Partagez | .
 

 De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)   Sam 31 Juil - 21:24

Ginny & Ron
« De retour au Terrier et tiens un invité surprise. »


    Et voilà, l'année scolaire était déjà terminée et tout le monde rentrait chez lui. J'étais dans le même wagon que Luna, Neville et d'autres élèves. Cette année avait été riche en émotion et ce n'était pas prêt de s'arrêter. Avec Ombrage comme Directrice et les Carrow comme professeurs nous n'avions pas le temps de nous ennuyer. Les cours pour l'Armée de Dumbledore avait toujours lieu, c'était Neville, Luna et moi qui étions désormais aux commandes depuis le départ du trio. Les membres étaient toujours fidèles aux postes, mais maintenant il fallait s'attendre au départ de la majorité des membres. Les élèves de la même génération que Ron, Hermione et Harry avaient terminé leur scolarité. Neville était triste de quitter Poudlard, mais il avait fait son temps, désormais c'était aux nouveaux de faire leur arrivée et puis au niveau de l'Armée, il y aura toujours Luna et moi et les autres membres plus jeunes.
    Une fois arrivée au Quai 6 3/4 se fut avec plaisir que je retrouvais mes parents et Fred et George qui étaient venus me chercher. Je saluais Luna et Neville avant de retourner chez moi. Ron n'était pas là étant donné qu'il était parti avec Hermione et Harry à la recherche des horcruxes. Je n'avais plus eu de nouvelles d'aucuns d'eux, mais je savais que tous se passait bien et puis s'ils leur étaient arrivées quelque chose, nous aurions été au courant par la presse ou autre, pour l'instant tout se passait bien. J'essayais du mieux que je pouvais pour me rassurer, je m'inquiétais énormément pour eux. Harry avait compris que cela n'allait pas être évident et c'était pour cette raison qu'il avait décidé de mettre un terme à notre histoire. Il avait raison après tous, même si je détestais son point de vue.

    Une fois arrivée au Terrier, c'était à chaque fois la même réaction, j'étais heureuse de retrouver ma maison et surtout ma chambre. Je m'empressais donc de rentrer à l'intérieur pour me jeter sur le canapé. Mais c'est alors que j'eue l'immense surprise de voir un invité de dernière minute. Il s'agissait de mon frère Ron assit sur le canapé. Ils avaient déjà réussi ? Ou peut-être qu'ils leur étaient arrivés quelque chose, c'est pour cette raison qu'il est là. Immédiatement je lui demandais la raison de sa présence.


    - "Ron ? Mais qu'est-ce que tu fais ici ? "

    J'étais restée debout en face de lui, toujours avec mes bagages en main. J'espère vraiment qu'il ne les a pas abandonnés ? J'essayais de faire sortir cette idée de ma tête, c'était absurde. Il n'allait pas laisser tomber ses amis dans un moment aussi important que celui-ci. J'attendais qu'il me dit qu'ils avaient réussi, qu'ils avaient trouvé les horcruxes, qu'ils étaient de retour, mais c'est seulement maintenant que je compris qu'Harry et Hermione n'était pas là, la maison était vide, mis à part Ronald. Mon inquiétude ne cessait de s'accroître, il n'avait pas osé faire ça j'espère !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)   Mar 3 Aoû - 16:19

Ce matin-là, je me réveilla en sursaut. Je ne savais pas trop pourquoi. Tout ce que je me souvenais, c'était moi, courant à côté d'Hermione pour essayer de fuir quelque chose. Puis, soudainement, une lumière verte apparu et se dirigea vers nous. Après, noirceur totale. J'imagine que c'est moi qui avait été victime de cette lueur verdâtre. Mais, bien sûr, ce n'était qu'un mauvais rêve. Cauchemar qui tombait mal, du moins. Je me leva sans pourtant prendre le temps de m'étirer ou autre, comme je faisais d'habitude en me levant. Je me dirigeai vers l'horloge de ma chambre. Il était tout juste neuf heures quarante-cinq. Puis je posa mon regard vers mon calendrier. La date me rappela vaguement, ou plutôt, très clairement quelque chose. Hum... ah oui ! Je venais de mettre le doigt dessus. Cela faisait tout juste huit semaines que j'avais quitté mes deux meilleurs amis.

