les bras sur sa poitrine et de détourner les yeux. Il regarda l’homme qui sortait des toilettes, marchant tellement vite qu’Arthur était persuadé que Spencer lui avait foutu les jetons, et continua encore à éviter soigneusement le regard du jeune homme quand celui-ci recommença à parler. Il laissa échapper un petit rire nerveux quand Spencer essaya de lui expliquer qu’ils ne faisaient que repartir dans le même cercle vicieux. Pour une fois, ils étaient d’accord, mais aux dernières nouvelles, ce n’était pas Arthur qui l’avait cherché, si ?

    Il soupira, se rendant bien compte qu’il n’était pas aussi énervé qu’il aurait cru l’être, et qu’il aurait du l’être s’ils avaient eut cette conversation il y a deux semaines de cela. Mais maintenant, s’énerver avec Spencer dans le vide, même si ça le faisait toujours rire de voir le jeune homme s’agiter tout seul, ça ne le tentait plus tant que ça et il aspirait plus à la ‘réconciliation’ qu’à la guerre ouverte. Sans compter qu’ils épargneraient des milliers de vies. Il releva les yeux vers Spencer, l’air de celui qui s’apprête à dire quelque chose qui lui coûte et qu’il sent qu’il va regretter, et se rapprocha d’un pas ou deux.

    « Je suppose que tu as raison. » Bin ouais, fallait pas croire, admettre que Spencer avait raison, c’était un sacrifice en soi pour Arthur, et pas un petit. Il se força à se détendre pour paraitre moins sur les nerfs et énervé. Il s’étonnait lui-même à être d’accord avec Spencer et à se calmer juste parce qu’il le lui avait demandé et il était persuadé que Spencer lui-même n’en reviendrait pas non plus. Mais il n’avait pas envie de recommencer à s’énerver, il savait aussi comment ça allait finir. « Et, au passage, non je comprends pas pourquoi t’as flippé comme tu dis si bien. Je ne vois pas en quoi ça te concernait, et… Oh et puis merde, j’en ai marre de parler de ça, je sais que ça servira à rien… » Il savait qu’il aurait préféré croire que Spencer s’était fait du souci pour lui, mais il n’y arrivait pas. « C’est pas le sujet. » Souffla-t-il avant de repousser légèrement Spencer à l’aide d’une de ses mains, plus par signe de mécontentement que d’énervement. Il n’était plus hors de lui, mais il avait besoin de marquer sa désapprobation avec des gestes, comme s’il avait des chances que ça aide à faire passer le message.

    « Désolé ou pas, Cillian est la seule personne en vie qui a encore un minimum de respect pour moi alors s’il pouvait le garder encore un peu ce serait pas mal… Il n'a pas besoin de savoir maintenant que sa mère s'est suicidée et que son oncle n'est pas passé loin de faire pareil, ni que son père est alcoolique d'ailleurs... » Il n’avait même pas dit ça dans l’espoir de blesser Spencer ou non, d’ailleurs son ton avait été étonnamment calme. Il ne faisait lui aussi que dire la vérité et il avait la sensation que s’il disait les choses comme ça, le jeune homme réussirait mieux à comprendre pourquoi il s’était énervé comme ça. Il savait que Spencer aurait réagit de la même façon que lui si lui avait dit clairement à Cillian que son père était un alcoolique tout juste sorti de prison, alors peut-être que ça ne lui ressemblait pas d’exprimer aussi clairement ses sentiments, mais il espérait que ça aurait le mérite d’éclairer Spencer pour cette fois-ci.

    Arthur recula de quelques pas, ne lâchant pas Spencer des yeux. Son expression elle aussi s’était largement radoucie et pendant quelques secondes, il oublia le pari et toutes les autres conneries qu’il avait fait avec Spencer pour se concentrer sur son neveu. Il se rendait bien compte que c’était la dernière personne encore vivante qu’il aimait vraiment et même s’il trouvait ça agaçant, il voulait rendre la vie plus simple à Cillian au lieu de constamment la lui compliquer. S’il avait voulu vraiment être utile à son neveu, Arthur était persuadé qu’il aurait mieux fait de disparaitre de sa vie, mais il n’en était tout bonnement pas capable. Il ne pouvait pas partir en laissant derrière lui la personne qui comptait en ce moment le plus à ses yeux, même si elle n’avait que cinq ans et ne se rendait pas compte le moins du monde de tout ce qui se passait autour d’elle.

