Partagez
 

 I lose control when I hear your body move [Scott]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyMer 29 Aoû - 20:23

La semaine avait été infernale mais il aurait du appeler Scott. Oh oui, il aurait vraiment du. Khelan s'en voulait beaucoup de ne pas l'avoir fait mais il avait réellement manqué de temps. Les sessions du Magenmagot s'était enchaîné à un rythme fou et quand il quittait le Ministère, il ne pensait qu'à dormir un peu avant de devoir y retourner. La Gazette du Sorcier pouvait heureusement en témoigner. Les unes ne parlaient que des procès en série de Mangemorts arrêtés lors de la dernière intervention de la police magique. Khelan apparaissait d'ailleurs sur une photo mouvante en page centrale alors qu'il sortait de la salle des délibérations, un air extrêmement sérieux et concentré sur le visage. Quand bien même, ce n'était pas une raison. Scott s'était sûrement attendu à ce qu'il l'appelle après ce qu'il lui avait fait, ce qu'ils avaient fait, sur la piste de danse d'un night-club moldu. Seulement, il n'avait touché ni à son téléphone ni au moindre hibou depuis presque une semaine et plus les jours étaient passés, moins il se sentait le courage de le faire, culpabilisant déjà trop pour son silence.

Khelan était assis derrière son bureau, la tête dans les mains, en train de réfléchir à une manière d'arranger les choses, quand un de ses anciens camarades de Poudlard fit irruption dans la pièce. Nick Halden était Langue de Plomb et c'était très difficile à croire quand on savait à quel point il avait toujours été bavard et sociable. D'ailleurs, il n'attendit pas pour engager la conversation vers ce pour quoi il était venu.

_ Je donne une fête ce soir. Viens.

Il lui tendit une carte blanche sur laquelle figurait une adresse. C'était dans la banlieue de Londres, du coté des entrepôts. Le Magenmage la laissa tomber sur son sous-main pour maugréer.

_ Je n'ai pas le temps d'aller m'amuser. Les procès sont enfin terminés. J'ai quelque chose à faire.

Il devait aller voir Scott. Sans doute que, si son ami était fâché, ses yeux bleus parviendraient mieux à l'amadouer que son écriture tordue ou sa voix au téléphone. Nick ne se laissa pas démonter et s'installa sur le bureau avec décontraction. Il savait qu'il le ferait céder parce qu'il avait quelque chose à lui proposer en échange.

_ Allez, je ne peux vraiment pas faire cette fête sans une personne comme toi. Je ne t'en dis pas plus mais il faut que tu viennes. Je te devrai un service...

Khelan releva la tête vers lui, subitement intéressé. Il avait envie de revoir Scott. Plus que de faire à peu près n'importe quoi d'autre. Plus que de passer à la soirée de Nick en tous cas. Oui, il en avait vraiment très envie. Cependant, pour comprendre pourquoi il allait encore repousser un peu le moment de leurs retrouvailles, il fallait bien se souvenir qu'Halden était Langue de Plomb et qu'un service de sa part pouvait représenter quelque chose de très très gros. L'ancien Serdaigle l'étudia très sérieusement avant de prendre la carte et de la glisser dans la poche intérieure de sa veste.

_ Tu m'en devras un, souffla-t-il pour conclure l'accord avant de faire semblant de se replonger dans son travail.

L'ancien camarade de Poudlard sourit et hocha la tête pour confirmation avant de sortir. Il savait l'ambition de Khelan et le fait qu'il ne pouvait ps résister à prendre l'ascendant sur les gens. Sa fête serait une réussite ce soir, grâce au sulfureux jeune homme, il n'en doutait pas une seule seconde.


*

Tout de même, il avait mauvaise conscience en descendant du taxi qui l'avait conduit à l'adresse indiquée sur la carte qu'on lui avait remise plus tôt. Il devrait être en train de guetter son ami à la sortie de son travail – il ne savait même pas s'il travaillait aujourd'hui – pour le rassurer sur le fait qu'il ne regrettait pas le moins du monde ce qui s'était passé encore eux. En réalité, s'il redoutait tant une confrontation, c'était par peur d'entendre Scott lui dire qu'ils avaient exagéré et qu'ils devaient se contenter de leur amitié. Il aurait difficilement pu le supporter. Alors, c'était bête mais, tant qu'ils se voyaient pas, il pouvait continuer à croire que l'ancien Gryffondor voudrait bien faire évoluer leur relation vers quelque chose de plus passionné et intime.

Jetant un œil critique au bâtiment désaffecté qui portait bel et bien le numéro qu'indiquait la carte, Khelan soupira et consulta sa montre. Son invitation stipulait qu'il devait se présenter à une heure bien précise, ni avant ni après. Cette condition semblait importante puisqu'elle avait été soulignée en rouge, deux fois. Étant dans son créneau, il entra. Nick l'accueillit à bras ouverts et l'entraîna assez rapidement dans une petite pièce avant de lui confier une enveloppe et de repartir en verrouillant la porte derrière lui. Les sourcils froncés, le Magenmage examina le mobilier qui se résumait à une commode vide et un porte-manteau. Il y avait bien une seconde porte à l'opposé de là où il était entré mais elle était fermée à clef également. En collant son oreille contre, il parvint à entendre de la musique de l'autre coté. De plus en plus intrigué, il finit par décacheter l'enveloppe que son camarade lui avait donné. A l'intérieur, il trouva un autocollant représentant le numéro 8 et une seconde carte sur laquelle il était écrit ce qui suit :

Citation :
Bienvenue au speed-dating érotique de Nicholas Halden.

Ce soir, vous allez vivre l'expérience la plus sensationnelle de votre vie.

Toutes les personnes invitées à la fête sont 100% célibataires. Vous les rencontrerez dans la pièce à coté dans quelques minutes. Cette salle sera plongée dans la noir complet. C'est pourquoi je vous demande de coller le numéro joint à cette carte quelque part sur un de vos vêtements, de manière suffisamment visible. Vous pouvez choisir de jeter ou non un sort de confusion à votre voix afin que vous ne puissiez pas être reconnu à cause d'elle. Dans tous les cas, il faudra laisser votre baguette ainsi que votre manteau et vos effets personnels dans cette pièce-ci avant d'entrer dans l'autre.
La suite se passe comme lors d'un speed-dating traditionnel. Vous rencontrez les personnes présentes et retenez les numéros de celles qui vous plaisent pour les écrire sur une petite fiche à la fin du jeu. Si elles ont également écrit votre numéro, les contacts seront échangés.
Tout est permis dans la pièce noire. Des plus vaines discussions aux fantasmes les plus osés. Le principal étant de s'amuser et de se faire plaisir. N'hésitez pas à repousser vos limites. Libérez-vous.

Vous disposez de trois minutes pour ôter manteau, chaussures, lancer le sort de confusion sur votre voix si vous le désirez, coller le numéro phosphorescent sur un vêtement et vous approchez de la porte du fond.

Bonne soirée.

Érotique ? Ce mot rappela à Khelan les petits gémissements de Scott pendant qu'il s'était occupé de le soulager de sa tension aux 7 Péchés Capitaux et il rougit un peu. Se retournant vers la porte par laquelle il était entré, il réfléchit. Bien sûr, il pouvait sortir avec un sort de déverrouillage ou une explosion. Ce serait facile. Il pourrait s'en aller et faire ce qu'il voulait faire au départ : aller retrouver son ami. Hélas, l'envie de voir un Langue de Plomb lui être redevable l'emporta. Après tout, il n'était pas forcé de rester jusqu'à la fin. Il pouvait juste faire acte de présence une petite heure et partir.
Soupirant, le sorcier retira manteau et chaussure avant d'appliquer le numéro sur son pantalon au niveau de son mollet gauche. Il n'hésita pas à utiliser le sortilège de confusion. Mieux valait être prudent avec un métier comme le sien. C'était une chose que ses collègues soient au courant pour son homosexualité mais une autre qu'ils apprennent qu'il se livrait à ce genre de pratiques dévergondées. Ensuite, il se positionna près de la porte du fond et attendit, les mains dans les poches. Les néons de la pièce dans laquelle il se trouvait s'éteignirent tout à coup et le bruit d'un verrou qui se retire se fit entendre. Prenant une brève inspiration, il chercha la poignet à tâtons et la trouva. Il l'ouvrit pour pénétrer dans la pièce suivante. Il voyait d'autres numéros phosphorescents se déplacer à présent. Une douzaine peut-être. La salle semblait grande. A la manière dont les trajectoires changeaient, Khelan comprit qu'il y avait des obstacles à travers. Curieux, il progressa à l'intérieur, les mains en avant pour se préparer aux impacts. Il toucha des tables, des chaises, des fauteuils, des lits même et des canapés avant d'arriver de l'autre coté. Les petites pièces individuelles s'étaient refermées à clef. Il allait devoir jouer le jeu.

_ Salut, susurra une voix de femme dans son dos avant que des mains baladeuses ne se posent tout à coup sur son torse pour commencer à ouvrir sa chemise.

Le Magenmage grimaça. Il la laissa ouvrir son vêtement jusqu'en bas et commencer à flatter ses abdominaux avant d'intervenir.

_ Désolé mais je n'ai envie que des hommes.

Vexée, l'anonyme demoiselle le lâcha immédiatement, comme dégoûtée. Khelan avait parlé d'une voix suffisamment forte pour être entendu des autres participants afin que la méprise ne se reproduise pas deux fois. Nick savait qu'il était gay. Il avait du prévoir le coup en invitant quelques hommes dans le même cas. Forcément. En tous cas, le sortilège de confusion fonctionnait. Sa propre mère pourrait jurer reconnaître cette voix sans pour autant posé un prénom dessus. C'était dire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyMer 29 Aoû - 23:58

Khelan & Scott



Scott se réveilla le lendemain de sa soirée avec Khelan avec l’impression qu’un groupe de rock particulièrement bruyant était en train de donner un concert dans sa tête. Il se prit le visage à deux mains et laissa échapper un grognement de fatigue avant de se relever dans son lit. La nuit dernière lui revint brutalement en mémoire et il retint l’envie grandissante de se donner des baffes. Comment allait-il oser parler à Khelan après ça ? Il prit la décision de laisser le magenmage le contacter de lui-même – s’il en avait encore envie – à peu près en même temps qu’il prit la résolution de ne plus jamais boire une goutte d’alcool. De toute évidence, ça ne lui réussissait pas. Il laissa échapper un soupir agacé avant de jeter un coup d’œil à son réveil. Il n’avait pas besoin de se lever avant quelques heures encore, Scott ferma donc les yeux et se laissa retomber dans son lit, ne retrouvant le sommeil qu’après une bonne demi-heure.

Lorsqu’il se réveilla la deuxième fois, il s’aperçut rapidement qu’il était en retard pour le boulot et se jeta hors de ses draps, ravi de ne pas avoir le temps de repenser à ce qui s’était passé la nuit dernière. Il se prépara en vitesse, ne passant pas assez de temps devant sa glace pour apercevoir la marque que Khelan avait laissé sous son oreille et sortit en trombe de son appartement. Il n’avait pas l’habitude de se dépêcher sur le trajet, il aimait profiter de ces quelques minutes de calme pour écouter sa musique, mais il hâta le pas ce jour ci, préférant éviter de s’attirer les foudres de son patron. Il arriva au café pile à l’heure et se rua dans la salle réservée aux employés vers le fond du coffee shop. Il enfila son tablier vitesse grand V et se tenait derrière le comptoir au moment exact où son manager commença à le chercher des yeux. Cependant, Scott n’eut pas le temps de se sentir soulagé d’être arrivé à temps car Kate se jeta presque sur lui en l’espace de quelques secondes. « Tu as des choses à me raconter ! » déclara-t-elle, assez surexcitée pour que Scott la soupçonne d’avoir déjà bu un demi litre de café. « Tu m’as dit que tu ne sortais pas avec ton copain là ! »

Scott grimaça et ignora son amie aussi longtemps qu’il le put, servant une cliente qui venait d’entrer. Mais lorsqu’il se trouva à courts d’excuses, il fut bien obligé de se tourner vers sa collègue. « Je ne sors pas avec lui. » soupira-t-il avec lassitude. « Il voulait juste que l’autre mec le laisse tranquille. » La jeune femme lui lança un regard ahuri. « Un mannequin, Scott. C’était un mannequin ! Et de là où j’étais, je dirais qu’il y a mis un peu trop de cœur pour que ce soit… Qu’est-ce que c’est que ça ?! » s’écria-t-elle, perdant le fil de ses pensées en pointant son oreille du doigt. Scott passa instinctivement sa main sur l’endroit qu’elle désignait et se rappela immédiatement de quoi il s’agissait. Ses joues prirent feu immédiatement et il détourna le regard, préférant garder le silence. Il savait que c’était inutile, mais il savait aussi que répondre ne ferait que l’encourager. « Je le savais ! Scott a un amoureuuuux ! »

« Je n’ai pas… » répondit-il plus par réflexe qu’autre chose, se maudissant d’être rentré dans le jeu de Kate. Il ferma immédiatement la bouche et se concentra sur le client qui venait de lui commander un café. Il pouvait sentir la jeune femme trépigner dans son dos et se retint de lever les yeux au ciel, attendant que le jeune homme soit parti pour enfin se tourner vers elle. « Tu veux bien arrêter ça ? Je n’ai pas de copain. » Ce n’était que la pure vérité, même si Scott aurait préféré mentir. Kate leva ses mains devant elle, faisant mine d’abandonner la discussion. Pourtant, Scott resta sur ses gardes, il savait bien que la jeune femme n’allait pas rendre les armes aussi facilement. Elle le lui prouva d’ailleurs une heure plus tard.

Scott commençait à peine à se détendre, très occupé à s’empêcher de regarder son portable toutes les dix secondes, lorsque Kate revint à la charge. Elle s’approcha de lui en douceur et posa une main sur son bras pour l’empêcher de s’enfuir. « Tu n’es pas obligé de me parler de ton petit-ami… » commença-t-elle, et Scott s’empêcha de la corriger. C’était une bataille perdue d’avance. Il aurait du se méfier, vraiment, elle avait l’air trop innocente pour être honnête. « Mais tu dois savoir que j’ai quand même très envie d’en savoir plus. Je veux bien arrêter de te poser des questions si tu me rends un petit service. » Scott sauta sur l’occasion, il attrapa le bras de son ami et lui lança un regard appuyé. « Tout ce que tu veux. » Scott ne se rendit compte du piège dans lequel il était tombé que lorsqu’il vit la jeune femme lui lancer un sourire satisfait. Oh, Merlin.

« Parfait. J’ai un ami qui donne une soirée à la fin de la semaine, et il a invité un ami gay. Le problème c’est qu’il ne connait personne d’autre pour lui tenir compagnie… » Scott lui lança un regard apeuré, préférant ne pas se demander pourquoi il avait absolument besoin d’un autre invité gay. Il avait déjà ouvert la bouche pour refuser lorsque sa collègue poursuivit de son air le plus innocent. « Puisque tu n’as pas de copain, ça ne te posera pas de problème, hein ? » Scott ferma les yeux pour s’empêcher de commencer à la fusiller du regard et il laissa échapper un soupir agacé. Il ne savait pas quelle solution était la moins douloureuse pour lui, il n’avait vraiment aucune envie d’aller à une soirée, mais il ne voulait tout de même pas que Kate continue à le harceler… La jeune femme prit la décision pour lui quelques secondes plus tard. « Alors qu’est-ce que Khelan a fait exactement pour te laisser une marque pareille ? »

« D’accord ! D’accord, okay ? J’irai mais… arrête de parler de ça. Je t’en supplie. » finit-il par répondre avant d’avoir le temps d’y réfléchir plus d’une ou deux secondes. Il secoua la tête et eut l’envie immédiate de se frapper la tête contre le mur, mais voir Kate aussi heureuse l’en empêcha. Elle essayait juste de l’aider… ou de le torturer, à vrai dire il n’était pas certain, mais il savait que ça ne partait pas d’une mauvaise intention. « Je te donnerai l’invitation quand on finira notre service. » conclut-elle simplement avant de lui lancer un clin d’œil et de retourner travailler. Scott soupira et se remit au boulot à son tour. Après tout, ça ne serait peut-être pas si terrible que cela, il pourrait très bien aller à cette soirée et partir après une petite heure. Kate n’avait rien précisé là-dessus. Au pire, il ferait semblant d’avoir oublié et trouverait un autre moyen de se faire pardonner.

Scott rentra chez lui ce soir là et jeta l’invitation de Kate dans un coin, ne prenant même pas la peine de l’ouvrir. Khelan n’avait pas appelé, mais il évita de trop s’inquiéter, il était surement très occupé.


***

Scott approcha du lieu indiqué sur le carton d’invitation et s’arrêta net, hésitant toujours. Il n’avait aucune envie d’y aller, pour être honnête il aurait préféré rester chez lui et dormir pendant 14h d’affilée, mais Kate avait insisté pendant toute la semaine. Elle avait même finit par le menacer, devinant rapidement qu’il allait trouver un moyen de se défiler, et Scott n’avait aucune envie de découvrir si ses menaces étaient sérieuses ou non. Et pourtant, il ne savait pas s’il préférait affronter la colère de sa collègue ou une soirée peuplée de gens qu’il ne connaissait pas. Il avait passé une semaine horrible et il n’était pas d’humeur à faire la fête, surtout pas maintenant qu’il avait lu l’invitation en entier et qu’il savait exactement à quel genre de soirée il avait été invité. Il se sentait mal de devoir y aller sans avoir parlé à Khelan avant…

Et pourtant c’était ridicule, il le savait. Ils n’étaient pas en couple, d’ailleurs le magenmage le lui avait assez bien fait comprendre par son silence. Scott avait passé toute la semaine à attendre un coup de fil de son ami, en vain. Il avait d’abord supposé que l’ancien Serdaigle était juste trop occupé, tout plutôt que de penser que Khelan n’avait pas envie de lui parler après ce qu’ils avaient fait. Mais il avait bien finit par se rendre à l’évidence, le magenmage n’avait pas envie de le revoir, et Scott savait qu’il n’avait que lui-même à blâmer pour cela. Il avait espéré croiser Khelan à son entretien, mais il avait été repoussé à la semaine prochaine. Scott alla même jusqu’à se demander si son ami n’avait pas appelé le beau-frère de Mircalla pour lui dire que ce n’était plus la peine de lui faire passer l’entretien. La pensée lui avait donné envie de vomir et il s’était forcé à la chasser, mais elle était toujours bien présente. Il savait qu’il finirait par craquer de lui-même et à essayer de contacter Khelan pour essayer de s’excuser, il fallait simplement qu’il en trouve le courage. Scott resta planté devant l’entrepôt quelques minutes encore avant de sortir son portable pour vérifier l’heure, et c’est sans doute ça qui finit par le décider. Il constata pour la centième fois de la semaine que Khelan n’avait pas essayé de le contacter et il se mit en route. La soirée allait surement être horrible, mais il ne pouvait pas passer une seule soirée de plus à regarder son téléphone en attendant de l’entendre sonner. Il allait devenir fou.

