Partagez | .
 

 L'ombre d'un doute (Drago)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tamara Clark
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 202
+ MAISON : Serdaigle
+ HOUSE POINTS : 317
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: L'ombre d'un doute (Drago)   Jeu 30 Jan - 17:44

L'ombre d'un doute

Lorsque le cours d’Etude des Moldus fut terminé, je me dirigeai au quatrième étage pour me rendre à la bibliothèque car le professeur Burbage nous avait donné une tonne de devoirs à faire pour la semaine prochaine. Même si nous étions vendredi soir, je ne manquais jamais une occasion pour m’avancer dans mes devoirs afin d’être moins débordé pour le week-end. En effet, je détestais m’y prendre au dernier moment et quel soulagement que de se dire quand, le dimanche soir arrive, j’ai fait tous les devoirs de la semaine et revu les contrôles. J’ouvris donc mon agenda à la page du lundi et je vis qu’il fallait que je fasse une dissertation sur la crémation des sorcières au Moyen-Age. Je sortis mon livre d’Histoire de la magie et commençai à lire. Au fur et à mesure de ma lecture, mes paupières devinrent lourdes et j’avais de plus en plus de mal à réfléchir et à me concentrer sur l’introduction mais,, après tout, peut-être que je n’avais tout simplement pas envie de travailler ce soir.

D’ordinaire perfectionniste, depuis quelque temps, j’avais réalisé que certaines de mes pensées étaient ailleurs et je croyais qu’en me plongeant corps et âme dans mes études allaient m’aider à oublier le fait que Drago m’évitait depuis maintenant plusieurs semaines. Etait-ce intentionnel ou craignait-il qu’on le voit avec une moldue ?!  Je croyais pourtant me défaire de mes pensées infirmes et meubler mon esprit avec de nouvelles façons de voir les choses mais je les oubliais très vite devant les habitudes qui constituaient ma façon d'être et la valeur de l’amitié. Je pensais que sous ses airs prétentieux et condescendants, nous avions réussi à tisser des liens d’amitié mais, à ce jour, je n’étais plus très sure de cela. Peut-être qu’Ombrage lui avait tout simplement retourné le cerveau avec sa brigade enquiquinante. Bref, je n’avais plus le courage de me poser des questions. Tout ce que je voulais à cette-ci était de grignoter quelque chose pour occuper mon esprit.

Livres en mains, je sortis de la bibliothèque direction la Grande Salle puis descendis tranquillement quelques marches d’escaliers jusqu’à ce que ces derniers se mirent subitement à bouger en tournant, ce qui me fit alors perdre l’équilibre et ratai une marche *Nom di diou, adieu monde cruel !* Pendant quelques secondes, j’ai cru avoir une mini crise cardiaque, mes livres voltigèrent même en l’air mais, par je ne sais quel miracle, ma chute fut interceptée avant même que ma tête ne heurte le sol. Tout à coup, la stupeur m’envahit lorsque je découvris le visage de celui qui m’avait rattrapé.  

« Drago !!! »

Il m’aida alors à me relever et me donna mes livres.

« Quel réflexe, ces escaliers n’en font toujours qu’à leur tête décidément »

En fait, je ne savais pas trop quoi lui dire à cet instant étant donné que l’on ne s’était pas vu depuis un petit moment et que je pensais qu’il m’évitait. Remise de mes émotions, je repris donc la parole d’une voix résolue :

« En tout cas, merci de m’avoir évité d’aller à l’infirmerie et d’échapper aux breuvages infectes de Madame Pomfresh. Bref… euh tu m’excuseras mais je dois y aller, j’ai un truc à faire. »

C'est clair que grignoter était urgentissime xD mais bien entendu, j’étais reconnaissante envers lui pour ce qu’il venait de faire. Seulement voilà, il était impossible d’oublier en un claquement de doigt cet éloignement inexpliqué…

lumos maxima

_________________


"On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes" A. Warhol
Revenir en haut Aller en bas
Draco L. Malfoy
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 138
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 326
+ LOCALISATION : Poudlard
+ DOUBLE-COMPTES :
Viper C. Marteen
Hamish R. Fritz
Melody A. Oakenfield
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: L'ombre d'un doute (Drago)   Ven 31 Jan - 12:35


