Partagez | .
 

 Une drôle de révélation... (Concours OS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucy Fair Holdwins
MAGE
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 7104
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 214
+ LOCALISATION : Hunger Games
+ DOUBLE-COMPTES : Marlowe Swan
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Une drôle de révélation... (Concours OS)   Sam 9 Avr - 14:36

Vendredi 19 juillet était une journée ensoleillée et je me levai rapidement car j’avais un avion à prendre pour aller voir ma tante installée depuis peu à Londres. En effet, cette dernière avait rencontré un charmant anglais suite à une soirée commerciale et la flèche de Cupidon l’avait frappée de plein fouet. Dans son extrême bonté, elle m’avait invitée à passer une petite semaine chez elle.

Après une petite heure d’avion, je débarquai au grand aéroport d’Heathrow. Non pas que je manque d’expérience dans les voyages, mais je dois bien avouer m’être perdue pas moins de trois fois avant de trouver la sortie. Ma tante était là, un petit cadeau dans une main, et me souriant de toutes ses dents.

- Han te voilà ma chérie, tien c’est pour toi, mais ne l’ouvre pas ici, pas maintenant, aller on y va. Tu vas passer une semaine inoubliable, une semaine magique je te le promets !

Elle ne savait pas si bien dire ! Sa maison était modeste mais charmante et j’avais droit à ma propre chambre pour la durée du séjour. Une fois seule, confortablement installée sur le lit, j’ouvris le fameux cadeau. Avec un éclair de joie, je découvris un livre de magie. Il était magnifique ! Ma tante avait toujours su ce qu’il me faisait plaisir. D’ailleurs, je transportais avec moi deux trois romans fantastiques, dont le tome sept des aventures extraordinaires d’Harry Potter. Depuis l’enfance, j’étais féru de ce genre d’histoires, toujours remplies de magie, de héros œuvrant pour la paix et la justice, avec obligatoirement une romance à la clé ! Et je devais bien avouer que le chef d’œuvre de J.K. Rowling m’avait touchée bien davantage que les autres.

Les trois premiers jours, je les passai à faire du shopping dans Londres, à aller à la piscine municipale et à visiter quelques monuments. Je n’avais qu’une semaine et je comptais bien en profiter pour découvrir la ville d’Harry Potter !


Mercredi 24 juillet, j’étais tout près de Harrods quand je me dirigeai vers la grande bibliothèque qui se dressait devant moi. Même si je n’étais pas bilingue, je me débrouillais très bien en anglais. Tandis que je scrutais toute une étagère de romans fantastiques, on me bouscula soudain avec une telle violence que je me retrouvais le derrière par terre.

- Oh mille pardons ! fit l’homme dans un anglais parfait. Vous n’avez rien de cassé ?

Je faillis lui répondre qu’il aurait dû regarder où il allait, mais lorsque mes yeux se posèrent sur lui, ma voix m’échappa et je ne trouvais rien de mieux à rétorquer :

- Non, non… Je… Je vais bien, hum !

Il m’aida à me lever tandis que je tentais de reprendre mes esprits. Il était vraiment mignon ! J’allais ramasser le livre que j’avais fait tomber dans ma chute cependant il fut plus prompt que moi et se pencha, me tournant le dos et je n’eus que le loisir d’admirer ses f… formes ! Mais, un objet dans l’arrière de son pantalon, accroché à sa ceinture dépassait et je crus reconnaître une sorte de baguette. Aussi rapide que l’éclair, il se redressa et me tendit le bouquin avec un sourire.

- Vous êtes française ! J’ai reconnût votre accent et j’ai des origines françaises aussi… Ah et je vois que vous aimez les livres fantastiques. Si je peux vous en conseiller un, celui-là devrait vous plaire !

Il attrapa un livre marron sur une rangée et me le tendit, me faisant un clin d’œil par la même occasion qui me fit frémir.

- Merci monsieur…
- Dubois, Olivier Dubois ! Pour vous servir !


Il me fit le plus doux des sourires tandis que son nom résonnait dans ma tête. C’était une blague ou se nommait-il réellement ainsi ? Après tout, l’auteur de la saga « Harry Potter » avait bien dû inventer des personnages, en se servant de noms existants malgré elle. Le pauvre devait souvent avoir des blagues sur son drôle de nom…

- Vous êtes en vacances ? demanda-t-il soudainement.
- Oui, je suis en vacances chez ma tante. Elle est installée dans la banlieue londonienne depuis six mois. C’est l’occasion de visiter cette charmante ville !

Il s’appuya avec nonchalance contre l’étagère et me fixa avec insistance, ne faisant qu’accentuer la rougeur de mes joues.