Khelan n’était clairement pas intéressé, mais ça ne voulait pas dire que Scott devait rester célibataire jusqu’à ce son ami daigne enfin lui donner de ses nouvelles. En tout cas, il essaya de s’en persuader. Il prit une longue inspiration et entra finalement à l’heure qui était indiquée sur son invitation. Il fut accueillit par un homme qu’il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam mais qu’il trouvait déjà bien familier. « Scott ? » s’exclama-t-il avant de l’attraper par le bras. Scott se contenta de hocher la tête, les sourcils un peu froncés alors que le sorcier l’entrainait vers une autre pièce. « Parfait, parfait. Entrez là dedans, vous avez deux minutes. » L’ancien Gryffondor n’eut rien le temps d’ajouter que la porte s’était déjà refermé derrière lui. Il relut l’invitation pour être sur de ne rien oublier et enleva sa chemise à contre cœur avant de la déposer dans un coin de la pièce avec le reste de ses affaires personnelles. Ça lui faisait un peu mal au cœur d’abandonner son portable ici mais il se força à ignorer la sensation, attrapant son numéro – le 5 – avant de le coller au bas de son T-shirt. Il hésita un instant à déguiser sa voix, mais après tout personne ne le connaissait ici, ça n’avait aucune importance. Il était en train de chercher la sortie lorsque les lumières s’éteignirent et qu’il entendit le bruit d’un verrou qu’on tournait. Il marcha à tâtons dans le noir, laissant le bruit de la musique le guider jusqu’à ce que ses mains se cognent contre une porte. Il l’ouvrit et fut assiégé par une image un peu hors du commun. La salle dans laquelle il venait de pénétrer était plongée dans le noir, si bien que la seule chose qu’il pouvait voir était des reflets fluorescents en mouvements à quelques mètres de lui.

Il vérifia que son numéro était bien visible aussi et commença à avancer doucement. Il avait très envie de faire demi-tour et de s’enfuir aussi loin que ses jambes voudraient bien le porter, mais quelqu’un avait refermé la porte derrière lui et le souvenir des menaces de Kate finit par le persuader qu’il n’avait pas vraiment le choix. Il avança donc prudemment, mais apparemment pas assez puisqu’il finit par se cogner contre un obstacle mouvant. Une femme d’après ce qu’il pouvait deviner. « Oh, pardon. » s’excusa-t-il rapidement avant d’essayer de s’écarter. Malheureusement pour lui, la jeune femme n’avait pas l’air de vouloir le laisser s’échapper. « Aucun problème. » répondit-elle, et Scott pouvait presque entendre son sourire au seul son de sa voix. Il déglutit avec difficulté et entama une marche arrière mais la jeune femme attrapa son T-shirt avant de l’attirer de nouveau vers elle, se collant un peu trop contre lui au goût de Scott. « Je suis là pour ça, non ? » Quelque part c’était encore plus terrifiant de se faire draguer par une femme lorsqu’il ne pouvait pas la voir et Scott se sentit tout à coup très mal à l’aise – en tout cas, encore plus qu’auparavant. Il était sur le point de s’expliquer lorsqu’une voix attira leur attention à tous les deux. Le cerveau de Scott fonctionna très rapidement et il s’arracha à l’étreinte de la jeune femme, profitant de la distraction pour s’avancer dans la direction d’où la voix était venue.

Il n’avait pas spécialement envie de parler à qui que ce soit ce soir, mais il savait qu’on ne lui laisserait pas le choix. Tant qu’à faire, il préférait parler à un autre homme gay… à un autre homme tout court à vrai dire. Il arriva finalement à la hauteur de l’homme qui venait de parler – assez fort pour que tout le monde l’entende, et Scott était assez désespéré pour prendre ça comme une invitation – et agrippa le dos de sa chemise, lançant un regard derrière lui tout en sachant qu’il ne verrait rien de toute manière. « Excusez moi, j’ai juste vraiment besoin d’échapper à quelqu’un. » déclara-t-il avant de se tourner vers le jeune homme en question. Maintenant qu’il se sentait plus en sécurité – aussi en sécurité qu’il pouvait l’être en tout cas – Scott remarqua quelque chose d’étrange. La voix du sorcier avait parut… familière en quelque sorte. Il était pourtant certain de ne pas la connaître, mais l’intonation lui avait donné l’étrange impression de reconnaître quelqu’un. Mais plus il y pensait et moins elle lui paraissait familière, il avait un peu l’impression d’essayer de se souvenir d’un rêve après s’être réveillé. Il abandonna donc une quête qu’il savait inutile et relâcha sa prise sur la chemise de l’inconnu. Scott leva la main pour s’assurer que le jeune homme était toujours là et ses doigts effleurèrent sa peau. Il écarta aussitôt son bras comme si on venait de le brûler et fut reconnaissant que l’obscurité de la pièce cache ses rougissements. C’était bien le seul avantage que cette soirée représentait. « Uhm… Vous êtes vraiment gay ou vous avez juste dit ça pour qu’on vous laisse tranquille? » Car si le jeune homme avait juste voulu avoir un peu d’intimité – requête inutile dans ce genre d’endroits – Scott préférait le savoir tout de suite. Et si ce n’était pas le cas, c’était un moyen comme un autre de lancer une conversation. Il n’avait aucune intention de profiter de la soirée, mais s’il était condamné à perdre plusieurs heures ici, un peu de compagnie ne pourrait pas lui faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyJeu 30 Aoû - 18:01

Sa déclaration avait fait fuir la jeune femme entreprenante. Il avait donc atteint son but. Ce qu'il n'avait pas prévu en revanche, c'est que ces mêmes mots allaient au contraire attirer quelqu'un et il le comprit en voyant le numéro 5 luisant dans le noir se diriger droit sur lui. Le fait que la pièce soit dépourvue de lumière facilitait la tache à son coté séducteur. Il n'avait à penser qu'à sa voix et ses mots, il pouvait laisser de coté les mimiques qu'il donnait généralement à son visage puisqu'elles seraient invisibles. Ne pas user de la couleur captivante de ses yeux – également inutile – serait une première pour lui. D'abord, avait-il réellement envie de faire la cour ce soir ? Pas vraiment. Sa tête ne refusait bien sûr jamais un challenge de ce genre mais son cœur n'y était pas. Il était ailleurs, près d'un jeune homme aux divines boucles de cuivres et au regard sensible, qu'il n'avait pas eu le temps de rappeler quand il aurait du. Finalement, peut-être qu'il avait besoin de se défouler ce soir. Il craignait d'être amoureux. Aimer, c'était se créer soi-même une faiblesse, un talon d'Achille. Il fallait être fou pour aimer. Si, cette nuit, il arrivait à draguer un inconnu comme avant, alors cela voudrait dire qu'il n'était pas encore complètement perdu. Étrangement, il se dit qu'y parvenir le peinerait autant que cela le soulagerait. Vieux réflexe du plein jour, Khelan se tourna pour être présenté de biais à celui (pour sûrement que « celle ») qui venait dans sa direction. Ce dernier attrapa bientôt le dos de sa chemise – qu'il n'avait pas pensé à reboutonner après le départ de la demoiselle – et il parla. A la seconde où il perçut le premier mot, le Magenmage fut persuadé de savoir qui était son interlocuteur. Il n'avait même pas jeté de sort de confusion sur sa voix mais l'ancien Serdaigle n'avait hélas pas suffisamment de mémoire auditive pour identifier l'inconnu avec certitude. Évidemment, son cœur braillait que c'était Scott mais à quoi pouvait-il s'attendre d'autre de sa part alors qu'il voulait tellement que ce soit lui ? Il sursauta en sentant quelque chose effleurer sa joue et tourna finalement la tête vers celui qui s'était réfugié à son coté. Il trouvait cela adorable d'ailleurs. Exactement le genre de comportement qui le faisait craquer. Il soupira discrètement en essayant de revenir à des considérations plus sérieuses. Quand l'inconnu parla encore, son cœur s'emballa de nouveau, l'impression de déjà-entendu persistant et il plissa ses yeux de fauve pour essayer de voir au travers du noir. Vainement. Souhaitant trouver une manière créative de prouver à celui qui lui faisait face qu'il était bien gay, Khelan chercha son corps à tâtons pour souligner de son index sa ceinture.

_ A votre avis ? Souffla-t-il, aguicheur, en se penchant vers lui.

Ravi d'avoir trouvé un jeu qui lui ferait passer le temps, le Magenmage fit un pas en avant pour se rapprocher de l'homme qu'il imaginait jeune d'après sa voix.

_ Tutoyons-nous, d'accord ? Proposa-t-il d'emblée avant d'ajouter. Tu permets que je touche ton visage pour imaginer de quoi tu as l'air ?

Sans attendre de réponse, Khelan posa ses mains sur les bras de son interlocuteur avant de les faire remonter lentement le long de son vêtement pour les faire glisser dans son cou et jusque sur ses joues. Là, ses doigts fins et agiles commencèrent à dessiner ses traits avec une grande douceur. Il lui fallut bien deux ou trois minutes pour se rendre compte que son cœur avait raison depuis le début. C'était lui ! C'était Scott ! Il en était certain. Bon sculpteur, ses mains étaient capable de garder beaucoup de choses en mémoire. Ce visage dont il épousait les creux et les bosses était celui de son ami. Il aurait parié sur sa vie que c'était le sien, tellement il en était sûr.
Il était à deux doigts de le précipiter dans ses bras et de le supplier de pardonner le fait qu'il n'ait pas encore appelé. Seulement, au moment où il ouvrit la bouche, il craignit que Scott n'accepte pas de passer sur son silence et lui en veuille. Il ne pouvait simplement pas supporter l'idée que son meilleur ami d'enfance soit en colère contre lui. Cela avait déjà été un vrai crève-cœur au moment de leurs retrouvailles mais il avait dans l'idée que cette fois-ci serait bien pire maintenant que leur relation avait évolué vers quelque chose de plus intime encore.
Ne sachant donc pas encore comme réagir, Khelan préféra ne rien dire pour le moment et essaya de faire en sorte que le jeune homme veuille rester avec lui encore un peu.

_ Tu es très beau, dit-il en ôtant les mains de son visage pour en abandonner une sur sa hanche. Comment se fait-il que tu sois célibataire ? Il doit bien y avoir quelqu'un, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyJeu 30 Aoû - 19:20

Khelan & Scott



Scott n’avait véritablement aucune envie de passer la soirée à se faire draguer ou à essayer de charmer quelqu’un lui-même, et il se rendit alors compte que s’approcher du seul autre homme gay aux alentours n’avait peut-être pas été un choix très judicieux. Mais maintenant qu’il avait dérangé le jeune homme, il se voyait mal s’enfuir dans le sens inverse, d’autant plus qu’il était toujours intrigué par le son de sa voix. Le timbre ne lui disait rien, mais il avait presque cru entendre… C’était stupide, mais il avait presque cru reconnaître Khelan tout à l’heure. Il fallait croire que Scott avait tellement envie de penser qu’il était là que son cerveau déformait la réalité pour s’adapter à ses fantasmes. Il fallait avouer que la manière aisée dont l’inconnu avait déjà commencé à flirter n’aidait pas à chasser ces idées de la tête de l’ancien Gryffondor, lui rappelant trop le comportement de son ami. C’était sans doute assez ironique de penser que Scott n’avait jamais spécialement apprécié ce côté-là chez son ami, mais qu’il lui manquait tellement aujourd’hui qu’il était prêt à l’imaginer chez un autre. Toutefois, Scott n’avait pas le cœur de trouver ça drôle du tout, il déglutit avec difficulté et ne répondit pas à la question qui avait été si clairement rhétorique.

L’ancien Gryffondor s’empêcha de reculer lorsque l’inconnu fit un pas dans sa direction, hochant bêtement la tête lorsqu’il lui proposa de le tutoyer. Il se rendit compte ensuite que son interlocuteur ne pouvait pas le voir et était sur le point de répondre lorsque le jeune homme reprit la parole. Scott avait envie de dire non et de s’enfuir, mais il n’eut pas assez de réflexes et se retrouva vite coincé, n’ayant plus d’autre choix que de se laisser faire. Il n’allait pas mentir en disant que le touché du jeune sorcier était désagréable, mais il lui donnait une impression étrange. Il y avait quelque chose de faux, de dérangeant presque à sentir les mains de quelqu’un caresser son visage. Quelqu’un d’autre que Khelan. Le procédé lui rappelait trop ce qui leur était arrivé la nuit où il était allé se réfugier chez son ami et Scott se força à fermer les yeux, tout l’air que contenaient ses poumons s’envolant brusquement. Il ne pouvait rien voir dans le noir, mais il était plus facile d’imaginer l’ancien Serdaigle face à lui les yeux fermés, d’imaginer que c’était lui qu’il pouvait sentir à quelques centimètres de lui, que c’étaient ses doigts qui examinaient ses traits avec autant de douceur. Scott se laissa tellement prendre au jeu qu’il finit par se convaincre lui-même que c’était véritablement Khelan qui se tenait face à lui, et il fut presque déçu de sentir les mains du jeune homme quitter finalement son visage.

Scott rouvrit les yeux malgré lui, se rendant compte qu’il s’était approché de l’inconnu sans le vouloir. Il prit une petite inspiration mais n’essaya pas de se dégager de son étreinte. Il savait que l’illusion ne durerait pas, mais il pouvait peut-être en profiter quelques secondes tant que c’était possible, non ? Malheureusement pour lui, les paroles du jeune sorcier le ramenèrent rapidement à la réalité, lui rappelant immédiatement pourquoi il n’avait pas eu envie de venir à cette soirée. Il se sentit rougir et remercia Merlin – encore une fois – que l’obscurité le cache avant de détourner le regard. Encore une fois, ça ne servait sans doute pas à grand-chose, mais au moins son interlocuteur ne verrait pas qu’il était gêné. « Non. » répondit-il presque par réflexe. Il avait tellement l’habitude de nier pour que Kate le laisse tranquille qu’il n’avait pas vraiment réfléchit à sa réponse. D’ailleurs, il n’avait fait que dire la vérité… en partie en tout cas. Il était peut-être célibataire, mais ça n’aurait pas été juste de lui laisser penser qu’il était libre pour autant. Scott passa une main dans ses cheveux avant de laisser échapper un soupir. « Enfin… c’est un peu compliqué… Il n’y a personne, j’avais juste… J’avais espéré le contraire à un moment… » Scott n’était pas sur qu’utiliser un temps passé pour décrire ce qu’il ressentait était juste, mais il se voyait mal se lancer dans une explication détaillée de tout ce qu’il ressentait encore pour Khelan. Il en avait déjà trop dit. Il se rendit alors compte que la question du jeune homme avait peut-être été plus polie qu’intéressée et il eut l’envie soudaine d’aller se frapper la tête contre un mur. Il avait un homme – charmant d’après ce qu’il pouvait en dire – en train de flirter avec lui et Scott était incapable de penser à autre chose qu’à son ami et au fait qu’il ne l’avait toujours pas rappelé. Ce n’était peut-être pas si étonnant que cela qu’il soit encore célibataire à bientôt 28 ans.

« Uhm… Et tu n’avais surement aucune envie de savoir ça. » ajouta-t-il finalement avant de s’éclaircir la gorge. Il attrapa la main du jeune homme, l’écartant de sa hanche avant de la prendre dans la sienne. Il n’essaya pourtant pas de reculer. « La vérité c’est qu’on m’a un peu forcé à venir. J’attends encore des nouvelles de… de la personne dont je t’ai parlé. » Il sourit malgré lui, mais son regard était toujours un peu triste. Encore une fois il était heureux que l’obscurité le cache. Scott se força à lâcher la main de l’inconnu, son cerveau recommençait à lui jouer des tours et il avait encore une impression de déjà vu qui le perturbait énormément. L’ancien Gryffondor leva la main à l’aveuglette jusqu’à trouver le corps du jeune homme, la déposant sur son épaule pour être sur de ne pas le vexer. « Tu pourras sans doute trouver meilleure compagnie que moi ici, si je ne me trompe pas tu auras même pas mal de succès. » déclara-t-il en rigolant un peu, ses doigts effleurant la chemise que la jeune femme avait défait tout à l’heure. Et si le vêtement rappela à Scott la façon dont Khelan s’habillait, il s’efforça de chasser l’idée de son esprit. Il était en train de devenir fou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyVen 31 Aoû - 12:20

Comment cela « non » ? L'absence d'hésitation de Scott au moment de répondre était pire que s'il lui avait envoyé une claque. D'ailleurs, Khelan baissa la tête, complètement abattu. L'obscurité cacha heureusement la honte de son forfait. Quand son ami reprit la parole, il releva les yeux vers l'endroit où devait se trouver son visage, le cœur battant, attendant la rectification qui vint. Le Magenmage était le genre d'hommes qui ont extrêmement confiance en eux parce que la vie a toujours été clémente dans leurs relations avec les autres. Seulement, lorsque Scott sous-entendit qu'il aurait pu y avoir quelqu'un à un moment donné, qu'il avait espéré que cela se fasse, mais qu'au final le plan avait été avorté, il ne fut pas capable de croire qu'il parlait de lui. N'était-ce pas plutôt d'Ethan ? Cette idée le dégoûta profondément. Il eut envie d'empoigner l'ancien Gryffondor par le tshirt et de le secouer comme un pommier pour lui faire retrouver sa raison. Khelan s'attendait à se faire repousser quand il sentit qu'il lui prenait la main abandonnée sur sa hanche, mais non, le barista noua simplement leurs doigts. Croyant toujours qu'il parlait d'Ethan, le Magenmage se raidit davantage en entendant la suite. Ainsi, il attendait des nouvelles de lui. Il n'en avait donc rien eu à faire qu'il ne l'appelle pas. Peut-être qu'il avait même été soulagé qu'il ne le fasse pas, car il lui avait épargné les excuses et le « restons amis ».
Khelan avait envie de dégager sa main de celle de Scott et de partir d'ici. Il retournerait chez lui, s'enfoncerait jusqu'au cou dans son jacuzzi et viderait une bouteille entière d'un excellent whiskey ramené de l'île d'émeraude. Il se saoulerait tellement qu'il serait incapable de se lever le lendemain et qu'il manquerait pour la première fois de sa vie une journée de travail au Magenmagot.

Puis, brusquement, il changea d'avis.

Il allait lui montrer qu'il valait cent fois mieux que son maudit Ethan. L'obscurité serait son alliée jusqu'à ce qu'il soit parvenu à semer le doute dans son esprit. Il pourrait faire ce qu'il voulait sans être reconnu, du moins le pensait-il, et il avait bien quelques tours dans son sac pour les occasions comme celle-ci. Scott n'allait pas s'en tirer aussi facilement. Il voulait rendre son choix plus difficile que jamais. Le faire craquer même. Le faire avouer qu'il avait des sentiments pour lui aussi, pas seulement pour cet idiot d'Ethan. Mais d'abord, il allait s'amuser un peu.
Khelan n'était pas fâché. Non. Il était triste, déçu, et il se sentait poignardé dans le dos. Il aurait mis derrière lui sa vie de libertin pour Scott, s'il avait bien voulu sortir avec lui. Il aurait pu se montrer aimant et lui être fidèle, en toute sincérité – ce qu'il n'avait jamais fait avec personne jusqu'à présent.

