AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon Japon : le display Pokémon Go de retour en stock sur ...
¥5,214
Voir le deal

 

 like calls to like - Lachlan & Julia

Julia P. Holt
citizens & employed
Julia P. Holt
hiboux : 1616
maison : gryffondor
house points : 1115
localisation : le plus souvent à londres, sur le chemin de traverse
mutlicomptes : kayla, adam
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyJeu 14 Avr - 9:31

like calls to like -  @Lachlan Umbridge

Un cousin. Et un cousin Umbridge, en plus de ça. La nouvelle avait été lâchée comme une bombe chez les Holt après que Julia ait été mise en contact avec Lachlan par le biais d'Angelina. Ah, la discussion qui s'en était suivie, Julia allait s'en souvenir pendant des années. Si au début elle avait été très, très en colère contre sa mère de leur avoir caché cette information, avec un peu de recul, elle comprenait un peu mieux son point de vue. Ce n'était pas forcément une chose dont elle allait se vanter maintenant, et puis une fois que sa mère lui avait expliqué le genre d'éducation qu'elle avait reçu, difficile de lui en vouloir d'avoir voulu mettre le plus de distance entre elle et eux possible. Ca lui avait plutôt fait penser à ce que Draco lui avait dit de son enfance, et ce n'était pas vraiment une bonne chose. D'un autre côté, savoir le genre d'héritage qu'elle portait la mettait mal à l'aise. Et puis Hyacinthe alors, elle était quoi pour lui du coup ?

D'un autre côté, Lachlan n'avait pas l'air d'être tel que sa mère avait décrit sa famille. Si elle avait bien compris, il était le fils du frère de sa mère, et elle avait une autre tante qui avait fait la une des journaux du pays, et pas pour ses actes de charité. Dolores Umbridge. Juste à y penser, elle était prise de frissons de dégoût. Si elle n'avait pas déjà rencontré Lachlan, et si Angelina ne lui avait pas assuré qu'il n'était absolument pas comme ça, elle n'aurait certainement pas tenté, une bonne semaine à leur rencontre, d'en savoir plus à son sujet. Elle avait beaucoup tergiversé avant de prendre sa plume et d'écrire une lettre un peu hésitante à son cousin. Il avait eu l'air aussi surpris qu'elle mais bien plus renfermé à leur rencontre, alors quand elle avait eu une réponse de sa part, elle avait été un peu surprise. Allant droit au but, il lui avait proposé de le retrouver pour… Une virée shopping ? Est-ce qu'il lui avait proposé ça parce qu'elle était une femme et jeune ? C'était quand même abusé, non ? Bon, de ce qu'il disait, il avait vraiment besoin d'aide, et Angelina lui avait dit qu'il avait un peu de mal avec les gens qu'il ne connaissait pas au début, alors Julia se dit que tant pis, elle pouvait bien se pointer au rendez-vous avec lui, et puis que si ça se passait mal elle pourrait toujours repartir.

Ils avaient convenu d'une date qui correspondait à un jour où elle ne bossait pas, comme ça elle ne se trouverait pas pressée, et de se retrouver à la sortie du Chaudron qui donnait sur le Chemin de Traverse, un point de rendez-vous impossible à manquer. En plus ce n'était pas loin de chez elle, ce qui l'arrangeait car cela lui évitait d'avoir à transplaner, depuis cette fameuse soirée avec Draco elle n'y tenait vraiment pas. Boire ou transplaner, il faut se décider, comme elle le disait depuis son accident. Malgré cela, cela ne l'avait pas empêchée de se préparer bien en avance, de vérifier que Robert - son boursouflet volé aux Weasley - avait bien de quoi boire et manger le temps de son absence, et puis elle s'était laissée distraire par la lecture d'un article, qui lui avait fait penser qu'elle n'avait pas écrit à Angelina depuis un moment, et puis à son bureau il y avait eu cette tasse de thé qu'elle voulait laver, et puis ainsi de suite, jusqu'à ce qu'un coup d'oeil à sa montre lui indique qu'elle avait déjà dix minutes de retard. Un juron qui aurait fait rougir de honte sa grand-mère et une veste pour se tenir chaud plus tard, elle sortait de son appartement en trombe, dévalant l'escalier et marchant au pas de course jusqu'au point de rendez-vous.

Elle avait finalement vingt minutes (dix-sept, très exactement) de retard lorsqu'elle arriva essoufflée, les joues rougies par le vent et les cheveux en pagaille, devant son cousin. "Salut ! Désolée, je me suis laissée débordée par des trucs et je… Enfin bref, désolée du retard," fit-elle en arrivant à son niveau. Première hésitation, est-ce qu'elle était censée lui dire bonjour de loin, lui serrer la main, l'enlacer ? Pas très à l'aise, elle se limita à la première option. Elle lui adressa un léger sourire, n'arrivant à pas à s'empêcher de le dévisager maintenant qu'elle savait qu'il était de sa famille. Et il était vrai qu'il y avait peut-être un petit quelque chose dans la forme du visage qui lui faisait penser à sa mère. "Ca va, je ne t'ai pas trop fait attendre au moins ?" demanda-t-elle par politesse. Elle perdait rarement contenance, mais elle ne savait pas trop non plus sur quel pied danser avec lui. Avec un peu de chance, ils s'entendraient bien et elle saurait bientôt à quoi s'en tenir ? Elle rangea ses mains dans les poches de sa veste, histoire de ne pas rester les bras ballants. Elle s'était habillée à la Moldue, choix conscient pour voir si cela allait le faire tiquer ou non. "Tu disais que tu avais besoin d'aide pour trouver une tenue, c'est ça ? C'est un événement en particulier ?" tenta-t-elle en preuve de bonne volonté. Après tout, elle n'avait pas envie que cette rencontre se passe mal.

_________________
lol qui y croit ? personne:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lachlan Umbridge
new & pure
Lachlan Umbridge
hiboux : 30
maison : serpentard
house points : 189
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyVen 15 Avr - 21:02

