Partagez | .
 

 Qui a dit que la lecture rendait intelligent? ♦ Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Qui a dit que la lecture rendait intelligent? ♦ Olivia   Dim 5 Déc - 18:18

IN MY BODY, WHERE THE SHAME GLAND SHOULD BE, THERE'S A SECOND AWESOME GLAND. TRUE STORY • Do you think I'm special ? Do you think I'm nice ? Am I bright enough to shine in your spaces ? Between the noise you hear and the sound you like? are we just sinking in an ocean of faces ? It can be possible that rain can fall, only when it's over our heads. The sun is shining everyday, but it's far away over the world is death.
Si moi je tiens mes promesses, toi tu feras des prouesses.
Répètes toi sans cesse, que tu es une princesse...

JAIMIE – « N’oubliez jamais que je garde précieusement votre agenda, évidemment. »

Au risque d’être insupportable, ce qu’il était du reste, le jeune homme n’avait pas eu de meilleure idée que celle de garder jalousement le filofax de cette demoiselle Accorsi, aussi collante qu’elle pouvait être intelligente, semble-t-il. Depuis le moment où elle avait malencontreusement renversé une tasse de café contre sa belle chemise blanche neuve, Jaimie avait eu droit à un colis quotidien, contenant un vêtement flambant neuf. Au départ, il avait été en droit de se demander si elle n’avait pas un peu trop d’argent dans son compte de Gringotts pour le dépenser aussi bêtement. Certes, Jaimie avait été d’une froideur extrême en la traitant d’empôtée, mais il n’y avait pas eu mort d’homme pour autant. Quelle n’avait pas été sa joie en trouvant l’agenda de cette sorcière, laissé à l’abandon dans le couloir tout près de son bureau à lui, basé au Ministère. Chaque soir où elle avait noté un rendez-vous, il s’y était pointé, se faisant tantôt passer pour son frère, un ancien amant, et même un jardinier mécontent d’être exploité par une maîtresse de maison aussi tortionnaire. Son côté théâtral avait marché à la perfection, et à chaque fois, cette pauvre Accorsi s’était retrouvée humiliée de la pire façon qu’il soit. Jaimie, en grand joueur, s’amusait beaucoup à chaque fois…Surtout qu’elle ne lui avait jamais ouvertement rendu la pareille. Il avait fini par cesser ses propres enfantillages pendant une petite semaine, jusqu’à ce qu’Olivia remette le couvert en lui envoyant à nouveau une chemise. Ce matin là, en arrivant à son poste de bonne heure, il manqua d’en faire tomber sa tasse de café remplie presque à ras bord par son assistante. Il soupira doucement, avant de ressortir l’agenda précédemment enfermé dans l’un de ses tiroirs. Un étrange sourire cynique peuplait désormais ses lèvres, preuve que sa vengeance allait faire mal, et qu’elle n’allait pas attendre la saint glinglin. Il feuilleta les pages dudit agenda avec une minutie presque maladive, jusqu’à tomber à la date d’aujourd’hui. La jeune femme avait déjà prévu quelque chose, trois semaines à l’avance ? Mais voilà qui n’aurait pu être plus paradisiaque ! Sans plus de cérémonie, Jaimie reprit son manteau en main, et le voilà partit pour le chemin de traverse, et plus précisément la librairie Fleury et Bott. Visiblement, il y avait une grande séance de dédicaces organisée par Olivia en personne, afin de faire connaître un auteur dont même Jaimie n’avait jamais entendu parler.

JAIMIE – « Excusez-moi, de quoi ils causent, ses bouquins ? »

La cliente, charmante s’il en est, à qui le jeune homme avait posé la question lui répondit avec un sourire charmeur que cet auteur était un véritable héros. Il avait sauvé des dizaines de vies, dont celle d’un nourrisson, face à un troll des cavernes échappé d’on ne sait où, et ses récits étaient rapidement devenus illustres car sa plume était aussi audacieuse qu’agréable à lire. Soit. Pour Jaimie, celui là n’était rien d’autre qu’un de ces charlatans à la Gilderoy Lockhart qu’il lui faudrait dénoncer…C’était devenu une seconde nature chez lui, d’éventer les honteux mensonges de la presse ou de la littérature. Précisément quand ceux-ci avaient leur publicité toute faite dans la librairie où travaillait Olivia Accorsi. Où était-elle donc, celle-là, d’ailleurs ? Jaimie la chercha un instant du regard, avant de l’apercevoir toute à sa discussion avec ce qui semblait être un collègue de travail plutôt empoté. Ni une ni deux, le sorcier s’approcha, un sourire on ne peut plus triomphant plaqué contre ses lèvres. Voilà qui promettait d’être amusant. Tout en s’approchant à pas de loups, les idées défilaient dans son esprit cynique à une vitesse folle, jusqu’à ce qu’il se plante juste à côté d’Accorsi. Le collègue le regarda avec les yeux ronds, avant que Jaimie ne se mette à débiner son petit discours, dicté sur un ton proprement suffisant. Il fallait bien faire une entrée en matière choc…

