Partagez
 

 Happy Deathday - Bellatrix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sirius Black
SORCIER
Sirius Black

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 394
+ HOUSE POINTS : 427

Happy Deathday - Bellatrix Empty
MessageSujet: Happy Deathday - Bellatrix   Happy Deathday - Bellatrix EmptyMer 13 Nov - 19:50

En poussant le battant de la porte, Sirius eut l’effet d’une déflagration, qui parti de ses chevilles et traversa son corps en un instant. Il avait beau serrer sa main dans la sienne fort, tellement fort, il avait l’impression d’être seul, laissé abandonné après la bataille, sur un champ de ruines et de cadavres. Sauf qu'il n'était pas vraiment seul, que ce n’était qu’une chambre faiblement éclairée et qu’il n’y avait pas de cadavre, car elle n'était pas morte. Pas encore. Il était le diplômé qui se lève en entendant son nom, la vedette qui s’apprête à rentrer sur le plateau de télévision, le comédien qui compte dans sa tête, dans la pénombre, jusqu’au lever du rideau. Il était tous ces gagnants, et sa tête était baissée parce qu'il savait qu'il allait la perdre. Qu'il l'avait déjà perdue.

Le papier peint était sale, constellé de tâche, attaqué par le temps. Comme elle, sauf qu'elle ne portait pas le poids des années mais celui d'un sommeil artificiel. Sirius était fatigué, il respirait la peur, la culpabilité et toutes ces choses qu'aucun parfum ne saura jamais capturer. Il songea un instant que ce corps inerte aurait dû être le sien et tenta de refouler les élans d'eau salée qui lui brûlaient les yeux à cette pensée. Si le barrage cédait maintenant, l'océan de sa tristesse l'emporterait toute sa vie jusqu'à le noyer.

Il s'était attardé en entrant sur l'infirmière, si caricaturale qu'elle en était touchante et sur ses parents. Sa mère observait par la fenêtre la rue silencieuse, s'était tournée en l'entendant arriver, lui avait fait un signe de la tête qui voulait dire très bien, tu es là, on te tolère, pardon de ne pas pouvoir parler. Son père, assis sur un fauteuil les yeux dans le vague s'était éclipsé sans un mot mais un regard, qui voulait dire je te hais toujours.

Sa main se perdit dans la chevelure rêche de celle qui avait été son amour d'enfance. Son visage était paisible et s'il n'y manquait pas l'éclat de la vie, on aurait pu facilement croire qu'elle dormait comme un ange. Son ange déchue. Rêvait-elle ? De lui ? Comme chaque année à cette période, les songes de Sirius étaient peuplés de sa présence. Si bien que dans un demi-sommeil, il lui arrivait encore parfois de croire que la tiédeur des draps était liée à son corps contre le sien. Mais quand elle s'évaporait en même temps que son rêve, la moiteur de la couche n'était plus que la signature d'une nuit agitée et solitaire. Le retour à la réalité était toujours d'une violence percutante, rouvrant une plaie jamais vraiment cicatrisée. Ni morte ni vivante. Comment continuer à aller de l'avant dans ces circonstances ? Fallait-il oublier, tourner la page et refaire sa vie ? Certes, il avait depuis couché avec une somme astronomique de filles, en avait humilié un grand nombre, était sorti avec quelques-unes. Il avait saboté ses relations les unes après les autres car après tout, à quoi bon si elle se réveillait ? Avait-il même le droit d'aspirer au bonheur conjugal après tout ça ? Quelque fois, il en venait à douter de l'avoir jamais vraiment aimée. De n'être sortie avec elle que par provocation envers ses parents. Et il avait gagné : ça avait marché. Ou plutôt, il l'avait perdue. Longtemps, il avait culpabilisé d'aller mieux. Puis ses yeux s'étaient taris, son cœur aussi. Foutu anniversaire...  Trois cent soixante jours l'an, il se croyait invincible, inébranlable. Pour que ce sentiment de rage, de tristesse et d'impuissance vienne le poignarder avec davantage de faciliter une semaine durant. Un couteau dans du beurre salé par ses larmes.

Le bruit de la porte battante le fit tressaillir. Sirius n'eut même pas le courage de lever les yeux. Quelqu'un était entré.

