Partagez | .
 

 JYNXIA - OS Saint Valentoche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: JYNXIA - OS Saint Valentoche   Mar 22 Fév - 1:01

    _ Tu as triché ! S'écria Enid, les joues en feu, en pointant un index accusateur sur un Demeter à moitié hilare. On n'a pas le droit d'empiler les bateaux à la Bataille Navale !

    _ Je ne les ai pas empilé, rétorqua le grand dadais blond en essayant de maîtriser un fou rire naissant. J'ai utilisé un Wingardium Leviosa pour les faire léviter les uns au dessus des autres.

    La jeune fille se leva du canapé pour regarder par dessus le tableau de Demeter et constata qu'effectivement, les bateaux en plastique planaient tranquillement, quelques centimètres au dessus du plateau où ils auraient du être planté.

    _ C'est quand même de la triche, renchérit-elle en lui jetant un regard plein de reproches et en croisant ses bras maigres sous sa poitrine.

    _ Ah oui ? Alors montre-moi dans les règles le passage où il est écrit qu'un joueur n'a pas le droit de faire usage d'un sortilège, argua son adversaire en lui lançant le petit fascicule qui allait avec le jeu.

    Enid l'attrapa au vol mais ne l'ouvrit pas. A la place, elle tourna son visage de poupée vers le chef de la joyeuse bande qui était installé sur un tabouret autour du comptoir qui ouvrait la cuisine sur la salon. Il lisait la Gazette du Sorcier en essayant de faire abstraction du boucan que faisaient ses compères.

    _ Jyyyynx, couina l'enfant en quête d'un soutien qu'elle savait acquis.

    Sans lever les yeux de son journal, l'homme brun répondit d'une voix égale :

    _ Tu as triché, Demeter.

    S'en suivit un concert d'exclamations victorieuses féminines et de protestations sourdes masculines. Malgré son besoin naturel de calme, Jynx aimait ce tapage là. Il signifiait qu'il était en présence des personnes qui comptaient le plus pour lui et aucun bien-être du au silence ne valait celui-là. Et en parlant des personnes qui comptaient...

    Jynx sortit la baguette de sa manche et la pointa sur Demeter :

    _ Silencio !

    Son meilleur ami se retrouva complètement aphone. Il gesticula quelques secondes, comme un acteur de films muets, puis finit par se laisser tomber dans son fauteuil en signe de reddition. Enid cessa de fanfaronner puisqu'il ne pouvait plus lui répondre et la pièce redevint calme.

    _ Où est Loxia ? Demanda le sorcier encore doué de parole à la jeune fille. Je ne l'ai pas vue depuis le déjeuner.

    _ Je crois qu'elle est partie faire les magasins afin de trouver une robe pour ce soir.

    Jynx se figea quelques secondes sur son journal mais ne laissa rien paraître. Gardant ses yeux rivés sur les lignes qu'il ne lisait pas, il prit un air genre je-demande-mais-ça-ne-m'intéresse-pas-le-moins-du-monde pour s'enquérir :

    _ Ah ? Elle fait quelque chose ce soir ?

    Demeter leva les yeux au plafond parce qu'il n'était pas dupe. Il se leva lentement et entreprit de chercher sa propre baguette en passant sa main sous les coussins du canapé. Il l'égarait toujours dans ce genre d'endroits et se faisait faire la leçon par son ami qui l'accusait d'être trop négligent avec quelque chose d'aussi important. Quand il l'aurait retrouvée, il pourrait se libérer lui-même du sortilège de mutisme car, aussi incroyable que cela puisse être, ce jeune homme tête en l'air savait utiliser la magie informulée.

    _ Le pub où elle aime bien aller organise des rencontres pour la Saint Valentin, répondit Enid au haussant les épaules. Je n'en sais pas plus.