JAIMIE – « ME-THO-DE. C’est la clef, jeune homme ! Le rangement, c’est une affaire de pro. Les amateurs sont à laisser de côté, à tout prix…regardez-moi ce travail d’apprenti ! Ce n’est pas par ordre alphabétique, sans compter les couleurs ! Concentrez-vous sur les titres et ouvrez vos chakras, ça peut vous aider. »

Incrédule, le pauvre apprenti libraire eut le visage décomposé dès lors que Jaimie se mit à lui montrer comment ranger toute une étagère…A la main. Sa baguette n’avait même pas été sortie, comme s’il comptait tout spécifiquement faire honte aux sorciers présents. Etre insupportable, il n’avait jamais rien trouvé de mieux pour attirer l’attention. Cela dit, on lui facilitait toujours tellement la tâche que c’était impossible de ne pas se prendre au jeu…Ainsi, le pauvre stagiaire rétorqua que les couleurs des livres ne pouvaient pas toutes s’accorder, à moins qu’on y mette un coup de baguette. Et bien nous y voilà ! Encore un pro de la magie qui ne savait rien faire de ses dix doigts. La preuve en fut lorsqu’il lui présenta une couverture d’une couleur qu’il trouvait magnifique…

STAGIAIRE – « cette couleur est… »
JAIMIE – « …Horrible ! C’est bien le mot que vous cherchiez, n’est-ce pas ? Sérieusement c’est quoi ce vert, vomi ? Si je peux me permettre un petit conseil, vous devriez apprendre à faire fonctionner vos dix doigts. Avec une femme, ça peut être utile. »


Pour démonstration, le jeune homme leva ses deux mains avant d’agiter ses doigts, pour lui montrer que cela pouyait servir à quelque chose de savoir les utiliser. Ce ne fut qu’en se retournant vers Accorsi qu’il se heurta à une expression qu’il pu aisément qualifier de colérique…Seulement, il n’eut évidemment pas la réaction voulue. Jaimie se permit d’éclater de rire…Après tout, elle l’avait défié en lui renvoyant à nouveau une chemise neuve. Elle devait savoir avec le temps qu’il répondait toujours présent aux défis !

JAIMIE – « Votre agenda est une mine d’or, quand on veut vous enquiquiner. Cela dit, comme maître de stage, vous repasserez…Vous avez un long chemin à parcourir. Je suis même prêt à parier une nouvelle chemise que vous êtes incapable de savoir dire non. Je pourrais vous tester pendant des heures, je suis sûr que je vous coincerait à un moment donné. »

Arquant un sourcil en route pour un nouveau défi, Jaimie ne se mettait pas vraiment en scène. Il avait juste l’intention de s’amuser…Quitte à rendre cette jolie jeune femme ridicule, pourquoi pas. Ce n’était pas comme s’il avait envie d’être aimable avec une demoiselle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Qui a dit que la lecture rendait intelligent? ♦ Olivia   Lun 6 Déc - 16:55

Je partais ce matin au travail, et je doutais bien sure que je verrais Jaimie encore à mes rendez-vous. Et dire que si je n'avais pas mis du café sur sa chemise je n'en serais pas là....Mais bon il a un petit côté sexy qui me plait bien. Je dirais même que ce petit quelque chose me donne l'envie de profiter un peu plus de sa présence.....Alors que je ne voulais pas le voir, je me disais une fois de plus qu'il serait là, bien qu'il y ait mon agenda, je pouvais dire que j'en avais un autre, et qu'il serait bien obliger de me laisser tomber. Hihi, on peut dire que j'en aurais encore à dire avec lui. Le sorcier me plaisait bien en fait, il avait un petit côté assez agaçant. Sachant bien que je n'aurais pas le choix en le voyant. Que je devrais alors lui dire tout se que j'ai sur le cœur. Le travail que je faisais était bien plus que passionnant pour moi.

