Partagez | .
 

 Fragments de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy Fair Holdwins
MAGE
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 7104
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 214
+ LOCALISATION : Hunger Games
+ DOUBLE-COMPTES : Marlowe Swan
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Fragments de vie   Dim 20 Mar - 8:58

FRAGMENTS DE VIE

Imaginé et écrit par NJ alias moi


Chapitre 1 : le commencement.

06 juin 1975, 00h30, une petite fille voyait le jour dans une modeste maison de la ville de Trégunc, en Bretagne. Après avoir nettoyé le bébé, la sage-femme le déposa dans les bras de la mère, allongée sur un grand lit à baldaquin. Elle regarda sa fille un moment avant de déclarer dans un léger accent anglais :
- Elle est… et sera parfaite !
- Comment allez-vous l’appeler ? s’enquit l’infirmière.
La jeune femme, qui devait être âgée tout au plus de vingt ans, releva la tête avec fierté et répondit, un drôle de sourire éclairant son visage aux traits fins.
- Lucy… Aucun autre prénom ne lui convient !
- Très jolie ! déclara la sage-femme, dont les yeux ne pouvaient se détacher de la petite fille aux joues roses.
- Merci, vous pouvez disposer !
Le ton ferme qu’elle venait d’employer surpris l’infirmière qui ne tarda pas à sortir de la chambre et prendre la direction de la porte. Une fois seule, Analisa attrapa le combiné et composa un numéro à l’étranger.
- C’est moi ! Elle est enfin née !

***
09 septembre 1978, 15h47, un taxi s’arrêta devant la maison aux tuiles rouges, et une femme d’une trentaine d’années, vêtu d’un ensemble bleu clair, en sortie. Ses longs cheveux bouclés blonds étaient remontés en petit chignon et ses talons hauts émettaient de petits cliquetis sur le pavé. Après avoir évité de justesse de se tordre la cheville à cause d’un trou se retrouvant sous son talon gauche, elle sonna à la porte.
- Pas trop tôt ! fit-elle en pénétrant dans la demeure.
- Bonjour quand même Betty ! s’exclama Analisa, qui se tenait toujours près de la porte.
- Oui, bonjour ! Ecoute Annie, tu m’appelles du jour au lendemain pour m’annoncer que tu, que tu… enfin bref, moi j’ai une vie en Californie, je ne suis pas à ta disposition ! Et venir comme ça, prendre le premier avion et ensuite le train, puis payer une fortune en taxi, je ne sais pas si tu…
- Du calme ! Elle est dans le salon.
Sur ce, elle lui fit mine de la suivre. Une petite fille aux cheveux couleur de blé se tenait assise devant la télévision. Betty ouvrit la bouche comme une carpe, puis la referma.
- Lucy, dis bonjour à tante Betty !
La gamine tourna à peine la tête, regarda la femme de la tête au pied puis répondit poliment sans sourire.
- Bonjour.
Analisa se dirigea dans la cuisine, se servit un whisky puis regarda Betty d’un air sombre.
- Cela fait plus de trois années que je me cache ici, mais depuis quelques jours, je me demande si ils ne savent pas où je suis, je dois aller me faire oublier. Mais, impossible de prendre Lucy avec moi ! Emmène-la en Californie.
- Annie ! Ce n’est pas raisonnable, tu n’as…
- Pas le choix ! Je ne peux faire confiance qu’à la dernière personne de ma famille. Fais-le pour moi, pour ma mère.
Betty se mordilla la lèvre inférieure avant de demander :
- Combien de temps ?
- Garde-la au moins un an, voire deux, le temps que je fasse ce que j’ai à faire. Ah et au fait ! Je veux qu’elle porte mon nom de famille !

***
Lucy était une petite fille soignée, extrêmement intelligente et mystérieuse. Elle grandit auprès de Betty, éternelle célibataire, vivant dans la charmante ville de Grover Beach, en Californie. Elle apprit l’anglais rapidement, sans le moindre accent. Analisa réapparût dans la vie de sa fille alors que cette dernière venait de fêter ses sept ans et revenait deux à trois fois par an. Mais, si Betty était incroyablement affectueuse et se comportait comme une mère poule envers la petite, Analisa était aussi froide que la glace.