Je me souvenais bien sûr de notre dispute. Comment ne se rappeler de cela ? Mais c'était plutôt délicat pour moi d'en parler. Même, je n'avais pas été capable de dire un seul mot à ce sujet à ma mère lorsque je fus de retour à la maison. Elle me passa un savon, comme à l'habitude, en me disant que j'avais abandonner lâchement mes amis, mais lorsqu'elle vu que je n'avais pas de réaction, elle me laissa tranquille et que je parlerai de la raison de me retour lorsque je serai prêt. Évidemment, en huit semaines, je n'avais pas trouvé le temps ou plus précisément je ne me sentis pas d'attaque à le faire. Et puis, de toute façon, je n'avais pratiquement adressé aucun mot à mes parents pendant cette courte période. Sûrement que mes frères, ma sœur ou d'autres me jugerait à cause que je ne voulais pas cracher le morceau, mais je m'en fichais. Je n'étais pas prêt à en parler, et c'était tout. Je n'avais pas assisté à beaucoup de réunion de l'Ordre du Phénix, non plus, soit dit en passant.

Je pris la décision de rester en pyjama. À quoi bon m'habiller décontracté ? Je n'avais absolument rien de spécial à faire ce jour-là mis à part aider un peu ma mère à faire le ménage, à préparer le dîner de ce soir et j'avais prévu aller un peu survoler les alentours sur mon balai. Cela me rappelait mes étés lorsque j'allais encore à Poudlard. Nostalgie. J'adorais cette école, et j'aurais pu faire ma septième année s'il n'y avait pas eu ce stupide mage noir pour m'en empêcher. Mais bon, il était là, même si le Ministère de la magie luttait corps et âme à nier cette information. Je m'étais engagé au près d'Harry et cela dès ma première année à le combattre fidèlement. Cependant, j'avais récemment failli à ma tâche et aussi à ma parole, du coup. Chaque jour, je pensais au périple d'Harry et d'Hermione. Je m'efforçais de me dire qu'ils avaient bien cherché mon départ ''prématuré''. Ma tête se laissait convaincre mais mon inconscient savait bien que j'avais eu tort et que j'aurais dû m'expliquer avec eux.

Je chassa ces pensées de mon esprit et je décida comme cela de descendre au salon de notre maison. Bizarrement, il n'y avait personne dans la cuisine, ni ailleurs. Bien sûr, je me souvenais maintenant, Ginny venait de finir sa sixième année. Mes parents étaient donc partis la chercher à la gare du King Cross. Oui, mon père ne travaillait pas, pour une fois. J'étais content qu'ils ne m'aient pas emmené avec eux, au moins ça aura retardé un peu l'interrogatoire de ma frangine.

Je m'assis donc sur le premier canapé du salon, puis, par la suite, je pris La Gazette du Sorcier qui était posée sur la jolie table basse. En première page, comme par surprise ; Trois attaques supplémentaires chez les moldus inexpliquées. Même les journées voulaient étouffé l'affaire du retour de Vous-savez-qui. Depuis trois semaines pas moins de douze attaques magiques ont été répertoriées du côté des moldus, et, comme par hasard, on a pu apercevoir la Marque de Ténèbres lors de sept de ces agressions. Il fallait vraiment faire quelque chose pour réveiller le Ministère car, sinon, le mage noir allait pouvoir prendre le pouvoir sans que personne n'ait cru qu'il était vraiment de retour. Les personnes de l'Ordre travaillant au Ministère de la Magie avaient pourtant essayé de convaincre le ministre, mais il ne voulait rien savoir. Mais, au fond, tout le monde savait qu'il était bien vivant et prêt à prendre sa revanche au près du monde magique, mais, surtout, il voulait éliminer Harry une bonne fois pour toute.

Environ une demi-heure plus tard, alors que je m,étais enfin décidé à lire les articles sur les attaques dans le monde moldu, j'entendis des pas dans l'entrée de la maison. Ce devait être ma sœur et mes parents. Mes doutes furent confirmées lorsque j'entendis une voix féminine qui m'était très très familière ;

«Ron ? Mais qu'est-ce que tu fais ici ? »

C'était la question que je redoutais le plus, mais je m'étais vite rendu à l'évidence qu'elle allait assurément me poser cette question, puisque j'étais censé être loin de la maison, probablement à des milliers de kilomètres. Je ne savais pas trop ce qui lui traversait l'esprit à l'instant même, mais elle devait sûrement redouter que j'aie abandonné lâchement mes amis alors que l'heure était critique. Elle devait avoir écarté la possibilité qu'on ait fini la chasse aux horcruxes, puisque les deux autres n'étaient pas là.