Son ami posa une main sur son épaule, peut-être pour estimer sa taille, avant de la faire glisser sur sa chemise ouverte. Le compliment qu'il reçut le laissa de marbre. Vif, il attrapa la main baladeuse de Scott pour la poser sur son pectoral gauche. Il la laissa en silence apprécier les battements de son cœur avant de commencer à la bouger lentement sur sa peau, caressant chaque centimètre de son torse nu, se faisant malgré lui frissonner un peu. Il contracta ses abdominaux quand il passa les doigts de son camarade dessus pour lui faire sentir chacun de ses muscles. Ils étaient très fins et travaillés grâce à des exercices naturels quotidiens.
Loin de se douter qu'il s'était complètement mépris et que c'était contre lui même qu'il allait engager une compétition, il se rapprocha de Scott pour passer à l'offensive en soufflant :

_ Cette personne est clairement une imbécile si elle ne t'a pas encore donné de nouvelles. Tu devrais essayer de l'oublier pour ce soir.

Khelan lâcha finalement la main de son ami pour passer ses grands bras autour de son cou. Ses doigts furent soulagés de sentir la douceur de ses boucles de cuivre, qu'il ne pouvait hélas pas voir pour le moment. Il baissa la tête, prenant garde de ne pas assommer son front avec le sien.

_ Je suis moi-même en train de panser des blessures sentimentales, vois-tu ? Je croyais intéresser un très bon ami à moi, je l'aurais voulu, mais j'ai découvert récemment (extrêmement récemment, de fait) qu'il nourrissait encore une passion pour son ex-petit-ami qui, tu peux me croire sur parole, est un crétin de premier ordre absolument indigne de lui.

Le Magenmage leva le menton et déposa un léger baiser sur ce qu'il estima être l'arcade sourcilière de Scott. Se faisant, il resserra son étreinte, le forçant à venir un peu plus dans ses bras.

_ Alors, qu'en dis-tu ? Il n'y a pas de mal à se faire... du bien.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyVen 31 Aoû - 13:29

Khelan & Scott



Scott s’était attendu à ce que le jeune homme fasse demi-tour et essaye d’aller draguer quelqu’un d’autre, mais apparemment il s’était trompé. L’inconnu attrapa sa main avant de venir la poser contre sa poitrine, l’obligeant à sentir les battements de son cœur –rapides, un peu trop d’ailleurs. Il lui fit caresser chaque centimètre carré de son torse et Scott ne put pas s’empêcher de fermer à nouveau les yeux. L’inconnu était plutôt musclé, sans l’être trop, et Scott avait toujours imaginé – ce qui lui était arrivé plus souvent qu’il n’était prêt à l’admettre – que c’est exactement à ça qu’aurait ressemblé le corps de Khelan. Il releva la tête lorsque son interlocuteur reprit la parole et sourit malgré lui. Le magenmage était peut-être un imbécile de ne pas l’avoir appelé, mais l’oublier, ça c’était quelque chose dont Scott était incapable. D’ailleurs, ce soir en était la preuve parfaite. Il était dans une salle remplie de jeunes célibataires, avait face à lui un homme gay qui, d’après ce qu’il avait pu sentir, était absolument magnifique, et il était incapable de penser à quelqu’un d’autre qu’à son ami. Le pire dans l’histoire, c’est qu’il n’était pas sur d’avoir envie de penser à quelqu’un d’autre. Que Khelan soit prêt à lui laisser une chance ou non, Scott se savait incapable d’abandonner.

Scott fut tiré de ses pensées lorsqu’il sentit l’inconnu passer ses bras autour de son cou et commencer à jouer avec ses cheveux. Il serra la mâchoire inconsciemment, ce geste lui rappelant à nouveau son ami. Khelan s’amusait toujours à jouer avec ses boucles, et savoir que quelqu’un d’autre y touchait lui donnait une impression désagréable. C’était ridicule, le geste était innocent, et Khelan ne se rendait surement même pas compte qu’il n’arrêtait pas de venir caresser ses cheveux lorsqu’il lui parlait, mais Scott avait déjà associé cette idée à son ami et cet inconnu était en train de lui en gâcher le souvenir. Scott leva les mains pour les poser sur les bras du jeune homme dans l’intention de le forcer à s’écarter, mais ce qu’il dit ensuite le fit réfléchir. L’ancien Gryffondor releva instinctivement la tête, les yeux écarquillés après la confession que le jeune sorcier venait de lui faire. S’il avait été plus perspicace, il se serait peut-être rendu compte que la situation du jeune homme ressemblait étrangement à la sienne, et elle l’aurait sans doute moins agacé si ça avait été le cas. Malheureusement pour lui, l’idée ne lui traversa même pas l’esprit et il sentit ses doigts se serrer instinctivement autour des bras de l’inconnu.

Scott n’avait jamais été du genre à coucher avec n’importe qui, surtout pas lorsqu’il avait des sentiments pour quelqu’un. Il avait toujours refusé d’avoir des aventures simplement pour s’amuser, se rendant rapidement compte que ça ne l’aidait pas du tout à se sentir mieux. Il fronça les sourcils et se tendit légèrement. Il savait que la situation du jeune homme ne le regardait pas, mais il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir concerné. Après tout, ils étaient plus ou moins dans des situations similaires. « Tu ne dois pas l’aimer tant que ça si tu te permets de flirter avec moi plutôt que d’aller lui parler à lui. » répondit-il, sa voix un peu plus dure qu’il ne l’aurait souhaité. Il s’éclaircit la gorge, parfaitement inconscient du fait que c’était exactement ce que Khelan était en train de faire. Il savait qu'il n'avait aucun droit de le juger, mais il se sentait agacé malgré lui.

D’ailleurs, ce qu’il dit et fit ensuite n’aida pas du tout Scott à se détendre. Il écarquilla les yeux tandis que le jeune homme l’attirait encore un peu plus contre lui et l’ancien Gryffondor s’empêcha de justesse de lui donner un coup de genou là où ça faisait mal. Il ferma les yeux et prit une longue inspiration avant de prendre une décision. Il laissa sa main droite caresser le bras du jeune homme tandis qu’il s’approchait de lui à son tour, ne laissant plus que quelques centimètres entre leurs deux corps. Scott fit ensuite glisser sa main le long de son bras, dans son cou, sur sa joue avant de venir la loger dans ses cheveux. Il était plus qu’offensé que l’inconnu continue à flirter avec lui après ce qu’il lui avait avoué, d’autant plus si le jeune homme avait aussi des sentiments pour quelqu’un d’autre. Il essaya de se contenir, mais seulement dans le but de mener son plan à exécution. Il fit un pas en avant, forçant le jeune sorcier à reculer avant d’agripper ses cheveux, doucement pour l’instant. Scott se hissa sur la pointe des pieds, approchant ses lèvres de l’oreille de l’inconnu avant de tirer délicatement sur ses cheveux pour le rapprocher de lui. « Tu fais ce que tu veux, tes relations ne me concernent pas après tout… » souffla-t-il, sa voix très – trop – calme tandis que ses lèvres effleuraient la peau du jeune homme. Il ne put pas retenir un sourire, mais cette fois, il n’avait rien de sincère.

Scott resserra ses doigts autour des cheveux du jeune sorcier, désormais conscient du fait qu’il devait commencer à lui faire mal. Mais après tout, c’était l’effet désiré. Il se dégagea complètement de son étreinte avant de passer son genou entre ses jambes. Il tira ensuite sur les cheveux de l’inconnu pour le ramener à sa hauteur. « Mais je ne te permets pas de juger quelqu’un dont tu ne connais rien. Je l’aime, d’accord ? Je l’aime surement depuis que j’ai 10 ans et maintenant que je peux y faire quelque chose, je n’ai aucune envie de m’amuser avec qui que ce soit d’autre. » Il lâcha finalement les cheveux du jeune homme et recula légèrement son visage. « Maintenant que ça c’est dit… » commença-t-il, son ton déjà plus calme et plus joyeux. « Je te conseille d’aller voir ton ami et de lui dire franchement ce que tu penses de son copain. De préférence avec des preuves de ce que tu avances. S’il ne se rend pas compte que… » Scott prit une petite inspiration avant de poursuivre, ce qu’il était en train de dire était plutôt personnel puisqu’il avait vécu une situation similaire… Mais ça, l’ancien Gryffondor n’était pas obligé de le lui dire. « S’il ne se rend pas compte que son copain est une ordure, tu lui rendras service. Crois moi. » Scott posa sa main sur le bras de l’inconnu pour lui montrer qu’il était sérieux, et peut-être aussi pour s’excuser de lui avoir sans doute fait mal tout à l’heure. Non pas qu’il en soit vraiment désolé, mais tout de même. Il avait simplement voulu faire passer son message.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyVen 31 Aoû - 14:38

La suite arriva trop vite pour que Khelan puisse éviter de la prendre de plein fouet. Scott et lui n'avaient pas grand chose en commun si on réfléchissait bien. Le premier était une personne extrêmement honnête et morale alors que le second était un démon caché par un visage d'ange. Le Magenmage aurait du se douter que son ami rejetterait ses avances peu subtiles. Il aurait du savoir qu'il serait trop vertueux pour tenter quelque chose avec lui alors qu'il tenait apparemment encore à une autre personne. Khelan, toujours trop prompt à s'accabler, préféra ignorer sa conscience qui lui criait qu'il aurait fait la même chose que lui s'il n'avait pas été certain à 100% que c'était Scott son interlocuteur. La cruauté des gestes de l'ancien Gryffondor le marqua profondément et il fut trop stupéfait par elle pour réagir lorsque son crâne d'où les cheveux étaient tirés commença à lui faire mal. Il ferma simplement les yeux pour retenir dans ses cils des larmes de désarroi quand le premier « je l'aime » l'acheva. C'était incompréhensible. Comment pouvait-il encore avoir des sentiments pour Ethan alors que leur histoire s'était si mal terminée ? Avait-il déjà oublié la laideur de son cœur et la tromperie qui lui avait été faite ? Comment son cœur, si pur et bon, avait-il pu pardonner une trahison aussi laide et acide ?

Une minute. Il l'aimait depuis qu'il avait 10 ans ? Khelan savait de source sûre qu'il était le seul ami de Scott quand ils avaient cet âge là. Ce n'était donc pas... possible. Soudain, un doute s'installa. L'ancien Serdaigle se remémora tout ce qui venait d'être dit sur la personne qu'il pensait être Ethan et se rendit compte que c'était trop imprécis pour ne désigner que lui. Il pouvait y avoir d'autres candidats potentiels, candidats dont il faisait parti. Cette réalisation, contre toutes attentes, lui fit beaucoup plus de mal que de bien, parce que, quand il arriva à la conclusion que c'était de lui que Scott parlait depuis le tout début, il se rendit compte qu'il n'allait plus pouvoir lui avouer que c'était lui qui se trouvait là, sous ses yeux aveuglés par l'obscurité. L'horrible épisode de l'effacement de mémoire se rappela alors à son esprit. Encore une fois, Khelan saurait quelque chose de terrible que Scott ignorerait. Encore une fois, il porterait ce secret tout seul et prierait pour que jamais son ami ne le découvre. Sa seule alternative était à présent de sortir de ce jeu stupide avant que le barista le reconnaisse et ne se méprenne en pensant qu'il draguait encore des inconnus dans des endroits sordides. Il ne pourrait jamais lui avouer que s'il avait flirté c'était parce qu'il savait à qui il s'adressait dès le départ. Encore une opportunité rêvée qui finissait très mal. A croire que le monde entier ne voulait pas qu'ils soient ensemble.

Sentant la main de Scott retomber sur son bras, Khelan se dégagea d'un mouvement vers l'arrière, comme s'il s'était brûlé, et serra la mâchoire pour contenir ses larmes. Ses yeux humides fixèrent quelques secondes le numéro phosphorescent de son ami. Il se sentait vide et désemparé. En temps normal, il aurait eu un plan de secours. Il avait toujours un plan de secours. Pas cette fois. Pas avec Scott avait qui il essayait d'être le plus naturel possible. Il n'avait pas envie de jouer. Après tout, son ami n'était pas n'importe quel homme. Il voulait qu'il l'aime pour ce qu'il était, pas pour l'image qu'il présentait généralement aux gens. Vraiment, il n'avait plus aucune idée de ce qu'il allait faire à présent. S'il avait eu sa baguette magique sur lui, il aurait transplané.

_ Tu as raison
, murmura-t-il d'une voix complètement brisée en s'écartant.

Tournant le dos à l'ancien Gryffondor, il entreprit de reboutonner sa chemise, prenant bien gare à ne pas le faire de travers, avant de la glisser de nouveau dans son pantalon. Ses lèvres tremblaient. Il se sentait plus pathétique que jamais. Heureusement, personne ne pouvait le voir. La tête basse, il souffla encore :

_ Je te présente mes excuses. Bonne soirée.

Il dut faire trois pas loin de Scott avant de s'arrêter pour lui faire de nouveau face et ajouter :

_ Je lui ai dit pour son copain. Ils ne sont plus ensemble. J'avais pensé que, peut-être, il voudrait bien de moi ensuite mais... je crois qu'il est trop bien pour moi finalement. Enfin, peu importe.

Khelan allait tenir bon. Il allait simplement se détourner et aller se rouler en boule dans un coin de la salle en attendant la fin du jeu. Il cacherait son numéro afin que personne ne vienne l'importuner. Tout serait bientôt terminé. Il rentrerait chez lui et se lamenterait longuement sur ce sort qui s'acharnait sur lui. Ce fut d'ailleurs une bêtise de croire que le sort en avait fini avec lui. Lorsque la chanson que diffusait les hauts-parleurs s'acheva, elle fut suivie par une chanson moldue que le Magenmage connaissait bien. En fait, c'était la seule chanson qu'il connaissait par cœur. Reconnaissant les premiers mots de Bohemian Rhapsody, le jeune homme fondit silencieusement en larmes. C'était l'acharnement de trop.
Khelan reprit sa lente fuite dans une direction au hasard. Comme incapable de s'en empêcher, il se mit à chantonner un morceau de la chanson, sur un air complètement faux, comme d'habitude. Comme sur le balcon la nuit que Scott avait passé chez lui.

_ I don't want to die, I sometimes wish I'd never been born at all...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyVen 31 Aoû - 15:54

Khelan & Scott


Scott sursauta lorsque le jeune homme s’écarta brutalement de lui. Il cligna plusieurs fois des yeux, se demandant bien ce qu’il avait bien pu faire… malheureusement il le savait déjà. Il avait peut-être été un peu trop dur avec le jeune sorcier, et vraiment, ce n’était pas son genre. Il n’avait juste pas pu supporter qu’un inconnu complet se permette de juger Khelan sans le connaître, qu’il essaye de le draguer alors que Scott était déjà amoureux de la meilleure personne qu’il rencontrerait jamais. Il savait qu’il avait eu des raisons de réagir comme cela, mais ça ne l’empêchait pas de se sentir un peu mal, d’autant plus lorsqu’il entendit la tristesse au fond de la voix du jeune sorcier. Scott déglutit avec difficulté, énervé de voir qu’il avait encore réussit à blesser quelqu’un sans en avoir véritablement eu l’intention. Il avait envie de s’excuser, de poser une main sur l’épaule du jeune homme pour essayer de se faire pardonner. Mais il se rappela alors sa réaction lorsqu’il avait essayé de le toucher tout à l’heure et se retint. Il avait aussi ouvert la bouche, mais tout ce qu’il pourrait dire paraissait futile, ridicule même à ses oreilles, alors il décida de garder le silence.

Il laissa le jeune homme s’en aller, fronçant les sourcils lorsqu’il fit finalement demi-tour pour rajouter quelque chose. Scott était tellement choqué qu’il resta paralysé par l’honnêteté de ce qu’il venait d’entendre. Mais pire que cela, il avait véritablement l’impression d’entendre Khelan parler, peut-être parce qu’il l’espérait, peut-être parce qu’il ne connaissait personne d’autre capable de passer de joueur à sérieux simplement à cause de lui. Trop choqué pour réagir, il laissa le jeune homme s’enfuir et passa une main dans ses cheveux. Il avait envie de croire que c’était son ami, tellement qu’il avait l’impression d’en mourir, mais il n’osait pas croire que c’était vrai. Et si ça l’était, il avait mal rien que de savoir que Khelan avait essayé de draguer quelqu’un qu’il ne connaissait pas. Il ne comprenait plus rien, il était complètement perdu, et ses soupçons n’arrangeaient rien. Au contraire, ils compliquaient encore un peu plus la situation.

Mais si c’était bien Khelan, ce qu’il venait de dire… Scott prit une longue inspiration avant de venir s’adosser contre un mur. S’il s’agissait bien du magenmage, alors il venait clairement de lui avouer qu’il l’aimait, à condition bien sur que Khelan l’ai reconnu depuis le début. Mais ça, c’était peut-être la seule chose dont Scott était certain pour l’instant. Il n’avait pas pris la peine de déguiser sa voix, et ça expliquait pourquoi l’inconnu avait lui aussi joué avec ses cheveux. Il se força à ne plus se poser trop de questions, surtout qu’il pourrait les poser directement à Khelan, à condition qu’il arrive à le retrouver dans la foule. Mais il n’avait pas le choix, il repensait à la manière dont il venait de se comporter et sentit ses yeux commencer à le piquer. Pourquoi fallait-il toujours qu’il se comporte comme un imbécile avec son ami ? Il n’avait pas su à qui il s’adressait, mais ça ne l’excusait en rien. Il avait envie de se taper la tête contre un mur jusqu’à s’évanouir, mais cette option n’était pas valable. Il avait surement fait du mal à Khelan - si c’était bien lui, mais le doute commençait doucement à se dissiper – et il allait devoir se faire pardonner.

La chanson se termina, mais Scott ne fit attention à la musique que parce qu’il connaissait trop bien la nouvelle chanson pour pouvoir l’ignorer. Il ferma les yeux et sentit les larmes commencer à monter, les souvenirs de son enfance avec Khelan le frappant de plein fouet. Les choses avaient été simples à cette époque, et il regrettait de voir que tout était si compliqué aujourd’hui. Mais il prit la musique comme un signe du destin et s’écarta du mur, évitant les couples sur son chemin pour essayer de retrouver le jeune homme qu’il avait fait fuir. Il essaya de ne pas repenser à tout ce qu’ils s’étaient dit ce soir, préférant oublier leur comportement à tous les deux pour l’instant. S’il commençait à interpréter ce que Khelan avait dit tout à l’heure, il allait vraiment penser que son ami avait parlé de lui, et c’était quelque chose dont il avait besoin d’être sur. Ils s’étaient promis de ne plus se mentir, mais il fallait croire qu’ils en étaient incapables. Pourtant, Scott était prêt à dire la vérité ce soir, si Khelan voulait l’entendre bien sur. Il entendit alors quelqu’un chantonner les paroles de Bohemian Rhapsody et tous les doutes qu’il avait pu lui rester s’envolèrent. Sa main partit toute seule, agrippant le bras de l’homme qu’il avait fait fuir tout à l’heure, homme qu’il était à présent certain de connaître.