_________________
Happy Deathday - Bellatrix C_est_10

I'm old enough to know that a longer life isn't always a better one. In the end you just get tired. Tired of the struggle. Tired of losing everyone that matters to you. Tired of watching everything... turn to dust. If you live long enough, the only certainty left is that you will end up alone.
Revenir en haut Aller en bas
Bellatrix Black Lestrange
MAGE
Bellatrix Black Lestrange

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 1406
+ HOUSE POINTS : 1437
+ DOUBLE-COMPTES : Johann M. Petersen

Happy Deathday - Bellatrix Empty
MessageSujet: Re: Happy Deathday - Bellatrix   Happy Deathday - Bellatrix EmptySam 23 Nov - 14:50

Bella lança un regard noir en direction de Lucius. Il ne l’avait jamais aimée, et Bella aurait aimé pouvoir dire qu’elle ne savait pas pourquoi. Ils n’avaient pu se supporter, comme toute belle famille qui se respecte, mais à cet instant précis, Bella en venait à regretter d’avoir jamais eu une petite sœur. Franchement si ça avait pu lui éviter d’avoir à écouter Lucius vanter son amour du Seigneur des Ténèbres devant une salle pleine de mangemorts, tous conscients du fait qu’il avait abandonné leur maître à la première occasion… hé bien, Bella aurait tué Narcissa elle-même à la naissance. Malheureusement pour elle, elle n’avait pas eu le bon réflexe et était donc contrainte d’écouter son beau-frère se ridiculiser devant tout le monde. C’en aurait été drôle si ça n’avait pas été aussi pathétique, mais Bella était pressée aujourd’hui et elle n’avait pas envie de perdre sa journée ici. Quelqu’un l’attendait avec impatience, et elle aurait détesté le décevoir.

Elle prit la première occasion qui se présenta pour sortir de la pièce en silence avant d’attraper son manteau, sa baguette et de transplaner pour Londres. Le manoir Malefoy l’avait toujours écœurée, c’était trop silencieux, trop calme, et pour elle qui aimait voir un peu d’action, c’était insupportable. Elle comprenait que leur maître ne veuille pas sortir de l’ombre trop tôt, mais elle finissait par en devenir folle. Elle avait besoin d’aller s’amuser un peu et elle savait qu’aujourd’hui serait le moment idéal pour aller s’occuper un peu. Un petit sourire aux lèvres, la jeune femme se dirigea vers le London Bridge Hospital.

Dix minutes plus tard, elle se tenait devant la porte de la chambre 504. Le silence dans le couloir était étouffant, elle pouvait presque sentir le désespoir dans l’atmosphère, et elle eut l’impression de renaître. Elle n’aimait pas la tristesse plus que qui que ce soit d’autre, mais savoir que c’était elle qui l’avait causée… ça, c’était tout autre chose. C’était sans doute ce que les autres femmes ressentaient lorsqu’elles rendaient quelqu’un heureux. Pour Bella c’était juste l’inverse, il n’y avait aucun mal à ça. Elle poussa la porte de la chambre, ses yeux tombant directement sur une femme de 20 ans son ainée qui se tenait face à la fenêtre. Elle se tourna vers Bella en l’entendant entrer mais ne dit mot. Bellatrix aperçut alors la personne qu’elle cherchait, assis à côté du lit de la patiente, ses mains dans les cheveux de la jeune femme allongée. Bella adopta son visage le plus désolé au cas où la mère de la jeune fille venait à se retourner. Les apparences comptaient après tout. Elle avait espéré être seule avec Sirius, mais c’était presque mieux comme ça, l’animagus serait obligé d’endurer sa punition en silence. Y’avait-il pire torture au monde ? Bella n’en savait rien mais elle serait ravie d’étudier le sujet pour leur prochaine rencontre.

Elle s’approcha lentement du lit, restant dans le dos de Sirius de manière à ce qu’il ne puisse pas la voir. Le cliquetis de ses talons contre le plancher le seul bruit qui venait perturber le silence de la pièce. Elle se pencha sur l’épaule du jeune homme, un petit sourire au coin des lèvres. « Joyeux anniversaire, Sirius, » murmura-t-elle de sa voix la plus douce.

_________________
    Happy Deathday - Bellatrix Sirius12 Happy Deathday - Bellatrix Sirius11
    Feels so good being bad, there's no way I'm turning back. Now the pain's my pleasure, cause nothing could measure. I may be bad but I'm perfectly good at it, Sex in the air, I don't care, I love the smell of it. Sticks and stones may break my bones, but whips and chains excite me.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Happy Deathday - Bellatrix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: THE WORLD IS OURS :: Londres :: Le quartier moldu-