25 août 1986, 13h07, Betty entra avec trois sacs bien remplis.
- Pose tout sur la table de la cuisine mon grand !
Lucy, qui était en train de prendre son petit déjeuner, mis quelques secondes avant de voir à qui sa tante s’adressait. Le visage d’un jeune garçon apparût de derrière les sacs de course.
- Ah Lucy ma chérie, je te présente le fils des nouveaux voisins, il s’appelle Sam et a le même âge que toi. Sam, je te présente ma merveilleuse nièce Lucy.
- Salut ! fit Lucy d’un ton indifférent.
- Salut, répondit-il en écho.
Malgré un départ peu optimiste, ils se retrouvèrent dans la même classe au collège et devinrent rapidement inséparable. Le jeune homme s’avérait être quelqu’un de sauvage et timide tandis que Lucy était pour le moins excentrique au caractère bien trempé. Leurs années universitaires terminées, Sam se dirigea vers le métier de son père, banquier ennuyeux, alors que Lucy poursuivait en art et littérature, ne sachant trop quoi faire de sa vie. Malgré ce que beaucoup soupçonnaient, ils ne sont jamais sortis ensemble.

***

15 mai 1996, 23h40, Lucy se dirigeait à pas effrénés en direction d’un grand hôtel de Los Angeles. Arrivée au cinquième étage, elle prit un long corridor avant d’entrer dans la chambre numéro 526.
- Alors ? C’est à cette heure-ci qu’on rentre ? remarqua-t-il d’un ton ironique.
Elle jeta une liasse de billets en guise de réponse.
- Ce gros porc ne tient pas l’alcool !
Sam compta les billets fébrilement tout en félicitant sa complice, qui en profitait pour se servir une vodka tonique avant de s’affaler sur le sofa.

***
17 mai 1996, 10h18, Lucy venait tout juste de se lever quand en pénétrant dans la cuisine, elle croisa le regard désapprobateur de sa mère.
- Regarde-toi ! Les cheveux ébouriffée, les cernes autour des yeux, tu ressembles à une ivrogne !
- Bonjour maman ! répondit-elle, ignorant délibérément ses remontrances.
- Je suis déçue par tant de négligence, Betty m’a raconté tes problèmes avec la police, tes excès de vitesse, tes abus d’alcool ! Bon sang, je ne t’ai pas élevé pour…
- Oui, c’est cela, tu ne m’as pas élevé !
Sur ce, un éclair passa dans les yeux d’Analisa tandis que le verre de jus d’orange que tenait Lucy dans sa main gauche explosa littéralement. Dans un petit cri, cette dernière se leva d’un coup et regarda sa mère au moment où Betty entrait.
- Oh mais que s’est-il passé ? Lucy ta main ! Tu saignes !
- Elle a trop serré son verre, déclara Analisa d’un ton neutre.
Après avoir passé un petit bandage autour de son pouce, Lucy se tourna vers sa mère.
- Que me veux-tu ?
Analisa se pencha en avant, les bras croisés sur sa poitrine, un petit sourire en coin.
- Je veux que tu viennes à Londres avec moi et que tu rentres au H.F., je veux que tu deviennes membre actif. Tu seras ainsi à ta place, auprès des tiens et pouvant te servir de tes pouvoirs à loisir !
Lucy plissa les yeux avant de tourner le dos à sa mère en maugréant.
- Jamais de la vie ! Je veux rester libre !
- Sam va venir.
Lucy stoppa net et se retourna lentement, le visage livide.
- Quoi ? Sam… Il m’a toujours dit vouloir rester avec moi, ici, il… Tu mens, jamais il ne deviendra l’un des vôtres !
- A ta guise, tu es libre de refuser, mais tu feras quoi ? Tu resteras avec Betty, dans cette piètre villa, dans cette ville où rien ne se passe, où tu devras continuer… seule ? Betty est bien gentille, mais un avenir plus grand, un avenir unique t’attend ! Avec nous !

***
Lucy avait découvert ses dons dès la première visite de sa mère. Puis, au fur et à mesure qu’elle grandissait, Analisa la formait à devenir un vrai professionnel en la matière. La sœur de Betty et mère d’Analisa était morte suite à un combat qui avait mal fini. Depuis, Betty se refusait à user de magie. Elles appartenaient à la grande famille des sorciers, mais Analisa n’était partisante que de la magie noire et comptait bien initier sa fille unique.