    Jynx avait du mal à imaginer la russe se plier aux exigences d'un speed dating. Il voulut chasser cette infirmation de son esprit mais il ne put s'empêcher de se demander quelle tête feraient les prétendants en apprenant que la belle dormait avec une arme à feu sous son oreiller. Pas sûr qu'ils trouvent cela tellement glamour...
    Pendant qu'il y songeait malgré lui, Demeter avait remit la main sur sa baguette magique (tombée par on-ne-sait-quel déboire au fond d'un paquet de chips vide qui traînait sur le tapis) et s'était libéré du sortilège de mutisme, tout seul comme un grand. Incroyable mais vrai, il resta quelques instants silencieux, puis vint s'asseoir sur l'accoudoir du fauteuil d'Enid pendant que cette dernière rangeait avec sa délicatesse habituelle les plateaux de la Bataille Navale dans leur boîte légèrement abimée par les manipulations précédentes. Le grand dadais posé sa main sur l'épaule de la petite blonde et déclara, plein d'entrain :

    _ Et si on allait au cinéma ce soir ? Toi et moi.

    Enid leva ses yeux bleus d'abord méfiant vers lui et fronça le nez :

    _ Tu m'invites pour te faire pardonner d'avoir triché ?

    _ Je n'ai pas triché ! S'exclama Demeter d'un air outré. Ce n'est pas écrit dans les... Bon d'accord, j'ai triché, concéda-t-il bien vite en voyant Jynx lever sa baguette dans sa direction.

    La jeune fille afficha un air satisfait en opina enfin du chef, un éblouissant sourire de félicité aux lèvres.

    _ Jynx peut venir avec nous, dit-elle simplement, comme une proposition.

    Avant que le chef de la joyeuse bande n'eut le temps de réagir, son meilleur ami s'écria :

    _ Non ! Enfin, je veux dire, Jynx doit avoir des choses plus intéressantes à faire. Et puis, ça fait un moment qu'on n'a pas passé du temps rien que tous les deux. C'est pas vrai ?


    Enid ne fut qu'à moitié dupe et Jynx pas du tout, mais les choses se déroulèrent comme Demeter les avaient programmé dans son esprit manipulateur. A sept heures, la petite et lui avaient fichu le camp et le beau brun était seul dans l'appartement silencieux. Il alluma le téléviseur pour passer en revue quelques chaînes moldues à la recherche d'une émission qui le passionnerait, sans succès. Il l'éteignit et alla fouiller la maigre bibliothèque d'Enid pour prendre un ouvrage au hasard et en feuilleter quelques pages avant de le reposer. Il se laissa tomber dans un fauteuil et fixa la fenêtre de longues secondes avant de finalement se relever, de se diriger vers le porte-manteau pour prendre sa veste en cuir brun et sortir de l'appartement. Inconsciemment, il savait où il allait mais il préférait ne pas y penser.



    (Someone like you – Safetysuit)


    Quand ses pieds l'arrêtèrent devant la devanture du pub qu'il avait fréquenté quelques fois en compagnie des membres majeures de sa bande, il hésita. L'endroit semblait plein à craquer. Il jeta un oeil à travers la vitrine mais ne reconnut personne. En revanche, on dut le reconnaître puisqu'une blonde plantureuse affublée d'un petit tablier brodé du nom de l'établissement sortit pour se jeter littéralement sur lui :

    _ Hey ! Viens un peu par là, beau brun. On manque un peu de vrais hommes à notre soirée dating. Avec toi sur les rangs, je suis sûre que ces dames vont se battre.

    Sans attendre d'assentiment de sa part, la serveuse l'attira dans le pub et réussit à obtenir de lui un prénom. Il donna celui du dernier rôle qu'il avait du endosser pour les besoins d'un boulot : Richard. La bimbo blonde l'écrivit sur une étiquette en lui affublant le numéro 27 et s'appliqua à la coller sur son pull au niveau du pectoral gauche, tâtant sans vergogne le matériel. Ensuite, elle l'entraîna jusqu'à une petite table et le força à s'asseoir. Devant lui, il y avait un papier et un stylo. Une bougie aussi. Elle était rouge et dégageait un parfum discret de baies sucrées. Peut-être des fraises des bois. Sa lueur chancelait quand la porte d'entrée s'ouvrait et se fermait. Jynx jeta un rapide coup d'oeil gêné autour de lui. Toujours pas de visage connu. Pas celui qu'il s'attendait à voir en tous cas. Peut-être qu'Enid avait mal compris. Décidé à déguerpir au plus vite, il amorça un geste pour se lever mais fut stoppé par le tintement d'une cloche. Les discussions dans le pub moururent alors que la serveuse blonde prenait la parole :