Très clairement, l’entraînement que t’avais eu ce matin avait loin été d’être le meilleur de ta carrière. Un match amical au cours duquel on vous avait demandé de changer de poste. Le meilleur moyen visiblement pour que tu finisses par te prendre un cognard en plein dans le nez. Ce qui était bien loin de faire du bien. Pas la première fois que t’en ramassais un ou que tu te faisais mal tout court déjà. Mais tu t’en serais facilement passé, que ce soit premièrement de se retrouver avec le nez cassé et deuxièmement de devoir tout interrompre pendant ne serait-ce que quelques instants. Heureusement, pas assez grave que pour devoir aller voir un quelconque médicomage, vous aviez avec vous de quoi arranger ce genre de choses et faire passer la douleur. Restait qu’il gardait une couleur un peu douteuse à l’endroit de l’impact, mais clairement pas quelque chose dont t’allais commencer à te formaliser. Ça risquerait d’agacer tes parents, qui t’avaient répété de faire attention à l’approche du mariage de tu n’avais pas exactement écouté qui, ça ne t’avait pas intéressé non plus au fond, parce que c’était le genre d’évènements que tu haïssais et que t’essayais de fuir le plus possible. là ce serait un peu difficile, tes parents avaient accepté pour toi au passage. t’avais pas vraiment eu ton mot à dire, si ce n’était que tu leur avais signalé que tu venais accompagné. tu ne leur avais absolument pas précisé qui, simplement parce qu’ils appréciaient déjà peu adam de ce que t’avais compris, que pour une raison qui t’échappait totalement, ils s’attendaient à ce que tu ramènes une femme, mais bon. tu briseras leurs espoirs le jour même, ce serait totalement suffisant. ceci dit, il restait le point de savoir quoi mettre ce jour-là. quelque chose dont tu ne t’étais jamais occupé toi-même en fait. ou alors avec de l’aide, tout simplement. sinon tu prenais tout simplement la première chose qui te passait sous la main, qui n’allaient généralement pas ensemble. un peu pour ça que t’avais peu de couleurs dans ta garde-robe. tu n’aurais pas décemment pu demander à ebenezer de sortir pour ça, il n’aurait de toute manière pas accepté, avec raison. t’aurais pu demander à adam aussi ceci dit, mais ça lui ferait la surprise ? t’en avais aucune idée. mais alors que t’y pensais il y a quelques jours, t’avais reçu un hibou de julia, cette cousine que tu avais découverte il y a quelques jours, peut-être semaine, t’avais pas calculé exactement. mais angie t’avait dit qu’elle était gentille, t’avais envie de la croire, du peu que t’avais pu la côtoyer jusqu’ici, il n’y avait pas de raison pour que ça ne soit pas le cas. puis on ne t’avait pas dit de faire des efforts ? donc tu t’y mettais petit à petit. en plus de ça, ta collègue t’avais dit qu’elle s’y connaissait en tout ce qui touchait aux habits, du moins de ce que t’avais compris, alors c’était l’occasion rêvée ? au pire ça n’avait pas besoin de durer pendant des heures non plus si vous ne vous entendiez pas. t’étais parti sans prendre le temps d’arranger quoique ce soit pour ton nez, ce n’était pas comme si ça allait changer grand-chose, ou comme si tu t’en faisais non plus. tu préférais de loin être à l’heure, surtout que c’était la première fois que vous vous retrouviez juste à deux, si tu pouvais éviter de donner une mauvaise impression, ça serait quand même pas plus mal. mais peut-être que tu t’étais trompé sur l’heure donnée ? si t’étais arrivé avec juste quelques minutes d’avance pour éviter de devoir attendre pendant des heures, tu ne voyais aucune trace de julia, ce qui avait fini par te faire poser des dizaines de questions. déjà celle que t’avais pu te tromper sur l’heure, l’endroit, voir même le jour. que peut-être elle n’avait tout simplement plus envie de venir à ce rendez-vous, tu n’avais pas la moindre idée après tout de ce que ta tante avait pu raconter sur ton père ou sur sa sœur. au moins, le point positif était que tu n’étais pas en terrain inconnu, sinon tu aurais certainement quitté l’endroit depuis un petit temps. même si en voyant qu’elle n’était toujours pas là, tu t’étais mis en tête que tu rentrerais chez toi après une demi-heure, estimant que c’était plutôt une très bonne marge au cas où elle aurait eu un léger empêchement, ou retardement. au pire tu la préviendrais par hibou, et si elle se pointait alors que t’étais déjà reparti, tu pourrais transplaner de toute manière. semblerait-il que tu avais bien fait, parce que sa silhouette avait fini par se dessiner, jusqu’à devenir totalement nette une fois juste devant toi, venant visiblement de courir. et dans un sens tu ne pouvais que comprendre ce qui avait pu la retenir, à plusieurs reprises il t’était arrivé de commencer quelque chose et de vouloir absolument le finir, quitte à te mettre en retard. t’avais un peu secoué la tête, pour lui signifier que tu ne lui en tenais pas rigueur, maintenant qu’elle était présente, ça n’avait plus réellement d’importance. « ce n’est pas grave, ça peut arriver à….n’importe qui. » une tentative de début de sourire, parce que ce serait toujours mieux que rien, même si t’étais loin d’être à l’aise. au moins, t’avais pu imiter son geste en guise de salutation plutôt que de continuer à te demander ce que t’étais censé faire. ça ne t’avait pas empêché de détourner le regard en sentant le sien sur toi, ce serait bien mieux de ne pas se focaliser là-dessus. et plutôt essayer te concentrer pour ne pas être trop direct comme tu pouvais avoir l’habitude de l’être. parce que t’étais à peu près certain que non, ça ne se ferait pas de lui dire qu’effectivement elle t’avait fait trop attendre. « un peu mais….ce n’est pas comme si je ne connaissais pas l’endroit non plus. mais….merci d’être venue » si tu t’étais totalement senti perdu, tu n’aurais vraiment pas fait long feu, en attendant, plus pour t’occuper les mains qu’autre chose, t’étais venu en passer une sur ta nuque, comme si ça pouvait aider en quoique ce soit. « oui – enfin si ça ne te dérange pas non plus…mais j’ai toujours un peu de mal à ne pas choisir constamment les mêmes choses, et c’est un mariage d’un…d’une ? proche de la famille, angie m’a dit que tu t’y connaissais plutôt pas mal ou que tu avais bon goût, alors je me suis dit que c’était….une bonne idée pour passer un peu de temps ensemble ? » définitivement peu doué pour les conversations sur lesquelles tu ne connaissais rien sur le sujet, t’espérais quand même être compréhensible un minimum. t’avais jeté un œil autour de vous, regardant du côté moldu comme du côté sorcier. « tu as…une préférence pour l’endroit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia P. Holt
citizens & employed
Julia P. Holt
hiboux : 1616
maison : gryffondor
house points : 1115
localisation : le plus souvent à londres, sur le chemin de traverse
mutlicomptes : kayla, adam
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptySam 16 Avr - 23:09

like calls to like - @Lachlan Umbridge

Peut-être qu'elle n'aurait pas dû dévisager Lachlan avec autant d'insistance. En même temps le fait de se dire qu'il était son cousin, qu'il y avait tout un pan de sa famille qui était devenu très tangible d'un coup, faisait qu'elle avait du mal à s'en empêcher. Dans la forme de son visage, dans le regard, il y avait un petit quelque chose qu'elle reconnaissait de chez sa mère maintenant, qu'elle voyait régulièrement chez ses sœurs. C'était très bizarre. C'était encore plus bizarre parce qu'elle le voyait sur une star du quidditch, un nom qu'elle avait vu passer dans la rubrique sport de la Gazette plus d'une fois, sur qui elles avaient spéculé avec Angelina, puis dont elles avaient parlé lorsque son amie avait rejoint l'équipe des Pies. Ce qui ne manquait pas de rendre tout ça particulièrement gênant, c'était aussi qu'il avait une blessure bien visible au nez, probablement assez récente à en juger par la couleur. Il avait dû penser qu'elle fixait son nez cassé, probablement pour ça qu'il avait détourné le regard - entre ça et son retard… - et Julia se sentit bête, elle qui aurait voulu que cette rencontre se passe bien, décidément, elle enchaînait les bourdes, même s'il lui avait assuré qu'il n'y avait pas de souci.

