Partagez | .
 

 Viper & Maverick + Chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viper C. Marteen
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 125
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 211
+ DOUBLE-COMPTES : Draco L. Malfoy
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Viper & Maverick + Chapitre 1   Lun 4 Nov - 10:30


A crack in the castle of glass

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien. Ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement , mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun : ils étaient fous l’un de l’autre.

Viper & Maverick

Le brouhaha de la foule me vrille les tympans alors que les joueurs retournent tous lentement au sol. Mon regard reste fixé sur mon meilleur ami. Ses doigts sont crispés sur le manche de son balais, sa machoire tendue, son regard sombre. Il ne supporte vraiment pas de perdre. Il faut dire que l'attrapeur de Serdaigle s'est vraiment bien démerdé. Je soupire en observant Maverick entrer dans le vestiaire en traînant les pieds. C'est pas qu'il est particulièrement mauvais joueur, mais il a tendance à mal digérer les défaites. Potter a beau lui filer une petite tape dans le dos amicale, le grand blond reste définitivement le regard fixé sur le sol. Sans prêter attention aux autres élèves qui discutent de leurs impressions sur le match, je ramasse mon sac et le jette sur mon épaule avant de prendre la direction des escaliers. Je déteste le sport déjà à la base, mais alors là c'est au dessus de mes forces. Les filles piaillent comme des poules en rêvant de sortir avec un joueur, les mecs s'engueulent à propos de la stratégie, et moi je me demande déjà comment je vais bien pouvoir remonter le moral à mon pote. Quelqu'un m'appelle derrière moi mais je ne m'arrête pas pour autant. Si ce type veut me parler, il va devoir accélérer. Je ne ralentis pour personne. Finalement l'inconnu arrive à ma hauteur. Ah. C'est un des mecs avec qui j'ai couché à la soirée de Maverick. Je fronce les sourcils et l'écoute parler tout en continuant ma route vers les vestiaires. J'ignore de quoi il me parle, ses paroles forment un bruit de fond comme le bourdonnement désagréable d'une abeille. Je m'arrête d'un coup sec et le regarde avec les sourcils froncés.

« Tu parles trop. Tu m’agace. »

Lorsque je reprends ma route, le type reste sur place, le visage blême et gêné. Je n'ai pas de temps à perdre avec ce demeuré. Oui on a passé un bon moment ensemble mais je ne m'attache à rien ni personne. Mon pas se hâte lorsque la porte du vestiaire apparaît dans ma ligne de mire. Je vois la plupart des joueurs quitter la salle dans un silence de plomb. J'ai comme l'impression que mon ami n'est pas le seul à mal supporter l'échec. C'est peut être un truc typiquement gryffondorien. Quoique je fais le malin mais c'est quelque chose que je digère assez mal aussi. Je pousse la porte du vestiaire et entre sans gêne si hésitation. J'entend de l'eau couler dans les douches, alors je suppose qu'il doit être encore sous l'eau. Je m'allonge donc confortablement sur un banc en bois près des casiers pour patienter. Finalement mon petit lion sort de sa douche avec une serviette autour des hanches. Je le regarde passer. Il n'a même pas remarqué que je suis là. Je siffle et il se retourne en sursautant. Je ne lui laisse pas le temps de m'engueuler en disant que je n'ai rien à faire ici et qu'il a pas envie d'en parler.

« C'était un beau match malgré tout. » Dis-je tout simplement.

Il n'a pas besoin que je dise plus de choses pour comprendre que je suis désolé pour lui et que je n'aime pas le voir triste et déçu.


_________________
- We're a pair of weirdos -


Lis dans ta tête, tu m'empêches de dormir... :
 

Nous, on aime la pluie ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Viper & Maverick + Chapitre 1   Mar 5 Nov - 9:06

