Partagez | .
 

 Noah sauveteur du coeur... Oups. [FE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Noah sauveteur du coeur... Oups. [FE]   Sam 28 Juil - 21:45

NOAH & EDWARD
La vie n'était bel et bien parfois pas fidèle au rêve que l'on peut faire lorsqu'on est enfant. La première désillusion de Noah avait été sa mère absente et son père inconnu, ensuite il y avait eu Serdaigle, qui même s'il s'y était épanoui avait causé sa perte aux yeux de sa « famille », puis il y avait eu son échec auprès de cette grande maison d'édition... Où était le comte de fée dont rêve secrètement tous les petits garçons sans pouvoir en parler de peur d'être vu par tous comme des garçons un peu trop... Féminin. Pourtant, aux vus du métier qu'exerçait actuellement le jeune homme, on pouvait se poser certaine question quant à l'existence absolue de sa virilité. Mais après tout, un homme viril peut très bien être capable de conseiller les autres en matière de sentiments et craquer de temps à autre pour la douceur du cachemire non ! Les hommes qui se privaient du cachemire étaient idiots de toute façon....
Mais la question du jour n'était certainement pas dans le choix d'un pull.... Il avait un pile de boulot qui l'attendait. Et il fallait prendre le mot « pile » au premier sens du terme. Des paquets de lettres du courrier du coeur et de gens qui n'espéraient qu'une seule chose : une réponse qui les aiderait enfin à vivre une vie sentimentale convenable et ordonnée ! Il était le seul espoir des gens que l'amour avait rendus désespéré. Son métier avait quelque chose d'héroïque après tout. A quoi sert un Auror pour vous sauver la vie si de l'autre côté un homme sans scrupule vous arrache le coeur ? D'ailleurs tout était dans sa chronique « Noah sauveteur du coeur », non pas de tablette de chocolat et de petit short rouge en vue, juste des réponses aux lettres des gens. Enfin, tout ça c'est ce qu'il essayait de se dire pour ne pas trop pensé à son projet de roman qu'il avait été obligé d'abandonner parce qu'il fallait bien réussir à se nourrir tous les mois. Puisque disons le franchement, le courrier du coeur, ce n'était clairement pas le rêve d'un homme qui veut écrire. De plus tout le monde en venait à penser qu'il était gay ... Aberration. C'était un véritable séducteur ! Qui n'avait jamais eu de chance avec les femmes c'est tout.

Mais toutes ces réflexions n'allaient surement pas faire avancer le travail du jeune homme et cette pile de lettres ne diminuait pas. Mais par cette journée de temps, plutôt potable sans pour autant être un jour de canicule, le jeune homme n'avait absolument aucune envie de travailler dans son studio dont l'atmosphère et la décoration ne laissaient aucun doute quant à la potentialité d'une présence féminine... Ni la veille, ni les mois précédent. Le seul signe de féminité résidant dans le pli des vêtements et dans les post-it en forme de pomme qu'il trouvait terriblement pratiques... Il rangea donc l'ensemble de ses lettres dans sa sacoche en cuir, enfila un blazer à carreaux et pris la route du coeur de Londres. Après quelques minutes de marche dans le Chemin de Traverse où il s'était finalement rendue par transplanage, notre jeune rouquin se rendit au Chaudron Baveur qui avait installé quelques tables en extérieur, afin de profiter de cette journée agréable de part les quelques rayons de soleil et le vent léger. Il s'installa donc à l'une de ces tables en commandant une Bierreaubeurre, rien de tel pour répondre à ces désespérés ... N'étaient-ils pas assez grand pour régler leurs histoires de coeur eux-même ?!
Noah écrivait donc la réponse d'une énième lettre lorsqu'un petit coup de vent, légèrement plus fort que ceux qui l'avaient précédé vint faire s'envoler la réponse qu'il était en train d'écrire et qui portée le titre « Noah Sauveteur du coeur ; Oui il vous a trompé, mais il vous aime ! », une réponse en somme assez banale, que le vent vint délicatement déposer aux pieds d'un homme qui passait devant le Chaudron Baveur à ce moment précis. C'était bien sa veine, quand il se décidait enfin à travailler, c'était le vent qui était contre lui... Sans compter que cet homme allait probablement profiter de cette chance pour se moquer de Noah. Un homme au courrier du coeur, quelle belle occasion de lui rappeler que c'était ridicule et qu'il n'était qu'un raté...
Revenir en haut Aller en bas
Emrys Tilney
+ RUNNING OUT OF TIME
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 6419
+ MAISON : aucune.
+ HOUSE POINTS : 413
+ LOCALISATION : Londres.
+ DOUBLE-COMPTES : none.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Noah sauveteur du coeur... Oups. [FE]   Sam 28 Juil - 23:38