    « On est vraiment trop cons. » Non, non, il avait bien dit ‘on’ et pas ‘tu’ pour changer. Simple affirmation, il ne l’avait pas dit d’un ton vexant ou autre. Il se dirigea vers le lavabo et récupéra des serviettes avant de les mouiller légèrement sous le robinet et de commencer à essayer d’enlever la tache de son pantalon. Ils auraient l’air fin s’ils retournaient là-bas sans avoir au moins essayé, même Cillian serait capable de capter. « Je veux dire, tu te rends compte qu’on passe notre temps à se foutre sur la gueule alors qu’au fond, on veut la même chose ? » Arthur s’était déjà fait la réflexion plusieurs fois mais il trouvait que c’était particulièrement flagrant aujourd’hui, et puis, tant qu’il était dans la séquence ‘je dis ce que je pense et si t’es pas content tu peux aller te faire voir’… Il jeta un coup d’œil au reflet de Spencer dans le miroir sous ses yeux avant de reporter son attention sur la tache qui refusait de partir ou même de diminuer.

    « Y a des fois où j’ai du mal à te suivre, j’avoue. Tu vois ton fils pour la première fois en cinq ans, il s’enfuit presque pour venir te voir et toi tu passes ton temps à t’énerver, alors que tu pourrais en profiter pour lui montrer des choses qu’il n’aurait pas l’occasion de voir avec mes parents… » Il haussa un sourcil, se demandant si Spencer l’avait suivit sur ce coup-ci. De toute manière, ça n’avait pas d’importance. Il jeta les quelques serviettes trempées qu’il avait utilisé dans la poubelle à côté de lui, se frotta les mains et jeta un dernier regard désespéré à la tache qui n’avait quasiment pas changé – tant pis, il ferait avec – avant de se diriger vers la porte des toilettes. Il donna une petite tape sur les fesses de Spencer au passage, un petit sourire amusé au coin des lèvres, comme si c’était le meilleur moyen qu’il avait trouvé pour lui montrer qu’il avait déjà ‘passé l’éponge’ sur leur dispute de tout à l’heure.

    Il laissa la porte se refermer derrière lui avant que Spencer n’ait pu sortir et se dirigea vers leur table. Il se rassit à sa place, face à un Cillian qui avait presque finit son petit-déjeuner. Il lança un sourire radieux à son neveu, qui sembla d’ailleurs surpris par la bonne humeur de son oncle, se pencha légèrement sur la table avant de déclarer d’un ton enthousiaste : « Dis-moi Cillian, ça te dirait d’aller voir un match cet après-midi ? Il parait qu’il y a un Angleterre – Roumanie. » Comment ça Arthur ne parlait pas de football ? Il travaillait dans le département des sports magiques au Ministère et il avait entendu des collègues parler de la rencontre de ce soir à Londres et automatiquement, il s’était dit que ce serait une bonne occasion pour Cillian d’enfin découvrir l’existence de la magie. Et non, il n’avait pas particulièrement envie de laisser le choix à Spencer, sinon il serait capable d’hésiter en ayant peur que Philippa lui retombe dessus. Du point de vue d’Arthur, elle pouvait déjà s’estimer heureuse que son fils n’ait rien dit jusqu’à maintenant, donc il ne se sentait pas le moins du monde coupable de foutre en l’air des années de mensonge. « Un match ? Oh ouiiiii ! Avec papa aussi ? » Arthur acquiesça. « Bien sur ! »

    Il se retourna sur son siège pour regarder le fameux papa arriver et venir se rasseoir lui aussi à sa place. Il avait l’air légèrement perplexe, ce qui fit sourire Arthur encore plus. Il lança un regard pétillant de malice à Spencer avant d’écouter Cillian s’extasier. Le petit garçon s’était pratiquement écroulé sur son père tellement il était surexcité. « Arthur il a dit qu’on allait voir un match. C’est vrai, hein, hein, hein ? » Répéta Cillian jusqu’à ce qu’Arthur ne le coupe pour expliquer à Spencer ce qu’il avait promis à son neveu. « Angleterre – Roumanie à 17h. J’ai entendu dire qu’il restait des places et j’ai pensé que Cillian aimerait. » Il lança un regard entendu à Spencer. De toute manière, place ou pas place, ils travaillaient au bon département du Ministère pour s’arranger et en obtenir de toute manière.