Je ne savais pas ce que je devais lui dire. La vérité ? Je n'avais pas trop le choix car, connaissant ma sœur, elle resterait là jusqu'à ce qu'elle m'ait tiré les vers du nez. Je ne m'obstinai pas plus longtemps et je finis par lui répondre. Et je ne pouvais pas vraiment mentir dans ce genre de situation.

«Je suis de retour à la maison, comme tu peux le voir. »


Je ne la regarda pas plus longtemps. Je détourna mes eux de son visage et je reposa mon regard dans le journal. Je n'arrivais pourtant pas à le lire, car je sentais le stress monter en moi et une dispute familiale arriver. Ma sœur allait sûrement s'en donner à cœur joie en me disant tout ce qu'elle avait sur le cœur en ce moment même. Mais bon, j'allais l'affronter. Ça ne pouvait pas être pire que de faire face au Seigneur des Ténèbres. Ce serait d'autant plus le bon moment pour dévoiler tout ce que je n'avais pas oser dire à mes parents et au reste de l'Ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)   Mer 4 Aoû - 7:56

Ginny & Ron
« De retour au Terrier et tiens un invité surprise. »


    MMon frère Ronald se trouvait assis devant moi sur le canapé. Bizarrement rien n'avait l'air de le torturer, c'était comme si de rien n'était. Qu'est-ce qu'il pouvait m'énerver quand il était comme ça. Je lui avais demandé ce que signifiait sa présence et il m'avait répondu d'une manière qui n'arrangeait en rien mon humeur. Comme si je n'avais pas deviné qu'il était rentré à la maison. Mais bon, ce n'était pas le moment de chercher les histoires. Même si c'était très difficile, je réussis à m'empêcher de dire ce que j'avais en tête ce qui ne lui aurait pas plus et braqué étant donné que j'avais l'intention de me moquer de lui.

    - "Ce n'est pas vraiment la réponse que j'attendais "

    Il ne me regardait pas directement dans les yeux et c'était plus judicieux ainsi, de toute évidence cela allait éclater, c'était certain, mais autant retarder la catastrophe le plus longtemps possible et essayer d'obtenir des réponses.
    J'étais certaine que je n'étais pas la seule à lui avoir posé toutes ces questions, mes parents avaient essayé avant mon arrivée c'était certain et j'imaginais bien la réaction de maman en découvrant la nouvelle. Elle n'était pas d'accord avec ces recherches, mais jamais elle n'aurait toléré que son fils se sauve comme une fillette. Du moins s'il s'agissait de ça, mais je ne voyais aucune autre raison valable. Mais je n'avais pas l'intention d'être gentille, je voulais obtenir des réponses et savoir pourquoi il était là .


    - " Où sont Harry et Hermione ? "

    C'était le moment de tenter le tous pour le tous, cette question allait certainement me permettre de connaître la vérité. J'espérais plus que tout, qu'il ne m'annonce pas qu'ils sont toujours à la recherche des horcruxes pendant que monsieur se dorait la pilule à la maison, si c'était le cas, il allait m'entendre. Ron était un froussard, mais ce n'était pas un lâche. Peut-être qu'une nouvelle facette de sa personnalité allait apparaître au grand jour .

    [Excuse c'est minable, je ferais mieux au prochain promis ]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)   Ven 27 Aoû - 0:07

(c) fanpop



Il y eut soudainement un bref silence après la réponse que je venais de donner à ma soeur. Normal, je ne crois pas que Ginevra s'attendait à ce que je lui réponde quelque chose du genre. Ce que je venais de dire était banal, et ça n'expliquait aucunement mon retour aux sources. Elle s'attendait à quoi, de toute manière ? Même si je sentais que c'était peut-être le bon moment pour dire ce qui me pesait sur la conscience, je redoutais fortement une dispute. Pas que j'avais peur de ma frangine, bien au contraire, mais c'est que j'avais eu mon lot de reproches depuis que j'étais revenu à la maison. Même si ma mère avait fini par me laisser tranquille, mes frères s'en étaient donner à coeur joie en me grondant, et ça avait vraiment été la seule fois où j'avais Fred et George être en colère pour de vrai, sans me parler comme un bébé, pour une fois, mais, j'aurais quand même préféré que ça se passe dans d'autres circonstances. Mon action était-elle vraiment aussi pire que la trahison de Percy ? Peut-être, après tout. Lui, il avait seulement quitté la famille pour rejoindre le camp du Ministère alors que moi j'avais laissé mes amis à leur sort alors que le monde entier était en danger à cause des gestes Celui-dont-le-nom-ne-doit-pas-être-prononcé et des Mangemorts. Mais non ! Qu'est-ce que j'étais entrain de dire moi ? Moi, j'avais de bonnes raisons pour laisser Harry et Hermione, mais lui Percy avait rejoint le troisième camp seulement par soif de puissance. Qu'il aille au diable s'il veut monter dans la hiérarchie ! Mais quoi ? V n'est pas le diable en personne ??? Personnellement, je trouve que oui. Il n'y a que les sorciers avides de vengeance et de pouvoir qui rejoignent ce sorcier fou, alors, le troisième frangin aurait sa place là-bas, au moins. Quoique il est loin d'être du genre à tuer quelqu'un, à part si sa propre vie serait en danger, il tient à son corps et à lui-même, ce rouquin. Il me fait penser à Malefoy, parfois...