L'ombre d'un doute


Drago & Tamara ▽ Il pleure dans mon cœur Comme il pleut sur la ville, Quelle est cette langueur Qui pénètre mon cœur ?
Encore une journée bien sombre à Poudlard s'achève. Demain nous serons le weekend, il me faudra rentrer au manoir et subir une fois de plus la présence nauséabonde des mangemorts et de leur maître. Mon maître. Je ne supporte plus l'idée de le savoir dans ma maison. Là-bas, je ne dors plus, je ne mange plus, j'attends désespérément que la semaine arrive. Mon père m'a clairement prévenu que les temps que j'ai connus vont changer et que mon temps ne sera pas gaspillé à aller à l'école. Ces paroles me glacent d’effroi. Si je ne passe pas mes examens, je ne trouverai pas d'emploi. Je serai condamné à travailler ma vie durant sous les ordres de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Un frisson parcourt ma colonne vertébrale et je me lève pour quitter la salle d'études. Je ne parviens pas à travailler. Je pense à la mort de Cédric Diggory l'année dernière. J'aurais pu l'empêcher en prévenant quelqu'un du plan de Barty Croupton Jr. mais je ne l'ai pas fait. La culpabilité me ronge mais je ne peux le laisser paraître. Si mon père apprends que je nourris de tels sentiments, il me punira. Je doute qu'un seul enfant de Poudlard ai été puni comme moi je suis puni. Les coups et les sortilèges m'ont très largement incité à l'obéissance et au respect. Comme poussé par la peur de mes propres pensées, je presse le pas et grimpe quatre par quatre les marches de l'escalier. J'ai besoin de prendre l'air, peut être que mes idées seront plus claires une fois en haut de la tour d'astronomie. Essoufflé au bout de deux étages, je ralentis et monte plus calmement. C'est alors que l'escalier décide de faire des siennes et de pivoter. Saloperie d'engin magique ! C'est bien ma veine. Je n'ai pas le temps de protester contre mon absence totale de chance, car mon regard accroche en coin la forme d'une personne en train de chuter dangereusement dans les marches. Utilisant mes réflexes d'attrapeur, je rattrape au vol la demoiselle d'une main et ses livres de l'autre. Je reconnais alors la silhouette et la voix douce de Tamara Clark, une amie Serdaigle. Gêné, je la laisse se redresser et lui tend ses livres. Zut, j'ai pourtant bien essayé de l'éviter ces derniers temps. Ce n'est pas que je l'apprécie pas, au contraire, sa présence m'est agréable, mais... C'est une née moldue. Une sang-de-bourbe. Je n'ai pas le droit de la côtoyer. Elle ne peut sûrement pas comprendre que je fais ça pour son propre bien. Si mon père apprends qu'elle a osé me parler et me toucher, elle aura des ennuis. Ce n'est pas une chose que je désire pour elle. Je me racle la gorge et regarde autour de nous, inquiet quelqu'un nous remarque. Fort heureusement nous sommes seuls, je peux alors me permettre de faire un petit sourire et de lui répondre.

« Attends Tamara ! Je...euh... Je suis désolé de pas être venu te voir plus tôt. Tu veux bien m'accorder un instant ? »

Certes ce ne sont pas à proprement parler des excuses, mais la jeune femme sait à quel point j'ai des difficultés à exprimer mes regrets en règle générale. Je sais qu'elle comprendra à mon attitude que je ne suis pas fier de ce que je lui ai fait.
(c) AMIANTE


_________________




Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal ♦️ L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire ♦️ D&G
Revenir en haut Aller en bas
Tamara Clark
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 202
+ MAISON : Serdaigle
+ HOUSE POINTS : 317
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: L'ombre d'un doute (Drago)   Mar 11 Fév - 15:46