On a perdu. La sentence tombe comme un couperet. J'ai marqué des buts. Des tas. Mais l'attrapeur adverse a été trop rapide sur ce coup-là, et Harry trop lent. Je ne le blâme pas, on est une équipe. Mais putain, qu'est-ce-que je déteste perdre. Je ne suis bon qu'en Quidditch. Quand je perds un match, j'ai l'impression d'être un moins que rien. Les autres, ils perdent, mais ils retournent près de leurs amis, ils tirent la gueule pendant quelques minutes et puis ils oublient. Moi la défaite, je l'encaisse terriblement mal. Alors que mes coéquipiers se dirigent vers les vestiaires, je reste quelques secondes sur le terrain, la main crispée sur le manche de mon éclair de feu. Un cadeau de mon père quand j'ai eu quinze ans. Son seul cadeau, d'ailleurs. Je n'ai pas envie de me rendre au vestiaire pour écouter mes camarades refaire le match. On a perdu, point final. Harry hurle mon nom et je soupire avant de me diriger vers lui. Il le tapote amicalement l'épaule dans un geste compatissant. On gagnera le prochain. Je hausse les épaules, peu convaincu par sa tentative de consolation. Si tu le dis, Potter. Je passe devant lui et j'entre dans les vestiaires, sans me soucier des regards qui se tournent dans ma direction. Je n'écoute même pas les joueurs accuser un tel d'être le responsable de notre défaite. Je n'ai qu'une envie, rester des heures sous la douche. Je me déshabille rapidement, attrapant au passage ma serviette blanche qui trône sur un banc. J'entre alors dans la douche et j'actionne le robinet pour laisser un filet d'eau brûlante couler sur mon visage. Je soupire un gémissement de bonheur quand l'eau caresse mes muscles endoloris par l'effort. Les autres types quittent un à un les vestiaires, me laissant bientôt seul avec Potter qui m'interpelle en passant sa tête par l'encadrement de la porte. Tu es le dernier, tu pourras fermer ? J’acquiesce de la tête et j'attrape un savon. La mousse me recouvre bientôt de la tête aux pieds tandis que je me frotte énergiquement.

Quelques minutes plus tard, je sors de la douche, agitant la main pour dégager la buée qui s'entasse dans tout le vestiaire. Je me dirige vers mon casier que j'ouvre pour en sortir un jean et un sweet à capuche. Alors que je m'apprête à enlever ma serviette pour enfiler un boxer propre, un sifflement résonne dans la pièce. Je sursaute en me cramponnant à ma serviette, observant la silhouette de mon meilleur ami qui se dessine dans la fumée. C'était un beau match malgré tout. Je lève les yeux au ciel avant de lui adresser un regard noir. J'ai connu mieux comme match. Tu fais quoi ici ? Si tu veux me remonter le moral, ramène-moi un verre de whisky pur feu. Je soupire avant de soulever sa tête pour m'assoir juste en dessous. Je la repose ensuite sur mes genoux, regardant le mur d'en face avec insistance. Désolé, c'est ce match, je pensais vraiment qu'on allait le gagner... les Serdaigle sont mauvais en plus, ça m'énerve. Je marque une pause et je passe une main dans mes cheveux pour les coiffer avant qu'ils ne sèchent. Merci d'être venu en tout cas. Enfin, je suppose que c'est pour moi que tu es venu, hein ? Je lui adresse un regard suspicieux. C'est pas pour mater les joueurs à poil, j'espère. Je pose ma main sur son torse et je hausse les épaules. De toute manière ils sont pas si top que ça torse nu. Ma main trace quelques dessins imaginaires sur son haut, par automatisme. Contrairement à moi. Je ne lui montre pas, mais le savoir près de moi, à me soutenir, ça me fait chaud au cœur. On a jamais été du genre à se dire je t'aime ou des conneries du genre. Même si moi, je brûle de lui avouer ce que je ressens pour lui. C'est une torture d'avoir son corps si près du mien sans pouvoir le toucher, sans pouvoir lui montrer à quel point il est important pour moi. Souvent, je tente de le lui dire mais il esquive toujours. Je vais peut-être m'habiller, si quelqu'un entre... il va croire des trucs.
Revenir en haut Aller en bas
Viper C. Marteen
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 125
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 211
+ DOUBLE-COMPTES : Draco L. Malfoy
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Viper & Maverick + Chapitre 1   Mar 5 Nov - 10:43