©️NJess

_________________
Ambassadrice de la secte « La faim est brioche »

Ƹ̴Ӂ̴Ʒ  Folle, flippante et accro au rhum!  Ƹ̴Ӂ̴Ʒ

L'amour est un ange tombé dans l'enfer de ce monde... Clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Fair Holdwins
MAGE
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 7104
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 214
+ LOCALISATION : Hunger Games
+ DOUBLE-COMPTES : Marlowe Swan
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Fragments de vie   Dim 20 Mar - 16:21

Chapitre 2 : La Horde de Feu.

2 septembre 1997, 14h35, un grand jeune homme tambourinait à la porte du numéro 49 avec énergie.
- Non mais ça va pas la tête ? demanda une voisine ridée, la tête couronnée de bigoudis.
Sans prendre la peine de relever sa présence, il continuait de plus belle jusqu’à ce que la poignée tourne lentement, laissant apparaître une blonde enroulée dans un drap, encore endormie.
- Sam ? fit-elle tandis que ce dernier la poussait pour pénétrer à l’intérieur de l’appartement.
- Tu es en retard !
Sam se figea au milieu du salon en apercevant un jeune homme sortir de la chambre de la jolie blonde, un air tout aussi endormi.
- Euh, Peter, désolée mais je vais devoir te demander de partir. déclara Lucy d’une voix douce.
- Très bien, je t’appelle ce soir ! fit-il après avoir déposé un petit baiser sur ses lèvres.
- Okay.
La porte se referma sur un dernier regard lancé à Sam, qui n’avait toujours pas bougé d’un pouce. Lucy resserra son drap autour de sa poitrine avant de se diriger vers la cuisine pour se servir un jus d’orange. Sam la suivit, les poings sur les hanches.
- C’est qui ce naze ?
- Samy, tu n’avais pas à débarquer ainsi, de bon matin…
- De bon matin ? On est l’après-midi ma belle ! Et c’est ta mère qui m’envoi pour te dire que tu aurais dû venir à la réunion de ce matin ! On a mis au point un plan pour atteindre le grand patron de la filiale Elwood…
Tandis que son coéquipier lui détaillait la réunion, Lucy en profita pour piocher divers cookies et les tremper dans son jus d’orange avec nonchalance.
- Ta présence était indispensable car selon Korny, tu es la seule d’entre nous à avoir assez d’atout pour te faire passer pour la gentille et maladroite secrétaire qu’il recherche tant ! C’est cette après-midi que se déroulent les entretiens ! Et… Mais, bon sang, tu vas m’écouter !
Sam s’empara violemment du poignet de la jeune femme.
- C’est ta première grande mission, va pas la foirer pour des conneries Lucy !
- C’est bon ! fit-elle en se dégageant doucement. Je sais ce que j’ai à faire, ne t’en fais pas ! Ces réunions à la gomme m’ont toujours donnés le tournis.
Sur ce, elle se dirigea dans la salle de bain et y resta enfermée une bonne heure avant d’en sortir, vêtu d’une robe noire à la fois classe et sexy, épousant à merveille ses formes de rêve, et d’un chignon des plus charmants, laissant retomber deux mèches ondulées de chaque côté de son visage. Sam, qui était avachi sur le canapé, se leva malgré lui et poussa un sifflement qui en disait long sur ses pensées profondes.
- Allons-y tombeur ! J’ai un job à obtenir… fit Lucy, un sourire machiavélique aux lèvres.

***
Tard dans la nuit sombre, une tête blonde sortie d’une limousine et pénétra dans l’immeuble 17 allée des Cerisiers, (pour les fans de Mary Poppins Arrow ), et d’un mouvement leste, ouvrit la porte avec fierté.
- Ah, quelle soirée !
- Alors, alors ? Raconte ! s’enquit Sam comme un enfant face à sa récompense.
Lucy prit le temps de retirer ses chaussures, défaire son chignon qui commençait à lui tirer les cheveux et s’assit doucement sur l’un des fauteuils.
- C’était… ennuyeux à mourir, ce mec est un idiot ! Il a beau être riche à million, c’est un idiot fini ! Mais, fort heureusement pour nous, il a du goût en matière de femme et n’a pas hésité longtemps avant de… m’engager !
- Champagne ! s’exclama Sam, en faisant apparaître le seau avec deux flûtes.

