Partagez | .
 

 There is something to strange (Neville & Arya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arya J. Lancaster
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 313
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 384
+ LOCALISATION : Poudlard
+ DOUBLE-COMPTES : Pas encore mais ça va bien finir par arriver
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: There is something to strange (Neville & Arya)   Dim 9 Fév - 17:05

 
Tu dois chercher des ingrédients pour le cours de potions du professeur Rogue. Bien évidemment, tu viens tout juste de t’en souvenir. Il y en a surement quelque part dans le parc de Poudlard mais tu ne ressens clairement pas l’envie de courir après l’ingrédient du maître des potions, alors que tu sais que tu n’es pas obligé de rester dans le froid tremblant dans l’hiver pour l’obtenir. Il y en a dans la serre de Botanique. Y a-t-il vraiment des élèves qui vont perdre leur temps à chercher cet ingrédient? Tu commences à connaitre un petit peu le professeur Rogue et il est possible qu’il vous fasse chercher un ingrédient qui ne soit même  pas présent dans le parc de Poudlard. Heureusement pour toi, il est sous le charme de tous les Serpentards. C’est dans son cour que tu es fière d’être une Serpentard, pas une Gryffondor puisqu‘il semble avoir une haine contre eux, quelqu‘en soit la raison, tu es encore plus heureuse de ne pas t‘appeler Potter puisque dès qu‘Harry est dans la même salle que le directeur des Serpentard, tu as comme l‘impression que Rogue pourrait lui faire avaler des potions dans le but de le torturer pendant des heures. Tu te faufiles dans la serre de botanique, tu y as déjà vu cette plante, tu n’auras qu’à la prendre. Certes, ce n’est pas bien. En plus d’être de la triche, c’est du vol. Tu n’as jamais dit être un exemple à suivre, tu ne t’appelles pas Hermione Granger. A l’intérieur de la serre, il y a une bonne tonne de plantes. Certaines sont jolies et d’autres font limite peur. Tu regardes chaque bocal pour voir si tu la trouves. C’est une toute petite plante, tu devrais pouvoir mettre la main dessus plutôt rapidement. Là! Tu l’as trouvé, dans un petit bocal. Tu l’attrapes, toute fière de toi, imaginant les Serdaigles surdoués cherchant la plante aux quatre coins du parc, ne jamais s’arrêter de la chercher puisqu’il n’y a pas pour eux plus grand crime que celui d’un travail inachevé. Ils peuvent être barbant parfois mais ils ne sont pas méchant. C’est ce qu’on appelle s’assurer d’avoir une bonne note sans s’être trop prise la tête. Géniale! Tu retrousses chemin, tu t’entraineras peut-être un peu au Quidduitch après ou tu feras quelque chose de bien plus amusant que de rester dans cette serre. Soudainement, quelque chose t’attrape le pied et tu glisses au sol. C’est une plante. Sérieusement? Tu te relèves en moins de deux secondes. Mais plusieurs plantes t’attrapent. Apparemment, les plantes sont contre la tricherie et le vol. Quelles idiotes! Elles sont de plus en plus nombreuses à t’attraper et tu commences à avoir du mal à respirer. Une répand sur toi un espèce de pue dégoutant. Qui aurait pu croire que tricher pouvait être si éprouvant? Tu n’arrives pas à t’en défaire. Tu crie « Neville! » Tu ne connais pas grand monde doué en botanique, mise à part lui. Neville n’arrive pas. C’est pas de chance. Tu le rappelles au cas où. « Neville! » Tu attends un peu. Il est trop long. Tu n’a pas le temps de l’attendre. Tu tousses. Saloperies de plantes! Tu attrapes ta baguette et lances des sortilèges de tous les côtés. Elles te ficheront bien la paix quand elles en auront marre et c’est ce qu’elle finissent par faire. Quand les plantes te lâchent enfin, tu cours rapidement à l’extérieur de la serre, en espérant ne jamais y retrouver, même si le simple fait d’avoir cour de botanique t’obligera à rentrer de nouveau dans cette serre avec des plantes bien trop étranges à ton gout.