Il s'installe contre moi simplement enroulé dans sa serviette, et sans vraiment le vouloir je respire l'odeur de savon sur sa peau. Sa remarque par rapport au whisky me fait rire, puisque j'en ai justement une flasque dans mon sac. Je la sort et en bois une gorgée avant de lui tendre la petite bouteille en étain. Je souris sans raison. C'est vrai que les Serdaigle sont nuls au Quidditch, c'est pas vraiment des sportifs dans l'âme. Je comprends qu'il soit frustré, c'est le seul domaine qui lui plaise vraiment. Je connais sa motivation, je connais ses rêves. Bon d'accord je suis peut être aussi venu dans l'optique de croiser quelques mecs à poil, et pour le moment c'est assez réussi puisque j'en ai un canon dans les bras. Dommage que ce soit le seul avec lequel je coucherai jamais. Il pose sa main sur mon torse et mine de rien je frissonne un peu de ce contact. C'est étrange, l'ambiance actuelle n'est pas la même que d'habitude. Normalement là je devrais être en train de lancer une bonne grosse vanne pour le faire rire, mais j'en suis incapable. Je regarde simplement les gouttes d'eau glisser de ses cheveux dorés jusque sur sa peau brûlante. Il a raison, c'est presque déloyal de le laisser se promener torse nu. Les autres ne lui arrivent pas à la cheville. Je rougis et dégage mon bras en me raclant la gorge.

« Euh ouais, enfile au moins ton jean. Ce serait bête que quelqu'un pense que toi et moi on est... Hm. Enfin j'ai pas envie qu'on me croie casé, surtout avec un Gryffondor. »

Finement rattrapé ! La fine rougeur de mes joues s’efface et j'affiche de nouveau ce sourire de crapule qui me va si bien. Je détourne le regard pendant qu'il enfile son caleçon, puis reprend ma position initiale. Il y a beaucoup de choses que j'aimerais lui dire, mais je n'en suis pas capable. J'ai trop de fierté pour me montrer sentimental. En attendant qu'il soit habillé, je m'allume une clope au goût de menthe. Je crache de la fumée verte et me sent tout de suite apaisé. Le cadeau de noël de l'année dernière que m'a offert Maverick est un trésor, je m'en sert chaque jour. Fumer dans l'enceinte de l'école n'est pas vraiment permis, mais depuis que mon père a parlé avec Ombrage, j'ai la possibilité de fumer tant que je suis pas à l'intérieur. Faut bien avoir un avantage à ce que son père soit un sang-pur puissant et mangemort en prime. Je souffle encore deux ou trois taffes avant de dire calmement.

« Tu te souviens du gars blond qui était à ta soirée pendant les vacances ? Comment il s'appelle déjà, ce con ? »

La mémoire des noms, c'est pas ma tasse de thé. Surtout quand c'est celui d'un vulgaire coup d'un soir. Pourtant l'insistance de ce type m'intrigue. Même s'il parle trop, il me semble me souvenir qu'il était très doué. Je pourrais peut être lui laisser un second tour...


_________________
- We're a pair of weirdos -


Lis dans ta tête, tu m'empêches de dormir... :
 

Nous, on aime la pluie ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Viper & Maverick + Chapitre 1   Mar 5 Nov - 11:25