***
4 septembre 1997, 18h15, Analisa se rendit chez sa fille, une lettre à la main.
- Voici ta prochaine mission, enfin à Sam et toi évidemment. Maintenant que tu es la secrétaire du grand Ray Elwood, tu vas bientôt partir à Paris pour son futur projet. Avant cela, voici le nom de ceux que tu dois dégommer.
Sans un sourire, ni même un mot gentil, elle disparût dans un nuage de fumée verdâtre tandis que Lucy, qui n’avait eu le temps de dire un mot regardait la lettre posée sur la table, devant sa tasse de café. Elle prit le temps de tirer sur sa cigarette longuement avant de poser son mégot et se décider à l’ouvrir. La lettre avait été rédigée par Korny, le chef de la H.F. alias la Horde de Feu. C’était le nom donné à la société secrète qui réunissait les sorciers férus de magie noire. La lettre avait été rédigée à la plume et comportait une liste de noms divers.
- Rien que ça ! Il me prend pour sa boniche ce Korny de mes deux ! Faire le sale boulo, j’en suis réduite à faire son putain de sal boulot !
S’empara de sa cigarette, elle se leva et alla taper à la chambre d’ami.
- Sam ? Sam on a du boulot ce soir ! Sam ?
N’entendant aucune réponse, elle tourna la poignée au moment où la porte s’ouvrait d’elle-même.
- Quoi ? Hein ? Tu disais ?
Ne pouvant se retenir de rire face à la tête de déterré qu’affichait Sam, elle finit littéralement pliée en deux, ce qui eut le don d’énerver le jeune homme.
- Bon, vas-y accouche !
- Désolée, c’était plus fort que moi, je… Hum, on a une mission de nettoyage ce soir, alors enfile un truc sportif et go !
Après s’être muni de la fameuse lettre, elle emboîta le pas à Sam et disparût en direction d’une grande villa blanche situées dans la banlieue de Londres. Se faisant passer pour des invités à la fête, ils jouèrent la carte de la transparence avant d’attirer dans un coin isolé les membres à éliminer. Se séparant chacun de leur côté, Sam et Lucy firent un véritable massacre, ce qui allait très certainement leur valoir la gloire et surtout la reconnaissance des leurs.

***
6 septembre 1997, 10h17, Lucy était assise à son balcon, pensive, quand un grand blond aux yeux clairs fit son entrée, en caleçon.
- Hey, déjà debout après la nuit de folie qu’on a passée ?
Un léger sourire en coin, Lucy tourna la tête vers le jeune homme qui se tenait contre la baie vitrée. Elle commençait à avoir l’habitude de ces durs moments des matins où elle devait trouver un moyen de se débarrasser des sangsues.
- Oui, j’ai du taf aujourd’hui, beaucoup de travail en retard.
- Et tu es libre à midi pour déjeuner ?
Se mordant la lèvre inférieure, elle se dirigea vers la cuisine.
- Oh non, désolée mais je dois déjeuner avec mon boss.
- Et ce soir ? Tu es libre ce soir pour un dîner aux chandelles ? demanda-t-il en attrapant la jeune femme par la taille pour lui déposer un baiser dans le cou.
Se dégageant doucement, elle prit une mine navrée.
- Désolée, ce soir, j’ai un truc de prévu, mais… On s’appelle hein ? fit-elle en lui donnant sa chemise et son pantalon qui traînaient sur l’une des chaises.
Le jeune homme, un peu décontenancé, enfila ses vêtements avant de chercher les lèvres de son amante d’une nuit. Cependant, après un rapide baisé sans chaleur, elle l’accompagna à la porte gentiment.
- Qui c’était ? demanda Sam, qui sortait juste de sa chambre. Je n’ai pas eu le temps de voir sa tête.
Lucy sembla réfléchir un instant et répondit :
- Je crois qu’il s’appelait Ted… ou Fred… Bref, je ne sais plus. Je te sers un café Samy ?

©️NJess


_________________
Ambassadrice de la secte « La faim est brioche »

Ƹ̴Ӂ̴Ʒ  Folle, flippante et accro au rhum!  Ƹ̴Ӂ̴Ʒ

L'amour est un ange tombé dans l'enfer de ce monde... Clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Fragments de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» D.Gray-man : The Lost Fragments
» La Campagne Fragments de Réalités : "Le Retour du Décharné" (N3)
» La Campagne Fragments de Réalités : "Le Seigneur de la Terre" (G2)
» La Campagne Fragments de Réalités : "Le Seigneur du Nil" (F2)
» Pour quelques fragments de plus skaven Vs Liche and co

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Galeries :: OS et fanfictions-