Tu montes les marches quatre à quatre, quand tu tombes soudainement sur Neville. Tu vas le tuer, le réduite en compote, lui faire quelque chose de pas amusant pour lui. En fait, tu ne lui feras surement rien puisque tu t’es attaché à lui. Tu cries « Neville Londubat! » Tu cours vers lui, alors que tu es déjà essoufflée. Pourquoi est-ce que tu cours? Comme si tu avais besoin de ça. Tu es - enfin - face à lui. « Je te jure que je vais te… » Tu croises le regard d’un Serpentard qui a sa baguette pointée sur Neville. Tu lui jettes des éclairs, comme si tu avais besoin de le gérer. « Qu’est-ce que tu fous? » Il a l’air hésitant. Apparemment, il a remarqué que tu es déjà à cran. Peut-être est-il suffisamment intelligent pour comprendre que ce n’est pas le moment pour en rajouter un coup? « Je te jure que si t’emmerde Neville t’es…mal. Et je suis pas vraiment d’humeur donc t’es plus que mal, en fait. » Il dégage. Tu souris, satisfaite de toi. C’est toujours un plaisir de savoir qu’on peut faire peur aux autres. Tu regardes Neville. Tu allais lui dire quelque chose mais tu ne te souviens plus exactement quoi. Tu réfléchis mais ça ne revient pas. « Qu’est-ce que je disais, déjà? » Tu as l’air de la personne la plus intelligente du monde. Mais tu sais bien que Neville sera la dernière personne à te juger, c’est peut-être pour ça que tu te permets d’avoir l’air aussi…étrange avec lui. « T’as vu? Ce mec allait te faire quelque chose de pas joli-joli. Si ça se trouve, il allait t’avadakedavriser. » Ce verbe n’existe pas, mais il a compris le principe. Et puis, tu n’exagères même pas, donc tout va bien. Peut-être que ce Serpentard est un tueur pathologique. On ne peut jamais savoir à qui on a à faire, après tout. « Et moi, je lui en ai empêché, je t’ai sauvé. » Pfou! Qu’est-ce que serait Neville sans toi? Plus rien, à vrai dire. Toi, tu te sens drôlement bizarre, t’as l’impression de dire des choses inhabituelles. « Je suis une héroïne. » Tu y crois tellement. A côté de toi, Harry Potter, il n’est rien. Toi, tu pourrais vaincre le monde qu’il se cacherait dans les jupes de sa mère. Tu devrais pas parler des jupes de la mère de Potter, comme elle est morte, ça fait rire personne, quoique les autres Serpentard trouveraient ça à mourir de rire. Mais toi-même, tu ne trouves pas ça drôle, c’est de très mauvais gout. Qui a osé parler des jupes de sa mère? Surement pas toi. « Toi, tu n’es pas un héros, Neville. Tu sais pourquoi? » Evidemment qu’il sait pas. Peut-être qu’il croit savoir mais il ne sait pas. Il ne sait pas quoi, déjà? Ah oui, pourquoi il n’est pas un héros. Tu as le cerveau lent, tu te sens bizarre, c’est pas normal tout ça. Ah oui, tu te souviens - enfin - de ce que tu voulais lui dire au début. « Tu n’es pas un héros parce que j’ai eu beau t’appeler de toutes mes forces que t’es pas venue me sauver. T’aurais vraiment pu m’aider! Mais t’es pas venu! Pourquoi, Neville? Pourquoi? Elle a failli me tuer, elles ont toutes failli me tuer! Ces folles, elles m‘ont attaquer! Elles voulaient me tuer! » Tu as encore du mal à respirer. Tu jettes un regard sur tes mains parce que tu les sens bizarre, gluantes, c’est pas normal. T’as du gluant dessus, le pue qu’une des plantes t’a envoyé. C’est dégoutant. Tu les mets en avant, vers Neville. « Tu veux pas sentir ce machin, on dirait que c’est empoisonné. » T’as l’impression de dire trois conneries à la seconde, c’est encore plus que d’habitude, tu as battu ton record. Et ce n‘est pas une bonne chose. « Puis, tu es un expert. » Neville est pas un expert en grand-chose, il faut bien l’avouer mais pour ce type de choses, c’est lui qu’il faut aller voir. Eventuellement madame Chourave, mais il faudrait que tu lui expliques que tu es allé lui voler une plante dont tu tiens toujours le bocal dans les mains, fort contre toi. Tu n’as pas vécu ça pour rien, au moins.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Neville Londubat
CRACMOL
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 84
+ MAISON : Gryffondor
+ HOUSE POINTS : 224
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There is something to strange (Neville & Arya)   Mer 12 Fév - 21:19



