Partagez | .
 

 Panne d'ascenseur [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Panne d'ascenseur [Fe]   Lun 21 Fév - 20:28






    Cassandre était encore sortie la veille et maintenant, elle avait du mal à se lever. Cependant elle était obligée parce qu’elle devait travailler. Se levant avec difficulté, elle s’étira et tourna la tête vers son lit. Elle ne fut guère surprise d’y trouver un homme dont elle ignorait tout. La brune savait qu’il lui avait donnait son prénom mais à ce moment là, son taux d’alcool dans le sang était trop important pour qu’elle s’en rappelle. Prenant les vêtements de l’homme en question, elle lui jeta dessus pour le réveiller. Sa ceinture lui atterrit au coin de l’œil et il hurla de douleur avant de copieusement insulter Cassandre. La jeune femme ne se vexa même pas, ce n’était pas un homme qui allait la vexer avec des insultes. Prenant un air faussement vexée et désolée, Cassy s’excusa avant de lui demander bien gentiment de quitter son lit et son appartement. Après avoir fait cela, la jeune femme, partit dans sa salle de bains afin de prendre une douche qui la réveillerai. Son crâne la faisait souffrir mais c’était normal vu la quantité d’alcool qu’elle avait bu la veille. Terminant rapidement sa douche, elle n’avait qu’une envie retourner comater dans son lit, mais Elena verrait une fois de plus une occasion de cracher sur Cassandre et ça, elle ne se le pardonnerait jamais.

    Après s’être habillée, très légèrement comme à son habitude, elle avait opté cette fois-ci pour une chemise à carreaux blanche et bleue ouverte sur jusqu’à son soutient gorge et un short en jean avec des collants couleur chair ainsi que des cuissardes blanches, elle se dirigea maladroitement dans la cuisine afin de prendre de l’aspirine. Sa tête lui faisait un mal de chien… En attendant que le cachet fasse effet, la jeune femme nettoya rapidement son appartement d’un coup de baguette et s’alluma une cigarette. Elle avait commencé l’été de ses quinze ans et depuis, elle ne pouvait s’en passer. Petit à petit, elle sentit les effets du médicament et elle se sentit enfin mieux. Allez, il était temps d’aller travailler. Cassandre termina sa cigarette avant de l’écraser dans son cendrier puis transplana au Ministère. Un bref coup d’œil à l’accueil lui apprit que Amanda devait être en train de travailler avec Merrick Herondale. Avant d’aller dans son département, elle passa par celui des sports et alla saluer son meilleur ami. Elle ne resta pas longtemps, juste le temps de lui demander s’il aurait une soirée de libre pour elle… Apparemment pas. Tant pis, Cassandre trouverait bien quelqu’un d’autre pour sortir.

    Avant d’être encore plus en retard, elle se précipita dans l’ascenseur pour aller à son département. Elle ne fit pas attention à la personne à ses côtés. Trop occupée à pester contre Spencer. Depuis que Arthur avait recommencé à le fréquenter, ils se voyaient de moins en moins. Cela aurait du réjouir la jeune femme parce que cela voulait dire qu’il ne s’était pas attaché à elle, mais au fond, elle se sentait blessée. Ok il n’était pas forcément toujours agréable et facile à supporter mais bon quand même, Cassandre l’aimait bien. Alors qu’elle était perdue dans ses pensées, l’ascenseur s’arrêta. Pensant qu’il allait ouvrir ses portes, Cassy attendit patiemment, mais ne voyant rien elle s’énerva. Elle entendit alors la voix de l’ascenseur. « L’ascenseur vient de se bloquer. Merci de patienter le temps que le Ministère fasse le nécessaire. » Cassandre frappa alors sur les portes. « Putain de merde ! » La jeune femme se retourna alors et prit enfin conscience de la personne à ses côtés … Ce n’était autres que Jules Bertram… Ils n’étaient que tous les deux, coincés dans ce putain d’ascenseur.

    [HJ : j'espère que ça t'ira]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Panne d'ascenseur [Fe]   Dim 28 Oct - 14:54

« Ouais, d’après ce qu’il nous a dit, des Mangemorts doivent se rassembler là-bas demain soir, on aura qu’à prévenir - AIE ! »
Fermant un œil alors qu’il n’avait même pas été touché, Jules porta une main à son front et frotta l’endroit où il venait d’être percuté. « Saloperie d’avion en papier, ‘peuvent pas apprendre à voler plus haut ?! » « T’as qu’à pas être si grand. » « Mais je suis une homme, je me dois d’être grand et fort. » ne put retenir Jules devant la remarque de son collègue. L’Auror ne prenait jamais rien au sérieux, c’était plus fort que lui. Il fallait tout le temps qu’il trouve le moyen de blaguer sur quelque chose. Même un sujet de conversation totalement dramatique pouvait devenir drôle avec lui.