Scott sentit son cœur se serrer et les larmes commencer à couler le long de ses joues. Il resta planté devant Khelan pendant plusieurs secondes, incapable de parler mais sans pour autant relâcher son étreinte. Il essuya rapidement ses joues, ses bras commençant à trembler. « Tu n’as jamais su chanter. » déclara-t-il finalement en rigolant, mais sa voix était faible et il était clair qu’il était encore en train de pleurer. Il avait tellement de choses à dire qu’il ne savait plus par laquelle commencer, il n’était plus certain de pouvoir dire quoi que ce soit pour arranger la situation. Mais il fallait bien essayer… « Je… Je suis désolé, je ne t’avais pas reconnu… Je n’aurais jamais… » Il sentit sa gorge commencer à se serrer et réalisa alors que tout ce qu’il avait cru comprendre tout à l’heure, tout ce dont il se sentait certain, il commençait à en douter. Des milliers de pensées lui traversèrent l’esprit, des centaines de scénarios possibles et il ferma les yeux pour essayer de se calmer. En vain, apparemment. Il savait que c’était imprudent, et surtout que c’était sans doute prématuré puisqu’il n’avait aucun moyen de savoir dans quel état d’esprit Khelan se trouvait, mais Scott ne put pas s’empêcher de se rapprocher de son ami, le tirant vers lui en même temps jusqu’à ce qu’il puisse déposer son front contre l’épaule du magenmage. « Pourquoi ne m’as-tu juste pas dit que c’était toi depuis le début ? J’ai attendu de tes nouvelles toute la semaine… »

Et c’était une question à laquelle il aurait vraiment aimé avoir une réponse, car s’il comprenait ce que Khelan lui avait dit, il ne savait pas pourquoi il s’était senti obligé de mentir ou de le draguer…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptySam 1 Sep - 9:43

Khelan avait entendu les pas derrière lui mais il fut tout de même surpris de sentir une main agripper son bras et il dut lutter contre le réflexe de se défendre. Il tourna la tête et vit le numéro 5 tout près. Scott l'avait rattrapé. Le cœur battant, il attendit de savoir pourquoi. Il dut patienter de longues secondes, tendant l'oreille au cas où la voix de son ami ne serait qu'un murmure inaudible, mais rien ne venait. Le Magenmage ne comprit finalement que l'ancien Gryffondor l'avait identifié que lorsqu'il parla de sa manière de chanter – jamais sur le bon rythme alors même que la chanson originale était en train de passer par les hauts-parleurs. C'était un triste exploit, il fallait bien l'avouer. Le jeune homme reconnut également le poids des larmes dans les mots de son ami qui essayait de rire et les siennes coulèrent de plus belle alors qu'il courbait l'échine. Ils étaient beaux les deux amis, amants, amoureux, désespérés d'avoir failli se manquer une fois encore et honteux de leurs comportements respectifs. Khelan se détestait profondément d'être une fois encore la cause des larmes de cet être si cher. Comment était-il possible de l'aimer autant et de le faire pleurer ? L'amour n'était-il pas sensé conduire au bonheur ?
L'ancien Serdaigle se laissa manipuler comme une poupée de chiffons mais il garda les bras le long de son corps et la tête baissée, refusant obstinément d'établir tout contact alors celui qui voulait le repousser il y a quelques minutes encore. De toutes façons, il savait bien qu'il était indigne de poser ses mains sur Scott. Il avait cru valoir mieux que Ethan mais rien n'était moins sûr.

_ Il y a beaucoup de choses que je n'ai jamais su faire, avoua-t-il faiblement, la voix étranglée. Me comporter correctement avec toi, par exemple. J'ai... Je ne t'ai pas dit que c'était moi parce que j'avais peur que tu sois fâché que je ne t'ai pas rappelé et je n'ai pas rappelé parce qu'il y a eu beaucoup de travail au Ministère. Je sais que ce n'est pas une excuse, mais plus le temps passait et moins j'avais le courage de t'appeler. Je... Je n'aime pas quand tu es en colère contre moi. C'est trop douloureux. Mon cœur ne le supporte pas.

Combien de larmes avait-il à verser encore ? Elles ne voulaient pas s'arrêter. Il se sentait plus faible à mesure qu'elles roulaient sur ses joues dont l'obscurité dissimulait la pâleur. Scott s'était rapproché pour poser son front contre son épaule. La chaleur de ce contact était agréable. Khelan hésita à prendre le barista dans ses bras. Sa lèvre inférieure tremblait toujours quand il demanda d'une toute petite voix :

_ Je peux te toucher maintenant ?

Il laissa deux secondes s'écouler avant de l'entourer brusquement de ses bras et de le serrer contre lui, une main au creux de son dos et une autre à l'arrière de son crâne. Il enterra son visage dans son cou et le garda ainsi pendant longtemps, comme si c'était un trésor très précieux qu'il ne voulait partager avec personne. Il le pressait tellement contre lui qu'on avait l'impression qu'il voulait l'absorber.

_ Je croyais que tu parlais d'Ethan tout à l'heure, murmura-t-il en relevant légèrement la tête vers son oreille. J'étais tellement... J'ai eu peur. Mais celui que tu aimes depuis 10 ans, c'est moi ?! N'est-ce pas ? … C'est moi que tu aimes ?

Maudite soit cette obscurité ! Il aurait volontiers accepté que Scott le voit pleurer si c'était pour lui permettre de le voir rougir. Ses doigts s'emmêlèrent dans les boucles cuivrées de son ami et il caressa sa tempe à plusieurs reprises avec le bout de son nez, humant son parfum naturel en fermant les yeux pour soupirer discrètement de plaisir. Il aurait pu lui dire qu'il l'aimait lui aussi. Puisque c'était vrai. Seulement, ces mots étaient encore trop étrangers pour sa bouche. Il y parviendrait un jour, mais ce moment n'était peut-être pas encore venu.
Khelan amena ses deux mains sur les joues de son ami et ses pouces lui rapportèrent qu'elles étaient légèrement mouillées. Il baissa la tête pour venir coller son front au sien.

_ Ne pleure pas, Scotty. Ne pleure plus. Pas à cause de moi. Je suis désolé d'être si nul pour tout ce qui te concerne. Je voulais tellement te plaire que j'ai agi bêtement, sans me souvenir que tu es la seule personne au monde devant laquelle je n'ai pas besoin d'être quelqu'un d'autre que moi-même. Pardonne-moi une dernière fois, s'il te plaît. Je t'en supplie. Une dernière fois.

Le Magenmage pencha sa tête sur le coté et leva le menton, comme pour aller embrasser Scott, mais il arrêta son geste au dernier moment, revenant même en arrière en serrant les dents. Il ne pouvait pas l'obliger comme ça. Il devait attendre sa réponse. Pour l'instant, il ne pouvait rien faire d'autre qu'espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptySam 1 Sep - 13:19

Khelan & Scott



Scott essaya de ne pas se laisser décourager lorsqu’il vit que Khelan restait immobile contre lui. Il savait que ce n’était pas un très bon signe, surtout quand on savait que le magenmage avait tendance à être très… tactile avec Scott, mais il ne voulait pas commencer à paniquer sans avoir eu une réponse. Il avait été sincère tout à l’heure, maintenant qu’il avait peut-être une chance d’avoir Khelan et de lui appartenir à son tour, il était prêt à la prendre. Et il ne le laisserait plus filer pour rien au monde, il était fatigué de devoir lui courir après et le fuir à la fois, il en avait marre de devoir lui mentir et de savoir que Khelan n’était pas honnête avec lui non plus. Ils s’étaient rendu les choses si compliqués pour éviter de se blesser l’un l’autre, et au final, c’est exactement ce qu’ils avaient fait.

Scott ne se permit de respirer que lorsque son ami commença enfin à parler, et encore, la fébrilité de sa voix ne rassura pas du tout l’ancien Gryffondor. Il s’en voulait déjà assez d’avoir fait de la peine à Khelan, devoir en être témoin était une torture. Il ferma les yeux contre l’épaule du magenmage et se força à se concentrer sur la voix de son ami, mais cette fois elle n’arriva pas véritablement à le réconforter. Scott avait l’impression d’étouffer, il n’aimait pas entendre Khelan aussi faible, surtout pas lorsqu’il savait que c’était entièrement de sa faute. Il retint difficilement un sanglot en écoutant sa confession, secouant la tête lorsque le magenmage commença à s’accabler mais restant immobile en l’entendant s’expliquer. Il était trop rassuré, mais toujours trop triste pour vraiment pouvoir se réjouir de ce qu’il entendait. Il s’était imaginé beaucoup de choses, mais n’avait jamais osé vraiment croire que Khelan était simplement trop occupé au ministère. Il avait tout de suite paniqué et avait tiré des conclusions alarmantes, et maintenant il les regrettait plus que jamais. A la fin de son discours, Scott dut se retenir de répondre ‘et le mien alors ?’, préférant se concentrer sur autre chose. « Je ne suis pas en colère… » souffla-t-il contre la chemise de son ami, sa voix aussi fébrile que tout à l’heure et presque étouffée par un sanglot.

Il ne put pas s’empêcher de rigoler en entendant la question suivante, mais son rire était sans joie, plus une démonstration de surprise que de bonheur. Scott se contenta de hocher la tête, sachant que son ami le sentirait et ferma les yeux lorsqu’il l’attira brutalement contre lui. Il lâcha son bras pour passer les siens dans le dos de Khelan, le serrant contre lui comme s’il avait besoin de pouvoir le respirer pour survivre. Et peut-être qu’à cet instant, c’était le cas. Il avait cru l’avoir perdu trop souvent pour prendre le risque de le laisser s’échapper maintenant. Personne n’aimait les sacrifices, mais le magenmage était quelqu’un que Scott n’aurait sacrifié pour rien au monde, et il s’efforça de le lui montrer par ses gestes puisqu’il se sentait incapable de parler à nouveau. Scott laissa Khelan enfouir son visage au creux de son cou, son nez venant caresser la joue du magenmage pour essayer de le réconforter. Il ne savait pas lequel d’eux deux en avait le plus besoin à vrai dire, mais il essaya de se calmer. Sentir son ami le serrer aussi fort aidait énormément, et Scott s’empêcha de continuer à pleurer. Il secoua la tête lorsque l’ancien Serdaigle lui avoua qu’il avait pensé que Scott parlait d’Ethan, surpris que Khelan soit assez bête pour penser qu’il ai pu parler de qui que ce soit d’autre que lui. Ça lui avait parut tellement évident qu’il n’avait pas imaginé que Khelan puisse ne pas le savoir, lui qui le lisait si facilement d’habitude. Il fallait croire qu’on ne comprenait les autres que lorsqu’ils ne parlaient pas de nous. Ils en étaient la preuve vivante.

Scott se tendit légèrement en entendant la suite, mais n’essaya pas de se libérer de l’étreinte de Khelan. Il en avait encore trop besoin. Il sentit le nez de son ami venir caresser sa tempe et ferma les yeux, se sentant rougir. Il savait qu’il le lui avait déjà dit, et il estimait avoir été assez clair, mais il ne voulait laisser aucun doute cette fois. Ils s’étaient trop mal compris par le passé pour qu’il puisse prendre le moindre risque, et il s’était promis d’être honnête désormais. Il sentit une dernière larme couler le long de sa joue et cacha son visage dans le cou du magenmage, s’éclaircissant la gorge en espérant que sa voix ne soit plus aussi faible que tout à l’heure. « Oui… » murmura-t-il difficilement, soulagé au moins de voir que sa voix ne tremblait pas. « Je parlais de toi tout à l’heure… » Il avait envie de le dire à nouveau, mais il ne s’en sentait pas la force. Il s’était trop livré lorsqu’il ignorait encore l’identité de l’inconnu auquel il parlait, il ne pouvait pas le dire à nouveau, pas maintenant qu’il savait que c’était Khelan qui l’entendrait. De toute façon… le magenmage devait bien avoir compris.

Scott laissa son ami s’écarter légèrement pour attraper son visage entre ses doigts, le forçant à rompre leur étreinte. L’ancien Gryffondor attrapa la chemise du magenmage comme par réflexe et ferma les yeux en sentant leurs fronts se retrouver. Il écouta Khelan parler, reniflant une fois pour arrêter ses larmes et se concentrer plutôt sur ce qu’il devait répondre. Il n’avait jamais pensé que Khelan était nul avec lui… au contraire, et ça lui faisait mal de voir que le magenmage le pensait sincèrement. « Il n’y a rien à pardonner, Khelan… Et ne dis pas des choses pareilles… » souffla-t-il difficilement. Il remarqua le mouvement en avant du jeune sorcier et espéra un instant qu’il allait l’embrasser, mais Khelan recula presque immédiatement et Scott se força à penser que c’était sans doute mieux comme cela. Ils avaient peut-être encore trop de choses à se dire, à commencer par ce que Scott devait avouer tant qu’il en avait le courage. L’ancien Gryffondor libéra une de ses mains de son étreinte pour venir essuyer ses joues encore mouillées de larmes, venant ensuite la déposer doucement sur la joue du magenmage, caressant sa peau du bout des doigts. « Tu es la meilleure chose qui me soit jamais arrivée… même quand tu me fais pleurer. » ajouta-t-il en rigolant à moitié. Et il le pensait sincèrement, même s’il se serait aussi bien passé des larmes.

Scott rapprocha son visage de celui de Khelan, frottant doucement son nez contre le sien. « J’ai très envie de t’embrasser maintenant… » confia-t-il, ses lèvres à quelques centimètres de celles du magenmage. Et c’était vrai, pourtant il savait que ce n’était pas aussi facile que cela. Ils se devaient d’être honnêtes avant tout, et Scott avait aussi besoin de réponses, d’être sur qu’il n’allait pas s’embarquer dans cette histoire tout seul. « Mais la dernière fois que je t’ai embrassé sans trop y réfléchir, ça ne s’est pas très bien terminé… Je pense qu’on ferait mieux de parler avant de… » Scott passa inconsciemment sa langue sur ses lèvres et ferma les yeux avant de s’écarter légèrement, assez pour être sur de ne plus être trop tenté, mais pas assez loin pour que Khelan puisse penser qu’il essaye de s’enfuir. « Avant de faire quoi que ce soit… » conclut-il finalement, avalant difficilement sa salive. Il fit glisser sa main sur la peau de Khelan jusqu’à la passer dans ses cheveux, prenant une inspiration soulagée à la familiarité du geste.

Il se rapprocha un peu de Khelan, sa main toujours serrée autour de sa chemise comme s’il avait encore peur que son ami essaye de s’en aller. La suite n’allait pas être facile, mais ce qu’ils venaient de traverser ne l’avait pas été non plus. Et Scott avait trop envie qu’ils puissent avancer pour pouvoir se permettre de ne rien faire. Il prit une profonde inspiration, sa main commençant à jouer avec les mèches de cheveux de l’ancien Serdaigle. « Tu m’as fait promettre de ne plus te mentir, mais tu ne peux pas me demander d’être honnête avec toi si tu dois encore me cacher des choses… Si tu veux qu’on puisse… avancer, j’ai besoin de savoir que tu n’essaieras plus de me mentir non plus. » Scott supposait en tout cas que Khelan voulait plus, tout comme lui, mais il avait trop douté ces derniers jours pour oser se poser à nouveau la question. Ils se faisaient du mal lorsqu’ils essayaient de se mentir, et l’ancien Gryffondor avait juste besoin qu’ils soient honnêtes l’un avec l’autre. Sans ça, il ne savait pas s’il serait capable de jamais lui faire entièrement confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptySam 1 Sep - 18:12

Scott n'était pas en colère. C'était à la fois une bonne nouvelle et une nouvelle affligeante. Il aurait eu toutes les raisons d'être fâché. Pourquoi ne lui en voulait-il pas ? Khelan commettait maladresse après maladresse. Son ami aurait eu bien raison de lui en tenir rigueur. Toutefois, le Magenmage jugea préférable pour cette fois de s'estimer heureux et de ne pas insister sur ses méfaits. De toutes manières, il fut bien trop occupé à maîtriser ses émotions lorsque le barista confirma que c'était bien lui qu'il aimait et pas Ethan, comme il avait cru le comprendre au départ. C'était bien plus qu'il n'aurait osé l'espérer. Khelan ne savait plus quoi faire de ses bras et de ses mots. Il avait l'impression qu'on venait de lui confier la chose la plus précieuse au monde et il se demandait comment il allait pouvoir s'en occuper pour palier ses besoins et faire en sorte qu'elle soit tout simplement bien là où se trouvait, c'est-à-dire avec lui. Cette chose merveilleuse – Scott – estima ne rien avoir à lui pardonner et il essaya de secouer la tête pour marquer son désaccord. Il pouvait lui dresser une liste exhaustive de ses crimes et l'ancien Gryffondor remarquerait qu'il ne les saurait pas tous. Hélas, ceux passés sous silence devaient le rester pour toujours. Surtout l'épisode du baiser oublié alors qu'il sortait encore avec Ethan.

Khelan frissonna lorsque son ami lui confia avoir très envie de l'embrasser. Ils avaient au moins cela en commun. Presque inconsciemment, le jeune homme leva un peu le menton pour essayer d'atteindre les lèvres de Scott, sans succès. Ce dernier était sage. Le Magenmage l'avait toujours su. Comme lui, il devait se douter que s'il partageait de la salive maintenant, ils ne prendraient pas forcément le temps de mettre les choses à plat, trop concentrés et excités qu'ils seraient l'un par l'autre. Il fallait donc en profiter avant que les esprits ne soient échaudés. L'ancien Serdaigle ferma néanmoins les yeux pour mieux apprécier les caresses des doigts de Scott dans ses cheveux. Comme il pouvait aimer cette sensation. De plus, il était pleinement conscient qu'il ne l'aimait pas que parce que c'était son ami qui se livrait à ce jeu. Doucement, il se mordit la lèvre inférieure et ouvrit de nouveau ses yeux aveugles. Le barista lui demanda à son tour de ne rien lui cacher. Il savait que ce n'était que justice après tout. Puisqu'il lui avait fait cette demande en premier, il ne pouvait pas l'empêcher de lui retourner. Toutefois, il allait devoir jouer finement, parce que s'il voulait bien lui dire toute la vérité et rien que la vérité à partir de maintenant, il ne pouvait pas lui avouer le mensonge passé qu'était l'effacement de mémoire. Il n'avait rien à se reprocher puisque Scott avait répondu langoureusement à son baiser mais il ne voulait pas que ce dernier ait un mauvais avis de lui-même pour avoir embrassé un autre homme que son petit-ami à l'époque.