Et finalement il y avait eu ce petit début de sourire de sa part aussi qui avait allégé l'ambiance, avec son attitude qui se détendait un peu, l'air plus gêné qu'autre chose, ce qui contrebalançait son ton blasé. Non, vu comment il exposa son problème initial, il n'avait pas l'air de lui en tenir trop rigueur finalement, et la jeune femme se détendit aussi, relaxant sa posture sans même s'en rendre compte. Julia l'écouta avec attention, notant qu'il n'avait pas l'air très motivé par l'événement, un petit sourire au coin des lèvres à la mention d'Angelina. Evidemment qu'elle n'avait pas pu s'empêcher de fourrer son nez dans cette histoire. "Ok, je vois," répondit-elle avec un petit sourire qui se voulait rassurant. Elle était curieuse de savoir ce qu'Angie avait pu lui dire à son sujet, tiens. Il faudrait qu'elle lui en touche deux mots à l'occasion. C'était plus facile de se dire qu'il était vraiment sincère dans sa démarche alors qu'il regardait autour de lui d'un air perdu. Et puis, choisir des tenues, c'était quelque chose qu'elle savait faire, même si elle n'était pas experte. "C'est sympa d'avoir pensé à ça alors, ça change un peu, c'est chouette." Ce qui n'était pas faux d'ailleurs, avec cette explication, le choix d'activité lui paraissait plus logique, et puis ils auraient quand même l'occasion d'apprendre un peu à se connaître au passage. "J'espère juste qu'Angelina t'a pas raconté des trucs trop horribles sur moi et qu'elle t'a pas sur-vendu mon sens de la mode non plus," ajouta-t-elle sur le ton de la plaisanterie, elle doutait fortement qu'Angelina lui ait fait des crasses, bien au contraire même. Vu que c'était elle qui s'était donné la peine de les faire se rencontrer à la base.

"Si c'est pour des amis de ta famille, je partirais côté sorcier déjà," fit-elle d'un ton décidé en voyant qu'il avait tenté un regard côté moldu. "Sauf si tu tiens à déclencher un scandale, auquel cas tu as tout mon soutien." Son sourire s'élargit, c'était quelque chose qu'elle aimerait bien voir, et puis la réponse de Lachlan à cette pique lui en apprendrait peut-être un peu plus sur sa famille, le mariage en question. Elle commença à le guider vers une boutique qui pouvait correspondre à ses attentes, un peu plus loin sur le Chemin, parce que Mme Guipure c'était bien pour les uniformes, mais pour des tenues de soirée, on pouvait faire mieux. Surtout vu le standing que l'événement allait certainement demander.

"Tu avais déjà une idée de ce que tu cherchais ? Ça m'aiderait à savoir quoi regarder. Oh, et si tu y vas accompagné, est-ce que tu veux être accordé avec cette personne ?" Si auparavant elle avait concentré son attention sur le fait de regarder où elle allait, avec cette dernière question elle reporta son regard sur Lachlan. Est-ce que c'était une question légitime par rapport à sa requête ? Tout à fait. Est-ce que c'était aussi une façon détournée d'en apprendre un peu plus sur lui ? Bien sûr, il fallait bien commencer par quelque chose, et le fait de parler d'un mariage ça amenait un peu le sujet sur le tapis aussi. Est-ce qu'elle avait fait exprès de dire "cette personne" plutôt que de partir du principe qu'il irait avec une femme ? Évidemment. Oh, elle doutait fort que l'article qui était paru quelque temps auparavant comme quoi il s'était marié en secret avec son ami d'enfance était vrai. C'était plus parce qu'elle-même était fatiguée d'entendre tout le monde partir du principe qu'elle n'était attirée que par les hommes, une façon discrète de suggérer que peut-être ce n'était pas la seule option. Tout ça sans trop se mouiller, ce n'était pas comme si elle était totalement out auprès de ses proches non plus. Et puis, l'air de rien, elle ne le connaissait pas, il pouvait être ouvert d'esprit sur le statut du sang mais pas sur d'autres sujets.

En tout cas, maintenant qu'ils s'étaient mis en chemin et qu'elle était face à lui, Julia se sentait de nouveau elle-même. Une petite grimace lui échappa alors qu'ils passèrent devant la boutique des Weasley, elle jeta un coup d'œil à l'intérieur de la boutique par principe, ils vendaient toujours des trucs intéressants après tout malgré le fait que Fred et George étaient des nargols empaillés. La boutique dans laquelle elle comptait emmenait Lachlan était un peu plus loin sur le Chemin, vu l'heure de la journée les rues n'étaient pas trop bondées. Ce n'était pas plus mal, cela leur permettait de prendre leur temps, mais évidemment, un joueur de Quidditch qui se baladait en public n'allait pas manquer de se faire reconnaître. "Eh, vous ne seriez pas Umbridge ? Mais si c'est vous, le gardien des Pies de Montrose ! Je peux avoir une photo ? Et un autographe ?" L'homme qui les avait accostés avait totalement ignoré Julia. Entre ça et le fait qu'il n'avait même pas salué le duo, la jeune femme était prête à lui en toucher deux mots, pas tant qu'elle tenait à se faire saluer aussi, juste qu'elle trouvait la démarche extrêmement impolie. Si elle retint une remarque acerbe de justesse - pas la peine de partir en éclats devant Lachlan, la façon dont elle avait jaugé l'intrus de bas en haut en disait très long sur ce qu'elle pensait du fait d'arrêter des gens en pleine rue sans une formule de politesse. S'éloignant légèrement pour se retenir d'intervenir, les poings serrés dans ses poches et se machonnant l'intérieur des joues, Julia laissa son cousin gérer son fan, ne se rapprochant de lui que lorsque l'intrus se fut éloigné. "Ça t'arrive souvent, ce genre de situation ? Ça doit être un peu chiant non ?" Elle observa l'homme s'éloigner avant de reporter son attention sur son cousin. Son cousin Umbridge. Son cousin Umbridge, star montante du quidditch anglais. Avec qui elle était en pleine virée shopping. Décidément, il allait lui falloir un petit temps d'adaptation.

_________________
lol qui y croit ? personne:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lachlan Umbridge
new & pure
Lachlan Umbridge
hiboux : 30
maison : serpentard
house points : 189
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyDim 17 Avr - 18:53