    « Dis papa, on y peut, on peut, on peut ? » Arthur rigola en entendant que Cillian était reparti dans sa boucle infinie de supplication. Il attrapa sa tasse et la vida avant de se tourner vers Spencer. Il aimait bien le taquiner et le faire tourner en bourrique, mais cette fois-ci, son ton était légèrement plus sérieux. « Je me suis dit que c’était le genre d’occasion qui pourrait ne pas se représenter deux fois. » Après tout, c’était vrai, qui sait quand il pourrait revoir son fils après ça et s’il n’essayait pas de le revoir pour passer du temps avec lui, alors Arthur ne voyait pas l’intérêt. Il sourit en se disant qu’il y a un mois, il ne se serait jamais imaginé ici, à essayer de forcer la main à Spencer pour qu’il passe du temps avec Cillian. Il se demanda quand il avait commencé à s’en soucier réellement, et se rendit compte qu’il faisait aussi bien pour le petit garçon que pour son père. Ça aurait été ridicule de prétendre maintenant qu’il se fichait de savoir si Spencer revoyait un jour son fils ou non, mais quand même, ça ne le rendait pas moins perplexe de voir le chemin qu’il avait parcourut depuis qu’il avait revu Spencer pour la première fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Spencer E.Browning
MAGE
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 27419
+ HOUSE POINTS : 27493
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Everything You Want    Mer 22 Déc - 1:54

    Franchement , Spencer se demandait pourquoi il disait tout ça , il avait pourtant vu jusqu’ici , le peu d’impact qu’avait ses paroles sur Arthur , et à part s’en servir contre lui , le sorcier ne voyait pas comment le jeune homme s’en servirait. Le pire c’est qu’il n’avait simplement essayer de passer ses nerfs sur lui , non il s’était excuser , et quasiment malgré lui , bon certes le ton n’était pas celui de quelqu’un qui se lamente ou qui serait prêt à se mettre à genoux pour se faire pardonner , mais il venait quand même d’avouer ses tords , et même s’il le comprenait parfaitement , ça lui faisait quand même étrange . Le sorcier n’arrivait pas vraiment à voir l’effet qu’avait provoquer ses paroles , au début , ça avait eut l’air de surprendre Arthur , puis il s’était à nouveau refermé , qu’est-ce qu’il n’aurait pas donné pour être dans sa tête parfois ; c’était désagréable d’avoir l’impression de parler pour rien , de ne même pas savoir si ce qu’il racontait servait à quoi que ce soit.

    « Je suppose que tu as raison. » Spencer fronça les sourcils , pas certain d’avoir bien compris. Il ne s’attendait pas à une reddition si rapide , mais c’était quand même mieux comme ça non . S’il n’avait pas réellement voulut cette espèce de paix , sans doute qu’il se serait amusé à utiliser le soudain abandon d’Arthur à son avantage , mais là , il n’avait aucune envie de lui redonner une envie supplémentaire de le haïr , ils avaient déjà suffisamment à faire chacun de leur coté , sans avoir besoin en plus de se tirer dans les pattes. « Et, au passage, non je comprends pas pourquoi t’as flippé comme tu dis si bien. Je ne vois pas en quoi ça te concernait, et… » Le sorcier fut rassuré qu’Arthur ne cherche pas plus loin . Pourquoi ? Il n’en savait rien , il ne comprenait pas non plus ; une partie de lui essayait de se persuader que c’était bel et bien à cause d’Ariane ,qu’il avait peur de voir ce qu’il avait raté , d’imaginer la jeune femme à la place d’Arthur , peur de se sentir encore plus responsable qu’il ne l’était déjà. Mais Spencer se rendait bien compte qu’il n’y avait pas que ça ; après tout , il savait à quel point c’était dur de se réveiller seul dans une chambre d’hôpital , surtout lorsque c’était après quelques choses de grave ; imaginer que personne ne s’inquiétait pour vous était surement pire que tout ; et dans son cas , ce n’était certainement pas le moment d’être seul. Et puis , sachant très bien tout ça , le sorcier ne voyait pas comment il aurait pu ne pas y aller ; et même si à ce moment là , il ne se sentait pas aussi responsable d’Arthur , ça ne l’avait pas empêcher de se sentir obligeait d’y aller , et de ne pas être rassuré de ce qu’il allait voir…

    Cette idée de responsabilité aussi , il ne savait pas non plus d’où ça venait , et il trouvais ça complètement stupide. Il n’était déjà pas vraiment responsable avec lui-même , alors pourquoi cette envie d’aider quelqu’un , de ne pas vouloir qu’Arthur recommence ses conneries , alors que lui ne semblait même pas être capable d’arrêter les siennes. Spencer n’arrivait pas à comprendre tout ça , alors comment aurait t’il pu lui expliquer ? Surtout qu’il n’avait absolument pas prévu de dire ça , c’était sortie sans qu’il y fasse vraiment attention . Enfin apparemment , Arthur ne semblait pas vraiment avoir de réponse , c’était sans doute une bonne chose. Il fut tiré de ses pensées lorsque le jeune homme le repoussa , ce qui eut pour étrange effet , de le faire sourire ; la réaction d’Arthur était tellement illogique , c’était lui qui s’approchait , et ensuite il le repoussait ? Finalement il n’était pas le seul à être plutôt contradictoire , et c’était plutôt rassurant.