_ D'accord, souffla-t-il en hochant la tête. Je te dirais la vérité maintenant.

Le ton était celui de la promesse et le « maintenant » dégageait de l'engagement les actions précédentes sans pour autant attirer l'attention dessus. On aurait tout à fait pu croire qu'il avait choisi ce mot au hasard sans en mesure vraiment la signification.
Khelan prit la main de Scott dans la sienne et l'enjoignit dans un murmure à la suivre. Il repéra rapidement où se trouvaient les numéros phosphorescents dans la pièce et se dirigea dans la direction opposée à la recherche d'un peu de tranquillité. A tâtons, il trouva un canapé sur lequel il s'installa avant de guider son ami pour qu'il puisse faire de même. Quand se fut fait, il passa un bras autour de ses épaules et noua leurs doigts sur ses genoux. Ainsi, ils seraient mieux pour discuter que debout.

_ J'ai envie d'être avec toi. En couple, je veux dire. Seulement, je... Je ne sais pas vraiment comment faire. Comme tu as du le comprendre grâce à mes charmantes sœurs, je ne me suis jamais engagé sérieusement dans une relation. Disons que j'ai plutôt eu des aventures. J'ai vraiment honte d'avoir à t'avouer ça...

Le Magenmage étreignit les doigts de Scott avant de porter leurs mains jointes à sa bouche qu'il effleura à peine d'un baiser. La suite ne voulait pas sortir. C'était trop porté sur les émotions, ce qui lui était presque totalement étranger. Il devait formuler en mots quelque chose qu'il ne comprenait pas du tout et c'était difficile pour lui. Toutefois, il le devait. Son ami attendait qu'il le fasse et il ne pouvait pas le décevoir.

_ Je sais que, si on sort ensemble, ce sera une histoire sérieuse. Très sérieuse même. Du genre de celles qui durent toujours. Parce que tu es la personne la plus importante pour moi et que je ne peux même pas imaginer arrêter de te voir. Mais tu es tellement si doux et gentil... J'ai peur de te faire du mal sans le vouloir. Je peux être très cruel, tu sais ? Dans mon travail, il ne faut surtout pas agir avec son cœur et, quand je sors du Ministère le soir, j'oublie un peu que je dois retirer ce masque de froideur.

Khelan tourna la tête vers Scott et fixa intensément l'obscurité, comme s'il pouvait voir au travers.

_ Je veux d'abord ton bonheur et je ne suis pas sûr d'être un bon ingrédient, même si je le voudrais. De tout mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptySam 1 Sep - 20:12

Khelan & Scott


Scott ne put pas s’empêcher de laisser échapper un soupir soulagé en entendant la promesse que Khelan venait de lui faire. Il savait que l’honnêteté pouvait couter cher, il n’avait lui-même pas toujours été sincère avec son ami, mais dans leur cas les mensonges n’aidaient jamais. Ils se comprenaient sans doute assez pour pouvoir se dire franchement les choses sans se vexer complètement, mais Scott ne voulait pas devoir se demander toujours s’il n’y avait pas quelque chose que le magenmage essayait de lui cacher. Il préférait toujours qu’on lui dise la vérité directement plutôt que de devoir l’apprendre autrement, et Khelan ne faisait pas exception. Scott tenait même plus à ce qu’il soit honnête que quiconque d’autre puisque son ami avait des moyens bien plus cruels de le blesser. Il ressentirait une possible trahison avec d’autant plus d’intensité. Mais si son ami avait promit de ne plus essayer de lui mentir, alors Scott le croyait.

Le magenmage le prit par la main et lui indiqua de le suivre, ce que Scott fit sans hésiter. Il ne put pas s’empêcher de sourire, soulagé qu’ils puissent enfin parler sans avoir à se cacher quoi que ce soit. Il avait détesté avoir à masquer ses sentiments devant quelqu’un à qui il tenait autant, et il se sentait soulagé de ne plus avoir à mentir. Il avait l’impression que quelqu’un venait de lui ôter un poids de l’estomac, et même s’il savait que les choses ne seraient pas forcément faciles, que tout n’était pas arrangé, il savait que tout ce qui viendrait maintenant, ils pourraient l’affronter. Le magenmage trouva un canapé et y prit place, laissant Scott s’asseoir à côté de lui avant de passer un bras dans son dos. C’était une habitude que l’ancien Gryffondor était tout prêt à accepter, il aimait plutôt ça à vrai dire. Il ne lâcha pas la main de son ami et fut rassuré de voir que Khelan n’essaya pas non plus de rompre leur étreinte. Scott se tourna instinctivement vers le magenmage, tout en sachant qu’il ne pourrait pas le voir.

Il ne put pas s’empêcher de sourire en entendant le début de la phrase de son ami, et Scott laissa échapper tout l’air que contenaient ses poumons, choqué de s’apercevoir qu’il avait apparemment retenu son souffle jusqu’ici. Il écouta sérieusement ce que le magenmage avait à dire ensuite et commença inconsciemment à caresser sa main du pouce lorsqu’il avoua qu’il avait honte de lui dire ça. Scott savait depuis le début que Khelan n’avait pas eu de relations très sérieuses par le passé, ça ne le choquait pas, mais il était désolé de voir que c’était apparemment quelque chose de difficile à avouer pour son ami. Bien sur, savoir que l’ancien Serdaigle ne s’engageait jamais avec personne ne l’avait pas rassuré lui-même, mais il n’y avait jamais réfléchit sérieusement. Il s’était toujours considéré comme quelqu’un de particulier pour Khelan… et il n’avait jamais imaginé qu’il puisse rentrer dans le même sac que ses autres conquêtes. En vérité, savoir que son ami n’avait jamais eu de petit ami sérieux ne le dérangeait pas car il espérait être différent aux yeux de Khelan, et que même si le magenmage ne savait pas comment être avec quelqu’un, il lui apprendrait. Ils apprendraient tous les deux d’ailleurs, car les relations passées de Scott n’étaient sans doute pas idéales comme modèles.

Khelan porta sa main à ses lèvres avant d’y déposer un baiser rapide et Scott sourit dans le noir. Pourtant, il pouvait sentir que le magenmage avait du mal à continuer, il aurait bien voulu lui lancer un sourire rassurant, mais dans l’obscurité de la pièce Scott savait qu’il devrait faire passer ses émotions par des gestes. Il leva alors sa main libre jusqu’à trouver celle que Khelan avait laissé reposer sur son épaule et l’attrapa doucement, laçant leurs doigts pour essayer de lui donner un peu de courage. Le magenmage reprit finalement la parole et Scott sentit tout son corps se réchauffer sous ses mots, ses lèvres s’étirant en un sourire presque niais. Il se sentit rougir et baissa les yeux par réflexe alors que sa main serrait celle de Khelan avec un peu plus d’intensité. Son ami pouvait sans doute être cruel, mais Scott l’avait été aussi, et il ne pensait pas qu’il existe une seule personne sur Terre qui ne l’ai jamais été. Si le magenmage avait pu voir son ami, il se serait rendu compte que le regard de Scott était un peu plus triste que tout à l’heure. Pas parce qu’il avait peur que son ami ait raison, oh non, mais parce qu’il n’aimait pas entendre Khelan dire qu’il n’était pas sur de pouvoir le rendre heureux. Il l’avait rendu plus heureux que quiconque en étant simplement son ami, et Scott ne pouvait pas même imaginé qu’un jour l’ancien Serdaigle puisse faire quelque chose d’assez terrible pour le faire le détester. Il lui ferait peut-être un peu de mal, et Scott lui en ferait sans doute aussi, mais c’était inévitable. Et ce n’était pas une raison suffisante aux yeux du jeune barista.

Scott caressa doucement la main de Khelan sur son épaule avant de commencer à bouger sur le canapé, se mettant de profil jusqu’à pouvoir faire face à son ami. Il savait que c’était inutile dans l’obscurité, mais il se sentirait mieux s’il pouvait être sur qu’il avait tout fait pour que le magenmage comprenne ce qu’il était sur le point de dire. Il lâcha donc la main de Khelan, mais seulement pour venir la déposer sur sa jambe, juste à côté de leurs deux mains encore jointes. « Khelan, je me fiche de savoir si tu as déjà eu des copains sérieux ou non… Au cas où tu ne t’en souviennes pas, mes relations ne se sont pas très bien terminées non plus. » Scott croisa ses jambes avant de laisser retomber sa tête contre le bras de Khelan, le fixant toujours dans l’obscurité. « Je n’ai jamais été aussi heureux que quand tu étais là tu sais… Même quand tout allait bien avec Ethan, rien que ton amitié me faisait plus de bien que tout l’amour qu’il pouvait me porter… » murmura-t-il. Scott prit une longue inspiration, essayant de se donner le courage de poursuivre. « Je ne sais pas si je pourrai te rendre heureux, et oui, ça me fait peur mais… Ce n’est pas à toi de te demander si tu peux faire mon bonheur. C’est à moi d’en juger et j’ai besoin que tu me croies quand je te dis que… que tant que tu seras avec moi, en tant qu’ami ou… ou plus, tu me rendras heureux… »

Scott avait recommencé à caresser la main de Khelan pendant tout son discours, mais il n’arrêta pas lorsqu’il s’en rendit enfin compte. Il se rapprocha légèrement de son ami, son visage désormais presque enfouit au creux de son cou dans une tentative inutile de cacher ses joues rougissantes. « Je crois que j’ai commencé à t’aimer avant même d’avoir rompu avec Ethan et je… je n’en suis pas fier, mais rien n’a changé depuis. Je veux être avec toi, pour de bon. » Scott laissa échapper un petit soupir avant de poursuivre. « Mais je ne veux pas te forcer, j’espère que tu le sais et si tu ne t’en sens pas capable… je ne t’en voudrais pas. Mais… ne refuse pas simplement parce que tu ne penses pas pouvoir me rendre heureux, s’il-te-plaît… fais moi confiance quand je te dis que c’est déjà fait. Que tu choisisses d’en rester là où de me laisser une chance. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyDim 2 Sep - 14:10

Khelan écouta attentivement Scott, malgré les caresses qu'il avait commencé à donner à ses mains qui étaient pour le déconcentrer. D'où tirait-il toute cette confiance qu'il plaçait en lui ? Sans doute aurait-il été plus réticent s'il avait su comment il avait géré les relations avec ses précédentes conquêtes. Jamais un mot tendre, jamais un coup de fil, jamais une invitation à sortir quelque part. Il aurait tout aussi bien pu leur faire signer un contrat stipulant qu'ils ne se verraient que pour s'envoyer en l'air et basta. Un jour, l'un d'eux avait pris le risque de lui faire une déclaration d'amour en règle et Khelan avait froidement rompu pour ne plus jamais lui adresser la parole. Vraiment, il ne comprenait pas les couples ouvertement amoureux et mièvres. Même s'il ne se l'avouait pas encore, il sentait distinctement qu'il ne pourrait pas s'empêcher de devenir comme eux, avec Scott. Parce que c'était Scott et qu'être câlin avec lui serait très naturel, presque instinctif. S'il ne parvenait pas à s'adoucir dans sa relation avec lui, alors qu'il ne pouvait s'agir que de son âme-soeur, il ne le ferait avec personne d'autre, jamais. Le moment de devenir docile était arrivé et il était à la fois surpris et soulagé que cela ne semble lui demander aucun effort. En présence de Scott, il agissait à l'instinct, simplement.

Quand le barista pivota sur le coté pour le regarder, Khelan en profita pour laisser tomber son bras dans son dos et l'obliger d'une légère pression à garder cette position. Son souffle dans son cou le faisait frissonner. C'était difficile de ne pas l'allonger sur le canapé mais il tenait à l'écouter jusqu'au bout. Lorsque Scott lui confia qu'il avait commencé à l'aimer même avant sa rupture avec Ethan, le Magenmage se mordit la lèvre pour s'intimer au silence. Voilà pourquoi son ami avait craqué après quelques verres chez sa famille et s'était mis à l'embrasser comme s'il n'y avait personne d'autre. Khelan aurait pu répondre « je sais » mais il ne dit rien, ne comptant toujours pas révéler l'épisode du baiser. Heureusement, son ami enchaîna sur autre chose. Entretenir une relation sentimentale traditionnelle avec lui ? Il le voulait plus que n'importe quoi d'autre au monde. Serait-il capable d'y parvenir ? On faisait des miracles par amour, non ?

Scott avait clairement mis la balle dans son camp à la fin de sa prise de paroles. Un petit silence méditatif s'était ensuite installé entre eux. L'ancien Serdaigle caressait toujours doucement les doigts de son ami. Au bout d'un temps, il lâcha avec un sérieux d'abord désarçonnant.

_ En rester là ou te laisser une chance ? Parce que tu penses vraiment que j'ai le choix ? Je me languis de toi depuis qu'on s'est retrouvé, je te signale. Même si je ne voulais pas prendre le risque de sortir avec toi pour ne pas avoir à te blesser, je serai incapable de m'empêcher de t'embrasser, de caresser ta peau et... d'aller plus loin. Cela fera toujours de nous plus que de simples amis.

Comme pour accréditer ses dires, Khelan baissa la tête pour donner un petit coup de nez dans ses boucles de cuivre.

_ Cependant, il serait juste que nous ayons tous les deux la possibilité d'y penser un peu avant de donner notre réponse alors je vais te proposer quelque chose. Passons la soirée à se redécouvrir et, si en sortant du jeu, nous marquons tous les deux le numéro de l'autre sur le papier qu'on nous donnera, on sortira ensemble. Est-ce que ça te convient ?

Le Magenmage attendit d'avoir l'assentiment de Scott pour dénouer soudainement leurs doigts et glisser sa main sur les jambes du jeune homme afin de le hisser complètement sur lui, à califourchon. Il posa d'abord ses deux mains sur ses cuisses pour les frotter légèrement avant de les remonter jusque sur ses hanches. La tête rejetée en arrière sur le dossier du canapé, ses yeux étaient rivés droit devant lui, là où le visage de son ami était sensé se trouver. Il souriait.
Pendant qu'il insinuait sournoisement ses doigts sous le tshirt de Scott, il souffla comme une confidence :

_ Je fume des cigarillos, mais pas après l'amour. Je n'ai aucun rythme au moment de chanter. Je ne m'intéresse pas particulièrement au Quidditch. J'aime passer des heures dans un musée d'arts. L'impolitesse me met vite en colère. Je ne supporte pas le désordre dans mon appartement. J'apprécie les beaux vêtements. Je ne sais toujours pas nager. Je n'aime pas l'odeur de la vanille. J'ai toujours voulu monter dans une grande roue. Je me crois plus intelligent que la plupart de mes collègues au Ministère. Et j'ai vraiment, vraiment, vraiment, très envie de toi...

Ses doigts donnaient des caresses sans compter au ventre doux de Scott. Sa main gauche s'aventura plus haut, jusqu'à sortir par son col pour venir doucement saisir son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyDim 2 Sep - 15:22

Khelan & Scott



Scott laissa un petit temps de silence s’installer entre eux, essayant de se calmer un peu après les confessions qu’il venait de faire. Il se tourna à nouveau complètement vers Khelan lorsqu’il reprit finalement la parole, son ton sérieux l’obligeant à se concentrer sur ses paroles. Il se sentit rougir en l’écoutant parler, des images venant illustrer ce que le magenmage venait de lui confier. Il en avait des fantasmes concernant Khelan, mais quelque part, l’entendre en parler le fit plus frissonner que tout ce que son imagination aurait pu inventer. Il avait l’impression que les mots de son ami venaient caresser sa peau comme si ses lèvres étaient venues l’embrasser, et Scott se mordit l’intérieur de la joue pour s’empêcher de répondre. Ses joues étaient déjà écarlates, et il était soulagé de savoir que son ami ne pouvait pas le voir. Pourtant, il devait s’en douter. Il prit une inspiration rapide en sentant le nez du magenmage venir taquiner ses cheveux et sourit malgré lui, il n’avait jamais autant aimé ses cheveux que depuis que Khelan s’amusait constamment à venir les toucher.

Il écouta sérieusement la proposition du magenmage, essayant de calmer sa respiration. Khelan avait raison, ils avaient clairement envie l’un de l’autre, ça ne servait plus à rien d’essayer de le nier, mais ils avaient tous les deux des choses à considérer. Scott savait qu’il aurait sans doute des raisons de refuser d’être avec Khelan, tout comme le magenmage en aurait de son côté, et pourtant… il n’en voyait aucune suffisante pour l’empêcher de vouloir plus que son amitié. Il n’avait jamais autant aimé quelqu’un, et s’il avait l’habitude d’être raisonnable dans ses relations, il s’en sentait incapable avec Khelan. Il était sans doute trop faible pour pouvoir y réfléchir calmement et de manière intelligente, il l’avait voulu depuis trop longtemps et il savait très bien qu’il inscrirait le numéro de son ami sur sa fiche lorsque la soirée prendrait fin. Peut-être qu’il aurait des doutes plus tard, mais pour l’instant c’était dur de véritablement y penser alors qu’il était pratiquement collé contre le magenmage. Et pourtant, il savait que Khelan avait raison. « D’accord. » souffla-t-il finalement.

Scott sentit alors son ami lâcher sa main et ses yeux s’ouvrirent un peu plus, pensant que le magenmage essayait de s’écarter. Il comprit ensuite ce que Khelan avait en tête et se laissa faire, passant sa jambe de l’autre côté du corps de l’ancien Serdaigle jusqu’à être assis sur ses cuisses. Il ferma les yeux en sentant Khelan venir caresser ses jambes puis attraper ses hanches. Il se mordit la lèvre, conscient du fait que ce n’était pas une très bonne idée, mais incapable d’arrêter son ami. Ils avaient décidé de parler et d’être raisonnables mais ça devenait de plus en plus compliqué, surtout lorsque le magenmage commença à caresser son ventre. Scott laissa échapper un soupir satisfait, posant une de ses mains contre le torse de Khelan alors que l’autre atterrit contre le dos du canapé juste à côté du visage de l’ancien Serdaigle. Scott se rapprocha inconsciemment de son ami au fur et à mesure qu’il parlait, son cœur s’emballant à chaque nouveau mot prononcé jusqu’à ce que son souffle soit légèrement saccadé. Il essaya vraiment de se concentrer sur ce que Khelan disait, mais c’était presque impossible quand son corps était si occupé à ressentir ses doigts caresser sa peau. Il sentit les mains de Khelan remonter le long de son torse jusqu’à atterrir dans son cou et il se rapprocha de lui petit à petit jusqu’à ce que leurs visages ne soient plus qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. Il pouvait sentir le souffle de son ami contre ses lèvres et retint un petit gémissement en entendant la fin de son discours. Scott laissa sa main glisser le long du corps de Khelan pour venir caresser ses cheveux, si bien qu’il était presque allongé contre son ami lorsqu’il eut finit de parler.