       

       
ARYA & NEVILLE.

       
why is she talking to me?


       « Neville, le cours de Potions commence dans 10 minutes! » En entendant la voix de Dean, je me réveillai en sursaut : « Quoi? » dis-je d’une voix endormie, mais soudainement paniquée. En le voyant rire avec Seamus, tous deux assis sur le lit de ce dernier à jouer à un jeu d’échec version sorcier, je compris vite qu’ils rigolaient. Pas de cours, le samedi! « C’est pas drôle! » j’avais pourtant l’habitude de ce genre de blagues après avoir avoué à tout le monde que le professeur Rogue me terrorise. Mais ces derniers temps, je commence un peu à le regretter, même si dans un sens je sais qu’ils me taquinent. Et puis, qui n’est pas terrorisé par Severus Rogue? Dès qu’il entre dans une pièce, c’est comme si un détraqueur venait d’entrer. Bon, j’exagère un peu, mais à peine! Dès qu’il rentre dans le cours, c’est comme si tout devenait triste et froid. Il passe son temps à me ridiculiser et tout faire pour que j’échoue. En plus, notre cours est avec les Serpentard. Super! Habillé, je sortis du dortoir pour me rendre dans la salle commune. Je ne vis aucun de ses camarades, juste quelques connaissances de première, deuxième ou troisième. Je remontai chercher un livre que madame Chourave m’avait passé –je l’avais même lu en une soirée, la veille. Madame Chourave, c’est mon professeur préféré, probablement parce que le cours de Botanique est mon favoris. Elle est passionnée de Botanique, tout comme je le suis. Elle m’encourage, répond à mes questions et surtout, elle n’a rien comme Rogue. Jamais elle n’irait humilier quelqu’un en public, jamais elle ne rabaisserait quelqu’un, elle est compréhensive et ça, c’était important d’avoir ces qualités pour être un prof. Mais faut croire que des gens acceptent le professeur Rogue, sinon il ne serait pas professeur depuis autant d’années!

La Grande-Salle était bondée d’élèves. Curieux, pour un samedi matin. Je m’installai à la table des Gryffondor, assis en compagnie de quelques-uns de mes camarades. Assez discret, je dois l’admettre, je les écoutai se plaindre du dernier cours de Défense contre les forces du mal avec Ombrage. La journée de la veille s’était terminée assez mal, ennuyante surtout. Elle refuse encore qu’on utilise nos baguettes. Dès qu’elle entre dans la classe, le premier mot qu’elle dit est : rangez votre baguette! Comme si on n’en aurait jamais besoin? Ce cours est un cours pour apprendre à nous défendre et non de savoir qui a inventé ce sort, en quel année et tout. Mais je suppose que ça ne rentre pas dans sa tête… Elle ne comprend toujours pas que le but du cours, c’est dit dans le titre! Défense contre les Forces du Mal! C’est assez clair, il me semble. Même moi, je l’ai compris! Après avoir fini mes toast, je fis signe aux autres que je partais voir Mme Chourave, pour lui redonner son livre. En quittant, je croisai une gang de Serpentard qui me lança une insulte. Au fil des années, je m’y étais habituée. Mais c’était encore dur d’entendre sans cesse des insultes, de se faire dire sans cesse qu’on est nul. J’étais aussi habitué qu’on me suive, c’était une habitude qu’ils avaient pris. Dès qu’on aperçoit Londubat, on le suit! Trop drôle. Ah ah, c’est tellement drôle, c’est fou.