«Ce n'est pas vraiment cette réponse que j'attendais »

Bingo ! J'avais raison. C'est plutôt rare, mais ça arrive des miracles quand on sait se concentrer sans dire des choses ridicules. Ça m'arrive souvent, de toute manière. Ronald Weasley est un idiot, tout le monde le sait. Il dit des phrases hilarantes quand il essaie d'être sérieux et ne sert absolument à rien. C'est un froussard de première, ce bon vieux Ron ! Ce bon vieux Ron... Combien de fois je l'ai entendu celle-là ? «Ce bon vieux Ron est toujours là quand on a besoin de lui.» Oui,il est toujours là, mais pas cette fois. Mon nom a toujours été coller à celui d'une ou de plusieurs personnes, sans être une seule fois seul. Le meilleur ami de..., le frère de..., le fils de... Jamais de Ron le... ! En effet, j'ai peut-être pu m'illustrer au Quidditch il y a de cela deux ans maintenant, lorsque j'étais en sixième année, mais jamais je n'ai égalé Charlie le super attrapeur. Il n'y a rien à quoi on peut m'associer, en d'autres termes, ou, tout simplement, je suis le mouton noir de la famille Weasley, qui n'a déjà pas la côte auprès de tous les sorciers...

J'avais l'air impassible, dépourvu de toute émotion. Bien sûr, ce n'était pas le cas, mais je ne crois pas que Ginny se doutait de quoi que ce soit. D'habitude je montrais bien mes émotions, mais depuis mon retour j'arrivais à bien les cacher alors que je ne sais nullement pourquoi. Cela avait semer l'inquiétude chez certains, mais sûrement l'incompréhension chez d'autres. C'était probablement le cas pour la plus jeune de la famille. Bien que j'avais l'air de me balancer de tout, elle savait que ce n'était pas du tout vrai, et cela l'énervait quand j'agissais de la sorte.

J'entendis enfin la voix de ma soeur qui se décida à briser le deuxième silence qui s'était intégré dans l'atmosphère depuis son arrivée. Ginny se doutait bien que je n'allais cette fois pas tout lui dire d'un coup, puisque le sujet abordé était de toute évidence très délicat, et parce que je détestais qu'on me fasse des reproches, malgré que je sais que je peux compter sur elle sans qu'elle ne me juge. Mais d'avance je savais que ce ne serait pas le cas cette fois. Elle me demanda tout simplement où étaient Harry et Hermione. Wow ! LA tentative pour me faire cracher le morceau. Je n'avais pas vraiment le choix de dire la réponse exacte, car je ne pouvais pas inventer quelque chose. Tant pis, j'allais faire le grand saut, mais sans aller trop loin dans les explications. Il n'était pas question que je me fasse faire la morale par ma petite soeur, car normalement c'était censé être le contraire. Par exemple, moi qui lui dit toutes les raisons inimaginables pour exprimer le pourquoi du comment elle ne peut pas sortir avec tel garçon... Je me perds assez dans mes mots là... En tout cas, mon regard était toujours posé sur la Gazette avant que je ne me décide à affronter le regard de ma soeur. Je baissa cepedant assez vite celui-ci et, entre temps, je m'assis comme il je le devais et je déposa le journal sur la place qu'occupaient mes jambes avant de dégager le passage. Je fis cela pour avoir l'air moins à mon aise, malgré que je ne l'étais pas du tout. Je poussa un long soupir avant de regarder à nouveau Ginny droit dans les yeux.