Londres. 1996. Edward était sorti de Poudlard depuis quelques années et il attendait avec impatience que le professeur Flitwick prenne sa retraite. Il était en contact avec Minerva McGonagall qui lui avait officieusement réservé le poste après avoir vu à quel point il était motivé. Elle avait été son professeur de métamorphose pendant ses sept années d'études à l'école de sorcellerie et elle s'était portée garante d'Edward quand ils avaient commencé à chercher un remplaçant au professeur de Sortilèges. Edward n'avait pas encore reçu de nouvelles officielles mais il avait entendu dire que la retraite du professeur pourrait bien prendre effet à la fin de l'année. Soupirant, il essuya un énième verre à l'aide de son torchon à vaisselle. En attendant, il avait bien dû trouver quelque chose. Il s'était fait embaucher comme serveur dans un bar/restaurant moldu et ça faisait déjà plus d'un an qu'il y travaillait. Il mettait tout l'argent qu'il pouvait de côté et prenait son mal en patience. Ne pas oublier l'objectif final : un poste d'enseignement à Poudlard. C'était son rêve depuis toujours, et il était prêt à passer 30 ans dans ce bistro pourri si jamais ça pouvait lui permettre d'accéder au poste tant convoité de professeur des Sortilèges à Poudlard.

« Garçon ! » Edward se retint – non sans difficulté – de lever les yeux au ciel en entendant le ton bourru de l'homme qui venait de l'appeler. Il força un sourire poli mais mince sur ses lèvres et se dirigea vers la table. « Dis donc mon cher ami, vous savez quel est le comble pour un serveur? » De mettre les pieds dans le plat, pensa Edward en forçant un sourire amusé sur ses lèvres. Oh, ce n'était que la dixième fois qu'un client lourd la lui faisait depuis qu'il avait commencé son service après tout. « De mettre les pieds dans le plat ! » Lança le client en tapant brutalement du poing sur la table. Les abrutis avec qui il déjeunait s'esclaffèrent tous et Edward se força à rire avec eux. Pour la dixième fois de la journée. « L'addition s'il-vous-plait. » Déclara-t-il après s'être bidonné pendant trente bonnes secondes. « Bien sûr. » Edward s'éloigna et passa derrière le comptoir, profitant d'avoir tous les clients dans son dos pour montrer, enfin, son agacement. Il en avait plus qu'assez de ce job débile, vivement qu'il puisse entrer à Poudlard.

Vingt minutes plus tard, il avait enfin terminé le boulot pour la journée. Il faisait beau et Edward n'avait pas envie de rentrer tout de suite chez lui, alors au lieu de ça, il décida de s'accorder une petite balade sur le chemin de traverse. Ça le détendrait de regarder un peu les vitrines des échoppes, de manger une glace chez Florian Fortarôme même pourquoi pas. Enfin, il passait devant le chaudron baveur, côté sorcier, quand il remarqua un papier qui venait de se déposer juste devant lui. Fronçant les sourcils, il se baissa pour le ramasser et chercha des yeux le propriétaire. C'était un jeune homme roux qui était attablé un peu plus loin. Il lui lança un petit sourire poli et lui fit signe qu'il arrivait. Il jeta un coup d'oeil au parchemin tout en approchant de la fameuse table et manqua de rentrer dans quelqu'un. Noah sauveteur du coeur... Il releva les yeux vers le jeune homme. Noah? Il les rebaissa ensuite sur le papier et le relut une petite dizaine de fois avant de pouvoir y croire. Il lisait sa chronique dés qu'elle paraissait, il était totalement accro, même s'il ne l'aurait jamais avoué à personne.