soulagé de voir que vos retrouvailles n’étaient pas aussi gênantes que ce que t’aurais pu imaginer, ou en tout cas nettement moins que ça ne l’aurait pu l’être. le fait qu’elle connaisse angelina, ou soit de la famille devait un peu aider. parce que c’était déjà arrivé que tu ne penses pas, ou ne trouve juste pas quoique ce soit à dire et laisser un blanc s’installer. mais ici ça n’avait pas l’air de se profiler de cette manière. bien que tu restais assez stressé par la situation, que si ça avait pu commencer sur des bonnes bases, peut-être que sur la longue elle te trouverait aussi chiant qu’un veracrasse. ceci dit, l’idée de la sortie ne semblait pas lui déplaire non plus, ce qui était une autre bonne nouvelle, à moins qu’elle ne fasse extrêmement bien semblant. « tu trouves ? enfin…je me disais que tu n’aimerais peut-être pas ou que tu préférerais peut-être faire quelque chose d’autre… » sinon tu pourrais arrêter déjà de douter, et arrêter de dire ‘peut-être’ toutes les deux secondes, ça pouvait être pas mal. à sa question t’avais directement hoché la tête de manière négative. « oh non pas du tout, elle est…très gentille si elle a dit quoique ce soit d’horrible, ce n’est pas ce que j’ai retenu. pour le sens de la mode, ça ne peut pas être pire que le mien. » t’avais eu une légère moue, tu portais souvent la même chose, parce que c’était plus simple, parce que tu savais à quoi t’en tenir et que tu savais d’avance que la matière ne te dérangerait pas non plus ou ne te gratterait pas. mais tu pouvais comprendre que pour un mariage, il valait mieux porter autre chose, peut-être de manière un peu plus habillée. ton regard s’était désintéressé du côté moldu à sa remarque, te faisant froncer un peu les sourcils. « ça change…tant que ça ? » ce n’était pas du tout quelque chose sur lequel tu faisais attention, l’habillement des personnes. t’avais un peu soupiré au passage. « je ne comprends même pas pourquoi ça pose autant problème, c’est…ridicule. je crois que je n’y échapperai pas rien qu’avec ça. » t’avais pointé ton nez, bien que tu te doutais que le réel scandale du point de vue de tes parents serait sans doute de venir accompagné d’adam. mais elle avait réussi à te refaire sourire, si ton but n’était pas de te mettre à dos spécialement ta famille, tu supportais rarement leurs idées. en tout cas tu l’avais suivie, elle avait de savoir où elle voulait aller exactement, déjà ce n’était pas le genre de magasin dans lequel t’avais l’habitude d’aller, et que si ça avait déjà pu t’arriver d’aller dans un ou autre, t’avais oublié le nom de l’enseigne. « pas tellement, enfin, visiblement pas du noir et pas juste une chemise mais sinon…oh, oui mais je ne lui ai pas demandé comment il comptait s’habiller, c’est grave si on est pas accordés ? » une réelle question, parce que tu n’avais jamais pensé à ce problème. au pire tu pourrais toujours lui envoyer un hibou pour lui poser la question. même sans ça, sans avoir rien à lui demander, tu serais totalement capable de lui en envoyer plusieurs dans la journée. tu l’avais vue esquisser une grimace à son tour en passant à côté de ce qui semblait être un magasin de farces et attrapes. peut-être qu’elle n’appréciait pas ça ? ou simplement que quelqu’un lui avait fait une mauvaise blague avec l’un de leurs objets. t’avais eu un sursaut lorsqu’un homme vous avait accosté, ou plutôt toi en particulier, tu t’étais inconsciemment rapproché de ta cousine, en regardant le nouveau venu. le fait qu’il soit aussi directif, qu’il ait l’air d’ignorer totalement la jeune femme aussi, t’appréciais assez peu, et t’avais bien l’impression que c’était aussi le cas de julia, qui avait fini par un peu s’éloigner. tu l’avais regardée d’un air un peu perdu hésitant fortement à la suivre et faire comme si de rien était, mais on t’avait déjà briefé des centaines de fois sur l’attitude à prendre, ou à essayer de prendre lorsque ça arrivait. il t’avait fallu toutes les peines du monde pour te concentrer sur lui et lui répondre par la positive, en essayant de sourire. enfin, juste essayer parce que t’en avais pas l’envie ni même la raison de le faire réellement. tu lui avais signé la photo assez rapidement, avant de mettre fin à la discussion comme tu le pouvais, rejoignant dès que tu le pu ta cadette, te détendant légèrement une fois à ses côtés. « de…plus en plus souvent, mais certains sont….plus polis ? je sais que certains joueurs apprécient cette notoriété mais personnellement je trouve ça….lourd. surtout quand on est en rue, ça….n’a pas d’intérêt ? quand on est en train de jouer, je comprends mais là… » enfin, il y avait plein de choses que tu ne comprenais pas, alors une de plus ou de moins. « t’aimes aussi le quidditch ? enfin….c’est grâce à ça que tu connais angelina ou c’est totalement autre chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia P. Holt
citizens & employed
Julia P. Holt
hiboux : 1616
maison : gryffondor
house points : 1115
localisation : le plus souvent à londres, sur le chemin de traverse
mutlicomptes : kayla, adam
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyLun 18 Avr - 14:49

like calls to like - @Lachlan Umbridge

Peut-être que finalement, Lachlan était aussi nerveux qu'elle à l'idée de cette rencontre. "Non non vraiment, t'en fais pas. Et puis il faut bien commencer quelque part non ?" Elle lui adressa un sourire encourageant, espérant qu'en confiant ses propres doutes à son aîné, il comprendrait qu'ils étaient dans le même bateau. Le fait qu'il ait admis avoir ses propres doutes sur le choix d'activité ou même qu'il avait demandé son avis à Angelina sur la question le montrait bien en tout cas. Julia eut un petit rire gêné lorsqu'il répondit, toujours de son ton étrangement plat - il mettait très peu d'intonations dans sa voix, qu'elle n'avait pas à s'en faire concernant ce qu'avait dit Angelina à son sujet. Elle s'était attendu à plus de froideur de sa part, à la place de quoi il avait finalement l'air sympathique et un peu perdu. Le fait qu'il ait l'air d'avoir pas mal d'estime pour Angie le faisait également remonter dans la sienne, c'était une personne formidable et si quelqu'un n'était pas capable de le voir, Julia trouvait que cela en disait long sur elle.

Dans tous les cas, il ne semblait vraiment pas avoir menti sur le fait qu'il n'y connaissait rien en mode. Julia l'observa une seconde d'un air surpris pour voir s'il ne se foutait pas de sa gueule, mais non, il avait vraiment l'air de ne pas connaître les différences vestimentaires entre les deux communautés. Elle décida de ne pas rebondir là-dessus, elle ne le connaissait pas assez pour, préférant rire sous cape lorsqu'il mentionna son nez cassé. "Mais si tu passes à Ste Mangouste, ils pourraient te le remettre en place non ? C'est rien de grave d'ailleurs ?" Définitivement, l'angle n'était pas le même que la première fois qu'ils s'étaient vus. En tout cas, sa réponse l'avait confortée sur sa première impression qu'il n'avait rien à voir avec leur tante - leur tante ! quelle horreur - et qu'il n'avait pas d'idées arriérée sur la suprématie du sang ou elle ne savait quoi, ce qui la fit sourire un peu plus. Pas étonnant qu'il aille à ce genre d'événement à reculons dans ce cas, Julia était infiniment reconnaissante à sa mère d'avoir coupé le contact avec sa famille rien que pour y avoir échappé toute sa vie, surtout maintenant qu'elle connaissait ses origines. Quant à savoir s'il y allait accompagné, Julia ne put s'empêcher de tourner brusquement la tête vers lui en entendant sa réponse. "Il" ? Elle avait bien entendu "il" ? Retenant à grand peine un large sourire devant la simplicité avec laquelle il avait parlé de son compagnon - mais est-ce que cela voulait dire que l'article disait vrai du coup ? il ne portait pourtant pas d'alliance - elle décida de ne pas relever, gardant ses réflexions pour elle. "Non non c'est pas grave, c'était juste pour savoir si vous aviez un thème ou quelque chose !" Elle ponctua ses paroles d'un petit geste de la main, bien plus à l'aise que quelques minutes auparavant et rassurée sur le type de personne que pouvait être Lachlan.