Quand Viper sort de sa poche une petite fiole de whisky pur feu, mes yeux s’élargissent comme deux cognards. Non, sérieusement ? Tu as toujours ça sur toi ? J'éclate de rire avant d'attraper ladite fiole qu'il me tend avec un sourire innocent sur les lèvres. Putain, merci... J'avale une grosse gorgée de whisky avant de secouer la tête. Mes joues deviennent presque instantanément rouges, comme toujours lorsque je bois de l'alcool fort. Il faut dire que la proximité que j'entretiens avec mon meilleur ami n'est pas pour arranger l'état de mes joues. Lorsqu'il parle, sa tête vibre contre mon corps et je prie pour que ce dernier ne se réveille pas. Viper me demande soudain de mettre un jean. Sa remarque sur le fait d'être grillé avec un mec de Gryffondor me fait rire. Genre, on a pas la peste chez Gryffondor. Les mages noirs ne naissent pas dans MA maison. Je lui lance un clin d’œil et je me lève pour enfiler mon boxer et un jean. Une question me turlupine quand même. Pourquoi tu veux pas te caser ? Tu as peur de quoi ? Depuis des années, Viper se contente de coucher avec des mecs sans jamais sortir avec eux. Il enchaine les relations sans rester plus de deux heures avec le même type. Même si je fonctionne un peu pareil, j'ai l'excuse d'être amoureux de lui pour agir comme ça. Mais lui, c'est quoi son excuse ? La peur du rejet, de l'abandon ? La peur de l'amour ? Nous sommes meilleurs amis depuis le début mais je n'ai jamais vraiment parlé de cela avec lui. Sans doute parce que j'ai peur qu'il finisse par aimer quelqu'un pour de bon et qu'il m'abandonne ensuite. Une odeur de cigarette interpelle alors mes narines qui s'activent en sentant une fumée mentholée. Je lance un regard médusé à Viper qui fume dans le vestiaire sans se soucier des conséquences. Comme quoi, c'est pratique d'avoir le sang pur. Et puis, j'imagine qu'Ombrage n'a pas envie de se faire tuer par son Mangemort de père, surtout. J'enfile mon sweet et je rabats la capuche sur ma tête pour cacher ma coiffure inexistante avant de retourner près de Viper. Il me demande alors si je me rappelle du blond avec qui il a couché des années auparavant lors d'une fête organisée chez moi. Si je m'en rappelle ? Je me souviens de tous les types avec qui il a baisé. Benett, sixième année, Poufsouffle. Je lui lance un regard intrigué, ma curiosité l'emportant sur ma jalousie. Pourquoi tu veux savoir ça ? Tu as besoin de lui pour organiser un gang-bang ? Après tout, l'étape logique après le plan à trois, c'est bien ça... l'amertume qui se fait entendre dans ma voix est rapidement masquée par la nouvelle gorgée de whisky que j'avale d'un trait. Une défaite face à l'équipe la plus nulle de Poudlard et maintenant ça. Le sort s'acharne contre moi. J'ai qu'une envie, faire comme Chang et déprimer comme quelqu'un qui vient de perdre son petit-ami. Sauf que moi, j'ai pas de petit-ami, seulement un meilleur ami qui couche avec tout Poudlard, excepté moi. L'alcool aidant, une question s'extirpe de ma bouche sans que je puisse la retenir. T'as jamais voulu coucher avec moi ? Mon regard se fait lointain. J'ai jamais compris pourquoi je l'intéressais pas. Les filles de Poudlard se battent pour sortir avec moi et j'ai été approché par des tas de types depuis que je suis en quatrième année. Alors pourquoi Viper n'a jamais tenté quoique ce soit ? Je parle pas d'amour, mais de baise. C'est quoi le hic ? Je suis pas son genre de mec ? C'est vrai quoi, je suis pas moche. Je lui lance un regard suspicieux. Je suis moche ?
Revenir en haut Aller en bas
Viper C. Marteen
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 125
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 211
+ DOUBLE-COMPTES : Draco L. Malfoy
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Viper & Maverick + Chapitre 1   Mar 5 Nov - 11:58

Je ris lorsqu'il mentionne la présence de mages noirs chez les Serpentard. D'accord, je lui accorde ce point, mais il a pas gagné pour autant, je prépare ma revanche. Ma mine s'assombrit pourtant d'un coup alors qu'il me pose une question très déstabilisante. Mon regard devient flou alors que des souvenirs douloureux me reviennent. Je n'étais qu'un gamin, un pauvre gosse qui connaissait rien de la vie. Qui ne connaissait rien de l'amour. Je n'ai pas revu mon oncle depuis, et franchement j'espère que ça va rester ainsi. J'ai grandi, j'ai gagné en assurance et en force, je pourrais lui tenir tête, et pourtant l'idée même d'être face à lui me file la chair de poule. Je secoue la tête comme pour chasser les traces de mon traumatisme. Maverick est mon meilleur ami, mais il y a des choses qu'il n'a pas à savoir. Pour son bien comme pour le mien d'ailleurs. Je suis tiré vers la réalité grâce à la réponse à ma question précédente. Je souris en coin et passe ma main dans mes cheveux machinalement. Répondre à ce sujet me permet d'esquiver le précédent.

« Nan, c'est juste qu'il est venu me demander de retenter le coup avec lui, juste après le match. Je l'ai envoyé bouler mais je sais plus trop où j'en suis. J'ai rien fait depuis presque un mois. » Dis-je en me mordant la lèvre.