    « Désolé ou pas, Cillian est la seule personne en vie qui a encore un minimum de respect pour moi alors s’il pouvait le garder encore un peu ce serait pas mal… Il n'a pas besoin de savoir maintenant que sa mère s'est suicidée et que son oncle n'est pas passé loin de faire pareil, ni que son père est alcoolique d'ailleurs... » Le sorcier baissa la tête pour caché son nouveau sourire , il comprenait trop bien ce que disait Arthur , après tout la seule personne qui ne le prenait pas pour cette alcoolique brutale , c’était bien Cillian , quoi qu’il n’avait pas non plus fait figure de père parfait devant lui. Spencer n’avait jusque là pas pensée , que c’était au niveau de son tact et de sa discrétion qu’il faudrait faire des efforts ; il n’avait cherché qu’à s’éloigner de l’alcool sans vraiment corriger ses autres défauts ; mais en même temps , il ne savait même pas par où commencer. Quoi qu’il en soit Arthur avait raison , il fallait vraiment qu’il fasse gaffe à ce qui sortait de sa bouche , Cillian était bien trop jeune pour savoir tout ça , et le mieux était sans doute qu’il ne le sache pas tout court peu importe son âge.

    « On est vraiment trop cons. » Ce n’était pas un vraiment un scoop , et si Spencer leva les yeux au ciel , faussement exaspéré , cette simple phrase eut le mérite de le calmer. C’était tellement vrai , et en même temps , Arthur ne l’avait même pas dit comme insulte . Restait juste à savoir pourquoi cette fois. « Je veux dire, tu te rends compte qu’on passe notre temps à se foutre sur la gueule alors qu’au fond, on veut la même chose ? » Oui , ça il s’en était parfaitement rendu compte ; enfin ça ne l’avait pas pour autant empêcher de continuer , mais en même temps ,ce n’était pas à cause de Cillian qu’ils passaient leur temps à se chercher des crosses , puisque c’était souvent à cause de leurs problèmes respectifs , à croire qu’en s’énervant mutuellement , ils pensaient pouvoir s’en sortir plus facilement … Donc oui , Spencer ne pouvait qu’être d’accord , ils étaient trop cons.

    Le sorcier se cala contre le mur en face du miroir , comme s’il voulait garder un œil sur Arthur , et il croisa les bras , attendant qu’Arthur en finisse un minimum avec sa tache.
    « Y a des fois où j’ai du mal à te suivre, j’avoue. Tu vois ton fils pour la première fois en cinq ans, il s’enfuit presque pour venir te voir et toi tu passes ton temps à t’énerver, alors que tu pourrais en profiter pour lui montrer des choses qu’il n’aurait pas l’occasion de voir avec mes parents… » Spencer , soupira à nouveau , faussement amusé cette fois. Arthur avait touché juste , et le pire c’est que là aussi , il s’en rendait compte , ou plutôt c’est quand il s’était retrouvé avec son fils après le départ du jeune homme qu’il avait compris. Jusque là , il s’était presque plus intéressé à Arthur , puisqu’il avait tendance à se faire bien plus remarquer que Cillian , et parce que sur le coup il semblait avoir besoin de plus d’aide … Non , Spencer se cherchait en partie des excuses. D’accord tout ça l’avait pris au dépourvu , et les événements s’étaient enchainés avant qu’il ne comprenne vraiment ce qui se passait ; mais en même temps , il n’était pas certain de ce qu’il devait faire. Ok , lorsqu’il était en prison , Spencer avait décidé qu’il s’occuperait de son fils , mais c’était facile à dire lorsqu’on ne la même pas vu , lorsqu’on ne la pas devant soit , et lorsqu’on se rend compte qu’on ne le connait pas. Il n’avait jamais été très doué avec les enfants , du moins le peu qu’il avait croisé , et il avait peur de tout faire de travers , ce qu’il réussissait très bien d’ailleurs.