Il fut bientôt posté devant la table. « C'est à vous il me semble. Noah, c'est bien ça? » Il sentit ses joues rosirent légèrement et baissa les yeux rapidement. Bonjour la honte, il n'en revenait pas d'agir autant comme une adolescente travaillée par ses hormones et parlant avec le garçon le plus populaire de Poudlard. Il tendit le bout de papier au jeune homme et se retrouva à danser bêtement sur ses deux pieds, sans trop savoir quoi faire. Partir? Rester? On faisait quoi quand on rencontrait une idole, hein? Il n'en savait rien. Et puis idole, le mot était un peu trop fort, disons plutôt qu'il suivait tous ses écrits. Il avait une façon de répondre qui fascinait Edward et il ne lui avait pas fallu plus de deux éditions pour devenir totalement accro. Il ouvrit la bouche une première fois mais ne trouva rien d'intelligent à dire. Au final, il oublia l'idée d'avoir l'air intelligent et se jeta à l'eau. « Excusez-moi, je n'ai pas pu m'empêcher de lire ce que vous aviez écrit... Vous êtes Noah... » Il regarda autour de lui comme pour s'assurer que personne ne le surveillait et termina sa question d'une voix plus basse. « le sauveteur du coeur? » Se mordillant la lèvre inférieure, il n'arrivait pas à y croire. Il ne l'avait en tout cas pas du tout imaginé comme ça. Il s'était toujours dit que pour avoir autant de talent, il devait avoir un physique ingrat, des lunettes et des boutons plein la figure. Et le jeune homme qu'il avait en face de lui était... Soyons honnêtes, plutôt agréable à regarder. Edward se mit à rougir de plus belle et eut une soudaine envie de se mettre une claque histoire de se ressaisir un peu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Noah sauveteur du coeur... Oups. [FE]   Dim 29 Juil - 13:57


Trop tard. Le jeune homme venait de garder les yeux fixés vers l’entête du papier sur lequel écrivait le jeune écrivain raté. Ca en était fini de lui, il allait être encore une fois bafoué à cause de son métier… Il n’y avait pourtant aucune alternative, s’il fuyait, il perdait une partie de son travail, et son patron ne tarderait pas à le faire sentir sur sa fiche de paye. S’il disparaissait aux toilettes, on se moquerait probablement encore davantage de lui, en le traitant non plus de fifille mais de lâche… Il ne savait pas vraiment ce qu’il préférait. Mais le fait d’affronter ce jeune homme s’imposait de plus en plus à lui. Pourquoi ce genre de truc ne faisait pas atterrir son travail aux pieds d’une jeune femme ? Elle l’aurait trouvé d’une grande sensibilité et n’aurait pu que craquer sur le doux minois du rouquin. Mais non, cette lettre avait atterrie aux pieds du serveur et il y avait fort peu de chance qu’il vienne le voir pour s’extasier devant l’existence d’un homme capable d’une si grande sensibilité à l’égard des situations amoureuses les plus complexes… Et encore moins de chance quant au fait qu’il puisse comparer ce qu’il offre aux autres, au travail d’Auror…

« C'est à vous il me semble. Noah, c'est bien ça? » Et voilà, il était posté en face de lui. Que devait-il faire ? Comment réagir ? Affirmer que c'était bel et bien à lui ? Dire que c'était un ami qui lui avait donné ces lettres ? Mais si ce garçon avait déjà vu sa rubrique, même de vue, il avait déjà vu son visage puisque sa photo était à côté de l'intitulé « Noah sauveteur du coeur », c'était un véritable traquenard dont il n'arriverait visiblement pas à se sortir autrement qu'en assumant et en affrontant la moquerie, comme un homme. « C'est moi.... Merci de vous être donné la peine. » Comment ça c'était ridicule ? Oui, sans doute un peu, mais il savait que les moqueries n'allaient pas tardées à fuser, alors il essayait au moins d'être poli pour que le jeune homme sois un peu plus doux avec lui ! Après tout, on était toujours plus gentil avec quelqu'un qui sait être poli et qui offre un petit sourire aussi joli que celui du jeune journaliste non ? Il n'avait aucun doute là-dessus. Enfin presque.