C'est un exploit pour moi d'avoir tenu aussi longtemps. Plus nymphomane tu meurs j'crois. Le problème avec mon pote, c'est que j'ai tout le temps l'impression d'être assit sur un yoyo. Il lance une fois de plus une question qui me tord l'estomac. Coucher avec lui ? Non ce serait trop bizarre. A dire vrai, son corps m'attire beaucoup, mais je ne vois pas où ça pourrait nous mener. Je ne veux pas de relation durable parce que ça me fiche la trouille, alors je me vois mal coucher avec Maverick et redevenir simplement un ami après. Non c'est vraiment trop stupide comme question. Et puis qu'est-ce-qui lui prend, à la fin ? Son doute par rapport à sa beauté me serre le coeur. Et puis là il s'est passé un truc étonnant. J'ignore comment c'est arrivé, mais la minute d'après je me suis retrouvé contre lui, les lèvres posées sur les siennes. Ce contact d'abord doux m'électrise et je perds pieds. Mes yeux se ferment et je l'embrasse avec plus de force. Pendant cinq minutes, le baiser me fait oublier complètement le reste. Et puis la réalité m'a rattrapé. J'ai ouvert les yeux et reculé d'un coup avant de me lever. Je lève les bras et croise mes mains derrière ma tête en posant mon front contre un casier pour reprendre mon souffle en cachant mon visage.

« Tu n'es pas moche, et j'y ai déjà pensé mais... Mav putain t'es mon meilleur pote, je me vois pas redevenir ton simple ami après...après un truc pareil. »

Je déglutis. Mes poumons sont comprimés, je manque d'air.

« Faut que je sorte. » Dis-je avec une voix très basse avant de me précipiter sur le stade.

Il n'y a plus personne dans les gradins. Je me laisse tomber dans l'herbe et respire l'air glacé et pur de l'extérieur. C'était sûrement la faute de la vapeur. Oui voilà c'est ça. La vapeur. Rien que la vapeur.


_________________
- We're a pair of weirdos -


Lis dans ta tête, tu m'empêches de dormir... :
 

Nous, on aime la pluie ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Viper & Maverick + Chapitre 1   Mar 5 Nov - 14:50

Viper se perd dans ses pensées durant de longues minutes et je décide de lui laisser tout le temps nécessaire. S'il n'a pas envie de parler de son malaise et de pourquoi les relations sérieuses ne sont pas son fort, c'est son choix, et je respecte cela. Quand il revient à la réalité, c'est pour aborder le sujet du blond qui lui a proposé de remettre le couvert. Même si ce n'est qu'un plan cul, cette perspective me rend jaloux. J'ai toujours été jaloux des mecs avec qui il couche une fois, alors ceux avec qui il couche plusieurs fois, j'en parle même pas. Rien depuis un mois ? Tu dois être rouillé. Je lui adresse un petit sourire crispé, détournant rapidement les yeux pour masquer mon malaise. Plus je parle de sa vie sexuelle plus j'ai envie de me casser d'ici. Je m'apprête d'ailleurs à le faire quand Viper s'approche de moi pour m'embrasser. L'univers s'écroule soudain. Je ne pense plus à rien si ce n'est ses douces lèvres qui s'écrasent contre les miennes. J'attends ce jour depuis des années et je dois dire que je ne suis pas déçu. Mon premier baiser avec Viper est le même que dans mes rêves les plus fous. Nous restons l'un contre l'autre durant plusieurs minutes, sans nous soucier du monde extérieur. Quelqu'un pourrait entrer à tout moment mais là tout de suite, ce n'est vraiment pas mon problème. Ma main caresse tendrement les cheveux de mon meilleur ami tandis que nous continuons notre baiser. Et puis tout s'arrête d'un seul coup. Viper se recule violemment avant de se relever et de mettre ses mains derrière sa tête. Hey, t'en fais pas. Je voulais juste savoir pourquoi... je marque une pause pour reprendre mon souffle après cet intense baiser. Je voulais savoir pourquoi il se passait rien entre nous. C'est le moment. MON moment. C'est exactement l'endroit et l'heure pour lui avouer tout ce que je ressens. Je déglutis en me raclant la gorge, fermant les yeux quelques secondes pour prendre mon courage à deux mains. Je n'ai pas le temps de commencer ma phrase que Viper m'annonce qu'il préfère sortir. Je reste dans les vestiaires, les bras ballants sans vraiment savoir quoi faire. Je sais que je dois le rattraper, lui dire que tout va bien et que rien ne va changer entre nous. Qu'on va faire comme avant, redevenir les meilleurs potes qu'on a toujours été, que ce baiser ne va rien changer. Malheureusement, je sais que c'est faux. Ce baiser est sur le point de bousculer tout ce qu'on s'est construit. Et je n'ai certainement pas envie de gâcher des années d'amitié par pur égoïsme. Je me précipite hors des vestiaires pour rattraper Viper qui s'est allongé sur l'herbe. Je m'approche doucement, tout en cherchant des mots qui ne veulent même pas sortir de ma bouche. Alors je m'allonge à côté de lui, sans rien dire. Les secondes passent, puis les minutes. Le silence règne en maitre entre nous deux et je soupire. Je ne vais pas m'excuser pour ce baiser parce que j'en rêve depuis des années. Je marque une pause. Par contre, je peux ranger tout ça dans un coin de ma mémoire. T'es mon meilleur pote Viper, le seul que j'ai quand j'y repense. Je veux pas te perdre. Je déglutis. Pas à cause de ce qu'il vient de se passer. Je soupire à nouveau, observant les nuages qui voilent le ciel bleu d'un léger brouillard. On va dire que c'est à cause du whisky, d'accord ? J'éclate de rire en tournant la tête vers Viper. Tu comptes le revoir le blond alors ? Quitte à souffrir d'avantage, autant m'enfoncer encore plus en parlant de son plan cul.
Revenir en haut Aller en bas
Viper C. Marteen
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 125
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 211
+ DOUBLE-COMPTES : Draco L. Malfoy
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Viper & Maverick + Chapitre 1   Mar 5 Nov - 17:37