Arrivé près de la serre, j’aperçus une silhouette familière. Merde. Je fis demi-tour, mais trop tard. Elle m’avait déjà vue. Arya Lancaster, une Serpentard. Elle a beau être dans l’Armée de Dumbledore, je ne lui fais pas confiance ; je ne lui ferai jamais confiance. « Neville Londubat! » je l’entendis me dire. Par politesse, je me retournai et elle continua : « Je te jure que je vais te… » Mais elle fut soudain interrompue par un de ses camarades, sa baguette pointée sur moi. « Qu’est-ce que tu fous? » Voyant qu’il ne répondait, elle poursuivit : « Je te jure que si t’emmerde Neville t’es…mal. Et je suis pas vraiment d’humeur donc t’es plus que mal, en fait. » Puis, il partit. Elle a beau me défendre, je m’en fous, c’est une Serpentard. Elle ne peut pas être de mon côté. En me faisant face à nouveau, elle me dit : « Qu’est-ce que je disais, déjà? » « Tu m’as dit que t’allais me …? » Mais, elle poursuivit : « T’as vu? Ce mec allait te faire quelque chose de pas joli-joli. Si ça se trouve, il allait t’avadakedavriser. » Elle s’attendait à quoi? Que je la remercie? Sans doute… mais elle ne me laissa pas le temps : « Et moi, je lui en ai empêché, je t’ai sauvé… je suis une héroïne! » Tout ce que j’arrivai à dire fut : « Je ne t’ai jamais demandé de m’aider… » Elle fut aussi surprise que moi. Qu’est-ce qui m’avait pris? Pourquoi avais-je dit ça? Pourquoi avais-je été aussi bête et méchant alors qu’elle venait de me défendre? « Toi, tu n’es pas un héros, Neville. Tu sais pourquoi? » Elle avait drôlement raison… « Je sais pas… » Répondis-je à voix basse. « Tu n’es pas un héros parce que j’ai eu beau t’appeler de toutes mes forces que t’es pas venue me sauver. T’aurais vraiment pu m’aider! Mais t’es pas venu! Pourquoi, Neville? Pourquoi? Elle a failli me tuer, elles ont toutes failli me tuer! Ces folles, elles m‘ont attaquer! Elles voulaient me tuer! » Confus, je répondis : « Je ne t’ai pas entendue… désolée… » Je m’excusais pour quoi au juste? Ah oui, de ne pas l’avoir entendue m’appeler. « Tu veux pas sentir ce machin, on dirait que c’est empoisonné. » Je n’y croyais pas mes oreilles. Elle me défend contre un Serpentard, après elle me gronde pour je ne sais quelle raison et maintenant elle me parle comme si de rien était? Elle ajouta ensuite : « Puis, tu es un expert. » C’était rare qu’on dise ça de moi… que j’étais un expert en quelque chose. Ça n’arrivait jamais, à vrai dire. Mais de l’entendre de sa bouche à elle, c’était encore plus bizarre. « Je ne suis pas un expert… et qu’est-ce qui te fait croire que j’aurais pu te sauver? » Depuis qu'elle était arrivée, je n'avais pas osé la regarder en face.


       
love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
 

There is something to strange (Neville & Arya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arya Ombrelune
» Neville Londubat, Filière Médico-Soins
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde
» Arya Black
» Neville Londubat (ou Auban Samuels)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: HOGWARTS :: les couloirs communs :: Les couloirs de l'école-