« Excusez-moi, je n'ai pas pu m'empêcher de lire ce que vous aviez écrit... Vous êtes Noah... » Oh mon dieu, de pire en pire, il avait lu ce qu'il avait écrit, et pas seulement l'entête. Mais il avait l'air un peu moins méchant que ses agresseurs habituels. Un peu plus étrange néanmoins, comme s'il avait peur des mots qui allaient sortir de sa bouche. Peur d'être méchant avec Noah ou peur de se moquer ? Il ne savait guère, mais il était certain que les mots désagréables n'allaient pas tardés. « Le sauveteur du coeur? Le son de sa voix montrait qu'il ne voulait pas être entendu en train de dire une telle chose, Noah lui-même pouvait le comprendre, après tout aucun homme ne veut avoir à faire avec le courrier du coeur pour le bien de sa réputation n'est-ce pas ? Il ne pouvait pourtant pas nié, c'est ce qui était indiqué sur l'entête et ce brave garçon l'avait déjà probablement vu en photo puisqu'il n'avait pas vraiment hésité en l'approchant. Ce qui était le plus bizarre aux yeux de l'écrivain était cette couleur rose sur les joues du serveur. Etait-il gêné à ce point de servir un homme qui répond à des femmes désespérées et souvent, un peu trop seules dans leurs impasses amoureuses ? « C'est bien ça... Vous avez déjà lu ma rubrique ? » Il y avait peu de chance que la réponse soit oui. Et dans le merveilleux cas ou la réponse serait positive, il était certain que ce « oui » serait accompagné des mots méchants qu'il attendait maintenant depuis plusieurs bonnes minutes.

« Avant que vous vous moquiez de mon travail, est-ce que je peux vous demander de ne pas le faire trop fort ?... Je ne suis pas certain d'avoir envie que tout le Chaudron Baveur sache que c'est moi. » Il baissa les yeux dans son verre de Bière au Beurre désespérément vide. Affronter le regard des autres était devenu quelque chose de particulièrement difficile pour Noah qui avait souvent dû affronter les regards vides des membres de sa famille et le regard sombre et haineux de sa mère. Très rares étaient les gens qui avaient su trouver les yeux du jeune homme sans y laisser une marque de mal-être. Il observait fixement le fond de son verre sans oser regarder vers les yeux bleutés du serveur en face de lui. Ce garçon devait probablement être charmant, mais il ne pouvait pas le regarder, c'était prendre le risque d'affronter le regard dur des gens qui ne comprennent pas et qui ne trouvent que la moquerie comme réponse. Et il n'avait pas besoin de cela pour savoir qu'il était un raté.


Revenir en haut Aller en bas
Emrys Tilney
+ RUNNING OUT OF TIME
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 6419
+ MAISON : aucune.
+ HOUSE POINTS : 413
+ LOCALISATION : Londres.
+ DOUBLE-COMPTES : none.
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Noah sauveteur du coeur... Oups. [FE]   Ven 3 Aoû - 22:21

Edward n'arrivait toujours pas à le croire. Il avait sa fierté masculine bien sûr, et justement parce qu'il était homosexuel, il faisait tout particulièrement attention à ne pas tomber dans les clichés du genre pour se prendre des réflexions désobligeantes en pleine face, mais aimer le courrier du coeur que Noah écrivait... C'était un peu le seul cliché gay qu'il s'autorisait, enfin, en quelque sorte. Il avait juste lu la rubrique par hasard un jour et il était tombé amoureux du style de l'auteur ainsi que de ce qu'il écrivait. Il n'était pourtant pas du genre à aimer ce genre de papiers dans les journaux, mais là, il avait eu comme un coup de coeur, sans compter que la photo qui était imprimée à côté de la rubrique l'avait aidé à aimer encore un peu plus le contenu des articles. Il ne l'avait jamais avoué à personne, et c'était pour une raison évidente, mais il avait un peu le béguin pour Noah, sauveteur du coeur. Il sentit ses joues rosir encore un peu plus en se souvenant de tous les articles du jeune homme qu'il avait lu. Il en connaissait même certains par coeur, mais ça, il ne l'admettrait jamais.