L'ombre d'un doute

Depuis que Cedric s’était éteint l’année dernière, on pouvait d’ores et déjà remarquer que cette nouvelle année était mouvementée, notamment à cause de toute cette agitation qui régnait partout dans les couloirs de l’Ecole. Tout d’abord, l’arrivée du nouveau professeur de défense contre les forces du mal  qui n'était autre que cette casse-pieds d’Ombrage, sous-secrétaire d'état du ministre. Dès sa venue à Poudlard, le ministère s’évertuait à instaurer cette stupide politique éducative mais la plupart des élèves avait pleinement conscience que son arrivée à Poudlard faisait partie du plan de Fudge pour discréditer Harry et Dumbledore par la même occasion. Mais pour qui se prend-elle pour refuser catégoriquement à ses élèves de les laisser pratiquer la magie dans ses cours ?! En tout cas, heureusement que nous avions l’armée de Dumbledore pour nous apprendre l’essentiel des sortilèges, nécessaire pour nous défendre. En effet, la magie est l’art qui fait du bien à l’âme et la réveille. C’est elle qui m’a ouvert une brèche dans mon quotidien trop maussade et qui a fait de moi la personne que je suis aujourd’hui en me permettant de retrouver ma nature originale. Il était donc primordial de la préserver pour se protéger des personnes nuisibles comme « Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom » et ses adeptes. Pourtant, je réalisais également que certains d’entre nous n’avaient pas tous choisi leur condition ni leur avenir. Par conséquent, demain sera-t-il meilleur ? Pouvons-nous agir sur notre futur et prendre les choses en main ou bien sommes-nous victimes de la fatalité ? L’avenir est toujours flou et incertain…

Alors que je m’apprêtais à m’en aller, Drago m’interpella et me demanda de lui octroyer un moment. J’acceptai bien entendu même si j’étais assez dubitative quant à la raison qu’il allait me donner pour m’avoir évité. Je comprenais parfaitement que nous ne pouvions pas nous voir comme nous l’aimerions, notamment à cause de ce que je suis. Mais, même si j’avais conscience que cette relation pouvait être préjudiciable pour nous deux si un fidèle de « vous-savez-qui » l’apprenait, notre amitié valait la peine de prendre des risques car ce n'est pas tant l'intervention de nos amis qui nous aide mais le fait de savoir que nous pourrons toujours compter sur eux. Même si mon amitié envers Drago paraissait assez incroyable au départ, il ne faut pas oublier que les amitiés les plus sincères sont souvent celles que l'on ne soupçonne pas. Par conséquent, comme la voie était libre, je suggérai à celui-ci que l’on aille s’asseoir sur les marches d’escalier un peu plus bas pour discuter. Une fois en bas, je pris la parole :

« Je t’écoute. »

Cela faisait maintenant un petit moment que nous nous connaissions et je pouvais sentir en le regardant que quelque chose n’allait pas et que cela le tourmentait.


lumos maxima

_________________


"On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes" A. Warhol
Revenir en haut Aller en bas
Draco L. Malfoy
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 138
+ MAISON : Serpentard
+ HOUSE POINTS : 326
+ LOCALISATION : Poudlard
+ DOUBLE-COMPTES :
Viper C. Marteen
Hamish R. Fritz
Melody A. Oakenfield
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: L'ombre d'un doute (Drago)   Mer 19 Fév - 14:15