L'herbe est fraîche et humide. Le ciel s'assombrit lentement et je regarde avec passion le bleu tourner au rose et au violet. Y a rien de plus joli qu'un soleil couchant. Dans une heure nous n'auront plus le droit d'être dehors, mais je n'en ai rien à foutre. Un délinquant reste un délinquant, après tout. Le bruit des pas de Maverick sur le sol font battre mon coeur à une vitesse infernale et je ferme les yeux pour ne pas croiser ses yeux bleus perçants et probablement pleins de frustration. J'ai mal, là sous les côtes. Ça brûle. C'est insupportable, je n'ai jamais ressenti ça avant. Il s'allonge à côté de moi et mes poumons se compressent de nouveau. Je dois avouer que ce n'était pas à cause de la vapeur. C'est lui. C'est lui qui me fait du mal, sans le savoir. Pourquoi est-ce-que je l'ai embrassé ? Je suis qu'un crétin. Ses paroles percent ma cage thoracique comme des couteaux. Je déglutis et l'écoute sans répondre. Ce qu'il m'avoue avec difficulté, je le savais déjà. Depuis longtemps. Il m'a toujours aimé. Il faudrait être stupide pour ne pas l'avoir remarqué. J'ai continuellement contourné le sujet parce que je savais que ça ne mènerait qu'à une impasse. Et sans le vouloir, me voilà aux pieds du mur. Je sens bien que Maverick essaye de changer de sujet, mais la vérité c'est que je n'ai plus tellement envie de parler du blondinet. C'est foutu, je pourrais plus jamais tout partager avec mon pote. Maintenant que je sais que ça lui fait du mal, je ne peux plus. Je soupire.

« T'es con, tu sais ? » Dis-je calmement.

J'ai pas grand chose à dire de plus. J'ai jamais été doué pour trouver les mots. Je suppose que j'ai trop de fierté pour me montrer sensible. Pour me montrer tout court, tel que je suis au fond. C'est mon côté égoïste. C'est mon côté Serpentard. Je roule sur le côté et grimpe à califourchon sur Maverick, le regard dur.

« C'est ça que tu veux, pas vrai ? Tu l'as toujours voulu. Je le savais et j'ai rien dit. Je t'ai laissé languir et te faire des espoirs bizarres. Mais la vérité, c'est que je veux pas être avec toi. Je veux être avec personne. C'est ce que je suis et tu ne pourras pas me changer, tu comprends ? »

Après ces mots je me redresse et m'allume une clope. Je ne peux pas laisser quelqu'un s'approcher de moi, s'accrocher à moi. Faire confiance, c'est pour les faibles. C'est comme ça qu'on finit par être trahis, blessé. J'entend encore les grognements immondes que mon oncle glissaient à mon oreille. Mon poing se serre et mes ongles entaillent ma peau.