Ce que Khelan faisait n’était pas juste et il devait bien en être conscient. Comment était-il sensé être raisonnable si son ami faisait exprès de le taquiner de la sorte ? Scott laissa échapper un soupir fébrile, fermant les yeux pour essayer de se concentrer. « Je… » Scott s’éclaircit la gorge quand sa voix sortit plus grave qu’à l’accoutumée. Khelan allait le rendre fou. « Je fume quand je suis triste ou quand je commence à paniquer. Je… Je déteste la noix de coco. J’écoute de la musique tous les matins en allant au travail… » La voix de Scott tremblait légèrement mais il se força à poursuivre, son nez venant frotter celui de Khelan. « Je chante sous la douche, fort et mal. J’adore tout ce qui est sucré et acide. Je n’ai pas parlé à mon père depuis qu’il a apprit que j’étais gay. Je bouge énormément dans mon sommeil et j’ai tendance à voler toute la couette. Je ne sais pas cuisiner, la dernière fois que j’ai essayé j’ai mis le feu à mon appartement. Je ne peux pas écouter Bohemian Rhapsody sans pleurer. J’ai vu certains films moldus plus d’une dizaine de fois et je ne m’en lasse pas. J’ai du mal à m’endormir si je n’ai pas écouté un de mes albums préférés avant d’aller me coucher… » Scott arrêta de parler, le souffle court alors qu’il s’était encore un peu plus rapproché de Khelan pendant son discours. Il ferma les yeux et pencha légèrement son visage jusqu’à ce que ses lèvres effleurent celles de son ami. « Et je… je ne sais pas si je serai capable de survivre la soirée sans t’embrasser… »

Oh, il savait très bien que c’était une mauvaise idée. Il ne pouvait pas savoir si Khelan allait accepter de sortir avec lui ou non, et il savait très bien que s’ils devaient rester simplement amis, il ferait mieux de s’éloigner, maintenant. Mais si ça devait être sa dernière chance de pouvoir embrasser Khelan, il n’avait pas envie de la laisser filer. L’embrasser maintenant lui briserait le cœur si ça devait être la dernière fois, mais il n’avait pas le courage de se retenir. Khelan était trop proche, il aimait tellement le sentir contre lui et il se souvenait si bien de ce qu’il avait ressenti la dernière fois qu’il s’était laissé aller comme cela… Scott ferma les yeux et pressa doucement ses lèvres contre celles du magenmage, juste quelques secondes avant de s’écarter un peu. « Khelan… ce n’est pas juste de faire ça… J’avais dit que je serais raisonnable… » Sa voix était fébrile, presque suppliante et Scott se maudit d’être aussi faible. Mais Khelan le cherchait, il jouait avec sa volonté et l’ancien Gryffondor se rendit vite compte qu’il n’en avait plus du tout. Le magenmage allait le rendre dingue, il pouvait le manipuler tellement facilement que ça en devenait ridicule, et Scott s’en fichait. Ils pourraient être raisonnables plus tard. Il soupira malgré lui et resserra son étreinte dans les cheveux de Khelan avant de venir à nouveau chercher ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyDim 2 Sep - 18:02

Tout en caressant doucement son ami, Khelan se demanda comment ce serait d'entendre Scott chanter à tue tête dans sa douche en se réveillant le matin. Il eut une sombre pensée pour son père qui fut vite chassée par l'image du barista en train de s'accaparer la couette dans son sommeil, certain que ce serait absolument adorable. Cela donnerait en tous cas une excellente excuse au Magenmage pour se rapprocher de lui. Il rit discrètement à l'évocation de son manque de talent culinaire. Voilà quelque chose à propos de laquelle il pourrait aider. Khelan aimait beaucoup faire la cuisine – ses sœurs lui avaient appris – et il mangeait toujours bien généralement. Quant aux films moldus, il en connaissait quelques uns parce que Mircalla l'avait plus ou moins forcé à les regarder. C'était le plus souvent des comédies romantiques, avec une actrice qui ressemblait un peu à Daria.

La dernière confession lui arracha un sourire malicieux qui se figea quand les lèvres de Scott effleurèrent les siennes. Il voulut lui murmurer un encouragement du genre « Ne prend pas de risque alors » mais il n'en eut pas besoin. Son ami pressa sa bouche contre la sienne et il ferma les yeux pour savourer ce premier baiser qui n'était ni une erreur, ni une excuse, ni un malentendu cette fois. Avant qu'il ne puisse l'approfondir, l'ancien Gryffondor y mit brusquement fin. Il craignit d'abord que la phrase de son camarade signifie que leur moment d'intimité était terminée mais en ne le voyant pas se dégager de lui, cette idée s'évanouit. La main qui agrippait ses cheveux le rendait dingue. Il se sentait dominé entièrement par elle. Scott avait bien plus de pouvoir sur lui qui quiconque. Dans cette position, il aurait pu lui demander n'importe quoi et être exaucé. S'en rendait-il seulement compte ?

Ses lèvres reçurent un nouveau baiser qui l’électrisa tout entier. « Mmh » gémit-il contre sa bouche en redescendant ses mains le long de son torse pour venir saisir le bas de son tshirt. D'un mouvement rapide, il le remonta pour le faire passer par dessus la tête de Scott, les séparant juste brièvement. Il l'abandonna sur le coté, le chiffre 5 phosphorescent fortuitement visible. « Navré mais tu t'es menti, Scotty » insinua-t-il, un sourire dans la voix, avant d'agripper à son tour fermement ses boucles cuivrées à l'arrière de son crâne et de se redresser pour l'embrasser encore, poussant sa langue jusqu'au fond de sa gorge avec avidité tandis que sa main libre tombait dans le creux de son dos pour les rapprocher encore plus. Il se contenta de cette distance pendant une longue minute avant de craquer sous l'odeur de la peau nue qui venait d'être révélée. Ne tenant plus, il bascula impérieusement son ami sur le coté pour l'allonger sur le canapé et grimpa à son tour dessus. Il avait vraiment envie que Nick décide subitement de rétablir la lumière. Il aurait adoré voir l'air innocent de Scott sous lui. Se contentant de l'imaginer pour le moment, Khelan se pencha jusqu'à sentir son nez rencontrer sa peau. Il déposa un baiser sur sa trachée et sortit le bout de sa langue pour le faire glisser lentement entre ses pectoraux.

« Puisqu'on devient plus... intime, j'ai quelques questions » murmura-t-il avant de se redresser un peu pour venir de nouveau prendre possession de ses lèvres. Il les mordilla doucement alors que ses mains flattaient son torse. « As-tu déjà essayé avec une femme ? Avec combien d'hommes as-tu déjà couché ? Est-ce que tu préfères le faire avec la lumière éteinte ? Hand job ou blow job ? Est-ce que tu as déjà fantasmé sur moi ? … Où voudrais-tu que je t'embrasse maintenant ? » Ses propres questions l'avaient excité. Khelan se décolla des lèvres de son camarade pour le laisser répondre. Il espérait ne pas le choquer mais il n'avait jamais caché qu'il était quelqu'un de très charnel. Ce trait de caractère était malheureusement accru par le fait que Scott lui plaisait réellement et qu'il avait du se retenir de l'avoir jusqu'à présent. Tout ce temps passé à le regarder de loin avec envie demandait sa revanche.

Le Magenmage descendit son visage sur le torse de son camarade et se mit à laisser traîner des baisers aléatoirement sur sa peau. Atteignant bientôt son nombril, il inséra l'extrémité de sa langue dans la petite cavité en fermant les yeux, savourant la tension qu'il venait irrémédiablement de créer dans leurs deux corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyDim 2 Sep - 19:19

Khelan & Scott



Warning: Rated M/NC-17


Scott n’avait pas douté du fait que Khelan répondrait à son baiser, mais il fut tout de même soulagé de voir que c’était bien le cas. Il agrippa les cheveux du magenmage en l’entendant gémir contre lui et recula son visage à contrecœur lorsqu’il le sentit soulever son T-shirt. Il n’opposa aucune résistance – bien au contraire – et ne prêta aucune attention à ce que Khelan avait bien pu faire du vêtement. Il ferma les yeux lorsque l’ancien Serdaigle attrapa ses cheveux pour le ramener vers lui, se collant encore plus contre Khelan. Oh oui, il s’était menti, et il aurait du le savoir. Il n’avait jamais été capable de résister à son ami, sobre ou bourré, et encore moins lorsqu’ils étaient si proches l’un de l’autre. Personne n’aurait pu lui dire non, et lui encore moins que les autres. Il en avait tellement rêvé, l’avait tellement attendu, il aurait fallut être fou pour essayer de résister. Scott gémit à son tour, le son avalé par les lèvres de Khelan tandis qu’il explorait sa bouche. L’ancien Gryffondor rapprocha son bassin, les collant l’un à l’autre tandis qu’une bouffée de chaleur le prenait tout entier. Une de ses mains toujours dans les cheveux du magenmage, il fit glisser celle qui était libre le long du cou de son ami avant d’agripper sa chemise pour commencer à en défaire les boutons. S’il était torse nu, ce n’était que justice.

Il avait à peine eut le temps de défaire les deux premiers boutons lorsque Khelan appuya sa main dans son dos, les faisant basculer sur le canapé jusqu’à pouvoir s’allonger sur lui. Scott laissa sa tête retomber contre les coussins, prenant une longue inspiration lorsqu’il sentit le corps de Khelan pressé contre le sien, sa peau venant effleurer la sienne. Il laissa le magenmage gouter sa peau du bout de la langue, se sentant frissonner sous le contact et presque incapable de bouger tellement il était concentré pour essayer de ne pas gémir. Malheureusement c’était peine perdue, et ce que Khelan dit ensuite fit échapper un petit bruit plaintif d’entre ses lèvres. Il se sentit rougir, et vraiment, il aurait du être choqué d’entendre son ami dire des choses pareilles, mais ça l’excitait trop pour qu’il puisse véritablement s’en offusquer. Ce n’était pas normal que ses questions lui paraissent plus obscènes encore que de sentir sa langue parcourir son corps, mais la voix du magenmage suffisait à lui faire perdre la raison. Scott passa de nouveau sa main dans les cheveux de son ami, suivant le chemin de son visage jusqu’à son nombril. Il laissa échapper un soupir fébrile et se tendit malgré lui lorsqu’il sentit l’envie de pousser le visage du magenmage plus bas encore, jusqu’à ce que ses lèvres s’occupent d’une partie de son corps qui le préoccupait bien trop en ce moment.

Il essaya de retenir un gémissement rien qu’à l’idée, mais ses lèvres laissèrent tout de même échapper une plainte étouffée. Malgré tout, le fait de savoir que Nick pourrait rallumer les lumières à n’importe quel moment l’empêcha d’exécuter le mouvement. Il préférait garder ça pour plus tard – à cet instant, il refusait de penser que ‘plus tard’ n’était pas forcément une option. Scott soupira malgré lui et glissa sa main jusqu’à la chemise du magenmage, l’agrippant avant de le tirer vers lui jusqu’à ce que leurs visages soient à nouveau à peu près à la même hauteur. Il reprit possession des lèvres de son ami, laissant sa langue jouer avec celle de Khelan tandis que l’excitation commençait à devenir insoutenable au niveau de son entrejambe. Il rompit le baiser quelques secondes plus tard, sa respiration saccadée tandis que ses mains commençaient à descendre le long du corps de l’ancien Serdaigle. « J’ai essayé avec une femme… une fois. Mais crois moi si tu veux qu’on continue, il vaut mieux parler d’autre chose… » Sa voix était rauque et Scott releva le menton pour attraper le lobe de l’oreille de Khelan entre ses lèvres, puis entre ses dents pour le mordiller doucement. « Je répondrai à ta deuxième question à… à un autre moment. Et je préfère la lumière allumée pour pouvoir regarder… » D’ailleurs, quelque chose lui faisait dire que l’obscurité lui faisait rater un spectacle dont il aurait bien aimé profiter. Sa main libre attrapa le bas de la chemise de Khelan pour la libérer de son pantalon, son pouce commençant à caresser la peau de sa hanche tandis que son autre main arrivait au niveau de sa ceinture. « J’aime les deux… » souffla-t-il, souriant contre la peau du magenmage avant de venir déposer un baiser dans son cou. Il commença à défaire la ceinture de Khelan, ouvrant juste assez son pantalon pour pouvoir le faire glisser et révéler la partie de son corps qui l’intéressait le plus. « Mais je pense que pour l’instant la première solution est préférable… »

Scott commença alors à caresser l’érection de Khelan à travers son boxer, se mordant la lèvre pour éviter de gémir lui-même. Sentir le magenmage excité contre lui n’aidait pas du tout à le calmer, et sa propre érection commençait à se faire insistante. Il avait de plus en plus de mal à respirer et il laissa simplement ses lèvres trainer contre la peau de l’ancien Serdaigle, se contentant de passer sa langue sur son cou. Sa main abandonna la hanche de Khelan pour venir défaire sa propre ceinture. « Oui j’ai déjà fantasmé sur toi… souvent même… Et il y a énormément de choses que j’aimerais que tu me fasses… Beaucoup… beaucoup de choses. » murmura-t-il contre sa peau tandis qu’il libérait enfin son érection de son jean. Il fit passer ses mains dans le dos du magenmage, les glissant à l’intérieur de son boxer pour venir caresser ses fesses. Il s’appuya sur ses talons pour se décoller du canapé, venant frotter son bassin contre celui de Khelan et laissant échapper un gémissement fébrile tandis que son corps entier lui donna l’impression d’avoir pris feu. Scott caressa le visage du magenmage du bout de son nez, ses lèvres à quelques centimètres de celles de son ami. « Et tu peux m’embrasser où tu veux… Fais… Fais ce que tu veux, Khelan… » murmura-t-il, le souffle court, à peine surpris de se rendre compte qu’il était tout à fait sincère. Khelan pourrait faire ce qu’il voulait de son corps, au point où il en était, il aurait accepté n’importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyDim 2 Sep - 21:11

Warning: Rated M/NC-17

Khelan se laissa volontiers attirer vers le haut afin que Scott puisse se remettre à l'embrasser. Il joua à caresser sa langue avec la sienne tout en songeant qu'il venait peut-être de battre son record de baisers, ceux-ci étant des marqueurs trop sentimentaux dont il ne s'embarrassait généralement pas avec ses partenaires d'un soir. Il recherchait ceux de son ami en revanche. Il les provoquait. Il les prolongeait. Dès que l'un d'eux prenait fin, il essayait d'en créer un autre. Il avait la sensation d'être un assoiffé qui trouvait enfin une fontaine.
Il eut envie de rire quand Scott sous-entendit que sa première expérience sexuelle avec une femme avait été désastreuse. Khelan n'en avait jamais eu, lui. Il avait découvert très vite que le corps féminin ne l'intéressait pas du tout. Tout bien considéré, il fut reconnaissant à son ami de ne pas lui dire avec combien d'hommes il avait couché. Pourquoi avait-il posé cette question d'ailleurs ? Il savait bien qu'il serait jaloux, quelque soit la réponse. Celle à propos de la lumière lui fit mordre sa lèvre. Lui aussi adorait regarder. Surtout le visage de son partenaire pendant qu'il gémissait.

« Mmh » Les doigts agiles de Scott avait défait sa ceinture et fait glisser son pantalon sur ses genoux tandis que ses lèvres s'occupaient de la diversion dans son cou. L'élastique de son boxer empêchait son membre de grandir aussi librement qu'il le voulait et le blessait un peu mais sentir la main de son camarade venir la caresser par dessus le tissu le consola. « Ah. » Les mains du Magenmage agrippa le revêtement du canapé, de chaque coté des hanches de Scott, incapables de se concentrer sur autre chose que sur le mouvement au niveau de son entrejambe. Il ne sentait même presque plus la langue dans son cou. L'aveu au sujet des fantasmes fut peut-être l'apothéose. « Il faudra que... tu me les dises car je veux... je veux tous les réaliser » haleta-t-il alors que son ami libérait sa propre érection. Khelan se redressa en équilibre sur les genoux juste pour faire descendre d'un seul coup précipité son boxer et en faire de même avant de se pencher de nouveau sur le barista qu'il embrassa langoureusement. Il s'interrompit uniquement pour murmurer contre ses lèvres. « Arrête de dire mon prénom. Ça me fait trop d'effet. » La voix de Scott était très excitante dans ce genre de situations. Il aurait pu rendre n'importe quoi désirable mais quand il disait le prénom du Magenmage, ce dernier sentait distinctement son érection frétiller de vigueur. Faire ce qu'il voulait ? Il n'allait pas se gêner. Pour commencer, il attrapa dans la même main son membre dressé et celui de l'ancien Gryffondor. Leur contact était vraiment électrisant. Il commença d'abord doucement à articuler son coude pour amorcer un mouvement de pompage. « Mmh. » A son tour, il lécha le cou de son partenaire.

« Oh, il y en a qui passe aux choses sérieuses de ce coté » fit remarquer le porteur du numéro 2 qui luisait à quatre ou cinq mètres d'eux. Il l'ignora en gémissant volontairement un peu plus fort et activa le mouvement de sa main jusqu'à arracher un petit cri à Scott, histoire de montrer au voyeur qu'ils étaient deux hommes. Comme prévu, cela refroidit un peu son fantasme et il préféra s'éloigner. De nouveau seuls, Khelan vint mordiller l'oreille de Scott pour lui souffler des paroles excitantes. « Ton corps me fait tellement d'effet que je vais pouvoir te faire l'amour toute la nuit. Tu ne pourras plus marcher demain au travail. » Il sourit et fit descendre ses baisers le long de son épaule droite avant de les aventurer sur son torse jusqu'à un téton déjà dur qu'il entreprit de lécher, et de mordiller doucement. Sa main libre était retournée dans les boucles de Scott, au sommet de son crâne. Il s'y cramponnait avec force sans lui faire mal. La pression dans leurs membres dressés devenaient de plus en plus fortes. Il pouvait sentir entre ses doigts qu'ils ne tiendraient plus longtemps. Seulement, il ne voulait pas en finir comme ça. Lentement, il ralentit son pompage. Il avait entendu ce que l'ancien Gryffondor avant dit tout à l'heure du sujet de la préférence pour le hand job dans la situation actuelle mais il avait envie de s'investir plus à ce moment même. « Je veux te sucer » avoua-t-il si bas qu'il s'entendit à peine lui même. Sans attendre l'accord de son partenaire, Khelan lâcha sa propre érection pour ne garder que celle de Scott en main et abaissa son corps pour amener son visage au niveau de son entrejambe. Son autre main avait glissé de ses cheveux pour venir stationner sur son menton et il glissa lentement son index dans la bouche du barista. Au même moment, il prit l'extrémité de son érection dans la sienne en frissonnant d'aise. Il frotta rapidement sa langue dessous pour la faire bourgeonner encore davantage et cessa pour commencer à la caresser avec une certaine expertise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyDim 2 Sep - 22:19

Khelan & Scott



Warning: Rated M/NC-17



Scott ne put pas retenir un gémissement en entendant la voix haletante de son ami – amant ? – parler de réaliser tous ses fantasmes. Oh Merlin savait qu’il en avait envie, mais une nuit ne serait certainement pas assez pour tous les mettre en pratique. Et pourtant, si les choses se passaient comme Scott l’espérait, ça ne serait pas un problème, et ils auraient tout leur temps pour pouvoir expérimenter. Il sourit contre les lèvres du magenmage lorsqu’il lui avoua tout l’effet qu’entendre son prénom de ses lèvres lui faisait et Scott ne put pas s’empêcher de le taquiner un peu. « Oh, vraiment ? » murmura-t-il contre les lèvres de Khelan, le souffle court. Il avait l’intention d’en rajouter, mais il fut pris au dépourvu quand son ami prit leurs deux érections en mains, les joignant l’une à l’autre. Scott laissa sa tête retomber lourdement contre le canapé, tout son corps se contractant. « Putain… Khelan… » gémit-il finalement, complètement aveuglé par le plaisir que son ami était en train de provoquer. Et cette fois il n’avait pas dit son nom pour essayer de l’asticoter, c’était sorti naturellement. Khelan commença à gémir à son tour et Scott fit remonter une de ses mains le long de son dos jusqu’à pouvoir agripper ses cheveux, juste assez fort pour pouvoir s’y tenir mais pas assez pour faire mal.