«Je ne sais pas du tout où ils peuvent être en ce moment même. Ils doivent être à quelque part dans le pays en train de chercher ne serait-ce qu'une seule piste pour trouver les horcruxes. »

Je ne détacha pas mon regard d'elle. Je vis la fureur s'installer dans son regard marron. Elle devait se poser milles questions et, en même temps, elle devait avoir l'envie de m'exécuter sur le champ. Pas étonnant. Je venais de confirmer ce qu'apparemment elle espérait de toutes les fibres de son être j'allais lui infirmer. Désolé de te décevoir petite soeur, mais, je le répète encore et encore, j'avais mes raisons. Mais quelques instants auparavant, j'avais décidé de tenir ma langue et je n'avais certes pas l'intention de changer d'avis pour autant. Je voulais éviter une dispute...

Mais je me rendis bien vite à l'évidence que je devais me résigner à ne rien lui dire. Puisque je venais de confirmer ses soupçons, je lui devais des explications. Je ne pouvais quand même pas lui avoir dit cela sans m'expliquer par la suite, c'était dans l'ordre des choses. Mais qu'est-ce que je pouvais bien lui dire ? Elle me prendrait pour un lâche si je lui expliquais les circonstances, et elle ne pourrait sans doute pas me comprendre si je lui disais les réelles raisons de me départ... Mais savais-je non seulement pourquoi j'avais décidé de partir ? Voyons. Il y a toujours une raison, je ne pouvais pas être parti sur un simple coup de tête. J,ai toujours eu de bonnes raisons, du moins, je le crois. L'inventeure du sortilège chauve-furie s'apprêta à dire quelque chose, mais je lui coupa vite la parole et je me leva d'un coup sec. À vrai dire, elle n'eut même pas le temps de finir son premier mot.

«J'avais mes raisons... » dis-je d'un ton inhabituellement froid et sec.

Sur ces mots, je me rassis vite fait bien fait. Je cessa de le regarder et je posa mon regard bleuté sur le sol abimé du vieux salon. Je me demandais déjà de quoi aurait l'air la suite des événements, mais je croyais qu'il fallait mieux laisser les choses aller et voir par la suite. Se poser trop de questions, ça fait mal parfois, même très souvent...


[Désolé du retard & de la réponse affreuse, je suis un peu rouillée. ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)   Dim 3 Oct - 10:24

Ginny & Ron
« De retour au Terrier et tiens un invité surprise. »


Ron avait enfin ouvert la bouche, ce n'était pas trop tôt. J'essayais d'analyser chaque mot qui venait de sortir de sa bouche, pour réaliser ce qu'il venait de me dire. "Je ne sais pas", "ils doivent être", "horcruxes", j'attendis quelques minutes avant de reprendre la parole. Il avait osé faire ça ????

- "Dis-moi que c'est une blague. Tu n'aurais jamais osé faire ça ? "

Cette fois-ci j'allais vraiment le tuer. Ron n'était pas très futé, mais il avait toujours été fidèle avec ses amis, savoir qu'il aurait pu faire ça, m'était inimaginable. Après tout ce qu'ils avaient traversées, il avait osé les abandonner. Ron était toujours assis et me regarder droit dans les yeux, comme si ce qu'il avait fait ne signifiait rien, que ce n'était pas grave. Je tournais la tête pour ne plus voir le visage de mon frère le temps que j'essaye de me calmer sinon j'allais lui arracher la tête. Je finis par poser mes mains sur mes hanches et fit les cent pas.

- " Tu les as ... »

Le calme avant la tempête. J'allais finir par exploser d'ici quelques minutes, mais j'essayais de rassembler mes idées et me calmer pour pas lui hurler dessus, mais cela aurait été mérité. J'imaginais la réaction des parents en voyant leur fils revenir comme une fleur après avoir laissé ses amis seuls.

" - TU ES FOU !!!!! TU AS LAISSE HARRY ET HERMIONE SEULS ALORS QUE LES MANGEMORTS SONT AS LEURS TROUSSES. MAIS RON TU ES IDIOT Où TU FAIS EXPRES "

Il le faisait exprès ou quoi, abandonner ses amis maintenant était totalement stupide, déjà leur idée de partir tous les trois étaient idiote. Maintenant qu'ils étaient tous les deux, ils risquaient beaucoup plus qu'avant. Je devais me contrôler pour ne pas sortir ma baguette et lui lancer un sortilège bien mérité, mais quel idiot ce n'est pas possible.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)   

Revenir en haut Aller en bas
 

De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)
» Retour au Terrier [Pv]
» [FB] Un invité surprise;
» [ABANDONNE] Invité surprise, plus si affinité [PV KIRA et Aly]
» [#6] Petite baignade nocturne. Un invité surprise, qui sait? [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Les habitations :: Londres-