    _ Bienvenue pour notre speed dating spécial Saint Valentin ! Cette nuit, chacun d'entre vous va trouver l'amour ! Enfin, je l'espère, vous êtes là pour ça. Pour cette édition, ce sont les demoiselles qui iront de table en table pendant que ces messieurs resteront bien tranquillement sur les chaises à les regarder chalouper autour d'eux. Vous connaissez le principe, chaque entrevue doit durer trois minutes, pas une de plus. Une fois que la cloche retentit, les dames devront se lever et passer à la table suivante. N'oubliez pas de noter le prénom et le numéro de participant des personnes qui vous ont plus. Si elles ont également noté le vôtre, les coordonnées seront échangées et vous pourrez vous revoir !

    Trois minutes pour savoir si une personne pouvait potentiellement nous plaire ? Le concept de ce jeu semblait totalement stupide. Jynx pourrait passer des années à coté d'une même personne sans parvenir à déterminer de ses sentiments pour elle. Il voulait toujours partir mais un nouveau son de cloche retentit et une jeune femme s'installa vivement sur la chaise en face de lui. Elle était rousse, plutôt jolie, et le fixait avec des yeux gourmands :

    _ Bonsoir. Je m'appelle Betty. Oops ! Je suis bête, c'est écrit sur mon étiquette.

    Son interlocutrice ricana d'un air franchement niais et Jynx dut se retenir pour ne pas hausser les sourcils. Il lutta quelques instants pour se souvenir du nom qu'il avait donné à l'inscription sans avoir à jeter un coup d'oeil à son étiquette et dit :
    _ Bonsoir. Richard.

    _ Enchanté, roucoula la rouquine avant d'enchaîner : Dîtes-donc, vous avez l'air costaud. Vous faîtes du sport ?

    _ Un peu de musculation, concéda le jeune homme, l'air fermé.

    Son tête-à-tête gloussa de plus belle et enquilla sur des questions superficielles. Jamais trois minutes n'avaient encore parues aussi longues. Le son de la cloche mit fin à l'inquisition et Betty quitta la table avec une petite moue de regret.
    Une jeune femme blonde lui succéda. Elle était très bien pomponnée et Jynx ne put pas manquer sa grosse paire de... boucle d'oreilles, qu'elle avait mise en valeur avec un petit haut bustier. L'étiquette sur son décolleté disait « Amanda ». Elle passa le temps imparti à le dévorer des yeux et à faire discrètement remonter son pied chaussé d'un escarpin le long de son entrejambe. Très étrange cette fille-là ! Trois ou quatre demoiselles défilèrent encore et Jynx avait de plus en plus envie de se tirer d'ici. De toutes évidences, Loxia ne se prêtait pas à cette mascarade. Il restait encore beaucoup de candidates mais le jeune homme n'avait pas vraiment envie de perdre son temps ici. En plus, pourquoi était-il seulement venu ? Il pouvait bien se passer de la russe une soirée non ? Et puis, s'il la voyait maintenant, que lui dirait-il ? « Allez, encore une rencontre et je mets les voiles » se promit-il alors que la cloche sonnait.



La suite et fin arrive dans quelques minutes cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: JYNXIA - OS Saint Valentoche   Mar 22 Fév - 2:05

Suite et fin :

    La chaise en face de lui se libéra et une nouvelle personne prit place. Avant de regarder son visage, Jynx jeta un oeil à son étiquette. Sa dernière interlocutrice s'appelait Megan apparemment.

    _ Jynx ?!

    Le susnommé releva la tête et croisa le regard éberlué mais familier de Loxia. Pendant quelques secondes, il fut étonné de la trouver là. Finalement, Enid avait vu juste. Quelle carte jouer à présent ? Celle de la surprise genre « Ciel ! Toi ici ?! » ou celle de la décontraction genre « Hé bah oui, c'est moi. Où est le problème ? »

    _ Richard, corrigea-t-il en désignant sa propre étiquette.

    Soudain, les deux jeunes gens eurent la même révélation. Sur les dizaines d'identités qu'ils avaient respectivement endossé pour leurs missions, ils avaient choisi la même. En effet, Richard et Megan Sanderson était un couple de milliardaires sensés vouloir revendre leur île – évidemment inexistante quelque part dans l'océan pacifique. Une sacrée coïncidence quand même...