C’est alors qu’il entendit un inconnu parler et il se sentit rougir immédiatement. Il n’avait jamais été aussi content d’être dans l’obscurité. Il se mordit la lèvre en entendant Khelan pousser un cri plus profond encore, se demandant même s’il n’essayait pas de provoquer le voyeur. Mais toutes ces considérations lui sortirent bien vite de l’esprit lorsque son ami commença à frotter leurs érections plus fort, lui arrachant un gémissement bien plus bruyant qu’il ne l’aurait souhaité. Il prit une ou deux longues inspirations pour essayer de se calmer et se rendit à peine compte que l’inconnu avait finit par partir. Khelan se pencha alors un peu plus sur lui pour venir mordiller son oreille et Scott laissa échapper un soupir presque suppliant tandis que ses orteils venaient se planter dans les coussins du canapé. Son dos s’arqua brusquement tandis qu’il essayait de ne pas jouir juste à cause de ce que le magenmage venait de dire. Il n’était plus capable de penser à autre chose et tout son cerveau ne faisait que répéter les mots ‘oui, oui, oui…’ en boucle. Il ne savait pas si Khelan en était conscient, mais il avait sans doute dit la chose qui avait le plus le pouvoir de le rendre fou.

L’ancien Serdaigle fit descendre ses lèvres jusqu’au torse de Scott avant de commencer à lécher un des tétons. Le barista dut se retenir de hurler, se mordant la lèvre pour étouffer ses gémissements tandis que sa main s’accrochait de plus en plus aux cheveux du magenmage pour éviter de sombrer complètement. Il ne pourrait plus tenir très longtemps, il pouvait déjà sentir son ventre commencer à se contracter, ses hanches entamer des mouvements brusques pour chercher un peu plus de friction encore. Il avait l’impression de se noyer, mais jamais il n’aurait pensé qu’il pourrait aimer la sensation autant qu’il ne l’appréciait à cet instant. Et pourtant, c’était maintenant qu’il était si proche que Khelan décida de ralentir ses mouvements. Scott ne put pas retenir un gémissement de douleur en sentant l’excitation retomber juste assez pour l’empêcher de jouir immédiatement et il releva la tête vers Khelan. Grossière erreur puisque ses mots suivants menacèrent de lui faire perdre tous ses moyens. Ils avaient été prononcés à voix basse et pourtant Scott pouvait encore les entendre résonner à ses oreilles aussi clairement que si son ami avait hurlé. Il ferma les yeux et se mordit l’intérieur de la joue, conscient qu’il était sur le point de supplier Khelan et qu’il tenait tout de même à garder un peu de dignité. Il commençait presque à avoir mal tellement il avait besoin d’en finir, et il laissa sa tête retomber contre les coussins lorsque le magenmage écarta son visage du sien, le faisant descendre le long de son torse pour s’exécuter.

Scott avait envie de hurler, de faire quelque chose, n’importe quoi pourvu que son érection reçoive la friction dont elle avait tant besoin. Heureusement pour lui, il n’eut pas longtemps à attendre et il resserra ses lèvres autour de l’index de Khelan juste à temps pour s’empêcher de crier. Le magenmage avait commencé à s’occuper de son problème, mais Scott se retint de mordre son doigt, sachant très bien qu’il allait lui faire mal s’il commençait à se laisser aller. Il pouvait sentir la langue de son ami commencer à le caresser de la manière la plus douce qui soit et Scott resserra son étreinte dans les cheveux du magenmage. Il avait envie d’enfouir son visage plus bas encore, mais il se retint de justesse. Il n’avait pas envie de le brusquer, et Khelan avait l’air de savoir ce qu’il faisait. Il ne lui manquait plus grand-chose pour arriver au bout et il se laissa faire, sa langue imitant les mouvements de celle de son ami presque inconsciemment. Il sentit tout son corps se contracter à nouveau et il attrapa le poignet de Khelan pour enlever son doigt de sa bouche. « Attends… je vais… je vais… » Scott serra la mâchoire, incapable de poursuivre sa phrase. Il tira sur les cheveux de son ami pour le forcer à s’écarter, juste à temps. Scott serra la main de Khelan dans la sienne, poussant un long gémissement alors qu’il se laissa finalement emporter. Allongé de tout son long sur le canapé, il essaya de reprendre sa respiration, son cerveau n’était plus capable d’articuler qu’un seul mot. « Khelan, Khelan, Khelan… » Sa voix était encore faible, rauque et difficile, mais Scott ne prit qu’une petite minute pour se remettre avant d’ouvrir à nouveau les yeux. Il prit une longue inspiration avant de se redresser, un sourire aux lèvres et les yeux encore vitreux.

Désormais assis, il chercha la chemise de Khelan à tâtons avant de tirer dessus pour amener le magenmage contre lui. De sa main libre, il chercha son visage jusqu’à pouvoir caresser sa joue du bout des doigts. Il partit chercher ses lèvres avec les siennes, ses mouvements encore lents et langoureux. Scott était bien conscient que c’était à son tour de soulager Khelan, une mission qu’il était plus que content d’accepter. Il laissa sa langue jouer avec celle de son ami pendant quelques secondes encore avant de venir déposer son front contre celui du magenmage. Il avait lâché la chemise de son ami, laissant sa main glisser le long de son corps avant de venir effleurer l’érection de Khelan. Il la prit en main et amorça des mouvements lents, presque cruels avant de venir frotter son nez contre celui de son ami. « Tu veux peut-être que je te donne un coup de main ? » souffla-t-il contre les lèvres de Khelan, encore un peu euphorique. « Ou peut-être que tu préférerais… honorer ta promesse de tout à l’heure ? C’est comme tu veux… » Sa voix était douce, presque taquine, et il se força à ne pas montrer combien l’idée d’avoir Khelan en lui l’excitait toujours. Il essuya un léger frisson rien que d’y penser, mais que ce soit maintenant ou plus tard, il était bien décidé à faire en sorte que son ami exauce effectivement tous ses fantasmes, et celui-ci en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyLun 3 Sep - 21:55

Khelan n'aimait pas avaler. Il s'arrangeait toujours pour arracher sa bouche avant que son partenaire ne cède mais, étonnamment, il ne se pressait pas cette fois. C'était Scott. Il aimait tout chez lui. Il aurait supporté ça. Son ami tira sur ses cheveux pour le faire dégager et il se laissa faire. Sa petite voix excitée était très savoureuse à entendre. Le long gémissement qu'il poussa au moment de décharger tout sa pression était une véritable satisfaction pour le Magenmage. Son sourire malin se figea néanmoins en l'entendant répéter plusieurs fois son prénom et ses joues s'empourprèrent. Il lui avait dit de ne pas faire ça. Son membre s'agita en réaction à ces murmures et il gémit à son tour. Il sentit bientôt Scott bouger après de longues secondes d'immobilisme. Son ami empoigna sa chemise pour tirer dessus et l'amener vivement contre lui. Le baiser qu'ils échangèrent fut étrangement doux et langoureux. Front contre front, Khelan soupira d'aise contre la peau de son ami lorsque ce dernier se mit à caresser son érection avant d'amorcer un mouvement cruellement lent de pompage. « Ah » souffla l'ancien Serdaigle d'une voix chaude. « Sa-dique. » Il leva le menton et posa ses lèvres sur la joue de son amant avant de les faire glisser le long de sa mâchoire sans rompre le contact. Quand Scott lui rappela les paroles qu'il avait tenu quelques minutes plutôt, il sourit contre sa peau avant de passer sa langue sur les lèvres de son ami. Les deux propositions étaient terriblement tentantes. Il avait souvent rêvé que le barista s'occupe de lui de cette façon. Néanmoins, l'envie de s'unir physiquement à lui l'excitait plus encore, si c'était possible.

« Il faut toujours tenir ses promesses, » murmura-t-il tout bas avant de se dégager de l'étreinte de Scott pour attraper son cou et l'obliger d'un mouvement impérieux à lui tourner le dos. Il appuya sur ses épaules jusqu'à le mettre à quatre pattes sur le canapé et, d'un geste rapide, il baissa son pantalon et son boxer, lui faisant soulever un peu les genoux pour le repousser jusqu'à ses chevilles. La première chose qu'il fit fut d'embrasser cette peau si douce fraîchement découverte, laissant même une petite morsure sur la fesse gauche par jeu. Se rendant compte qu'il n'avait aucun lubrifiant de synthèse à disposition, il eut une petite exclamation agacée mais trouva bien vite une alternative en saisissant le membre de Scott pour recueillir dans sa main un peu de son liquide biologique afin d'en enduire son propre outil. « Maintenant tu pourras crier mon nom » chuchota-t-il en laissant une myriade de baisers sur ses reins avant de descendre ses mains sur ses fesses pour les écarter. Avec un autre partenaire, il y serait allé sans précaution supplémentaire. Avec Scott, il tenait tellement à ne pas lui faire mal, qu'il sortit d'abord sa langue de sa bouche pour l'enserrer doucement dans la cavité qui lui présentée et pousser un peu de salive au fond. Quand il jugea en avoir mis suffisamment, il remplaça sa langue par un doigt, puis deux. Sentir son ami se contracter et se décontracter autour de lui le faisait frissonner. Le moment était venu. Khelan plaça son membre contre l'entrée de la cavité du barista et il murmura encore. « Dis-moi si je te fais mal. »

Hélas, au moment où il empoignait ses hanches pour le pénétrer, une voix surgit des hauts-parleurs pour annoncer la fin du jeu. Coupé dans son élan, il grogna de frustration et desserra son étreinte pendant que les consignes étaient énoncées. Le Magenmage laissa Scott se retourner vers lui. « Dommage. Un coup de main serait donc bienvenu... » Il prit la main de son ami pour la mener jusqu'à son membre au supplice depuis trop longtemps. Il donna lui-même les quelques impulsions qui lui manquaient pour relâcher la pression, tout en embrassant langoureusement le barista.
Il se revêtait correctement lorsqu'il échappa quelques mots, histoire d'être certain que son tête-en-l'air d'ami avait bien saisi. « Bon alors, n'oublie pas. Si tu veux que l'on sorte ensemble, tu écris mon numéro. Je ferai la même chose de mon coté. Si l'un de nous d'eux n'écrit pas le numéro de l'autre, on ne reparlera jamais de la possibilité d'être un couple. » Une fois sa ceinture bouclée, il attrapa une dernière fois Scott pour le serrer dans ses bras et laissa un long baiser plein de tendresse sur ses lèvres. Il avait envie de le supplier d'écrire son numéro, le 8. Il ne pourrait pas supporter de devoir le considérer seulement comme un ami s'il ne le faisait pas. Il ne l'aurait pas pu avant et il le pourrait encore moins après ce qu'ils venaient de faire. Toutefois, pour respecter le choix que le barista avait à faire, il ne dit rien. « Quoi qu'il se passe, on se retrouve de l'autre coté » souffla-t-il avant de se détacher de lui pour rejoindre sa petite pièce, reconnaissable grâce au numéro qui venait de s'allumer au dessus de la porte déverrouillée.

Une fois à l'intérieur, il fut de nouveau enfermé et la lumière revint très progressivement pour ne pas l'aveugler. Dans un miroir, il découvrit que Scott avait mis un beau bazar dans ses cheveux. Quand il se souvint pourquoi, il rougit violemment et dissimula son visage dans une de ses grandes mains, même s'il n'y avait personne pour le voir. Il ajusta ses vêtements au mieux et récupéra ce qu'il avait laissé dans la pièce avant de voir le petit papier poser sur la table et la plume. Sans aucune hésitation, il la saisit. Seulement, au moment d'écrire le chiffre de son ami, sa main se figea. Bien sûr qu'il avait envie de sortir avec lui mais était-ce la meilleure chose à faire pour lui ? Est-ce qu'il allait réussir à le rendre heureux ? Est-ce qu'il saurait s'empêcher de fuir quand ils essayeraient d'aller de l'avant ensemble ? Est-ce qu'il pourrait arrêter de s'intéresser aux autres hommes ? Sa tête se posait mille questions auxquelles son cœur hurlait la réponse. Oui ! Bien sûr que oui. Il était amoureux de lui. Bien sûr qu'il prendrait soin de leur relation et qu'il saurait être sage. Il ne voulait que Scott. En douter était tout bonnement ridicule. Les joues encore un peu roses, Khelan traça un grand numéro 5 sur le parchemin qui s'envola par magie pour disparaître sous la porte. La porte se déverrouilla et il sortit. Au bout du long couloir qu'il emprunta, mains dans les poches et d'un pas tranquille, un panneau lui annonça sans aucun tact qu'aucun participant n'avait écrit son numéro et que, par conséquent, il n'obtiendrait les coordonnées de personne.
La nouvelle fut terriblement dure à avaler. Il avait le sentiment profond d'avoir été trahi. C'est vrai qu'ils ne s'étaient rien promis mais Scott avait avoué qu'il l'aimait et il avait pensé que tout ce qu'il pourrait dire ne pourrait pas lui ôter l'envie de sortir avec lui. Apparemment si. Il allait sans dire que le Magenmage ne s'était jamais fait jeter de la sorte. Évidemment, c'était très vexant, mais mais pas autant que c'était douloureux. Se souvenant néanmoins qu'il se trouvait encore dans un lieu susceptible d'être espionné, il appliqua soigneusement sur son visage le masque de l'indifférence et poursuivit son chemin vers la sortie. Cela allait être très difficile de demander à Scott pourquoi il avait changé d'avis. Peut-être qu'il n'avait pas aimé ce qu'il lui avait fait dans le noir. Cette supposition lui fit lever les yeux au ciel. Très vexant, oui. Ce devait être autre chose. Il ne devait pas y penser. Pas maintenant.

Khelan allait sortir du bâtiment quand un peu de boucan attira son attention derrière une porte verrouillée sur sa gauche. Il lui semblait reconnaître la voix alarmée de Scott. Après une brève hésitation, il extirpa sa baguette magique de sa poche pour ôter le verrou et ouvrit simplement le battant. Dans un couloir identique au sien se trouvait deux hommes, Nicholas Halden et son ami d'enfance, qui lui tournait le dos d'ailleurs et ne semblait pas l'avoir entendu. Le Magenmage n'eut qu'à écouter quelques mots pour comprendre la situation. Le barista semblait désespéré que le porteur du numéro 3 n'ait pas inscrit son numéro sur la fiche et il voulait une énième confirmation de l'organisateur de la soirée. Comprenant aisément que Scott avait confondu les chiffres ou mal lu, Khelan sentit une vague de soulagement le parcourir de la tête aux pieds. Alors que Nick arguait qu'un autre numéro avait bien écrit le sien mais que ce n'était pas le 3 et que, par conséquent, il ne pouvait pas lui donner ses coordonnées, l'ancien Serdaigle s'appuya avec désinvolture sur la chambranle de la porte et entreprit de s'allumer un cigarillo. Il souffla une première fois la fumée devant lui avant de maugréer : « Mais qu'est-ce que je vais faire d'un petit ami pareil ?! Même pas capable de différencier un 3 et un 8... » Il leva ses beaux yeux au ciel en esquissant un sourire alors que Scott se retournait vers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyLun 3 Sep - 23:22

Khelan & Scott



Warning: Rated M/NC-17



Scott ne put pas s’empêcher de sourire contre la peau de Khelan en l’entendant le traiter de sadique. Oui, Scott pouvait aussi jouer avec son ami, c’était un peu plus facile maintenant qu’il avait jouit et qu’il savait que le magenmage devait encore attendre. Il frissonna légèrement en sentant la langue de l’ancien Serdaigle contre ses lèvres et ferma les yeux lorsque Khelan annonça ses intentions. Scott ne l’aurait pas forcé, mais il avait espéré que ce serait sa réponse. Il savait qu’ils auraient peut-être du attendre d’être en privé pour ce genre de choses, mais il avait assez attendu comme ça, et il ne voulait pas prendre le risque de laisser passer sa chance. Scott se laissa faire quand son ami le força à se retourner, n’opposant aucune résistance lorsqu’il le sentit faire glisser pantalon et boxer le long de ses jambes jusqu’à le mettre à nu. Il aimait se sentir vulnérable sous les mains de Khelan, à sa merci pour l’instant. Mais comme il l’avait dit tout à l’heure, il n’y avait rien qu’il aurait pu lui refuser.

Scott se mordit la lèvre pour retenir un gémissement lorsque le magenmage embrassa puis mordit la peau qu’il venait de découvrir. Il remercia Merlin de ne plus être assez jeune pour pouvoir repartir de suite où les deux hommes auraient passé une semaine entière sur ce canapé. Il laissa échapper une petite plainte fébrile en sentant Khelan caresser son entrejambe, mettant bien quelques secondes à comprendre ses raisons. Mais lorsqu’il les comprit, Scott essuya un léger frisson. Sa respiration avait commencé à s’accélérer de nouveau à l’idée de ce qui était encore à venir et l’ancien Gryffondor prit une longue inspiration pour essayer de se calmer. Khelan partit déposer des baisers le long de son corps et Scott se sentit rougir en entendant la suite. « Je ne me gênerai pas… » murmura-t-il, le souffle court.