« Aimer, c'est quelque chose de dangereux Mav'. »


_________________
- We're a pair of weirdos -


Lis dans ta tête, tu m'empêches de dormir... :
 

Nous, on aime la pluie ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Viper & Maverick + Chapitre 1   Mer 6 Nov - 20:32

Si je suis encore troublé par notre baiser si longuement attendu, je ne laisse rien paraitre. Tu crois ? C'est pas pour rien si je suis à Gryffondor et pas à Serdaigle. J'éclate de rire en observant mon meilleur ami de côté. Je lutte désespérément contre l'envie de le serrer contre moi et rester là, toute la journée. Rien que tous les deux. C'est lui qui brise la distance qui nous sépare en s'installant à califourchon sur moi. Mes yeux se perdent dans les siens et mes lèvres s'étirent d'un sourire. Il est tellement mignon. Plus les années passent et plus il devient attirant, c'est fou. Comment je suis censé résister à un type comme lui, hein ? Comment ? Hum, oui c'est ça que je veux. Il poursuit en me racontant qu'il savait tout, depuis le début. Une nouvelle que je digère difficilement. J'ai passé des années à ses pieds, à me languir de lui en espérant qu'il comprenne ce que je ressens alors qu'en fait il est au courant depuis tout ce temps ? Ma mâchoire se crispe douloureusement tandis qu'il continue sur sa lancée. Sans rien dire, je l'observe allumer une clope qu'il commence à fumer en me racontant que l'amour c'est dangereux. Je lève les yeux au ciel avant de froncer les sourcils. Tu savais ? Et pas un jour tu as pensé à m'arrêter avant qu'il ne soit trop tard ? Je marque une pause en le détaillant du regard. Parce que c'est trop tard Vip. Je peux pas m'empêcher de t'aimer. Le mot est lâché. Tu dis que tu veux pas être avec moi ni avec quelqu'un d'autre. C'est pas plutôt parce que tu peux pas ? J'attrape sa clope et je tire quelques lattes avant de la lui rendre. Je sais pas quoi faire. Il se passe quoi maintenant ? On fait quoi ? Mes questions sont purement rhétorique. J'ai pas vraiment envie d'entendre les réponses de mon meilleur ami. Il va me dire quoi ? Que ça va rien changer entre nous ? C'est ce que j'ai essayé de croire aussi. Malheureusement, ça ne va pas être le cas. Même là, en se mettant sur moi, il s'imagine pas à quel point sa proximité me tente. Il m'a embrassé, ce n'est pas rien. Je peux pas cesser de penser à toi comme je peux pas changer la couleur du ciel. Je marque une pause. Encore qu'il doit exister un enchantement pour ça. Je lui lance un petit sourire. Le truc, c'est que je sais plus comment me comporter avec toi. Tu sais depuis longtemps ce que je ressens. Mais moi, je sais rien de toi. Tu racontes jamais rien. Tu dis que l'amour c'est pas pour toi, mais t'as jamais essayé d'ouvrir ton cœur. Je soupire. Je me doute que y'a un truc derrière ton comportement. Mais je suis largué. J'ai envie de le pousser, de courir et de partir loin. Le Gryffondor qui se cache en moi n'est pas courageux aujourd'hui. Il n'a qu'une seule hâte, s'enfuir dans sa tour pour se cacher de son meilleur ami. Pourtant, je reste près de lui, son regard m'hypnotisant plus que de coutume. Je ferme les yeux, écoutant le bruit du vent caresser l'herbe sur laquelle je suis allongé. Tu peux toujours me lancer un maléfice d'amnésie. J'ouvre les yeux et je l'observe durant de longues secondes. Sérieusement. Je vois pas d'autres solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Viper C. Marteen
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 125
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 211
+ DOUBLE-COMPTES : Draco L. Malfoy
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Viper & Maverick + Chapitre 1   Jeu 7 Nov - 9:14