    Le regard de Jynx glissa sur la jeune femme. Elle avait laissé ses cheveux détachés et portait une petite robe bleue et noire attachée par un coeur sur la nuque. Il pensa en son fort intérieur qu'il avait toujours adoré ce genre de vêtements. Presque par hasard, il s'aperçut qu'elle avait mis son alliance sur l'annulaire de la main droite, où il perdait toute sa signification. Baissant le regard sur ses propres mains, il constata qu'il n'avait pas eu la présence d'esprit de faire de même.

    _ Qu'est-ce que tu fais là ? demanda la jeune femme en commençant à se tortiller nerveusement sur son siège.

    _ Dem' a emmené Enid au cinéma. Je m'ennuyais à l'appartement alors j'avais décidé de passer ici boire un verre et je me suis fait prendre au piège, mentit-il à moitié seulement. Et toi ?

    _ A peu près la même chose, répondit hâtivement la russe en espérant de tout son coeur que l'orpheline n'ait pas vendu la mèche.

    Jynx tripota quelques secondes la bougie sur leur table avant de s'enquérir d'un ton détaché :

    _ Alors ? Tu as trouvé des hommes à ton goût ce soir ?

    Loxia se mordit la lèvre inférieure pendant qu'il ne pouvait pas la voir et secoua la tête, consciente qu'elle allait dire le lus gros mensonge de sa vie :

    _ Non, pas vraiment. Et toi ?

    Le jeune homme haussa les épaules.

    _ Non. Bien que la blonde là-bas aurait bien fait de moi son quatre heures, fit-il en donnant un signe du menton en direction de la fameuse Amanda qui était en train de s'enfoncer dans le dossier de sa chaise pour s'éloigner au maximum du binoclard baveux auquel elle devait faire face pour les trois prochaines minutes, ne faisant absolument aucun effort pour cacher le dégoût qu'il lui inspirait.

    Loxia tourna la tête pour la voir et maugréa quelque chose qui ressemblait à « pouffiasse » mais que Jynx n'entendit pas. Finalement plus gênés qu'ils n'y paraissaient, ils restèrent silencieux jusqu'au tintement de la cloche annonçant la fin de leur entrevue forcée.

    La soirée se déroula ensuite dans un brouillard dense pour le jeune homme. Il ne suivait plus ce qui se passait à sa propre table, ne répondant à ses partenaires que par monosyllabe, même lorsque les questions ne s'y prêtaient pas. Toute son attention était consacrée à ce qui se passait à la table de Loxia où un grand blond au profil scandinave parvenait à la faire rire. D'après ses observations, il avait l'air de lui plaire. Bon, c'était vu, il avait définitivement envie de fuir.

    Lorsque la cloche sonna, la serveuse décréta un temps de pause pendant laquelle les hommes n'avaient pas le droit de parler aux femmes et inversement, histoire sans doute de ne pas gâter les futures présentations. Jynx vit cela comme le meilleur moyen de se faire la malle. Il attendit quelques secondes que le brouhaha s'élève et que les gens quittent leurs chaises pour sortir du pub. Ce faisant, il tomba nez à nez avec le simili-scandinave. Il songea vaguement à aller lui dire deux trois mots mais trouva ça stupide et préféra passer son chemin. Toutefois, avant qu'il n'ait pu suffisamment s'éloigner, il l'entendit se vanter auprès des autres membres de la gent masculine :

    _ La p'tite brune, elle est pour moi ce soir les mecs. Je vais lui faire passer un sacré moment après cette connerie de soirée, vous pouvez me croire. En plus on voit bien qu'elle n'attend que ça. Ca a l'air d'être une vraie cochonne. Je vais lui faire sa f.... hé !

    Jynx n'en avait pas supporté plus. Il avait fait demi-tour et avait attrapé le poète par son pull pour le plaquer violemment contre la vitrine du pub.

    _ Comment est-ce que tu parles de ma femme, toi ? Répète un peu si tu l'oses !