Évidemment, une star montante du quidditch ne pouvait pas faire trois pas dans la rue sans se faire aborder. A en juger par sa réaction, il n'avait pas non plus trop apprécié la réaction de l'importun, mais il n'avait rien dit, prenant la photo et la signant pour son fan avec une attitude polie mais réservée, non sans lui jeter un petit coup d'oeil qu'elle n'avait pas su déchiffrer. D'excuse ? Pour voir si elle avait fuit, si elle était impressionnée ? Peut-être pas cette dernière option, vu qu'il avait l'air de trouver ça plus agaçant qu'autre chose. Elle se demanda si cela arrivait souvent à Angelina, maintenant, hochant la tête pour montrer qu'elle avait entendu. Non pas qu'elle avait grand chose à ajouter sur le sujet, ce n'était pas comme si elle vivait ce genre de situation. Lorsqu'elle avait fait son stage à la Gazette, il lui était arrivé de parler à des personnes connues, mais le contexte était toujours totalement différent. Cette fois-ci, ce fut lui qui tenta d'en apprendre plus sur elle. Elle se fit la réflexion que la tentative n'était pas très dangereuse mais Lachlan avait eu de la chance en misant sur ce sujet, parce que Julia, en fait, adorait le quidditch et Angelina. "On s'est connues à Poudlard, inséparables depuis le début quasiment !" Elle eut un petit rire gêné. Oh, ce qu'elles avaient fait comme conneries à elles deux à l'époque, et même maintenant. "Je suis allée la voir à tous ses matchs à l'école, mais moi je ne jouais pas assez bien pour être prise dans l'équipe. J'ai fait quelques matchs amicaux mais c'est tout…" Elle lui adressa un petit sourire contrit. Une blessure dont son égo ne se remettrait probablement jamais ça, de n'avoir jamais passé les qualifications, même avec Charlie l'ayant été à mieux jouer. "D'ailleurs," fit-elle en s'arrêtant devant une boutique, "je t'ai déjà vu jouer." Elle ne savait pas trop si c'était une bonne idée de lui dire ou non, mais comme elle était déjà allée voir Angelina, forcément, elle avait déjà vu Lachlan. "Le match contre l'Irlande du mois dernier. L'arrêt que t'as réussi à faire alors que l'irlandais en face avait tenté une charge de chelmodiston ? C'était impressionnant !" C'était plus fort qu'elle, elle s'était animée en parlant de ce moment du jeu, les yeux qui pétillaient. Il fallait dire que ça avait été plutôt marquant, la joueuse en face qui était arrivée debout sur son balai, et la pirouette qu'avait dû faire Lachlan pour arrêter le tir était aussi dangereuse que réussie. Elle posa la main sur la poignée, indiquant à son cousin qu'ils étaient arrivés, le menant à l'intérieur. Des robes de sorcier de toutes les couleurs étaient montrées partout, et une sorcière à peine plus âgée que Julia les salua lorsqu'ils entrèrent. "Dis-moi si tu vois des trucs qui te paraissent bien, et on verra à partir de là ?" proposa-t-elle, ne sachant pas trop comment procéder avec son aîné maintenant qu'ils attaquaient le vif du sujet.

_________________
lol qui y croit ? personne:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lachlan Umbridge
new & pure
Lachlan Umbridge
hiboux : 30
maison : serpentard
house points : 189
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyVen 29 Avr - 21:50

définitivement, rencontrer des gens, essayer d’apprendre à les connaître était quelque chose d’assez éprouvant. Même si ça ne faisait que commencer. T’avais l’impression de devoir faire attention à bien plus de choses que d’habitude, parce que tu voulais que ça se passe bien, un peu plus contrairement à d’habitude, où tu te foutais du reste plus qu’autre chose. déjà, elle ne haïssait pas ton idée, ce qui était mieux que rien. Même très bien vu que tu n’avais pas eu la moindre idée de ce que tu avais bien pu faire en lançant cette idée. « tant mieux je ne voulais pas que….tu sois mal à l’aise ou quoique ce soit. Oui, j’imagine puis c’est toujours…plus facile de faire connaissance en face à face que par hiboux. » à ton plus grand malheur, plusieurs fois t’aurais préféré tout faire via lettres plutôt que de devoir parler et être en compagnie de la personne, mais là, c’était un peu plus simple, il y avait quelque chose chez elle qui était rassurant. Même si elle semblait surprise de ton aveu sur la mode, en même temps tu n’avais vraiment jamais fait attention à ce genre de choses, t’étais toujours contenté de prendre ce qui te tombait sous la main, c’était tellement plus simple que de commencer à se prendre la tête tous les matins ou dès qu’il fallait sortir. Mais servir ça comme excuse à ta famille au mariage ne risquerait pas de bien passer. Quoique, la surprise que la venue d’adam provoquerait ferait passer ton choix de vêtements un peu plus tard. t’hausse un peu les épaules à sa question, parce que tu détestais les hôpitaux en général, que tu n’avais pas envie d’y aller pour si peu en sachant en plus que ça ne serait pas adam qui s’occuperait de toi. « ce n’est pas très grave, ça leur ferait perdre plus de temps qu’autre chose, puis…on a déjà fait le nécessaire. Non, non pas vraiment, juste un cognard que je n’ai pas entendu arriver, c’est plutôt commun. » ça ne serait pas la dernière fois que ça t’arriverait sans doute. T’allais pas commencer à te laisser trop déborder sur le sujet, tu ne savais pas si elle appréciait le quidditch non plus, et on t’avait déjà dit à plusieurs reprises que tu pouvais être barbant là-dessus. Ça aurait pu être bien, au moins t’étais sûr de ne pas te perdre avec ce sujet, tout comme celui d’adam d’ailleurs, mais tu doutais qu’il arrive sur le tapis. « oh tant mieux, sinon j’aurais pu lui demander ce soir, mais…il ne m’a pas parlé de thème en tout cas quand je l’ai invité. » ça ne pouvait quand même pas être si grave si vous ne suiviez pas le thème ? t’étais certain qu’adam ne t’en voudrait pas en tout cas. mais t’aurais préféré de loin parler de n’importe quel sujet avec ta cousine plutôt que de te faire aborder dans la rue comme ça, même si tu te doutais que si c’était un fan, il devait être sympathique, il y avait certaines manières d’aborder ls gens, de faire. t’avais écourté le plus possible, fais de ton mieux pour ne pas lui donner l’impression que t’avais détesté ça. heureusement, t’avais pu rejoindre assez rapidement et facilement julia, c’était tout ce que tu demandais pour le moment.  tu te sentais mieux, un peu plus détendu en sa présence. Encore plus que la conversation tombait sur un sujet que tu maîtrisais mieux, angelina et le quidditch. Leur amitié te rappelait ce que vous partagiez avec adam, comme quoi poudlard pouvait vraiment rapprocher les gens. « vous étiez dans la même année alors ? » c’était ce qui te semblait le plus logique, mais ce n’était peut-être pas ce qui leur était arrivé non plus.   « oh, t’as pu suivre son parcours depuis les tout débuts du coup, c’est chouette qu’elle puisse…compter sur toi. en même temps, il y a assez peu de places, mais…tu aimes y jouer ? » vous auriez peut-être pas mal de points communs après tout, vous n’aviez jamais eu l’occasion d’en parler, c’était en partie pour ça que vous faisiez cette sortie aussi ? et même si ça semblait logique, tu ne t’étais pas douté qu’elle puisse t’avoir vu à un quelconque match, à vrai dire t’avais du mal tout court avec le fait que des gens viennent regarder vos matchs, dans ta tête, t’étais juste là pour jouer, rien d’autre. mais elle te cite un des meilleurs arrêts que t’avais pu faire dernièrement, au moins elle n’avait pas dit ça simplement par politesse. « j’ai bien cru qu’on allait jamais réussir à l’arrêter ce souafle, mais ça a presque été un réflexe au final. mais la tentative de but était aussi impressionnante, c’est rare que les joueurs réussissent à faire ce salto sans se blesser, c’était vraiment bien exécuté. » vous étiez arrivés dans le magasin, tu te sentais de nouveau un peu plus perdu que dehors, mais au moins t’étais avec elle. tu l’avais de nouveau un peu collée, parce que t’étais un peu plus en sécurité comme ça. t’avais un peu regardé autur de toi quand même. « j’ai l’habitude de porter du noir mais…ça ne se fait pas spécialment ? t’as…déjà été à un mariage ? » peut-être que ça pourrait aider au fond, si c’était bel et bien le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia P. Holt
citizens & employed
Julia P. Holt
hiboux : 1616
maison : gryffondor
house points : 1115
localisation : le plus souvent à londres, sur le chemin de traverse
mutlicomptes : kayla, adam
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyMer 11 Mai - 21:13