L'ombre d'un doute


Drago & Tamara ▽ Il pleure dans mon cœur Comme il pleut sur la ville, Quelle est cette langueur Qui pénètre mon cœur ?
Je n'avais pas envisagé de tomber sur Tamara. Ou plutôt que Tamara me tombe dessus, étant donné les circonstances. Pourtant je suis plutôt heureux que ce soit le cas. Je ne l'ai plus vue depuis un moment, et c'est en grande partie ma faute. Elle a l'air d'aller bien, mais je la sent distante. J'admet que j'ai été un connard avec elle ces derniers temps. Je l'ai évitée comme si elle n'était qu'un nuisible, alors qu'elle est souvent présente quand j'en ai besoin. Le problème, c'est que je l'apprécie trop pour accepter de la mettre en danger. Lui parler comporte déjà un risque majeur. Des enfants de mangemorts sont dans l'école et prêts à tout pour cafter mes faux-pas au seigneur des ténèbres, histoire d'avoir leur heure de gloire. Ceci sans compter la présence toujours plus oppressante et désagréable de Dolores Ombrage. Je n'ai rejoint la brigade que pour satisfaire l’ego démesuré de mon père, et puis éventuellement pour satisfaire mon propre besoin d'être méchant avec Potter. Je passe une main dans mes cheveux blonds et glisse l'autre dans la poche avant de mon jean. Je suis mal à l'aise dans cette situation. Le roi des effusions sentimentales, c'est pas moi. Je ne sais pas comment expliquer la situation à mon amie sans attirer l'attention de personnes indésirables.

« Je suis désolé de t'avoir évitée. Tu sais c'est pas simple avec les récents événements, j'ai pas tellement le droit de parler aux gens...aux gens comme toi. Je suis surveillé en continu. »

Ce sont de piètres excuses, mais Tamara a un grand coeur, elle saura trouver au fond d'elle la force de ne pas m'en vouloir trop longtemps. D'un geste délicat, je laisse glisser la hanse de mon sac sur mon épaule et le dépose sur la marche, avant de m'y asseoir. Tout est calme pour le moment, ils sont tous en cours, nous sommes seuls. Du coup je peux me permettre d'être moi-même avec elle. D'un geste de la main, je l'invite à s'installer à côté de moi.

« Personnellement je n'ai rien contre ton sang, tu le sais. Mais je suis censé te haïr et certaines personnes pourraient m'en vouloir de t'adresser la parole. Je sais que c'est dur à comprendre, mais j'essaye de te protéger. »

J'emmêle mes doigts nerveusement en fixant le vide devant moi. L'escalier bouge encore et je suis le mouvement pour ne pas basculer. Puis, je prend la main de Tamara dans la mienne très délicatement, comme pour la rassurer.

« Je ne peux pas accepter l'idée que quelqu'un te fasse du mal à cause de moi. Tu comprends ? »

Bien sûr qu'elle ne comprends pas. Elle ne peut pas se mettre à ma place et deviner que je vis chaque jour avec le sentiment d'avoir la baguette de Voldemort pointée sur la poitrine en attente d'une erreur à punir. Personne ne peut comprendre ce que c'est. Ce que c'est de ne pas avoir le choix.
(c) AMIANTE


_________________




Il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal ♦️ L’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice, cacher ses sentiments pour pouvoir être bon ami. Je t’aime et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés mais si ce que tu veux c’est que je te laisse tomber alors je vais le faire ♦️ D&G
Revenir en haut Aller en bas
Tamara Clark
SORCIER
avatar

+ ID CARD
+ NOTEBOOK
+ MESSAGES : 202
+ MAISON : Serdaigle
+ HOUSE POINTS : 317
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: L'ombre d'un doute (Drago)   Dim 9 Mar - 18:18

L'ombre d'un doute

J’écoutais Draco attentivement et s’il y a une chose à laquelle je prêtais attention à ce moment-là était ses paroles. Les couloirs du Château avaient l’air de sommeiller vu que la plupart des élèves de l’Ecole était en cours. Le seul bruit que nous entendions était un bruit léger de pas, les nôtres en l’occurrence étant donné que nous descendions les escaliers pour atteindre les dernières marches afin de nous y asseoir en toute tranquillité. Au même instant, Draco semblait totalement dépasser et désorienter. Je pouvais le voir rien qu’à sa manière de se mouvoir. Le prince des Serpentard avait toujours été quelqu’un que l’on pouvait difficilement cerner mais lorsqu’on le connaissait bien, on oubliait très vite cette facette qu’il était contraint de montrer au quotidien. Il s’excusa alors d’avoir fait en sorte que l’on ne soit pas vu ensemble notamment à cause de ce qu’il s’était passé à Poudlard dernièrement. J’avais conscience que si quelqu’un, proche de vous-savez-qui, le voyait sympathiser avec moi, cela pourrait lui attirer des ennuis et, bien entendu, je ne souhaitais pas que cela arrive et que ça termine de cette façon, loin de là. Draco avait suffisamment ses propres soucis à gérer sans que je lui en rajoute davantage. Comme il semblait avoir une difficulté à trouver ses mots, je pris donc la parole l’air rassurant :