Ce matin j'avais un stagiaire au travail, il fallait avant tout que j'en profite. J'avais alors comme idée de permettre à mon stagiaire de connaître un peu le monde du travail. La personne que l'on m'avait envoyé n'était pas très douée. Et bien sure je le cachais bien, il fallait avant tout que je lui apprenne tout se que je savais. Alors que je me sentais bien dans la situation de ne pas voir Jaimie, il a fallut qu'il vienne ! Me disant que ce petit jeu avait un petit quelque chose de chouette. J'étais partie au travail tranquillement, les gens dans la rue se trouvaient être gentils et bien agréable. J'aimais bien marché dans les rues de Londres avant de me transplaner dans la rue du Prés au Lard.

Le quartier magique que j'appréciais énormément. Il était bien rare que j'aille alors pour balader. Je n'y allais que pour travailler. La plupart du temps, je préférais aller dans le quartier de Londres. Au moins, j'aurais alors l'impression d'être plus dans mon monde. Alors que je prenais donc le direction de mon lieu de travail, les clients magiques commençaient alors à s'agglutiner devant l'entrée de la librairie. Avant d'avoir le temps de voir mon stagiaire, mon patron l'avait déjà mit dans mes pattes.....Pas de pot, mais il fallait avant tout faire les ordres du patron ! Mon boss avait toujours eu l'occasion de prendre la tête avec tout et rien.

L'entrée du magasin se trouvait être bien libre. Je voyais alors les clients venir et se balader dans les rayons. Déposant mes affaires dans les vestiaires, sachant bien qu'une fois de plus je devrais voir mes collègues. J'avais comme la sensation que j'aurais alors un nouveau rendez-vous galant avec Jaimie. Enfin si on peut appeler cela galant. Le fait de le voir je ne pensais pas que j'aurais alors encore des choses à lui dire. Je ne doutais pas une seconde que j'aurais encore con petit côté sarcastique. Je n'étais pas encore là tout à fait dans le magasin, mais bon, pour une fois, je pouvais me dépêcher un peu plus. Ayant vu alors mon stagiaire, je lui avais dis se que je voulais qu'il fasse. Bien entendu, j'espérais bien qu'il le fasse comme il faut. De toute façon, je ne savais pas s'il en serait capable, mais bon, il fallait bien qu'il essaye. Au moins pour une fois, il était sure et certains que je devrais sans doute être plus sure de moi.

Revenant dans les rayons, je faisais mon travail avec un petit coup de baguette, je faisais léviter les livres pour qu'il aille se mettre dans les rayons. Je ne pensais pas que le stagiaire n'allait pas faire son travail comme il faut. Alors que ne voulais pas trop le surveiller à la demande de mon patron. Je me disais bien que j'aurais seulement peu de temps pour m'occuper de lui. Prenant un carton ou deux, je me baladais dans la librairie. Essayant de repérer Jaimie. Pour le moment, je ne savais pas trop comment est-ce que j'allais lui dire se que je pensais de lui. Mais bon, il y avait peut être une chose chez lui qui l'agaçait. En fait, je ne me doutais pas que j'allais devoir rester calme avec lui. Souriante et surtout bien drôle rien que pour lui donner un peu d'humour.

De toute façon je me doutais fortement que j'aurais alors des soucis avec lui. En tous les cas, il ne savait pas mais j'avais reprit un agenda et qu'il y n'aurait pratiquement pas de rendez-vous indiqués sur le premier. Alors rien que de le voir encore plus s'énerver et se dire que je serais encore là pour lui gonfler un peu sa misérable vie ! De toute évidence, je me demandais si cela allait finir un jour ou pas. Pour le moment, je préférais bien savoir se que je ferais par la suite. Je voulais tout simplement prendre mon temps.
Et voilà que je me retrouvais de nouveau devant lui, il avait alors cette petite manie de tout prendre au premier degré. Il me disait des suites de mots qui bien sure serait aussi des sons que je ne voulais pas trop comprendre.....Les ignorer était la meilleure des choses à faire !


- « Bon et bien je passerais alors au pantalon, à vue d'œil cela est un petit 42. Et pour les agendas, ne vous en faites pas, j'en ai déjà reprit un autre. Puis qu'est-ce qu'on ferait si on avait pas ce petit duel qui vous met encore plus charmant lorsque vous êtes en colère. »

Déposant mes cartons, je lui souriais puis j'attendais patiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
 

Qui a dit que la lecture rendait intelligent? ♦ Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 8061 participants recoivent leur certificat de lecture et d’écriture en créole
» Bizutage intelligent.
» Drôle et intelligent
» La fin d'une lecture calme [ Sue ]
» Quelle est votre lecture du moment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Le chemin de Traverse-