    Malgré le fait que l'américain soit légèrement plus petit que le blond, ce dernier avait perçu une lueur dangereuse dans les yeux bleus et froids de son opposant et cela avait coupé court à toutes rébellions de sa part.
    A travers la vitre, Jynx se rendit compte que la plupart des clients le regardait, sans doute attirés par le bruit qu'avait fait la tête du type se cognant. Loxia était de ceux-là. Comme électrisé, il lâcha le goujat aussi abruptement qu'il s'en était saisi et tourna les talons pour rejoindre la ruelle mal éclairée la plus proche. Après avoir vérifié que personne ne l'y avait suivi, il transplana.


    Demeter et Enid n'étaient toujours pas revenus à l'appartement. Ils avaient du opter pour un second film. Sans plus s'en préoccuper, Jynx ôta sa veste en cuir qu'il lançait sur le dossier d'un canapé. Il déboucla sa ceinture et laissa son pantalon lui tomber sur les chevilles avant de s'arranger pour l'abandonner par terre. Portant ses mains dans son dos, il saisit son pull et le fit passer par dessus sa tête, entraînant son T-shirt du même coup. Il les laissa choir à l'entrée de la salle de bain où il entra. Là, il se débarrassa de son boxer noir et entra sous la douche, sans fermer aucune porte, persuadé qu'il était d'être tranquille au moins dix minutes.
    Il colla ses mains au carrelage froid et posa son front contre avant de pousser un long soupir. L'eau ruisselait sur sa tête, puis dans son dos. Elle coulait le long de ses omoplates pour se précipiter sur ses reins et dessiner les arrondis fermes de ses fesses avant de glisser sur ses jambes pour aller s'écraser à ses pieds et disparaître dans le truc de l'écoulement.

    Pourquoi se sentait-il si faible et si lucidité face à ses sentiments aujourd'hui ? Était-ce à cause de la Saint Valentin ? Si c'était le cas, il avait hâte d'aller se coucher pour en finir une bonne fois pour toutes et pour que les choses redeviennent comme avant. D'habitude, il arrivait tellement bien à jouer le rôle du mec pas concerné.
    Toutefois, les prochaines minutes allaient lui montrer qu'elles n'avaient pas envie de lui faire de grâce et il allait apprendre que parfois, c'était aussi bien.
    Toujours dos à la porte, il entendit :

    _ Qu'est-ce qui s'est passé avec le type dehors ?

    Jynx faillit se retourner complètement mais arrêta son geste en découvrant Loxia, appuyée contre le montant de la porte, les bras croisés sur sa poitrine.

    _ Lox', je prends ma douche là, au cas où tu ne l'aurais pas vu...

    La teinte rosée perchée sur les pommettes de la jeune femme trahissait le fait qu'au contraire, elle avait pris le temps de regarder le spectacle. Puisqu'elle n'avait pas l'air de vouloir s'en aller, le jeune homme resta obstinément tourné face au mur.

    _ Un de ses copains m'a dit que tu les avais prévenu qu'on était marié. C'est vrai ?

    Mais pourquoi insistait-elle comme ça ? Qu'est-ce qu'elle voulait entendre à la fin ? Peu enclin à faire du sentimentalisme, Jynx répondit simplement :

    _ Ce n'est pas vraiment un mensonge, n'est-ce pas ?

    _ Ce n'est pas vraiment non plus la vérité, rétorqua la russe du tac au tac. J'aimerais assez que tu ne m'imices pas dans ma vie privée. Je pensais qu'on avait un accord, toi et moi.

    _ Je ne me souviens pas d'avoir discuté d'une chose de ce genre, marmotta le beau brun en se penchant sur le coté pour attraper le gel douche.

    _ Tu sais bien : un accord tacite. Tu ne t'intéresses pas à ma vie sentimentale et je ne fais pas cas de la tienne.

    Dévissant le bouchon du gel, Jynx en prit un peu dans le creux de sa main et commença à l'étaler sur son torse. Faire quelque chose lui permettait de ne pas penser au fait qu'une jeune femme tout à fait désirable se trouvait probablement en train de l'observer dans son dos.

    _ C'est facile pour toi. Ma vie sentimentale frôle le zéro.

    Piquée au vif sans raison, Loxia s'exclama un peu plus fort :

    _ Qu'est-ce que ça veut dire ?! Qu'en comparaison c'est le bagne pour toi parce que je saute sur tout ce qui bouge ?!