« T’inquiète pas, c’est pas ta faute. C’est juste que je me faisais du souci pour toi comme ça faisait déjà quelque temps que je n’avais pas eu de tes nouvelles. Je m’étais imaginée tout un tas de choses mais heureusement, il n’en est rien. Puis comme tu dis, vu ce qu’il passé dernièrement, je ne voudrais pas t’attirer des problèmes par ma faute. »

Draco poursuivit et ajouta que le fait que je sois un sang « impur » lui était bien égal et qu’il faisait tout cela pour me protéger des personnes qui veulent du mal aux gens comme moi. N’oublions pas ce qu’il s’est passé il y a trois ans avec l’ouverture de la Chambre des Secrets et tous ces sorciers et sorcières pétrifiés. Nous ne sommes pas à l’abri d’une énième menace de ce genre surtout depuis que Harry affirme haut et fort que le redoutable mage noir que le monde magique ait connu est de retour. Le mieux est de rester sur nos gardes. Je répondis donc à Draco en affichant un sourire apaisant :

« Je sais, t’en fais pas, tu n’as pas à te justifier. Je suis consciente qu’on court un risque si quelqu’un de mal attentionné nous voit ensemble, autant pour toi que pour moi, mais je suis prête à le courir ce risque car je ne souhaite pas pour autant tirer un trait sur notre amitié seulement parce que les gens comme moi attisent la haine et le dégoût pour d’autres personnes. En tout cas, je te remercie pour ce que tu fais pour moi mais qui va te protéger si un jour ça tourne mal ? T’es quelqu’un de bien Draco, tu ne mérites pas d’être dans cette situation mais si le fait de nous voir représente un danger pour toi alors je prendrai mes distances. Sache pourtant que tu pourras toujours compter sur moi, je t’en fais la promesse. »

Il prit ma main dans la sienne et me fit part qu’il ne tolérerait pas qu’il m’arrive quoi que ce soit par sa faute. Mon autre main sur la sienne, c’était à mon tour maintenant de le rassurer et de faire en sorte tout cela n’arrive pas.

« Oui je comprends mais faisons en sorte alors que cela n’arrive pas, pour nous deux car je ne supporterai pas non plus qu’il t’arrive quelque chose. »

Vivre chaque jour avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête devait être effrayant pour Draco. Je me sentais tellement impuissante de ne pas pouvoir l’aider davantage surtout que j’allais bientôt quitter l’Ecole dans quelques mois. Les escaliers semblaient ne plus vouloir faire des siennes, pour le moment du moins. C’est alors que je lui répondis en posant mon sac à côté de moi :

« Sinon, dis-moi, comment vas-tu depuis l’année dernière ? »

On n’avait jamais eu vraiment l’occasion d’avoir une discussion sérieuse depuis le Tournoi des trois sorciers, la mort de Cedric ainsi que toutes les conséquences que tout cela avait engendré mais je voulais néanmoins savoir comment il gérait la situation avec sa famille et ses disciples.
lumos maxima


HRP :
 

_________________


"On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes" A. Warhol
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



+ ID CARD
+ NOTEBOOK

MessageSujet: Re: L'ombre d'un doute (Drago)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ombre d'un doute (Drago)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne
» "La Croisade de l'Ombre en Mouvement" (Prélude) (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
unbreakable vow :: HOGWARTS :: les couloirs communs :: Les couloirs de l'école-