Scott sentit ses bras le lâcher lorsque Khelan introduisit sa langue, il atterrit sur ses coudes tandis qu’un gémissement étouffé échappait ses lèvres. Il enfouit son visage contre son bras pour essayer de s’empêcher de crier tandis que tout son corps commençait à frissonner. Il aurait voulu dire à Khelan que ce n’était pas la peine, qu’il n’avait pas besoin de prendre autant de précautions, mais il était incapable de prononcer le moindre mot. Les seuls sons qui sortaient de sa bouche étaient à la limite entre des gémissements et des soupirs et Scott se força donc à rester silencieux – autant qu’il pouvait l’être en tout cas. Il se cambra légèrement en sentant Khelan remplacer sa langue par ses doigts, se forçant à ne pas contracter ses muscles pour éviter d’avoir mal. Il n’était plus vierge depuis pas mal d’années, mais on n’était jamais trop prudents. Il prit une longue inspiration, se forçant à se redresser après plusieurs minutes de ce qui ressemblait à de la torture. « C’est bon, Khelan… tu peux y aller… » Il secoua la tête aux dernières paroles de son ami, doutant fortement que Khelan puisse lui faire mal ou qu’il soit véritablement capable de le sentir si c’était le cas. Au point où il en était, ça n’importait plus vraiment de toute façon.

Scott retint son souffle lorsque le magenmage resserra son étreinte, prêt à plonger en lui. Tout l’air que ses poumons contenaient s’échappa brusquement à l’interruption des hauts parleurs, quittant sa gorge sous la forme d’un grognement rauque. Scott leva les yeux au ciel, desserrant ses poings lorsqu’il comprit que la soirée avait touché à sa fin. Il n’avait jamais autant détesté être interrompu. Il se retourna vers son ami, hochant la tête avant de le prendre en main, l’esprit encore un peu confus de la déception qu’il venait de subir. Khelan passa sa main par-dessus la sienne, guidant leurs mouvements jusqu’à jouir à son tour. Scott laissa ses lèvres trainer contre celles de son ami quelques secondes supplémentaires avant de s’écarter avec un soupir. Scott était en train de se rhabiller – rapidement et de manière assez peu efficace – lorsque Khelan parla à nouveau. Le barista releva les yeux et hocha la tête dans le noir, mais avant qu’il n’ait eu le temps de répondre, le magenmage était venu l’embrasser une dernière fois. Scott caressa doucement sa joue, répondant au baiser sans oser penser que ce serait peut-être leur dernier. Cette option n’était pas même envisageable dans son esprit. « D’accord.» répondit-il simplement. Il laissa son ami s’écarter, se levant du canapé pour rattacher son pantalon avant de se rendre compte qu’il n’avait pas pris le temps de noter le numéro de Khelan. Il hésita à l’appeler pour lui dire de revenir, mais il aperçut le numéro 3 au bas de sa jambe et referma la bouche, attrapant son T-shirt sans prendre la peine de le remettre pour l’instant.

Scott se dirigea vers la salle qui portait son numéro, la refermant rapidement derrière lui tandis qu’une lumière très pale et faible remplissait la pièce. Il plissa les yeux malgré lui et était sur le point d’enfiler son T-shirt lorsqu’il aperçut son reflet dans le miroir. Ses joues étaient encore écarlates, ses cheveux en bataille, ses vêtements froissés et pire encore, une partie de son ventre était recouverte d’une substance qu’il ne reconnaissait que trop bien. Scott détourna immédiatement le regard quand il sentit ses joues prendre feu, et partit chercher sa baguette. Il lança un sort de nettoyage rapide avant d’enfiler son T-shirt et de s’approcher de la table au milieu de la salle, évitant soigneusement de croiser son reflet dans le miroir. Il attrapa la plume avant de se pencher vers le parchemin. Il savait que sortir avec Khelan ne serait pas facile, il n’était pas certain d’être assez pour le magenmage ou de pouvoir supporter de le voir flirter avec d’autres personnes – car oui, il n’osait pas imaginer que Khelan arrêterait de draguer simplement pour s’amuser. Il avait peur que son ami n’inscrive pas son numéro, qu’ils finissent par se blesser et ne soient même plus amis, qu’ils se disputeraient constamment… Mais au final, il ne se posa qu’une seule question, et la réponse était assez évidente à ses yeux pour l’empêcher d’hésiter très longtemps. Il aimait Khelan, il avait envie d’être avec lui, et c’était vraiment tout ce qui comptait, le seul facteur à prendre en compte. Scott écrivit le numéro 3 sur la feuille avant de reposer sa plume, le parchemin disparaissant immédiatement.

Il fit le tour de la pièce pour vérifier qu’il avait bien repris toutes ses affaires et sortit de la salle. Il pressa le pas le long du couloir, mais regretta immédiatement de s’être dépêché en lisant l’écran accroché au mur. Il s’arrêta net, ses mains retombant lourdement le long de ses hanches tandis qu’il prenait une longue inspiration. Personne n’avait écrit son numéro… Scott serra les poings pour essayer de s’empêcher de trembler, de peine autant que de colère à vrai dire. Il avait cru que Khelan et lui étaient sur la même longueur d’onde, qu’il avait réussit à le convaincre tout à l’heure… Et pire que tout, il n’avait pas osé imaginer que son ami puisse le toucher de cette façon là pour ensuite mettre un terme à une relation qui n’avait même pas encore vue le jour. Peut-être qu’au fond il avait eu tort, peut-être qu’aux yeux de Khelan il n’était pas bien différent de ses autres conquêtes… Et pourtant, ça n’expliquait pas les regards qu’il lui lançait parfois, ses larmes de tout à l’heure, la douceur de ses caresses…

Scott secoua vigoureusement la tête, se dirigeant vers la sortie du bâtiment à la recherche d’une personne responsable. Il refusait de croire que Khelan n’avait pas écrit son numéro, à une époque l’idée ne l’aurait pas choqué, mais aujourd’hui les choses avaient changé. Aujourd’hui ils n’étaient plus amis, ils étaient bien plus… et l’idée que le magenmage ait refusé de l’admettre n’était pas concevable. Non, c’était impossible. Une partie traitresse de son cerveau lui souffla qu’il cherchait juste des excuses, que Khelan n’avait pas été sincère et qu’il n’avait vraiment pas envie d’être avec lui, qu’il préférait rester célibataire que de s’attacher à quelqu’un, mais Scott força cette voix à se taire. Ils s’étaient promis de ne plus en parler si l’un d’entre eux n’écrivait pas le numéro de l’autre, mais il était incapable d’abandonner l’affaire. Il y avait trop cru pour pouvoir laisser tomber aussi facilement. Scott était presque arrivé au bout du couloir lorsqu’il aperçut un homme qui serrait la main des invités en train de partir, il se dirigea immédiatement vers lui avant d’attraper son bras et de le tirer derrière lui. « Mais qu’est-ce que vous faîtes ? »

« Nick Halden, je suppose ? » L’organisateur hocha la tête. « J’ai juste un mot à vous dire, ça ne sera pas long. » déclara-t-il simplement avant de les faire entrer dans un couloir différent. Il referma la porte derrière eux et se tourna vers Nick, sa colère retombant pour laisser place à une sorte de désespoir.

« Je suis désolé, d’accord ? Mais j’ai besoin de savoir. Vous êtes sur que le numéro 3 n’a pas inscrit mon numéro sur sa fiche ? »

« Si ce n’est pas affiché sur le tableau, c’est qu’il ou elle n’a pas écrit votre numéro. »

Scott secoua la tête, se retenant de secouer Nick comme un prunier pour lui faire comprendre que ce n’était simplement pas possible. Il en était certain. L’organisateur jeta un regard à son numéro encore accroché au bas de son T-shirt et replongea son regard dans le sien. « Quelqu’un a bien inscrit votre numéro sur son parchemin, mais ce n’était pas le numéro 3. Je ne peux bien sur pas vous dire de qui il s’agit. »

« C’est impossible, je n’ai parlé qu’à une seule pers… » Scott s’interrompit en plein milieu de sa phrase lorsqu’il entendit une voix familière s’élever dans son dos. Il se tourna vers Khelan alors qu’une multitude de sensations l’envahissaient. Du soulagement tout d’abord, de voir le sourire du magenmage, de la joie ensuite, de l’avoir entendu parler de petit-ami, et de la honte finalement lorsqu’il comprit son erreur. Il leva une main pour couvrir son visage tandis que ses joues prirent feu en l’espace d’une seconde. Il s’était trompé de numéro… Il commença à rigoler malgré lui, ses rires ressemblaient presque plus à des sanglots tant le soulagement était immense et se dirigea à grands pas vers Khelan. Il ignora complètement le pauvre Nick avant de donner un léger coup de poing sur le bras de son ami – petit-ami, corrigea-t-il pour lui-même. « Ce n’est pas le moment de commencer à te moquer. » s’indigna-t-il avant d’attraper la chemise de Khelan de ses deux mains, le tirant à lui jusqu’à pouvoir déposer ses lèvres contre les siennes. Il l’embrassa lentement, prenant tout le temps de jouer avec ses lèvres, sa langue tandis que le reste de son corps venait se presser contre le sien. Lorsqu’il s’écarta finalement, il était incapable de s’empêcher de sourire. Il déposa son front contre celui de Khelan avant de relâcher un peu son étreinte sur sa chemise. « Et si tu ne sais pas quoi faire de moi, j’ai bien une ou deux idées à te proposer… » souffla-t-il contre les lèvres du magenmage, son corps frissonnant encore du choc qu’il venait de recevoir. Il aurait pu rire et pleurer à la fois, mais s’il s’efforçait de retenir ses larmes, il n’avait pas envie de s’empêcher de sourire.

Scott s’écarta légèrement de Khelan, prenant sa main dans la sienne avant de lever les yeux vers son visage. « On y va alors ? » demanda-t-il avant de tirer doucement la main de Khelan pour le faire avancer avec lui. S’ils n’étaient pas trop fatigués en arrivant, ils pourraient toujours trouver deux ou trois moyens de s’occuper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyMar 4 Sep - 21:59

Khelan fixa son regard incroyablement bleu sur Scott et le dévora des yeux pendant qu'il rougissait en comprenant son erreur. Cette seule vision suffisait à faire chavirer son cœur de don juan. Il le suivit attentivement pendant qu'il progressait vers lui, commençant doucement à mordre sa lèvre inférieure comme un large sourire s'emparait peu à peu de son visage. Même la présence de Nicholas qui était témoin de la scène ne parvenait à empêcher ses traits d'afficher son bonheur. D'ailleurs, son collègue le dévisageait. Il allait sans dire qu'il ne l'avait jamais vu ainsi auparavant. Au Ministère, il passait pour un jeune homme assez froid, presque hautain, sans cœur en tous cas, qui ne s'investissait pas dans ses relations sociales en leur préférant son travail. Le voir donc sourire ainsi, apparemment très naturellement, était pour le jeune Halden une étrangeté dont il ferait des gorges chaudes lundi au bureau. Khelan Herondale était amoureux. Il se voyait déjà dégoûté Luke dont il avait remarqué le manège. Vraiment, il avait bien fait d'organiser cette soirée.

Le Magenmage écarta sa main qui tenait le cigarillo pour permettre à Scott d'agripper sa chemise et de le tirer à lui après lui avoir donné une petite tape sur le bras. Il expira doucement, sans pouvoir cesser de sourire. Aux anges, il laissa le barista venir chercher ses lèvres avec beaucoup de douceur. Il glissa discrètement sa main dans ses boucles cuivrées à l'arrière de son crâne pour maintenir sa tête avant de répondre au baiser. Nicholas, pourtant habitué aux pires indécences, détourna le regard. Ce baiser était différent de ceux qu'ils avaient déjà échangé. Peut-être parce que, cette fois, il était légitime, aveuglé par autant de pureté. Il était clair. Il n'y avait pas d'excuses ou de raisons.
Khelan avait la nette impression que le monde entier venait de devenir bien moins compliqué. Il se sentait léger comme une plume. A la suggestion que Scott murmura contre sa bouche, son sourire s'agrandit encore, devenant plus malin. « Ah oui ? » demanda-t-il avec une innocence feinte. Il baiss les yeux pour voir les doigts de son ami qui venait se nouer aux siens. Il n'avait tenu la main de ses conquêtes. Cela lui avait semblé trop bête et mièvre ou, en tous cas, incompatible avec son masque de froideur. Avec Scott c'était différent. Le petit ravi qu'affichait son visage était trop séduisant pour s'en priver. Et puis, ce contact était chaud et agréable. « Allons-y » répondit-il simplement avant de lancer son cigarillo à Nicholas qui le réceptionna tant bien que mal en essayant de ne pas se brûler. Il n'en avait plus besoin ce soir, finalement.




Dans un craquement caractéristique du transplanage, les deux sorciers atterrirent au pied du lit du Magenmage et ce dernier ne perdit pas une seconde pour renverser son ami sur les couvertures. Lui tombant dessus en prenant bien garde de ne pas lui faire mal, Khelan resta ainsi de longues secondes immobiles, sa main toujours dans la sienne et son nez contre ses cheveux doux. Il prit une profonde inspiration pour s'imprégner de son odeur. Était-ce sa joie ou les événements de la soirée qui l'avait vidé de ses forces ? Dur à dire. Il ne put retenir un bâillement. Après une brève hésitation, il murmura, non sans une légère honte : « Je n'ai dormi que quelques heures cette semaine à cause du travail. Est-ce que ça t'ennuie que je dorme un peu ? Bien sûr, tu peux rester aussi. Tu le dois même. » Il embrassa ce qu'il pouvait atteindre sans trop avoir à bouger – c'est-à-dire la tempe de l'ancien Gryffondor avant d'ajouter : « Pour me faire pardonner de ne pas assurer ce soir, je te ferai l'amour trois fois demain matin. Non, quatre fois. Et je te ferai essayer le jacuzzi. Ce qui n'est pas forcément incompatible d'ailleurs... » Cette fois, il bougea la tête pour venir mordiller le lobe de l'oreille de son ami. Petit-ami. Impérieux, le sommeil faisait vaciller sa conscience et on voyait nettement, au papillonnement de ses cils, qu'il allait s'endormir d'une seconde à l'autre. Dans un dernier effort, il se débarrassa de ses chaussures puis de ses vêtements pour ne garder que son boxer avant de chercher à tâtons l'entrée de ses draps. Il espérait de tout son cœur que Scott veille bien dormir avec lui. Il aurait une place entre ses bras, là où jamais aucun homme ne pouvait se vanter d'avoir dormi. « Tu viens ? » demanda-t-il d'une voix déjà toute ensommeillée en lui faisant de la place à coté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] EmptyMar 4 Sep - 23:40

Scott ne pouvait pas s’empêcher de sourire contre les lèvres de Khelan, le cœur léger et l’esprit détendu. Il n’était pas sur d’avoir encore réalisé tout ce que la soirée venait de lui offrir, mais le simple fait de pouvoir embrasser le magenmage, à la lumière, sans être bourré et sans avoir besoin d’une excuse était suffisant à ses yeux. Il leva les yeux au ciel en voyant l’air innocent de son petit-ami, son sourire s’élargissant encore maintenant que l’avenir lui paraissait plus clair que jamais. Il n’avait jamais ressenti cette envie d’être au lendemain, puis au jour d’après, puis tous les suivants ainsi, et il appréciait la sensation. Il avait l’impression qu’un poids avait été ôté de sa poitrine et qu’il respirait pour la première fois depuis des années. Scott sourit d’autant plus fort en voyant que Khelan n’essayait pas de libérer sa main, content de ne pas avoir à le lâcher pour l’instant. Il avait encore besoin de son contact, aussi innocents que leurs gestes soient désormais. Le magenmage se prépara à les faire transplaner, lançant son cigare en direction de Nick et Scott leva les yeux au ciel. Mais avant qu’il n’ai eu le temps de lui reprocher son comportement – il n’était même pas sur d’en avoir envie, il était trop heureux pour ça – Khelan les fit transplaner sans un mot de plus.


Scott eut à peine le temps de comprendre où il avait atterrit, de sentir ses genoux contre le lit du magenmage que Khelan les avait fait basculer sur le matelas. L’ancien Gryffondor retint une petit exclamation de surprise, son corps se détendant immédiatement lorsqu’il sentit son petit-ami s’allonger contre lui. Leurs mains toujours jointes, et le nez du magenmage enfouit dans ses cheveux, Scott ne put pas s’empêcher de sourire. Il aurait aimé pouvoir rester comme ça pendant des heures, ça allait peut-être même devenir obligatoire car Scott ne se sentait pas la force de bouger. La journée avait été trop forte en émotions et il était complètement vidé. Mais au moment où il s’apprêtait à le faire remarquer, Khelan laissa échapper un bâillement et Scott ne put pas s’empêcher de rigoler un peu. Il laissa son petit-ami parler, sentant sa respiration s’accélérer en écoutant ses plans pour le lendemain matin. Le magenmage se décala légèrement pour venir mordiller son oreille et Scott passa sa main dans les cheveux de l’ancien Serdaigle. « Mh… bien sur que je reste. » murmura-t-il. « Mais ne te plains pas si je te fais honorer ta promesse demain matin. » Il sourit contre les cheveux du magenmage avant de se redresser pour se déshabiller lui aussi. Il enleva son jean, le pliant soigneusement avant de le déposer dans un des fauteuils. Il était épuisé, mais il n’avait pas envie de laisser ses affaires trainer alors que tout l’appartement de Khelan était impeccablement rangé. Il hésita un instant avant de faire passer son T-shirt au dessus de sa tête, le rangeant avec son jean et ses chaussures.

Désormais en boxer, Scott se tourna vers Khelan lorsque celui-ci lui demanda s’il venait. Il hocha brièvement la tête avant de se trainer jusqu’au lit de son petit-ami. Il sourit en entendant la voix épuisée du magenmage, c’était adorable de le voir aussi fatigué lui qui était si imposant d’habitude. Scott se glissa de l’autre côté du matelas, soulevant la couette pour s’installer à côté de Khelan. Mais contrairement à la dernière fois où ils avaient dormi ensemble, Scott n’avait pas besoin de rester éloigné, et ça tombait bien puisqu’il avait très envie de s’accrocher à Khelan pendant son sommeil. Il avait la distincte impression qu’en se réveillant il penserait avoir rêvé la soirée qui venait de s’achever, et il se sentirait plus rassuré en sachant que son petit-ami serait juste à côté de lui le lendemain matin. Scott se décala jusqu’à sentir la peau de Khelan, s’installant tranquillement contre lui, la tête près de son épaule et le visage tourné vers lui. Il passa sa main par-dessus le corps du magenmage et déposa un baiser rapide sur sa peau. « Bonne nuit, Khelan. » murmura-t-il finalement avant de fermer les yeux.

Khelan s’endormit quelques secondes plus tard, Scott le suivant peu de temps après.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

I lose control when I hear your body move [Scott] Empty
MessageSujet: Re: I lose control when I hear your body move [Scott]   I lose control when I hear your body move [Scott] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I lose control when I hear your body move [Scott]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Ravage" la nouvelle rapière de Syrio
» PRIAM & AARON △ let me lose myself for you.
» My Body Needs A Hero, Come And Save Me ♪♫ (Pv June ♥)
» Jia Li - sometimes it is necessary this to lose and go in darkness to be able to find itself
» (winnie) and you're gonna hear me roar.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: LET'S PLAY :: V1 :: Londres :: Le quartier moldu-