    Ah, les russes et leurs grands chevaux... La conversation s'envenima considérablement à mesure que Loxia prenait mal les vagues tentatives d'explications de Jynx. Elle lui jeta une serviette de bain par la tête en criant quelque chose dans sa langue natale que son chef ne pouvait pas comprendre. Ce dernier en profita pour arrêter l'eau de la douche et saisir la serviette pour la nouer autour de sa taille. Ainsi il put enfin se retourner vers la jeune femme et découvrit qu'elle était plus proche qu'il ne croyait. Loxia s'était arrêtée à l'entrée de la cabine de douche et gesticulait en continuant à l'engueuler. Au fond, il savait qu'il n'y avait pas de raisons sérieuses à tout cela. Au bout de quelques secondes, il leva les mains en signe de rédition et s'évertua à en placer une :

    _ OK, OK... Calme-toi. J'ai brutalisé ton nageur suédois parce qu'il avait dit quelque chose de pas très élégant sur toi. Tu es contente ?

    La russe le considéra un instant, silencieuse, le coeur battant. Comme le pressentait Jynx, elle se foutait de tout ça. Ce qui la hantait réellement, c'était l'impossibilité qu'elle s'imposait à elle-même d'éprouver même un petit quelque chose pour lui. Fort heureusement, cette résolution était sur le point de céder.
    Jynx avait une main appuyée de chaque coté de la cloison en plexiglas de la douche. Sa tête était légèrement baissée mais ses yeux bleus fixaient ceux de sa camarade. Ses cheveux gorgés d'eau ruisselaient dans son cou et sur son torse sculptural. Loxia suivit le trajet d'une goutte savonneuse jusqu'à la frontière de la serviette nouée sur sa taille. Quand son regard croisa de nouveau celui du chef de la bande, il sut ce qui allait se passer...

    La jeune femme se jeta sur lui, le repoussant au fond de la douche. Elle passa ses bras autour de son cou solide et s'y cramponna fermement avant de précipiter ses lèvres voraces sur celles de l'homme qui ne tarda pas à réagir. Il posa une main sur la cuisse de Loxia pour faire remonter sa robe et pouvoir caresser sa fesse droite. Libérant ses lèvres de celles de la belle, il la fit tourner dans ses bras pour la plaquer face au mur de carrelage. Se collant à elle, il dégagea ses cheveux qui masquaient le noeud de la robe et le défit en grande hâte. Quand ce fut fait, il donna quelques rapides mais brûlants baisers à ses épaules nues. Puis il la fit de nouveau tourner pour la mettre face à lui. Elle souriait, comme si elle attendait ce moment depuis longtemps. Alors il lui sourit en retour, pour lui signifier que c'était réciproque.
    Loxia ouvrit de nouveau la vanne de la douche et l'eau chaude se mit à couler sur eux. Dans un petit tortillement absolument sensuel, elle fit tomber sa robe à ses pieds. Jynx l'avait observée de près. Elle savait vraiment comment le rendre fou. Avec une pointe d'hésitation, il l'attira de nouveau dans ses bras, caressant chaque centimètre de peau que ses mains pouvaient atteindre.

    _ Dem' et Enid, gémit-elle comme une question alors qu'elle le sentit survoler un point critique qui n'allait pas tarder à être abordé.

    _ Ils sont au cinéma et ils iront manger un truc après, répondit son amant avec l'empressement de l'envie.

    Comme si le signal était donné, la scène de la salle de bain devint bien plus violente. Une serviette fut retirée ainsi qu'une paire de sous-vêtements. Les baisers pleuvaient par milliers, certains pour contenir des gémissements significatifs.
    Si Demeter apprenait un jour ce qui c'était passé cette endroit, commun à tous les membres de la maison, il allait vraiment piquer une crise ! Quoi que, fou comme il est, il pourrait tout aussi bien aller féliciter les deux protogonistes...
Revenir en haut Aller en bas
 

JYNXIA - OS Saint Valentoche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ROCKY - 11 ans - SPA Saint-Etienne Loire (42)
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» Clergé de Saint Bertrand de Comminges
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare
» [Lieu] L'église Saint Sauveur de Ryes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Galeries :: OS et fanfictions-