- Ah, vous ne connaissez pas Londres ? Attendez, si vous voulez, je peux vous faire visiter quelques coins sympathiques de la ville. Enfin, si ça vous tente d’avoir un guide et de ne pas vous retrouver seule. Comme vous voulez !

Rêvais-je ou venait-il de me proposer un rancard ? Enfin, il voulait me servir de guide, comment aurai-je pu refuser ? Un si charmant jeune homme qui me proposait une balade gratuite dans les rues de la capitale. Sans hésiter bien longtemps, j’acceptai avec plaisir sa proposition.

Après m’avoir fait voir les coins les plus historiques, m’avoir raconté des anecdotes sur les monuments connus de Londres, il m’emmena dans le grand parc. Alors que je m’apprêtais à prendre le bus qui devait me ramener chez ma tante, je le regardai partir avec un soupçon de tristesse.

Une bonne demi-heure venait de passer, le bus n’arrivant toujours pas, j’eus un appel de ma tante qui me disait qu’elle était en ville et pouvait me ramener. Ni une ni deux, je décidai de rejoindre sa voiture de l’autre côté du parc. Ce dernier s’était bien vidé, il devait être pas loin de 20h00. Je marchais d’un pas rapide quand je perçue soudainement un bruit sourd venant de quelques mètres sur ma droite. J’allais continuer mon chemin quand une lumière, ou plutôt un éclair, jaillit de derrière les arbres. M’approchant doucement, avec une extrême prudence, je vis deux hommes, face à face qui tenaient un étrange bout de bois en main. Il me fallut quelques secondes avant de reconnaître l’un d’entre eux. Il s’agissait d’Olivier, mon généreux guide ! Et le bout de bois n’était autre qu’une baguette, comme celle des sorciers ! Il se tenait à une dizaine de mètres l’un de l’autre.


- Je t’avais prévenu, on ne veut pas de toi ici ! Et surtout, quel cran de venir faire ton sale boulot parmi les moldus ! Tu devrais avoir honte !

C’était Olivier qui venait de parler d’une voix rude. Avais-je bien entendu ? Il venait de parler de « moldus » ? Comme dans le roman de J.K. Rowling ! C’est à ce moment précis que je décidai de me pincer pour voir si je ne dormais pas, mais tout ce que j’récoltai, c’est une douleur au bras !

- Nous nous reverrons au Chaudron Baveur !

L’homme tout vêtu de noir disparut dans un nuage blanchâtre. Les yeux écarquillé, je vis ensuite mon guide d’un jour disparaître à son tour au coin d’un arbre, après s’être assuré que personne ne les avait vus. Sous le choc, complètement étourdie, je me dirigeai vers la sortie du parc. Ma tante se tenait là.

- Ah te voilà ! Tu as passé une bonne journée ? Oh, tu as l’air épuisée ! Tu vas bien ?

Relevant la tête fébrilement, j’esquissais un petit sourire :

- Mais oui, oui je vais bien !

Et sur le chemin du retour, je me repassais sans cesse ce que je venais de vivre. J’avais assisté à quelque chose d’inexpliqué. Les mots comme « baguette magique », « Olivier Dubois », « magie », passaient en boucle dans ma tête. La voiture venait tout juste de se garer dans l’allée que je me tournais vers ma tante.

- Dis-moi, crois-tu que la magie existe ? Je veux dire, la vraie magie ?

Elle eut un sourire étrange et plongeant son regard dans le mien, elle me répondit honnêtement :

- Evidemment ! La magie est parmi nous, mais peu de gens ont la chance de la voir, la peur et le doute les empêchent de voir l’invisible !

Ses paroles restèrent gravées. Même si une partie de moi avait toujours voulu y croire dur comme fer, une autre partie me raisonnait sans cesse. A présent, je ne pouvais plus douter… La seule chose que j’espérais, c’était de revoir mon charmant guide afin d’avoir quelques explications. Il n'aurait pas le toupet de mentir à une aussi charmante moldu que moi !

_________________
Ambassadrice de la secte « La faim est brioche »

Ƹ̴Ӂ̴Ʒ  Folle, flippante et accro au rhum!  Ƹ̴Ӂ̴Ʒ

L'amour est un ange tombé dans l'enfer de ce monde... Clic:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Une drôle de révélation... (Concours OS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La délation peut elle être une bonne chose...
» Contre la délation
» La grande révélation
» Secret de famille, la révélation [Alexis, Sue et Kathleen]
» pollution atmosphérique et allergie des enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Galeries :: OS et fanfictions-