    S’énerver contre Arthur lui semblait tellement plus facile et naturel que de s’occuper de Cillian , ça pouvait être difficulté à croire , mais pourtant c’était le cas , c’était tellement plus dans ses habitudes. Il baissa les yeux au sol et se décolla du mur , les sourcils froncés ; Spencer savait très bien que c’était plus pour son oncle qu’il s’était enfuit , après tout , il le connaissait de sa naissance ; lui , il ne pouvait pas simplement débarquer au bout de cinq ans et faire comme s’il n’avait rien raté ; ça Spencer l’avait compris lorsque son fils avait eut peur de lui , et même si maintenant il ne l’effrayé plus , cela ne faisait pas de lui une personne importante aux yeux de Cillian , une curiosité tout de plus. Ça faisait mal de l’admettre , mais après tout , il n’avait pas vraiment fait beaucoup d’effort jusque là ; et le fait que rien ne se passait comme prévu , n’était pas une excuse , absolument pas. Le fait qu’Arthur l’est remarqué ne le faisait pas se sentir mieux , bien au contraire ; savoir qu’on fait n’importe quoi , c’était déjà désagréable , mais alors avoir qu’en plus ça a été remarquer , c’était encore pire .

    Il regarda le jeune homme sortir de la pièce , apparemment , il s’était calmé , et ça rasséréna un peu Spencer , c’était le but de la manœuvre non ? Bon par contre , s’il pouvait arrêter de le toucher à tout va, ça aurait aussi était une bonne chose ; enfin fallait pas trop en demander non plus , c’était d’Arthur qu’il parlait là. Le sorcier profita un instant du calme et de la solitude , et s’approcha d’un lavabo , avant de jeter de l’eau sur son visage , histoire de se donner un coup de fouet ; son mal de tête était passé , mais la fatigue , elle était encore là , encore plus depuis qu’Arthur lui avait fait comprendre qu’il ne chercher même pas à s’occuper de son fils. Spencer leva un œil vers son reflet , oui , tout ne se passait pas comme il l’aurait voulut , ni ce à quoi il s’était attendu , mais depuis qu’il était petit , c’était dans se genre de situation qu’il s’en sortait le mieux non ? Pourquoi ne pas continuer à se débrouiller comme il le pouvait , plutôt que d’essayait de prévoir à l’avance ? Faire des efforts sur le moment présent , valait certainement mieux que d’imaginer ce qui pourrait arriver en suite , il s’inquiéterait plus tard des retombé que tout ça aurait , autant profiter du fait qu’il pouvait justement apprendre à connaitre un peu plus Cillian … C’est sur cette pensée , qu’il sortie enfin , bien décidé à se concentrer sur son fils.


    « Arthur il a dit qu’on allait voir un match. C’est vrai, hein, hein, hein ?  » Il venait à peine de s’asseoir qu’il venait de se faire assaillir par Cillian ,ce n’était pas vraiment l’arrivée à laquelle il s’attendait , et il se contenta de regarder le petit garçon sans comprendre . Un match ? Comment ça un match ? Qu’est-ce qu’Arthur avait pu encore sortir comme connerie. « Angleterre – Roumanie à 17h. J’ai entendu dire qu’il restait des places et j’ai pensé que Cillian aimerait. » Il y avait vraiment un match aujourd’hui ? De quoi ? De foot ? De rugby ? Il ne se rappelait pas avoir entendu parler de matchs internationaux … Angleterre … Roumanie … Spencer releva les yeux , surpris , vers le jeune homme ; Evidemment qu’il y avait un match aujourd’hui , avec tous ça , il avait complètement oublié , heureusement que ce n’était pas lui qui s’en occupait , il aurait eu l’air malin tiens. Mais Cillian ne connaissait rien à la magie , et là dernière fois , même si ça commençait à remonter , Arthur n’avait pas eut l’air de vouloir qu’il en sache plus. D’un coup , Spencer comprenait mieux les derniers mot du jeune homme lorsqu’ils étaient dans les toilettes ; il eut un sourire , ce n’était certainement pas les Thornfields qui l’aurait emmener à un match de ce genre.
    « Dis papa, on y peut, on peut, on peut ? » Spencer se tourna vers son fils , presque attendrit par l’excitation du garçon , finalement le fait d’être appeler ainsi , voulait peut être dire que Cillian ne s’intéressait pas à lui que par curiosité. Le sorcier haussa les sourcils , cherchant à réprimer un éclat de rire ; il aurait du s’énerver parce que d’une certaine manière , Arthur le mettait devant le fait accomplis ,mais il ne pouvait même pas , à cause de ce qu’il avait décidé juste avant ; il avait bien mieux à faire que de passer ses nerfs sur le jeune homme , le petit garçon qui trépignait d’impatience en était la preuve parfaite. « Je me suis dit que c’était le genre d’occasion qui pourrait ne pas se représenter deux fois. » D’une certaine manière , il aurait peut être du le remercier , en général c’est-ce qui se fait dans ce genre de cas , mais Spencer venait déjà de s’excuser , il ne fallait pas non plus trop le pousser , aussi se contenta t’l de lui retourner un sourire , un vrai , sans aucun sous entendu. « Alors ? » Le sorcier baissa les yeux sur Cillian , l’air à nouveau sérieux , excepté un léger sourire en coin qu’il n’arrivait pas à effacé malgré tout ses efforts. «  Je ne suis pas sur qu’il reste des places , on s’y prend un peu à la dernière minute là » , le petit visage du garçon se transforma légèrement , devenant boudeur