L’avion, qui ne semblait pas avoir été perturbé par le choc, reprit son vol normalement. Jules pesta encore quelques secondes contre la modernisation de leur service de transmission d’information puis se remit en route. Après avoir réglé les détails de leur prochaine mission qui devait avoir lieu le lendemain soir, l’Auror prit congés de son ami et se dirigea vers l’ascenseur, ses dossiers sous le bras. Il attendit en sifflotant un air au hasard, trop heureux de rentrer enfin chez lui après cette nuit épuisante. Car oui, les horaires de Jules étaient terriblement instables, instaurées en fonction de l’humeur de son patron. Hier, ce dernier avait visiblement décidé d’emmerder une bonne partie du département des Aurors en demandant à une poignée d’entre eux de prendre un service de nuit. Comme par hasard, Jules en faisait partit. Mais finalement, c’était un mal pour bien car il bénéficiait non seulement de sa journée de repos, mais il avait également sa journée du lendemain de libérée, afin qu’il se repose en prévision de sa mission.

Finalement, l’ascenseur arriva et Jules sautilla à l’intérieur. La cage de fer amorça sa descente et l’esprit de Jules commença à s’en aller vers d’autres contrées, où s’entremêlaient Bièrraubeurre, Kathleen, Poudlard et autres souvenirs. Le jeune homme ne faisait plus attention à rien, comme à chaque fois qu’il commençait à partir dans ses pensées. Il remarqua à peine la tornade humaine qui fit irruption dans l’ascenseur. La seule chose qui le fit redescendre de son nuage fut la voix particulièrement horrible qui sortie de nulle part et résonna dans leurs oreilles. « L’ascenseur vient de se bloquer. Merci de patienter le temps que le Ministère fasse le nécessaire. » L‘annonce fut suivi par un bruit métallique attestant de l‘énervement de la personne avec qui il était maintenant coincée. « Putain de merde ! » « A vos souhaits » rétorqua Jules par pur réflexe.

Il avait l’habitude des grossièretés - il aurait menti en prétendant qu’il n’en disait jamais - mais il aimait beaucoup croiser la route de personnes qui en balançaient à longueur de temps, comme s’ils n’avaient que ça dans leur vocabulaire.
L’Auror soupira presque malgré lui. Il avait quand même hâte de rentrer chez lui pour pouvoir se jeter dans son lit et ne s’en réveiller que le lendemain vers 19h. Mais bon, visiblement le Ministère n’était pas de cet avis. Il connaissait la jeune femme qui était en train de bouillonner à ses côtés, il s’agissait de Cassandre… Cassandre quelque chose. Jules n’avait jamais été très doué pour retenir le nom des gens, alors ceux de ses collègues, n’en parlons pas. Il se souvenait juste de son prénom, Cassandre. Cette Auror avait une petite réputation dans le ministère et il n’était pas rare que son prénom sorte dans une ou deux conversations.

« Il va bien finir par redémarrer… » murmura Jules plus pour lui-même qu’autre chose. A peine eût-il finit sa phrase qu’une légère secousse les ébranla. « Ah ! Eh bien voilà, il suffisait - »
Le brun n’eût pas le temps de terminer que l’ascenseur… tomba. De seulement un étage mais Jules eût la sensation que sa vie était sur le point de s’arrêter. Il se retrouva littéralement sur les fesses, le souffle court. « Mais ils sont tarés ou quoi ?! » Jules rampa jusqu’à la grille à quatre pattes et en agrippa les barreaux. « Eh !! Y a encore des gens dans l’ascenseur ! Faites pas les cons ! »
Il n’attendait pas spécialement de réponse mais espérait que les techniciens allaient arrêter de jouer à la montagne russe avec eux. Il se tourna vers sa collègue, elle aussi avachi par terre par la secousse. « Vous allez bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
 

Panne d'ascenseur [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un livreur bloqué dans un ascenseur pendant trois jours...
» panne de mumble
» Petite panne d'ordi
» Peut-on trouver un quelconque avantage à tomber en panne ? [Jude]
» L'ascenseur est....bloqué?![Neil & Norim]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Londres :: Le Ministère-