like calls to like - @lachlan umbridge

Ce Lachlan avait quelque chose de particulier que Julia n'arrivait pas vraiment à définir. La jeune femme avait marmonné un vague "Bon ok si tu le dis" lorsqu'il avait expliqué que ce nez cassé et l'hématome très visible qui y était associé ne valait pas le coup d'être vérifiés par un médecin. Après tout, c'était lui l'athlète, il devait être habitué à ce genre de blessures. De toute façon, il était quand même bien plus intéressant d'essayer d'en savoir plus sur l'homme avec qui ce cousin qui sortait de nulle part allait à ce mariage. Peine perdue : à part son existence, Julia n'avait rien réussi à savoir de lui… Pour l'instant. Qu'à cela ne tienne, elle aurait bien un peu de temps aujourd'hui pour réussir à lui soutirer de nouvelles informations. C'était bien le but de cette sortie, non ? Qu'ils apprennent à se connaître.

Par exemple, elle avait appris qu'il n'aimait pas particulièrement se faire aborder dans la rue pour sa micro-célébrité autour du quidditch. Il fallait dire qu'il avait l'air bien différent au quotidien en comparaison de son attitude en plein match. Il lui semblait néanmoins qu'il faisait un véritable effort pour à la fois la mettre à l'aise et apprendre à la connaître aussi, ce que Julia apprécia. Une fois la discussion déviée sur le sport préféré de la communauté magique, tout sembla plus simple, autant pour elle que pour lui. L'enthousiasme de Lachlan avait provoqué un sourire éclatant sur le visage de la jeune femme, et il ne disparut pas totalement lorsqu'ils entrèrent dans la boutique. Ce qui acheva ce sourire, en revanche, fut l'air incertain de son aîné qui s'était rapproché d'elle. Bon.

"Euh… Non ça se fait pas trop, c'est censé porter malheur. Et oui, j'ai fait le mariage de ma sœur !" Alors qu'elle se déplaçait au travers des rayons, Julia s'arrêta brusquement en se tournant vers Lachlan. "Ah euh oui, je sais pas si t'étais au courant mais du coup j'ai deux soeurs qui sont plus vieilles que moi. Et un neveu. Surpriiiiise…" fit-elle en mimant de le surprendre, mains levées. "Elles sont pas trop au courant pour toi encore, ça a déjà suffisamment bouleversé maman comme ça quand je suis allée lui demander pour… toi." L'air gêné, Julia préféra retourner son attention sur les vêtements à disposition dans les rayons, à la recherche de quelque chose qui pourrait convenir pour Lachlan. Il fallait se rendre à l'évidence, il était loin d'être désagréable à regarder et avait une physionomie qui se prêtait à l'exercice, ce qui allait grandement lui faciliter la tâche. "Qu'est-ce que tu penses de ça ?" Avec un peu d'accessoires, ça devrait passer. Il fallait bien commencer quelque part ; la jeune femme désigna une tenue à son aîné, histoire de commencer à tâter le terrain.

_________________
lol qui y croit ? personne:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lachlan Umbridge
new & pure
Lachlan Umbridge
hiboux : 30
maison : serpentard
house points : 189
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyVen 20 Mai - 17:57

t’avais acquiescé alors que vous parliez de ton nez, ce n’était pas grand-chose au fond, t’avais pas envie d’encombrer l’hôpital avec ça. puis ça ne te poserait pas de problèmes non plus pour jouer en fait. heureusement c’était le nez et pas le bras ou la main. Là ça aurait été un peu compliqué. ça ne t’était pas arrivé tant que ça heureusement, sinon t’aurais certainement dû abandonner cette carrière. et en adopter une autre que tu n’aurais certainement pas appréciée. que t’aurais fini aussi sans doute par abandonner aussi. la seule chose que t’avais envie d’abandonner là, c’était ta présence au mariage. mais ça n’allait pas être négociable, tu t’en rendais de plus en plus compte alors que la date se rapprochait. puis se retrouver là à devoir acheter les vêtements que tu porterais, ça matérialisait la chose que tu n’appréciais pas tant que ça. c’était bien plus intéressant de parler de quidditch. tu pourrais passer ta journée à le faire, tu préférerais d’ailleurs plutôt que de te retrouver dans ce magasin où tu ne savais même pas exactement où te mettre. ça ne devrait pas être si compliqué que ça pourtant ? mais il ne s’agissait pas de balais, ni même d’objets en rapport avec le sport qui te passionnait. alors non, t’en avais pas l’habitude. encore moins d’y aller avec quelqu’un d’autre que ton frère ou ta mère. vous vous connaissiez que depuis peu, mais tu te disais que vous partiez plutôt sur des bonnes bases avec ta cousine, que ça ne devrait pas mal se passer non plus. t’espérais juste que ton comportement ne la dérangerait pas. t’avais pas d’autres choix que d’écouter ses conseils sur quoi porter exactement. « oh…dommage, enfin je trouve que c’est ce qu’il y a de plus facile à porter et à accorder. » puis franchement est-ce qu’ils ne méritaient pas un minimum de malheur à leur mariage là ? déjà que t’avais pas le choix d’y aller, qu’on te laisse au moins le choix des vêtements non ? mais il n’y a pas que ça, tu penches un peu la tête sur le côté alors qu’elle mentionne une sœur. tes parents n’avaient jamais vraiment parlé de cette branche de la famille. « Oh….pas du tout, elles s’appellent comment ? vous vous entendez bien j’imagine si tu es allée à son mariage ? » peut-être que tu mettais trop les pieds dans le plat, mais t’essayais réellement de t’y intéresser, à ta manière. « je comprends, ça m’avait un peu surpris aussi, on ne peut pas dire que mes parents soient…bavards sur le sujet. » tu ne pouvais pas juger non plus, parce que t’étais déjà pas bavard tout court. « elle…n’est pas trop encore boulversée ? » ça ne t’empêchait pas de t’inquiéter pour ta tante quand même. tu secoues un peu la tête alors qu’elle te désigne une tenue, plus colorée que ce que t’avais l’habitude de porter, mais en même temps, tu ne portais quasiment que du noir. t’acquiesces quand même. « ça…à l’air bien ? enfin, il faut voir si ça me va au niveau de la taille, mais t’aimes bien la couleur ? » t’avais envie que ça lui plaise aussi tant qu’à faire, surtout que son avis t’importais plus que celui des autres de ta famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia P. Holt
citizens & employed
Julia P. Holt
hiboux : 1616
maison : gryffondor
house points : 1115
localisation : le plus souvent à londres, sur le chemin de traverse
mutlicomptes : kayla, adam
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyDim 22 Mai - 10:31

like calls to like - @lachlan umbridge

Il était décidément un peu bizarre, ce cousin. Pas méchant, mais bizarre. Comme quoi, Julia était vraiment confrontée à tous ses à-priori dernièrement, entre Draco, Hyacinthe, et maintenant Lachlan. La jeune femme flânait entre les rayons, un léger sourire en l'entendant râler sur la difficulté d'accorder des couleurs entre elles. Elle n'avait pas trop ce problème, mais elle a sûrement été éduquée différemment, et puis surtout elle s'en fichait un peu d'avoir des couleurs qui détonnaient. La sobriété n'était pas exactement sa marque de fabrique.