Je ne sais plus comment me sortir des sables mouvants dans lesquels je me suis enlisé. Plus j'essaye de me débattre et plus j'ai l'impression de m'enfoncer dans mes conneries. Mais enfin pourquoi est-ce-que je lui ai dit que je savais pour ses sentiments ? Ce que je craignais est en train d'arriver. Un simple baiser, des paroles échangées, et c'est la catastrophe. Je peux pas le perdre, ce serait terrible. Seulement voilà, il est trop tard pour faire marche arrière. Nous ne serons plus jamais de véritables meilleurs potes qui ne se cachent rien. Vivre en colocation va devenir compliqué, je ne pourrai plus inviter qui je veux et je ne pourrai plus squatter son lit le matin vêtu seulement d'un caleçon. Le monde semble se retourner complètement. J'ai plus de repères. Je le regarde sans cligner des yeux, un peu déconnecté. Ses paroles me font mal. Je me demande pourquoi un telle amitié a pu tourner si vite en une telle tragédie. Conscient que je ne l'aide pas, je me laisse glisser dans l'herbe et quitte son torse qui était pourtant confortable. Encore une chose que je vais devoir abandonner. Plus de câlins sans tabou. Plus de partage sans méfiance. Putain la vie est en train de devenir un cauchemar au fur et à mesure que les secondes s'égrainent. Les questions de Maverick tournent et retournent mon cerveau et je finis par craquer et lever la voix.

« Mais je sais pas ! D'accord ?! JE NE SAIS PAS ! »

Je commence même à me demander si j'ai un jour vraiment su où j'allais ou ce que je faisais de ma vie. De nôtre vie. Tout est embrouillé dans ma tête. Un épais brouillard enveloppe mes pensées et rend mon jugement flou. Je secoue mon crâne machinalement comme si ça pouvait changer quelque chose à tout ce bordel. Sa proposition d'utiliser un sortilège d'amnésie est irrecevable. Parce que moi je serais obligé de m'en souvenir. Je soupire et passe ma main dans mes cheveux pour au moins la cinquième fois depuis le début de cette conversation, grand signe de mon malaise. Au point où nous en sommes, quelles sont les barrières qui m'empêchent de tout déballer ? Je ne pense pas que ça l'aide à se sentir mieux ou à me pardonner pour être un gros con, mais peut être que ça l'aidera à se mettre un peu dans ma peau. Je fronce les sourcils avec détermination. Oui, je vais tout lui dire. J'en ai marre de garder ça pour moi. C'est trop dur pour mes épaules. Les siennes, plus musclées, pourraient peut être m'aider à porter ce fardeau. Je ferme les yeux et inspire à fond avant d'utiliser une voix douce et résignée qui ne colle pas à mon caractère habituel.

« Je ne peux pas te rendre amnésique. Je vais avoir besoin que tu te souviennes de ce que je vais te raconter. »

Par où commencer ? Mon mangemort de père ? Mon oncle violent et pédophile ? Ma mère alcoolique ? Il y a tant à dire et si peu de temps devant nous. Je vais essayer de me contenter de l'essentiel.

« Quand j'étais plus jeune, j'étais pas comme ça, tu te souviens ? J'étais plutôt amical et je n'avais pas peur des attaches sentimentales. Je suis assez surpris que tu n'en aies pas déduit qu'un truc était arrivé. » Je marque une pause, le temps de déglutir. « Je ne t'ai jamais parlé de mon oncle ni de la raison pour laquelle Azazel nous avait trouvé cet appartement. »

Je laisse un long silence s'installer. Je préfère attendre une quelconque réaction avant de me lancer dans le véritable vif du sujet. Je doute que l'annonce de mon viol le rende particulièrement aimable envers mon oncle, et même si l'idée de voir Maverick défoncer le nez de ce vieux pervers ne me déplaît pas, je ne peux pas le laisser faire. Je ne le laisserai pas être coupable d'un crime qui pourrait lui coûter la vie. Les Marteen ne sont pas hommes à laisser passer une offense sans rien faire.


_________________
- We're a pair of weirdos -


Lis dans ta tête, tu m'empêches de dormir... :
 

Nous, on aime la pluie ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: Viper & Maverick + Chapitre 1   

Revenir en haut Aller en bas
 

Viper & Maverick + Chapitre 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Viper & Maverick + Chapitre 1
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: HOGWARTS :: L'extérieur du château :: Le terrain de quidditch-