Edward lança un sourire en coin au jeune homme quand celui-ci admit être Noah. Edward n'avait pas eu énormément de doute à ce sujet vu le papier qu'il avait ramassé ainsi que la photo du jeune journaliste qu'il avait vu pendant des années dans la gazette du sorcier, mais ça lui faisait tout drôle de se le voir confirmer par la personne en question. Il avait vraiment Noah, le sauveteur du coeur, en face de lui. Il n'avait pas l'habitude d'être fan de qui que ce soit, il respectait le travail de beaucoup de gens, mais il n'avait jamais été du genre à être une véritable groupie, au contraire. Aussi, était-ce surprenant même pour lui de se sentir embarrassé rien que par la présence du jeune sorcier. « Oh mon dieu, j'arrive pas à y croire. » Il ouvrit la bouche, incapable de prononcer un autre mot pendant quelques secondes, avant de se rappeler que Noah lui avait également posé une question. « Euh, oui, oui, j'ai déjà lu votre rubrique, bien sûr. » Il ne s'était pas imaginé que Noah aurait honte. Après réflexion, il aurait dû s'en douter, mais il ne l'avait pas fait, après tout, s'il n'avait pas aimé ou connu sa rubrique, il ne l'aurait pas abordé, si?

« Me moquer de votre travail? » Fronçant les sourcils, Edward croisa les bras sur sa poitrine, écoutant ce que Noah avait à dire. Quoi? Mais pourquoi est-ce qu'il se moquerait? Bon d'accord, le courrier du coeur était généralement tenu par une femme et non un homme, mais qu'est-ce ça changeait? En plus Edward était très mal placé pour se moquer du jeune journaliste. Il regarda autour d'eux pour vérifier que personne ne les écoutait. Noah n'avait pas l'air de vouloir que les gens sachent qui il était, et Edward le comprenait assez. Après tout, lui-même avait pris des précautions pour ne pas que les inconnus autour d'eux apprennent qu'il lisait la rubrique, alors il n'y avait rien d'étonnant à ce que Noah ne se vante pas de l'écrire. « Je ne voulais pas me moquer. En fait je lis votre rubrique dés qu'elle paraît. » Il écarquilla légèrement les yeux et enfouit ses mains au fond des poches de son jean. Enfin, il se sentait un peu bête à aborder quelqu'un qu'il ne connaissait pas comme ça et à lui parler comme s'il en avait eut la permission et qu'ils se connaissaient depuis des années. Après tout, il devait juste l'emmerder à venir le déranger pendant qu'il écrivait, qu'il travaillait en plus à première vue.

Il recula d'un pas et désigna le reste du chemin de traverse avec l'une de ses mains, après tout c'était pour ça qu'il était venu. « Je suis désolé de vous avoir dérangé, je voulais juste... Vérifier, en fait. Enfin je crois. » Il fronça à nouveau les sourcils, incertain de ce qu'il était en train de faire lui-même. Il n'avait pourtant pas l'habitude de se comporter comme un débile mental, mais il fallait croire qu'il ne pouvait pas s'en empêcher quand il était intimidé. Il sentit ses joues s'enflammer à nouveau et il manqua de rentrer dans une chaise derrière lui. Il s'excusa inutilement auprès de la vieille dame derrière lui avant de se retourner à nouveau vers Noah. « Encore désolé, je vais vous laisser travailler. J'adore ce que vous faites. » Ajouta-t-il sans trop savoir pourquoi avant de faire demi-tour et de s'avancer vers le reste du chemin de traverse. Il avait rencontré Noah, sauveteur du coeur, la journée n'était pas aussi affreuse qu'il aurait pu le croire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Noah sauveteur du coeur... Oups. [FE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Noah sauveteur du coeur... Oups. [FE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OUPS, SORRY. | Noah&Charlie.
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Le chemin de Traverse :: Le Chaudron Baveur-