Le sujet dériva rapidement sur la famille, justement. Raison pour laquelle les deux sorciers s'étaient retrouvés ici. Lachlan eut l'air étonné d'apprendre l'existence des sœurs de Julia, qui poussa un léger soupir. Ah, les histoires familiales. Enfin, la jeune femme était proche de ses aînées, elle pouvait parler d'elles sans s'arrêter pendant un moment. "Il y a Hera et Nina, enfin Minerva. Et oui, on s'entend toutes plutôt bien." La jeune femme sourit à Lachlan avec cette précision, prenant une nouvelle tenue qu'elle posa sur son bras l'air de rien ; son sourire se figea légèrement lorsqu'il ajouta que le sujet de la branche Holt était un peu tabou chez lui aussi. Cela n'avait rien d'étonnant, mais ce n'était pas agréable à entendre pour autant. "Ouais, ma mère ne parle jamais de sa famille non plus. Je sais pas exactement ce qui s'est passé mais…" Elle pouvait aisément l'imaginer, avec le caractère de sa mère, son choix de partenaire et les traditions et valeurs que semblaient soutenir les Umbridge. "Non ça va, elle est juste curieuse de voir ce que sa famille est devenue maintenant je crois, mais je la vois mal prendre la plume en première." Sans rentrer dans les détails, la jeune femme avait bien compris que sa mère avait été profondément blessée malgré tout de devoir tirer un trait sur sa famille. Chez les Holt, c'était après tout assez sacré, malgré les éclats de voix plus ou moins fréquents.

Pour ne pas plomber totalement l'ambiance, Julia avait montré une de ses trouvailles à son cousin, qui avait l'air intrigué par son choix ; il n'en fallait pas plus à la jeune femme pour lui asséner un sourire un chouilla trop confiant. "Il n'y a qu'une seule façon de le savoir, ça." Et de pousser le joueur de quidditch jusqu'aux cabines d'essayage, lui assénant la tenue - et une ou deux autres - au passage dans les bras. Alors qu'il tirait le rideau, Julia adressa un petit sourire à la vendeuse qui les regardait un peu de travers avant de promener distraitement son regard sur l'ensemble de la boutique. "Tu m'as pas dit si t'avais des frères et soeurs, toi ? Et tes parents, ils sont comment ?" C'était bien pour cela qu'ils étaient là, non ? Pour apprendre à se connaître, en savoir plus sur leurs familles.

_________________
lol qui y croit ? personne:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lachlan Umbridge
new & pure
Lachlan Umbridge
hiboux : 30
maison : serpentard
house points : 189
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyDim 5 Juin - 16:16

une chose était certaine, c’était que t’appréciais toujours aussi peu le chemin de traverse. y avait trop d’animation, trop de gens partout. si seulement vous pouviez tout acheter par hibou, ce serait quand même pratique. moins sociabiliser, tu ne t’en plaindrais pas. enfin, au moins tu n’étais pas tout seul. et même si tu ne la connaissais pas énormément, tu commençais à l’apprécier. t’espérais juste que les questions sur sa famille ne la dérangeait pas plus que ça. sinon elle n’était pas forcée d’y répondre, t’allais pas insister, ce n’était pas ton genre du tout. mais elle répondait, l’ambiance entre elles avait l’air même bonne, de ce qu’elle disait. « c’est très joli comme prénoms, vos parents aussi ont des prénoms qui finissent en a ? » peut-être que c’était juste une coïncidence, mais t’avais pas pu t’empêcher de poser la question après t’être fait la remarque. t’avais un peu soupiré alors que vous parliez de vos familles respectives. « moi non plus, ils n’en ont…jamais parlé mais c’est quand même vraiment triste d’en arriver là. » t’arrivais pas du tout à imaginer, parce que t’appréciais tellement ebenezer, que même si la situation était compliquée, tu ne pouvais pas t’éloigner de lui, pas à ce point en tout cas. t’avais acquiescé à ce que ta cousine disait. « ça se comprend totalement, ça doit être difficile de faire le premier pas dans ces cas-là. » surtout que connaissant ta famille, ils n’avaient pas du apprécier le choix de partenaire de ta tante, et qu’ils avaient été sans nul doute les premiers à lancer les reproches. « je sais que ça ne change pas grand-chose mais…je suis vraiment désolé pour elle. » tu le pensais, même si tu n’y étais vraiment pour rien. Enfin, ce qui te concernait un peu plus là tout de suite, c’était d’essayer la tenue que julia avait pu trouver et choisir comme tenue. t’avais hésité à demander si c’était vraiment obligatoire d’essayer, tu savais au fond de toi qu’il le fallait bien même si ça t’emmerdait royalement. déjà qu’elle avait du te pousser jusqu’à la cabine, alors t’allais pas lui mettre plus de bâtons dans les rues que ça. t’avais pris la première tenue pour l’essayer, entendant vaguement qu’elle te parlait sans arriver à en saisir les mots, t’avais rouvert les rideaux, en finissant de boutonner ta chemise. « désolé, je…j’entends rien d’une oreille du coup j’ai un peu de mal quand je peux pas lire sur les lèvres, tu…pourrais répéter s’il te plaît ? » ah bah c’était beaucoup plus simple en regardant la personne, ça allait sans dire. même si t’avais un peu baissé la tête à la question. « oui j’ai…un grand-frère mais c’est un peu…compliqué pour le moment. » tu ne savais absolument pas mentir, surtout que la presse avait dû en parler aussi. « on s’entend vraiment bien mais…il est parti. » au moins tu savais qu’il était vivant et franchement, c’était le principal. « mon père travaille au ministère et ma mère…reste à la maison, ils aiment pas spécialement le quidditch mais ils sont gentils…généralement. ils sont butés sur certains points malheureusement mais j’ai l’impression que c’est typique au reste de la famille, enfin…pas du côté de ta mère heureusement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia P. Holt
citizens & employed
Julia P. Holt
hiboux : 1616
maison : gryffondor
house points : 1115
localisation : le plus souvent à londres, sur le chemin de traverse
mutlicomptes : kayla, adam
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyDim 26 Juin - 11:43

like calls to like

Il y a quelque chose de rassurant pour Julia ; à savoir qu'elle n'est pas la seule à découvrir cette famille qu'elle n'a pas demandé, et que le représentant de cette branche est clairement bien moins terrible que ce qu'elle craignait. Même si le visage de Lachlan reste globalement impassible, il pose des questions, a l'air de réellement s'intéresser. S'il est réellement ce qu'il paraît être, cela n'a rien d'étonnant. Julia imagine sans peine qu'il doit être le mouton noir de la famille en mettant bout à bout les bribes d'informations qu'elle découvre sur lui au fil de l'après-midi, et elle ne lui envie clairement pas cette position.
C’est très joli comme prénoms, vos parents aussi ont des prénoms qui finissent en a ? La jeune femme le regarde un instant, surprise, avant de comprendre d'où vient la méprise. ... Pas du tout. Et de soupirer, visiblement exaspérée par l'idée brillantissime de sa mère. J'ai même pas un prénom qui finit en "a" non plus à la base. Persephone - elle grimace en prononçant son prénom. Ce n'est même pas qu'elle ne le trouve pas beau, c'est juste… tellement extra. Mais je t'en prie, appelle-moi Julia, ajoute-t-elle, plus doucement, pour clore ce chapitre.