    «  Mais Arthur , il a dis que .. »
    «  que c’était pas le genre d’occasion qui pourrait se reproduire deux fois »
    Cillian pencha la tête sur le coté , pas sur de comprendre, puisque ce n’était pas la fin de sa phrase à lui. Il ne voyait pas du tout ou en voulait en venir Spencer.
    « C’est bien pour ça que places ou non , on ira voir ce match » répondit t’il après avoir ménagé son suspense . A croire qu’un simple « oui » était trop difficile pour lui.
    « Youpi !! » S’il s’attendait à cette réaction , le sorcier ne s’attendait pas à ce que le petit garçon jette ses bras autour de son coup. Un nouveau sourire se dessina sur son visage , plus doux que les autres .

    Par contre s’ils voulaient réellement ses places , il allait falloir qu’il se dépêche , parce qu’arbitre ou non , ce n’était pas toujours si facile d’avoir ce qu’il souhaité , surtout en étant en ligne de mire de Jenkins. Attendant que Cillian s’éloigne de lui-même , Spencer fouilla dans la poche de son manteau , et jeta son porte monnaie devant Arthur , avec un air de défi . Oh , il n’était pas suicidaire , il n’y avait pas tant d’argent que ça , dedans , largement assez pour payer ce petit déjeuner ; mais il n’allait pas presser le petit garçon à finir plus vite sous prétexte que la chance d’avoir ses places diminuer au fur et à mesure que le temps avancé ; et puis Spencer préférait les avoir en main , le plus vite possible , histoire d’être certain qu’il ne décevrait pas son fils.


    « Tu surveilles ton oncle , qu’il ne donne pas trop d’argent au serveur ? »
    Il espérait que c’était assez bien tourné , pour qu’Arthur ne s’énerve pas à nouveau ; lui laissé son porte monnaie était un geste de confiance en quelques sortes , alors qu’il n’aille pas se plaindre.Et puis ne pas chercher le jeune homme était plus dur que prévu au final .
    « Oui Capitaine » répondit le petit garçon amusé à l’idée de devoir surveiller son oncle. « Tu vas ou ? » demanda-t-il soudain en le voyant se lever.
    « Appeler la bonne personne pour avoir ses places » annonça-t-il , et malgré lui , une ombre passa sur son visage. Il ne connaissait qu’une personne capable de lui fournir des places aussi rapidement ; et franchement appeler Kacey maintenant risquait de refaire apparaitre son mal de crane ; mais il pouvait tout de même faire ça pour son fils non? Et puis vu que la jeune femme n’avait pas de portable , il n’avait pas envie de montrer de quel manière il allait l’appeler à Cillian , autant lui garder la surprise de la magie jusqu’au bout , sans compter qu’il ne savait pas encore ce qu’il allait devoir sacrifier pour que la jeune femme le pardonne pour la dernière fois ; enfin , il trouverait . « Finit de déjeuner , j’aurais les places quand vous reviendrait. » Il ébouriffa les cheveux du garçon , et fit un signe à Arthur avant de prendre le chemin de la sortie.

_________________

LIFE GOES ON, BUT I'M GONE.
Without you, the ground thaws, the rain falls, the grass grows. Without you, the seeds root, the flowers bloom, the children play.The stars gleam, the poets dream, the eagles fly, without you. The earth turns, the sun burns, but I die, without you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Everything You Want    

Revenir en haut Aller en bas
 

Everything You Want

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Londres :: Le Ministère-