Et le sujet qui suit n'est pas simple non plus. De nouveau, la jeune femme s'assombri, hoche la tête avec sérieux lorsque Lachlan explique que la communication est rompue de son côté également. Je sais que ça ne change pas grand-chose mais…je suis vraiment désolé pour elle. Elle a un petit sourire triste, entendu, à l'adresse de son cousin. On n'y peut rien, dit-elle avec un haussement d'épaules. Mais elle apprécie qu'il le dise. Elle met le sujet sous le tapis avec les nouveaux vêtements qu'elle a trouvés, qu'elle refourgue dans les bras du joueur de quidditch avec un sourire de brigand.
Pour une première rencontre, cela se passe plutôt bien.

Un léger silence plane alors que Julia continue de faire du repérage depuis son poste d'observation. Elle réfléchit à son échange avec Lachlan, à ce qu'Angelina lui a dit de lui, mais elle est curieuse d'en savoir plus (sans passer par le côté sensationnel des revues de quidditch). Désolé, je…j’entends rien d’une oreille du coup j’ai un peu de mal quand je peux pas lire sur les lèvres, tu…pourrais répéter s’il te plaît ? La sorcière formule un Oh silencieux, tente de cacher sa surprise pour ne pas paraître insultante et s'exécute. J'essaierai de faire gaffe alors ! Lachlan répond à ses interrogations sur son côté de la famille, et Julia tente de rester impassible à la mention du frère de Lachlan. Oui j’ai…un grand-frère mais c’est un peu…compliqué pour le moment. Cela, elle le croyait sans peine. Après tout, plusieurs Umbridge avaient fait les gros titres ces dernières semaines, à tel point que Julia avait repéré des détracteurs demandant la destitution de Lachlan de l'équipe la dernière fois qu'elle avait assisté à un match. Désolée, dit-elle, mal à l'aise. Poser la question aussi frontalement était un manque de tact certain. Il n'a pas l'air de s'en formaliser puisqu'il parle du reste de sa famille, cet oncle et cette tante qu'elle a beaucoup moins envie de rencontrer, même s'il en dresse un portrait moins tranché que celui qu'a Julia en tête.
Ils sont butés sur certains points malheureusement mais j’ai l’impression que c’est typique au reste de la famille, enfin… pas du côté de ta mère heureusement. La sorcière ricane à ce point. En vrai je m'attendais à pire que ce que tu en dis, admet-elle. Mais oui, clairement, l'ambiance lui convenait pas on va dire. C'est déjà bien parti en drama là, alors imagine si mon père avait été un moldu ! L'expression de la jeune femme semble ajouter Alors là, ça aurait été le pompom, avant qu'elle se redresse et observe Lachlan, scrutant les qualités et défauts de la tenue sur lui. Tourne un peu pour voir ? Il a la chance d'être bel homme déjà, ce qui facilite grandement la tâche. En tout cas, concernant cette tenue, l'avis de Julia est déjà tranché, mais elle préfère réserver son jugement le temps que Lachlan lui dise ce que lui en pense. Tes premières impressions ? Et d'ajouter, l'air malicieux : En tout cas, si tu mets jamais de trucs colorés, c'est sûr que la personne avec qui t'y vas sera surprise.
@lachlan umbridge ∙ code par alcara

_________________
lol qui y croit ? personne:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lachlan Umbridge
new & pure
Lachlan Umbridge
hiboux : 30
maison : serpentard
house points : 189
like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia EmptyDim 24 Juil - 23:04

essayer de se rappeler de l’appeler julia, ça ne devrait pas être encore trop difficile, pour la simple et bonne raison que c’était comme ça qu’angelina t’en parlait, et tant mieux, t’aurais pas voulu la vexer à utiliser le mauvais prénom, sans le faire spécialement exprès. par habitude, mais t’aurais oublié d’ici quelques minutes, ou en tout cas quelques heures. regardes tes pieds le temps que vous parliez de sa mère, c’était évident que vous n’y pouviez rien, ce n’était certainement pas à vous d’arranger ça, et pourtant tu ne pouvais t’empêcher de réfléchir à quelque chose à dire pour améliorer la situation. arriver comme une fleur chez elles n’arrangerait absolument rien, en parler à tes parents non plus, seraient encore moins attentifs que d’habitude. pour une fois un essayage de vêtements tombe plutôt bien, même à pic, te permets de te concentrer sur autre chose. même si tu ne comprends pas tout au début, elle ne pouvait pas deviner non plus que tu n’entendais que d’une oreille, vraiment pas non plus ce qui était mis dans les interviews, ou même dans les soirées, bien que par flemme entière de ta part, il t’était déjà arrivé de simplement te déclarer sourd et ne compter que sur ta traductrice. sans doute pas assez intéressant, pas assez poli pour que ce soit médiatisé, et franchement, tant mieux. t’aurais encore moins supporté que certains ne viennent te voir en hurlant à moitié ou en essayant plutôt de faire passer ce qu’ils avaient à dire en te touchant plutôt qu’en utilisant la parole. secoues légèrement la tête, tentative de sourire sur les lèvres. « c’est rien, j’arrive plutôt bien à lire sur les lèvres maintenant mais…c’est plus compliqué dans un moment comme ça et j’avais pas envie que tu penses que je t’ignorais. » même si la question ne t’arrangeait pas spécialement, qu’ebenezer était toujours un sujet que t’évitais, n’ayant pas envie de ternir l’image que t’avais de lui, préférait fermer les yeux sur ce qui pouvait se dire, ce qu’on pouvait essayer de te dire à son propos. refusais de croire qu’il ait pu mal tourner, celui qui t’avait toujours défendu. « c’est rien. » réellement, de toute manière tant qu’elle n’essayait pas de le descendre vers le bas, elle pouvait dire ce qu’elle voulait. « après je n’ai pas…énormément de contacts avec eux non plus, le strict minimum. on ne peut pas dire qu’ils aiment beaucoup le quidditch - et si il n’y avait que ça seulement- et que j’ai jamais été très porté sur leur vision des choses. tu m’étonnes, je ne sais pas comment ils auraient fait, mais ils auraient certainement réussi à rendre ça pire. » si c’était possible. avec tout ça c’était que t’aurais presque oublié la tenue que tu portais, tournes comme elle le demande, manquant au passage de marcher sur un lacet mal fermé. « ça…change. j’aime bien le pantalon mais j’ai l’impression que la chemise gratte et est…un peu trop serrée ? mais j’imagine que ce sera toujours le cas s’il faut une cravate. mais j’aime bien les couleurs…je crois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

like calls to like - Lachlan & Julia Empty
MessageSujet: Re: like calls to like - Lachlan & Julia   like calls to like - Lachlan & Julia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
like calls to like - Lachlan & Julia
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iakov ♦ I'm living in an age that calls darkness light...
» roll of the dice ((lachlan))
» i know how to hex you (Fred&Julia)
» I can be a little obsessed [Lachlan & Ethel]
» (lachlan) dinner & diatribe
unbreakable vow :: THE WORLD IS OURS :: Le chemin de traverse